La CGT va porter plainte contre Gattaz pour diffamation

 |   |  414  mots
Du côté du gouvernement, le Premier ministre Manuel Valls a fermement condamné les déclaration de Pierre Gataz, jugeant que ces propos n'étaient pas acceptables.
Du côté du gouvernement, le Premier ministre Manuel Valls a "fermement condamné" les déclaration de Pierre Gataz, jugeant que ces propos n'étaient "pas acceptables". (Crédits : JEAN-PAUL PELISSIER)
Dans une interview publiée par Le Monde lundi, le patron du Medef dénonçait la CGT et appelait à "ne pas céder au chantage, aux violences, à l'intimidation, à la terreur" dont useraient des "minorités qui se comportent un peu comme des voyous, comme des terroristes".

La CGT "a décidé de porter plainte pour diffamation" contre le président du Medef, Pierre Gattaz, après ses propos polémiques accusant les militants de la CGT de se comporter en "terroristes", a annoncé mardi le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez lors d'un déplacement à Fougères (Ille-et-Vilaine).

"C'est un appel à l'insurrection contre la CGT, en tout cas à des violences contre la CGT", a-t-il estimé, ajoutant: "On en a déjà subi", et évoquant "un militant de la CGT qui est entre la vie et la mort à Marseille".

Philippe Martinez avait déjà dénoncé ces propos comme "scandaleux" lundi, rejoint par le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, qui les avait jugés "inacceptables".

Dans une interview publiée par Le Monde lundi, le patron du Medef dénonçait la CGT et appelait à "ne pas céder au chantage, aux violences, à l'intimidation, à la terreur" dont useraient des "minorités qui se comportent un peu comme des voyous, comme des terroristes".

Des propos "pas acceptables" pour Valls

Du côté du gouvernement, le Premier ministre Manuel Valls a "fermement condamné" les déclaration de Pierre Gataz, jugeant que ces propos n'étaient "pas acceptables".

"J'ai appelé chacun, dans ce moment où il y a des tensions, à être au niveau du débat. [...] Je suis très respectueux du patronat, bien évidemment, [...] mais tout mot qui tend les rapports entre les organisations dans le débat public, dans le débat social, et entre les personnes n'est pas le bienvenu", a-t-il déclaré à la sortie de l'Assemblée nationale, où il a rencontré les députés socialistes.

Le Premier ministre a parlé de la CGT comme d'un syndicat "dont l'histoire s'inscrit dans l'histoire de France au XXe siècle, dans les luttes sociales, dans celle de la résistance, qui est une grande organisation aujourd'hui".

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, a dénoncé, elle,  l'"outrance" des propos du patron du Medef, les jugeant "choquants, bien évidemment", tout en soulignant qu'il y avait "eu aussi parfois de Philippe Martinez des mots qui ont été durs de la même manière".

Une ligne également suivie par le porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale Hugues Fourage, qui a jugé mardi que la "stratégie de tension" de la CGT "donnait de la France l'image d'un pays paralysé, conforme aux pires clichés du French bashing".

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2016 à 17:59 :
Nos gaulois cégétistes ont tous les droits, même ceux des autres. Comme par exemple, Air France ou l'on déchire les vêtements de 2 cadres et tout le reste...etc.
Tout est normal et si on pense le contraire, nous sommes des réactionnaires, pas vrai !
c'est quoi exactement le respect des autres ?
a écrit le 01/06/2016 à 10:14 :
Comment qualifier autrement les séquestrations et prises d'otages, l'incendie de bâtiments, le bris de matériels et outillages commis par des adhère CGT et quelquefois grâce au renfort de militants d'autres entreprises. Le fait que ces actes ne soient pas poursuivis (souvent en raison de menaces de rétorsion) n'en change pas la qualification.
a écrit le 01/06/2016 à 8:57 :
@Réponse de lachose
Peu importe qui, les hors la loi, casseurs ou autres doivent etre arretes et juges, point.
a écrit le 01/06/2016 à 5:22 :
la cgt va porter plainte contre gattaz. on est vraiment au pays d'Ubu.
Pendant ce temps la, les deficits se creusent, de moins en moins d'investissement en France, investir en France aujourd'hui releve proprement du suicide, avec des allumes comme ce type.
Que fait la pesidence, rien elle regarde. No comment.
a écrit le 31/05/2016 à 22:57 :
Moi, je souhaiterai porter plainte contre les sociétés qui font de l optimisation fiscale et qui licencient des salariés pour pouvoir verser plus de dividendes à leurs actionnaires, en un mot contre beaucoup de grandes sociétés adhérentes au MEDEF.
Réponse de le 01/06/2016 à 7:04 :
Et moi contre ceux qui bloquent la France pour protéger leurs privilèges et qui empêchent les gens de travailler. Un syndicat ne doit pas être le bras d'un parti politique (PC)...
Réponse de le 01/06/2016 à 10:18 :
On dirait vraiment en France que la principale occupation des employeurs est de licencier leurs personnels. Quand on connaît le coût d'un recrutement, on se dit que de tels employeurs ne doivent pas survivre longtemps en pratiquant ce petit jeu.
a écrit le 31/05/2016 à 21:51 :
Comme si la Justice n'avait pas autre chose à faire que de régler des propos dignes de cours de récré...
a écrit le 31/05/2016 à 18:35 :
Pouvons nous porter plainte contre la CGT, ou autre pour mise en danger quand il nous prive d'électricité? Pouvons nous porter plainte contre la CGT ou autre quand elle nous prive de la liberté de déplacement en bloquant des ronds-point? Pouvons nous porter plainte contre la CGT ou autre quand elle nous prive l'accès à nos lieux d'emplois? Pouvons nous porter plainte contre la CGT ou autre pour l'occupation illégale de l'espace publique? Pouvons nous porter plainte contre la CGT ou autre pour harcèlement morale quand ils nous menace au travail, pour aller à son travail, quand on se déplace? Bref quels sont nos recours juridique quand la CGT ou autre nous prive de nos droits?
Réponse de le 31/05/2016 à 23:09 :
Oui tu peux mais en premier lieu l'état devrait le faire car bien souvent ces blocages ne sont soutenus par aucune déclaration/autorisation donc illégale.
C'est comme la casse dans une manif, la facture devrait être envoyée aux organisateurs. Mais qui a le courage de le faire....à quand une pétition contre la CGT, je signe de suite!
a écrit le 31/05/2016 à 18:29 :
Enfin!La CGT commence enfin a se défendre!Assez de ce déchainement médiatique contre le seul syndicat qui défend les gens!
Réponse de le 31/05/2016 à 21:32 :
Retraite. A 40 ans ? Du service public ? A nos frais ? Défendre les gens c est pas les empêcher de travailler pour protéger une caste de privilégiés du service soit disant public dont nous sommes les otages systématique !!!😡
a écrit le 31/05/2016 à 17:17 :
Nous devrions tous porter plainte à titre individuel contre la Cgt pour mise en danger de la vie d autrui ! Nous sommes obligés de prendre des risques pour sauver nos vies et celles de nos entreprises !
Il faut ruiner ces gens là qui vivent aux crochets du système !
Réponse de le 01/06/2016 à 5:56 :
Bonjour,
On pourrais commencer par supprimer sa subvention, comme aux autres d'ailleurs. Subventions payées par l'État avec nos impôts !
a écrit le 31/05/2016 à 16:58 :
La CGT : un pseudo-syndicat anti-emploi, casseur de l'économie portuaire, de l'économie du livre, etc... Entendre que "Staline" veut porter plainte contre les méchants, c'est trop drôle. L'hôpital se moque de la charité. Je demande à la CGT, dont l’honnêteté est notoire, d'expliquer les escroqueries qui ont eu lieu sous son règne, dans les comités d'entreprise d'EDF-GDF, et dont plus personne n'entend parler depuis près de 10 ans.
Réponse de le 31/05/2016 à 22:16 :
oui tout a fait d accord ils ont profité de tout et ont fait profiter de tout a familles ,amis copains etc des voyous voila
a écrit le 31/05/2016 à 16:20 :
un coco qui voit rouge ! n'est-ce pas ordinaire ???
a écrit le 31/05/2016 à 15:38 :
Un anarchiste qui veut faire appel a la justice c'est a mourir de rire.
a écrit le 31/05/2016 à 15:18 :
De par ses actions hors la loi ce 'syndicat' se doit de faire des excuses a la France!.
Réponse de le 31/05/2016 à 16:31 :
Tu disais la même chose des bonnets rouges j'espere ?
Réponse de le 31/05/2016 à 17:11 :
perso: je pense la même chose pour tout personne qui empêche ces collègues de faire valoir ces droits!
on peut être en grève mais on ne peut pas empêcher ces collègues d'aller travailler s'ils souhaitent !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :