L'exécutif va proposer de nouvelles règles sanitaires en entreprise

Le gouvernement veut modifier "d'ici à la fin août" les règles sanitaires pour endiguer le coronavirus en entreprise, notamment via le "port obligatoire du masque" dans certaines situations, indique la ministre du Travail, Elisabeth Borne.

2 mn

Parmi ces mesures, le port obligatoire du masque sera préconisé dans les salles de réunion où il n'y a pas d'aération naturelle (et) les espaces de circulation, mais pas forcément dans les bureaux individuels où il n'est sans doute pas nécessaire, précise la ministre.
Parmi ces mesures, "le port obligatoire du masque" sera préconisé "dans les salles de réunion où il n'y a pas d'aération naturelle (et) les espaces de circulation", mais pas forcément dans les bureaux individuels où "il n'est sans doute pas nécessaire", précise la ministre. (Crédits : Reuters)

La lutte contre le Covid-19 se poursuit. Le gouvernement veut modifier "d'ici à la fin août" les règles sanitaires pour endiguer le coronavirus en entreprise, notamment via le "port obligatoire du masque" dans certaines situations, indique la ministre du Travail, Elisabeth Borne, dans un entretien au Journal du dimanche. A deux semaines de la rentrée et en pleine reprise épidémique, "nous présenterons mardi aux partenaires sociaux les premières évolutions que nous proposons d'introduire", annonce Mme Borne, ajoutant que ces décisions devront être prises "dans les jours qui viennent, pour que les nouvelles règles puissent s'appliquer d'ici à la fin août".

Parmi ces mesures, "le port obligatoire du masque" sera préconisé "dans les salles de réunion où il n'y a pas d'aération naturelle (et) les espaces de circulation", mais pas forcément dans les bureaux individuels où "il n'est sans doute pas nécessaire", précise-t-elle. La ministre entend saisir le Haut conseil de santé publique sur le cas des "open spaces" et l'efficacité des vitres de plexiglas pour protéger les salariés.

Le télétravail reste recommandé

Elle ne voit en revanche "pas de raison pour remettre en cause la règle actuelle de distanciation" imposant un mètre carré par poste de travail. Les employeurs doivent pour leur part se montrer "plus vigilants" quand "des travailleurs sont accueillis dans un hébergement collectif, comme c'est le cas pour les saisonniers", mais aussi "dans les milieux froids et humides" comme les abattoirs, estime Mme Borne.

Quant au télétravail, il "reste recommandé" et "il faut le mettre en place chaque fois que c'est possible dans les zones de circulation active du virus", affirme-t-elle. Par ailleurs, la ministre du Travail reconnaît que la crise économique provoquée par le coronavirus "se traduit par plus de plans sociaux", avec "275 plans de sauvegarde de l'emploi enclenchés depuis début mars".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 20/08/2020 à 11:19
Signaler
En clair, ils nous musellent comme des chiens méchants.

à écrit le 17/08/2020 à 14:28
Signaler
APRES tous les rates genre rave party lozere, puits du fou ,et autre le gouvernement tres PLETHORIQUE ET TRES COUTEUX DE mr CASTEX est tres mal place pour donner des ordres aux entreprises §§§§

le 19/08/2020 à 14:18
Signaler
Leur but est de faire des lois et créer des PV pour remplir les caisses de l'état. Quand au pb corona virus, on voit toujours pas où ils veulent aller, soit on se fait contaminer par petits groupes pour éviter la surcharge des hôpitaux en espérant qu...

à écrit le 17/08/2020 à 10:05
Signaler
On devrait commencer à s'inquiéter de l'interventionnisme de l'état qui remet en cause nos libertés. On nous donne des raisons sanitaires mais que va t-il se passer plus tard sur d'autres sujets de sociétés. Les français semblent bien passifs , ils a...

le 17/08/2020 à 16:46
Signaler
"On nous donne des raisons sanitaires mais que va t-il se passer plus tard sur d'autres sujets de sociétés". Les mêmes mots : cas en hausse, infection, contamination ,masque,distanciation sociale , 135€ d'amende etc.. Martelé jour après jour dan...

le 19/08/2020 à 14:21
Signaler
Faut pas oublier que mondialement la politique est en déclin et des grèves montaient partout dans tout les pays. Depuis ce virus, les états empêchent les manifestants de sortir, ce qui arrange bien les politiciens. Regardez Macron au pouvoir combie...

à écrit le 17/08/2020 à 8:11
Signaler
Franchement si tout le monde se montrait responsable, on aurait tous suivi les recommandations dont le port du masque, on aurait aussi compris qu’après deux mois de confinement il fallait se remettre au travail pour ne pas aggraver la crise économiq...

à écrit le 17/08/2020 à 7:55
Signaler
Au fait : travailler en entreprise est-il plus dangereux fin août qu'il ne l'était en mai-juin-juillet ?

à écrit le 16/08/2020 à 19:04
Signaler
Ailleurs: C'est une première à Bruxelles. Plus de 200 personnes ont manifesté contre les restrictions anti-Covid, à leurs yeux liberticides, certains accusant les pouvoirs publics et les experts d'être à la solde de l'industrie pharmaceutique. « C...

le 17/08/2020 à 14:33
Signaler
Ce qui est comique, c'est qu'on nous bassine avec le Co2 et le climat et que personne ne réagit avec le masque qui nous enferme dans des émanations de Co2 permanent. On inhale ce gaz tout en baignant dans un foyer de microbes. Pour qu'il soit efficac...

à écrit le 16/08/2020 à 19:01
Signaler
La surenchère continue ; Le professeur Djillali Annane souhaite un dépistage obligatoire pour les 15-40 ans "avant de rentrer au lycée ou à la fac, avant de reprendre le travail". Ça sent le vaccin obligatoire ,non ?

le 17/08/2020 à 9:39
Signaler
Le "quoiqu'il en coûte" ne semble pas s'appliquer à la carrière politique que nos élus ne souhaitent pas sacrifier. Ils délèguent leurs responsabilités à des "experts" (financés par l'état) pour se couvrir, détournent le principe de précaution en ma...

à écrit le 16/08/2020 à 18:34
Signaler
... encore des règles, des recommandations....des ouvertures de parapluie. Sommes nous devenus tous aussi stupides pour nous infantiliser (contrôler) autant ? Quelle entreprise responsable va prendre des risques avec ses salariés ? Aucune pour la g...

à écrit le 16/08/2020 à 18:28
Signaler
On avait l'ARS et maintenant l'autre truc qui coûte cher le HCSP (Haut Conseil de la santé publique) qui prône de rendre le port de l’équipement obligatoire dans tous les lieux clos qu’ils soient publics ou privé comme en réunion intrafamiliale ! ave...

à écrit le 16/08/2020 à 17:24
Signaler
Notre autodestruction est enclenchée : et c'est pour notre plus grand bien ! Comme au Moyen-Age on brûlait les corps pour sauver les âmes. Pas sur qu'au rythme actuel on n'arrive pas bientôt à de telles extrémités... pardon, je veux dire : à une tell...

à écrit le 16/08/2020 à 16:39
Signaler
et dans les administrations publiques ils font quoi ? du télétravail ? du "home-siesting" ?

à écrit le 16/08/2020 à 12:34
Signaler
Les jansénistes tiennent le haut du pavé. La facture qu'ils nous laisseront va être particulièrement salée, tant pour l'économie, notre niveau de vie et la vie socio-culturelle que pour notre santé : la politique du pire n'est jamais favorable...

à écrit le 16/08/2020 à 11:51
Signaler
les " mesures" de cette équipe se résument a peu de mots : interdictions , obligations amendes .....! ....le tout saupoudré d'auto -satisfaction "on a fait ce qu'il fallait " " on est les meilleurs " , démentis par les résultats sur le terr...

le 16/08/2020 à 18:17
Signaler
"Salomon au look et messages propres a effrayer enfants et parents de tout le pays !" C'est le but.Il avait disparu,suite à ces propos incohérents ,le voici de retour notre mangeur de piment .Defraissy 72 ans ,20 ans en 1968 pendant la grippe de ...

à écrit le 16/08/2020 à 11:19
Signaler
Le risque sanitaire existe depuis que l'homme existe. D'accord qu'on essaye de se protéger mais il y a une limite à tout. A quoi cela sert t-il de tout interdire de tout obliger à tout ou est un peu de liberté plutôt aller au cimetière que vivre dans...

à écrit le 16/08/2020 à 10:13
Signaler
le risque sanitaire est bien plus important que le risque économique pour les français . pour nos dignitaires c est l inverse .a l image du puy du fou

à écrit le 16/08/2020 à 10:08
Signaler
C'est cela un etat jacobin. On fait des lois, contredisant les precedentes, et ca dure depuis la revolution. Faut pas s'attendre a autre chose, ils ne savent rien faire sauf appliquer des recettes tres obsoletes. Le monde nouveau du micron. En 22 ...

le 16/08/2020 à 17:27
Signaler
@matins calmes : en 2022, au rythme actuel, nous risquons de ne plus voter : trop de risques...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.