La fin du "trou" de la Sécu laisse la presse perplexe

Marisol Touraine a annoncé que le déficit du régime général de la Sécurité sociale serait ramenée à 400 millions d'euros en 2017, contre 3,4 milliards en 2016. La presse relativise toutefois cette annonce qui coïncide avec le lancement de la campagne présidentielle...
Marisol Touraine a fait l'annonce de la fin du trou de la sécurité sociale.
Marisol Touraine a fait l'annonce de la "fin" du trou de la sécurité sociale. (Crédits : Reuters)

La presse de samedi nuance fortement l'annonce par le gouvernement du redressement des comptes de la Sécurité sociale pour 2017, rappelant que "ce n'est pas tout à fait la fin" du fameux "trou" de la Sécu.

Pour la première fois depuis seize ans, le déficit 2017 du régime général (maladie, retraites, famille, accidents du travail) sera ramené à 400 millions d'euros, contre 3,4 milliards en 2016, a annoncé vendredi la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Ironie sur la proximité d'un scrutin national

Entre ironie et souci de décryptage, la tonalité des articles montre que la presse n'est pas dupe du discours gouvernemental et de son "habillage de communication", pour reprendre l'expression de Jean-Louis Hervois dans La Charente libre.

"Dommage que l'on ne soit pas plus souvent en période préélectorale. Nous aurions chaque jour une excellente nouvelle du gouvernement sortant", se gausse Jean-Michel Servant dans Le Midi libre. "Voilà que le légendaire trou de la Sécurité sociale est sur le point d'être comblé. Bouché. Effacé en deux temps et trois mouvements, après d'ultimes +réglages+ budgétaires."

         |Lire aussi: Sécurité sociale : la fausse victoire de Marisol Touraine

Dans La Montagne, Bernard Stephan remarque qu'"une déclaration gouvernementale qui annonce la fin du trou de la Sécu en 2017, au lendemain de l'élection présidentielle, est forcément suspectée".

De fait, Le Parisien rappelle que la ministre n'a parlé "que du régime général" et a "+oublié+, dans son décompte, le fonds de solidarité vieillesse" et son déficit prévu de 3,8 Mds d'euros.

Encore plus sceptique, Le Figaro explique "comment le gouvernement embellit les comptes de la Sécurité sociale": "un résultat obtenu grâce à la réforme Woerth sur les retraites, mais aussi à des artifices comptables, à des hausses de taxes et à des économies annoncées mais encore à réaliser".

"Bref, ce n'est pas tout à fait la fin du trou", conclut Libération.

Résultat en trompe l'oeil

"Ce sont d'abord les Français qui, soit en mettant doublement la main à la poche, soit en renonçant pour certains à se faire soigner, ont permis ce résultat en trompe l'œil", insiste Bruno Dive dans son éditorial de Sud-Ouest.

Dans La Voix du Nord, Matthieu Verrier note que "la tatillonne Cour des comptes préconise plus d'efforts et les prévisions de croissance sur lesquelles se base le ministère sont optimistes". Conclusion: "la véritable fin du trou ne pourra être constatée qu'en fin 2017, après la présidentielle".

Certes, "François Hollande laissera une situation bien meilleure que celle dont il a hérité (plus de 20 milliards de déficit en 2011)", admet Philippe Marcacci dans L'Est républicain. Mais "de là à voir le malade guéri ! Il y a un monde. Même, pour une ministre de la Santé, cela revient à confondre courte période de rémission à guérison totale".

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 25/09/2016 à 18:29
Signaler
la bonne nouvelle pour les français sera la baisse de la CSGRDS le reste ne sont que des gesticulations electoralistes

à écrit le 25/09/2016 à 14:23
Signaler
Faisons une courbe entre 2012 et 2016 pour voir l'évolution du déficit et l' on verra celui , qui fait le job...N' en déplaise à certains elle se sort le doigt du ... Pour améliorer la situation.

à écrit le 25/09/2016 à 11:11
Signaler
Après 4 années de descente dans le noir du gouffre , heureux on explore les parois .

le 25/09/2016 à 15:49
Signaler
En bas on ne peut que remonter...

le 26/09/2016 à 11:35
Signaler
Bref, comme une coloscopie

à écrit le 25/09/2016 à 10:44
Signaler
Oui rien d'exceptionnel car rien de pareil en purge des 2 régimes déficitaires : la maladie 1 euro de moins chez le toubib, 0,50 sur chaque boîte de médoc une palanquée de médocs non remboursés ou plus mal remboursés; en retraite gel des pensions dep...

à écrit le 25/09/2016 à 10:03
Signaler
Il ne faut pas évaluer la situation de la sécurité sociale globalement. C'est le péché mignon des commentateurs que de globaliser mais ça ne veut rien dire. Ici il faut analyser séparément la retraite, la santé et la solidarité (où il y a la famille ...

à écrit le 24/09/2016 à 23:14
Signaler
Éradication du trou de la sécu : Mensonge, Magouille, Hypocrisie à la sauce PS/Hollande tellement grosse qu'il n'y a que quelques neuneu qui croient encore à ça. Reconnaissons simplement aux gouvernements sous Hollande d'avoir continués d'abaisser l...

le 25/09/2016 à 16:59
Signaler
Vous faites manifestement preuve de la plus extrême objectivité. Si on annonçait un déficit ne serait-ce qu'équivalent à celui de cette année, vous hurleriez. Vous vomiriez votre haine en accusant ce gouvernement d'incompétence et de laxisme. On ann...

à écrit le 24/09/2016 à 19:30
Signaler
Sans doute mais on ne peut dénier que la situation de la sécu est bien meilleure que durant les 15 années des gouvernement de droite.

le 25/09/2016 à 10:22
Signaler
@Patriot9: tu détiens tes chiffres de quelle source ? Personne ne sait, et en général, on découvre des chiffres en totale contradiction avec ce qui avait été annoncé lors des changements de gouvernement, mais toi tu sais ! Fais-nous en profiter, merc...

le 26/09/2016 à 11:41
Signaler
@Réponse de Patrickb Il suffit de taper : deficit de la secu sur un moteur de recherche ,pour trouver les chiffres de 2000 à 2016 sur Wiki.

à écrit le 24/09/2016 à 19:18
Signaler
Ahah ! Marisol n'a rien fait. La réduction du déficit est le fait de Woerth ! De la même manière, Le Drian n'a aucun mérite. 95% de la vente des Rafale proviennent du travail de Sarkozy. La droite n'a peur de rien !

à écrit le 24/09/2016 à 18:05
Signaler
Enfumage, fumisterie pré-électorale. Les socialistes prennent les citoyens pour des ignares en restant poli.

à écrit le 24/09/2016 à 17:24
Signaler
En ces temps d'austérité pour les finances publiques et de stagnation économique, quelle recette pour ce retour miraculeux à l'équilibre des comptes ? : simplement par la politique du rabot ou la technique des shadocks --> enlever d'un coté pour rebo...

le 25/09/2016 à 9:10
Signaler
C'est vrai pour la dégradation des soins de l'hôpital public. Décès de ma mère un mardi matin ,après un week-end sans soins ou personne n'a rien vu.Il faut savoir que les vieux meurent à l'hôpital quand il n'y a personne,le week-end par exemple. On ...

à écrit le 24/09/2016 à 15:54
Signaler
Euh vous venez de citer des journaux de droite ^^

à écrit le 24/09/2016 à 14:51
Signaler
qu en terme de gestion cet exécutif est fait mieux que le précédent, il n'y a pas photo. Ceci dit Jospin avait fait beaucoup mieux que Jupé ou balladur...Sans remettre en cause ce que je viens d'écrire, il faut comprendre que l Etat peut décider d'af...

le 24/09/2016 à 18:28
Signaler
Je vous rappelle notre dette, 2 000 milliards d'euros, en constante évolution depuis 2012. Donc en terme de bonne gestion on n'a rien amélioré!

à écrit le 24/09/2016 à 14:29
Signaler
suppression de la CMU et les 400 millions d'euros seront effacés également. Ce gouvernement dira que le trou de la sécurité sociale est cicatrisé.

à écrit le 24/09/2016 à 12:51
Signaler
Encore une annonce préélectorale ! La place doit être super bonne pour qu'ils s'accrochent comme ça :-)

à écrit le 24/09/2016 à 11:20
Signaler
Donc si je comprends bien la polémique, c'est de critiquer le gouvernement qui annonce avoir comblé 100% d'un déficit vieux de 30 ans en 5 ans, alors qu'en fait ce n'est "que" 85% ou 90%...?

le 24/09/2016 à 14:42
Signaler
Voila vous avez tout compris. Quand c'est un gouvernement de gauche (Geux) qui travaille c'est de la com. Quand un gouvernement de droite génère une polémique par jour et fait monter les ventes de journeauxl'article est:, "on a vendu des rafales a...

le 24/09/2016 à 19:34
Signaler
@Remi. Tres bien analysé. Colporter celui qui médit, voila a quoi en est réduite la droite.

le 25/09/2016 à 11:42
Signaler
Polémique ou description d'un mensonge ? Le journal dit de référence, qui ne peut objectivement pas être classé à droite en parle aussi, comme d'autres d'ailleurs. On vous laisse chercher.

à écrit le 24/09/2016 à 11:16
Signaler
La fin du trou de la sécu sur le dos des pauvres. Entièrement d'accord avec cette évidence. Normalement quand on se dit de gauche ce n'est pas la pauvreté que l'on doit chercher à éradiquer en premier ? Elle a du confondre avec éradiquer les ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.