La France se retire de la course à l'Exposition universelle 2025

Le Premier ministre a adressé samedi aux principaux intéressés un courrier les informant du renoncement de la France à se porter candidate pour accueillir cet événement à Paris en 2025, après la Coupe du monde de rugby en 2023, et les jeux Olympiques en 2024, pour des raisons principalement financières.
C'est autour du pôle scientifique de Saclay qu'était construit le projet parisien pour l'Expo universelle de 2025
C'est autour du pôle scientifique de Saclay qu'était construit le projet parisien pour l'Expo universelle de 2025 (Crédits : DR (EELV))

Selon le JDD qui elle révèle ce 21 janvier, c'est par un courrier adressé samedi par le Premier ministre Edouard Philippe au comité d'organisation que l'annonce du retrait a été faite.

"J'ai décidé de ne pas donner suite à la candidature de la France à l'exposition universelle, qui sera retirée", écrit ainsi le chef du gouvernement à Pascal Lamy, président du Groupement d'intérêt public Expofrance 2025.

Ce renoncement serait essentiellement dû à des raisons financières. Dans son courrier,, le Premier ministre souligne les "faiblesses structurelles" du modèle économique du projet français et précise que dans le contexte de "redressement de nos finances publiques", il refuse de "grever l'avenir (...) d'engagements supplémentaires non maîtrisés". Il estime notamment que les engagements qu'il avait demandés fin septembre concernant la "solidité du dispositif opérationnel proposé par la France" ne sont pas tenus.

C'est à l'automne 2014 que François Hollande, alors chef de l'Etat, s'était engagé à porter la candidature de la France à l'Exposition universelle de 2025. Le projet, qui a notamment fait l'objet de divergences entre le président du comité de candidature Jean-Christophe Fromentin et la maire de Paris Anne Hidalgo, était concentré autour autour du pôle scientifique et technologique de Paris-Saclay.

Incertitudes sur la fréquentation et manque de partenaires privés

La candidature française avait été officiellement déposée fin septembre auprès du Bureau international des expositions (BIE). Après un grand oral présenté en novembre à Paris, une mission d'enquête sur le terrain était prévue mi-mars. Et Edouard Philippe explique dans son courrier, également adressé à  Anne Hidalgo, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et Jean-Christophe Fromentin, que le projet français n'a pas les moyens de se redresser dans "le délai qui nous sépare de la visite de la commission d'enquête du BIE".

Les hypothèses de fréquentation en particulier sont trop incertaines. Selon les scénarios envisagés, celle-ci s'établit entre 35 et 40 millions de visiteurs, une hypothèse haute atteignant même 65 millions. Mais si elle ne dépassait pas les 20 millions attirés par l'Expo de 2015 à Milan, les hypothèses de recettes passeraient de 1,3 milliard à 455 millions d'euros, ce qui représente selon Matignon un risque pour les finances publiques.

Autre faiblesse financière évoquée par le Premier ministre : le manque de partenaires privés prêts à s'engager.

Jean-Christophe Fromentin et Luc Carnevouaus, respectivement président et vice-président du comité d'organisation, ont réagi à cette annonce sur Twitter.

"Je ne me retrouve pas dans cette France qui renonce, qui recule ou qui s'excuse", a écrit Jean-Christophe Fromentin.

"Alors que nous pouvions après le rugby en 2023 et les JO en 2024 recevoir le monde avec l'expo universelle en 2025, cette décision est incompréhensible", a regretté le vice-président du comité d'organisation, Luc Carvounas.

Suite au retrait de la France, restent en lice trois pays candidats pour accueillir l'Exposition de 2025, qui se tiendra du 1er mai au 31 octobre 2025 : la Russie (Ekaterinbourg), le Japon (Osaka) et l'Azerbaïdjan (Bakou).

Le choix du pays hôte doit être annoncé le 15 novembre 2018.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 22/01/2018 à 10:08
Signaler
Bonjour, Je ne suis pas certain qu'un coupe de monde de rugby, des JO et l'expo universelle soient à mettre sur un meme plan. Nous avons la mise en avant du corps et de l'entertainment d'un côté (JO,rugby) et le progrés scientifique/technique de l'a...

à écrit le 22/01/2018 à 4:08
Signaler
"Faut pas jouer les riches quant on n'a pas le sou". Toujours d'actualite."

à écrit le 21/01/2018 à 17:50
Signaler
première bonne décision de ce gouvernement , j'attend la même pour les JO ; augmentation de CSG et moins d'argent pour les retraites et la santé justifient qu'on se passe de ces couteux évènements

à écrit le 21/01/2018 à 16:29
Signaler
Voici une bonne nouvelle ! Il n'y a plus qu'à renoncer aux Jeux Olympiques et autres frivolités coûteuses et investir l'argent économisé dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les prisons, les universités...

à écrit le 21/01/2018 à 15:36
Signaler
Encore une décision qui va dans le bon sens. Pourtant, certains barons locaux ont toujours le reflexe de la dépense en évènements qui n’ont plus lieu d’être, et deviennent à terme sources de dettes phénoménales épongées par le citoyen pendant des an...

à écrit le 21/01/2018 à 14:36
Signaler
"Je ne me retrouve pas dans cette France qui renonce, qui recule ou qui s'excuse", a écrit Jean-Christophe Fromentin. Qui lui verse son salaire à celui là? Quel dommage que cette décision ne s'accompagne pas de celle de cesser de tenter de particip...

le 21/01/2018 à 15:44
Signaler
C'est le maire de Neuilly sur Seine qui croit que LOreal allait soutenir tous ces artistes. Et pourquoi pas le photographe Bannier en expert ?

le 21/01/2018 à 16:16
Signaler
Je suis en partie d'accord avec vous, mais je pense que certains évènements donnent plus de visibilité internationale que d'autres. Les JO d'été restent un vitrine médiatique pour un pays, surtout si une partie des dépenses sont payées par le CIO....

à écrit le 21/01/2018 à 12:36
Signaler
Elle devrait en faire autant pour les JO 2024 qui seront pour les contribuables français et francilien un gouffre financier ....😁...d'ailleurs cela commence cf. Rapport Cours des Comptes....

le 21/01/2018 à 13:23
Signaler
Après l'interminable saga de Nantes-Atlantique qui s'est (enfin) dénouée honorablement, voici une autre bonne décision de ce gouvernement... Mais pour un pays qui a peine à se sortir la tête de l'eau il s'encombre des JO 2024 où les coûts toujours ...

le 21/01/2018 à 16:57
Signaler
Les JO de Paris ont été maintenus parce que justement, de toutes les villes organisatrices, Paris était celle qui présentait le moins de risques financiers : Toutes les infrastructures sont déjà construites, sauf le village olympique et la piscine,...

le 21/01/2018 à 20:11
Signaler
@ Tom Je suis sûr que tout le monde souhaite que vous ayez raison... et j'en fais parti... mais j'ai quand même certains doutes et un scepticisme certain. Le temps répond toujours aux questions les plus délicates et parfois avec une certaine ...

le 22/01/2018 à 14:10
Signaler
Tout est deja construit a part le village olympique et la piscine ?? Vous etes sur ? Curieusement sur le monde, je lisait que les infrastructures (trains du grand paris) ne seront pas pretes et qu en plus ca a ete nettement sous estimé ! Si ...

à écrit le 21/01/2018 à 12:18
Signaler
Trop drôle : À chaque fois qu’on organise un événement de ce type, on retrouve ici toujours les mêmes peine-à-jouir pour se plaindre des risques que cela fait prendre aux finances publiques. Et maintenant que le gouvernement renonce après visiblem...

le 21/01/2018 à 12:42
Signaler
Mais non ! Je dis bravo ! Le gouvernement a bien fait de sortir de ce piège.

à écrit le 21/01/2018 à 11:52
Signaler
En France on préfère les jeux, les paillettes, les feux d'artifice à la science et au développement industrielle, alors qu'on accepte le chômage et la baisse du niveau de vie.

à écrit le 21/01/2018 à 11:28
Signaler
Ouais ben désolé hein mais c'était quand même autrement plus glorieux que les jo ou la coupe du monde de rugby (que j'aime tous les deux au demeurant), bande de nazes. Quand les politiciens privilégient le sport à la culture, ben oui il ne faudra...

le 21/01/2018 à 11:45
Signaler
Vous parlez de choses que visiblement vous ne connaissez pas! J’ai eu l’occasion d’aller à 2 expositions universelles déjà, dont celle à Shanghai. Ce type d’évènement ne représente plus rien, sinon à une immense foire commerciale. Un gros gâchis d’...

le 21/01/2018 à 18:41
Signaler
"Vous parlez de choses que visiblement vous ne connaissez pas!" L'exposition de Séville était une réussite, nombreux pays mettent plus ou moins de bonne volonté c'est vrai mais dans l'ensemble c'est quand même autre chose que du sport. Par a...

à écrit le 21/01/2018 à 11:07
Signaler
Quitte à zapper une manifestation j'aurais volontiers échangé les JO du fric et du dopage contre l'exposition universelle . Pour ce qui est des JO, ils commencent à peine qu'on s’aperçoit d'un premier dérapage des coûts pour les infrastructures d...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.