La France va accorder un prêt de 430 millions d'euros à l'Irak

 |   |  525  mots
Florence Parlyn Jean-Yves Le Drian en visite en Irak
Florence Parlyn Jean-Yves Le Drian en visite en Irak (Crédits : KHALID AL-MOUSILY)
La France va accorder un prêt de 430 millions d'euros en 2017 à l'Irak dont le budget est fortement grevé par la lutte contre les jihadistes et la chute des cours du pétrole. Le coût de la reconstruction de l'Irak est estimé entre 700 et 1.000 milliards de dollars.

La France va accorder un prêt de 430 millions d'euros en 2017 à l'Irak dont le budget est fortement grevé par la lutte contre les jihadistes et la chute des cours du pétrole, a annoncé samedi à l'AFP le ministère français des Affaires étrangères. D'une durée de 17 ans, cet prêt offre un taux plus favorable que les conditions du marché (6,75%), a-t-on indiqué de source diplomatique française sans plus de précision.

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a indiqué au Premier ministre irakien Haider al-Abadi lors d'un entretien à la mi-journée à Bagdad que les fonds seraient débloqués avant la fin de l'année, a-t-on précisé de même source.

"La France sera présent dans la phase de paix"

"La France a été présente dès le début des combats contre Daech", l'acronyme désignant en arabe le groupe Etat islamique (EI), "elle sera aussi présente dans la phase de paix qui s'ouvre désormais", a souligné Jean-Yves Le Drian lors d'un déplacement conjoint avec la ministre française des Armées, Florence Parly, en Irak.

Au cours de cette visite, il a en outre remis à M. Abadi une invitation du président français Emmanuel Macron à venir en France.

Il s'agit d'un prêt de soutien budgétaire pour encourager des réformes de fond et l'assainissement financier du pays. Ce prêt impose, comme ceux de la Banque mondiale, l'amélioration de la gestion des finances publiques et de la gouvernance des entreprises publiques ainsi qu'une plus grande efficacité énergétique.

L'EI a perdu plus de 70% des territoires irakiens qu'il avait conquis en 2014, notamment la cité emblématique de Mossoul, deuxième ville du pays.

Samedi, les forces irakiennes, appuyées par les frappes aériennes et tirs d'artillerie de la coalition internationale, ont annoncé avoir repris le contrôle du centre de Tal Afar, l'un des derniers bastions de l'EI dans le pays.

L'Allemagne a prêté 500 millions d'euros

D'autres pays ont déjà accordé des prêts de soutien budgétaire ou d'investissement à l'Irak, comme l'Allemagne (500 millions d'euros). L'enveloppe de 430 millions d'euros représente toutefois un effort important pour la France au regard de ses contraintes budgétaires.

Emmanuel Macron, élu en mai, a notamment décidé de réduire de 850 millions d'euros les crédits destinés à l'achat d'équipements militaires en 2017.

Entre 700 et 1.000 milliards de dollars pour reconstruire l'Irak

La facture de la reconstruction irakienne est estimée entre 700 et 1.000 milliards de dollars après de longs et violents combats pour la reconquête de bastions jihadistes comme Mossoul.

Dans un premier temps, les villes reconquises doivent être déminées et les services de base (eau, santé, etc...) rétablis, afin de permettre le retour des populations déplacées. L'Irak compte 3,3 millions de déplacés sur un total de 39 millions d'habitants. Au total, 11 millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire, selon les Nations Unies.

Une conférence des donateurs est prévue à la fin de l'année au Koweït. L'Irak sollicite aussi l'aide du Fonds monétaire international (FMI).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/09/2017 à 13:21 :
Un petit cadeau à la mesure des moyens de la France, pays suzerain en totale décomposition et qui ne gagnera rien en échange !
Les Irakiens se souviendront.
Les grands gagnants à court terme, USA, GB, Allemagne et à moyen et long termes, les vrais gains seront pour la Chine, la Turquie, l’Iran (si, si), voire la Russie.
La part de la France ? la possibilité pour nos politiques de faire de grands discours et de beaux voyages.
Quel est le réel poids de la France dans le monde ?
Soyons réalistes et restons donc jouer dans notre cours.
a écrit le 28/08/2017 à 7:53 :
Goutte d'eau dans cette mer polluée et dangereuse.
il devrait donner cela directement aux talibans ça irait plus vite.
a écrit le 28/08/2017 à 7:45 :
Hop un prêt de 400 millions qu'ils ne rembourseront jamais, encore moins les intérêts, en échange on accorde à Vinci ou autres d'importants marchés en vue de la reconstruction du pays.
a écrit le 27/08/2017 à 12:34 :
Après être une fouteuse de guerre qui a créé les réfugies, elle paye pour avoir la paix!
a écrit le 27/08/2017 à 12:32 :
Après être une fouteuse de guerre qui a créé les réfugies, elle paye pour avoir la paix!
a écrit le 27/08/2017 à 10:46 :
Comment prêter avec du déficit et des caisses vides ? La France est-elle devenue démente ou sénile, je pense que ce pays aurait surtout besoin d'une mise sous tutelle.
a écrit le 27/08/2017 à 9:11 :
Tout d’abord Mme la ministre lorsque vous allez à l’étranger essayez mais cela est il possible de représenter dignement la France en ayant un minimum de gout pour l’habillement et non être dans un cours des plus mal fagotées, Autre point prenez des cours de maintien car vous n’êtes pas dans un cours de récréation. Pour ce qui du fond nous sommes dans le comique nous accordons un prêt de 430 millions et pour avoir trainer mes guêtres pendant 3 décennies dans le monde ce prêt sera accordé sans intérêt. Son montant à la vue des besoins de l’Irak est une goutte d’eau. Je vois que nos voisins d’outre Rhin qui ont brillé par leur absence au plus prêt des actions ont eux aussi offert un petit prêt mais la aussi pour avoir bourlingué l’Allemagne tient le porte feuille ouvert pour la bonne bouche celle de la reconstruction dans laquelle nous ne pourrons être compétitifs sur le plan du financement. Enfin nos militaires doivent être contents de voir que l’on trouve un budget pour l’Irak peut-être au détriment de leur propre besoin.
Réponse de le 28/08/2017 à 7:55 :
Bien vu, merci
a écrit le 27/08/2017 à 6:22 :
La France va prêter de l'argent pour faire des réformes alors qu'Elle n'est pas capable de faire ces réformes chez Elle.
Réponse de le 28/08/2017 à 14:18 :
Si
a écrit le 27/08/2017 à 5:17 :
La France emprunte a tres petit taux d'interet sur les marches financiers. Les taux des bons du tresor 10 ans sont a 0.38%, puis accorde un emprunt a l'Irak avec un interet plus haut . C'est malin.
Réponse de le 27/08/2017 à 6:54 :
Vous pensez sincèrement comme notre gouvernement le pense que nous allons gagner sur les différences d'intérêt ?

Ça va finir a la grecque ... On va même leur donner les intérêts qu'ils nous devront pour qu'ils nous les remboursent et par la même dire aux français que l'on a fait une bonne affaire ... Et certains français traiteront le gouvernement d'exploiteur !

On augmente notre dette en jouant les bienfaiteurs contre d'hypothétiques contrats que les américains récolteront . Comment peut on être aussi naïf .


Réponse de le 27/08/2017 à 10:08 :
De nombreux prêts ne sont jamais remboursés ils sont une porte d’entrée ou un remerciement. Pour ce qui de l’Irak du temps de Saddam la France qui était le principal fournisseur a financé et prêté à tour de bras lorsque la COFACE a cessé de donner son aval les gouvernements de l’époque ont demandé aux banques principalement le CL de valider des lettres de crédits. Si nous étions un pays démocratique il aurait été intéressant qu’une commission d’enquête une vraie pas les bidons que nous connaissons celles qui posent les mauvaises questions pour éviter les vérités dont les politiques seraient coupables entre amis pas de croche pieds, mais une commission indépendante hors politique pour avoir la vérité sur ces prêts. Ne pas oublier que nous avons prêté aussi à tour de bras aux pays africains parfois à bon escient mais souvent pour des combines dont parfois Elf était le bras financier de l’état, exemple le Gabon dont la « belle » période la construction du palais présidentiel lors de la présidence a l’époque de l’OUA avec en plus pour ce pays riche en pétrole en manganèse en bois un trait sur la dette et donc payée par le contribuable français. Nous avons aussi en Asie fait énormément de prêt pour y mettre les pieds cela à t il toujours été payant pas forcement mais cet le « jeu » pour engranger après des contrats privés plus juteux car les contrats financés par l’état sont juteux pour le pays concerné avec un arrosage des politiques locaux et parfois avec un retour sur la scène politique française dont a justice à beaucoup de mal à faire la lumière, affaire Karachi mais surtout pour l’entreprise française qui décroche l’affaire avec de substantielles marges. Les prêts d’état sont en général « cadeaux » au mieux une porte d’entrée soit industrielle soit un autre besoin voir à l’ONU l’affaire qui a secoué la France sur ses territoires d’Outre Mer ou autres. Le point qui n’est pas contestable c’est que ces prêts cadeaux sont à la charge du contribuable et sont couverts bien souvent sous le sceau secret d’état pardon pour être plus honnête secret politique.
Réponse de le 27/08/2017 à 10:57 :
Pas besoin d'emprunter,grace a une bonne croissance,la France dispose d'une cagnotte prete a etre redistribuée.Dommage que ce ne soit pas pour nos citoyens qui en ont bien besoin
Réponse de le 27/08/2017 à 12:44 :
Toujours fidèle à votre propagande d'un autre âge ...
Pour qui le faites vous ?

La France a une bonne croissance ?
Les chiffres prouvent le contraire ...
Comment arrivez vous a écrire des âneries sans vous renseignez sur la vérité telle qu'elle est !!!

Délibérément vous essayez de recruter de nouveaux d'adhérents pour votre partie ... Qui peut encore croire un socialiste ?
a écrit le 27/08/2017 à 0:15 :
Qu'est ce que la France va gagner en contrepartie ?
Un petit % de l'exploitation du pétrole en Irak ?
Les chantiers de reconstruction de l'Irak ?
Combien d'Irakiens en ont survécu à toutes ces horreurs ?
a écrit le 26/08/2017 à 19:49 :
La France emprunte à la petite semaine, il n'y a plus d'argent, on rabotte 5 € aux étudiants, on taxe les petits retraités avec une csg en augmentation de 25 %....et on prête 430 millions....autant dire que la France donne 430 millions. D'ici 4-5 ans le Gvt abandonnera le prêt au titre de l'aide humanitaire....une pratique régulière....😁😁

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :