La France veut devenir leader dans la médecine personnalisée

Marisol Touraine a annoncé la création de 12 plateformes spécialisées dans le séquençage ADN sur les cinq prochaines années. Cette technique d'analyse complète de l'ordre des gènes qui composent l'ADN d'une personne permet de déterminer les risques de développer certaines maladies comme les cancers.
Nous avons besoin de connaître le génome de chaque individu. C'est une bataille pour soigner le diabète, le cancer, les maladies rares, estime Marisol Touraine.
"Nous avons besoin de connaître le génome de chaque individu. C'est une bataille pour soigner le diabète, le cancer, les maladies rares", estime Marisol Touraine. (Crédits : Reuters)

Manuel Valls avait lancé une mission en avril 2015 pour "faire entrer la France dans l'ère de la médecine". Au micro de Radio Classique, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé une mesure censée aller dans ce sens : l'installation de 12 plateformes haut débit de séquençage du génome (analyse de l'ADN) en investissant 670 millions d'euros sur cinq ans, pour développer une "médecine personnalisée, adaptée au capital humain de chacun".

Pour rappel, une médecine personnalisée propose "de traiter chaque patient de façon individualisée en fonction de ses spécificités génétiques et environnementales", comme le rappelle l'Inserm. Elle est censée permettre de diminuer les effets secondaires des traitements et amener, in fine, des retombées économiques.

"Nous avons besoin de connaître le génome de chaque individu"

Dans ce "plan médecine génomique", "la France s'engage fortement dans la révolution de la médecine personnalisée : pour soigner de manière adaptée au capital humain de chacun, nous avons besoin de connaître le génome de chaque individu. C'est une bataille pour soigner le diabète, le cancer, les maladies rares", a-t-elle expliqué.

Ces 12 plateformes de séquençage du génome "seront des centres mondialement reconnus", a assuré la ministre. L'investissement prévu de 670 millions d'euros "viendra en partie d'entreprises" afin de "permettre à la France d'être à la tête de cette nouvelle bataille de la médecine personnalisée".

Le séquençage ADN déjà utilisé par des hôpitaux français

Le séquençage est l'analyse complète de l'ordre des gènes qui composent l'ADN de chaque personne. il permet de déterminer les risques de développer certaines maladies, les réactions face à des médicaments et de multiples caractéristiques physiques.

En France, le séquençage ADN n'est pas tout à fait une nouveauté. Plusieurs établissements hospitaliers ont établi des partenariat avec des sociétés comme le Suisse Sophia Genetics. Ils soumettent ainsi les données de leurs patients à des algorithmes capables de caractériser les altérations génomiques

(J-Y.P avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 06/07/2016 à 1:03
Signaler
Plus d'ophtalmo, plus de dentiste, un médecin généraliste en mi-temps, Touraine passe, les patients trépassent ! Au suivant !!

à écrit le 22/06/2016 à 20:38
Signaler
Occupez-vous du SDRC de type 1= algodystrophie, SDRC2= algoneurodystrophie. Personne ne s'occupe de nous. La médecine déteste cette pathologie orpheline, aucun traitement à ce jour, pathologie dont on ne guérie pas. Si cela vous parle, sur l'échelle ...

à écrit le 22/06/2016 à 18:18
Signaler
S'il était déjà possible d'être reçu par un ophtalmo, et cela à échéance inférieure à 8 mois, ce serait bien

à écrit le 22/06/2016 à 17:09
Signaler
La réalité du terrain c'est quand même qu'il fait 3 mois pour obtenir un RDV chez un dermato et que le temps qu'on vous diagnostique un mélanome, il a métastasé... On est alors vachement content de bénéficier d'une médecine de pointe! Même constat...

à écrit le 22/06/2016 à 15:01
Signaler
C'est une excellente idée de financer ces infrastructures. Cependant il ne faut pas en exagérer l'utilité, s'il y a une chose que le HGP a montré c'est que la relation entre l'ADN d'une cellule et son fonctionnement (comment les protéines sont expri...

le 22/06/2016 à 16:39
Signaler
@JP Le Rouzic 22/06/2016 15:01 J'allais écrire que c'était une excellente idée mais vous avez un peu refroidi mon enthousiasme par votre contribution scientifique très bien rédigée, mais que que je n'aie comprise qu'à 1% (et je suis optimiste -:) ca...

à écrit le 22/06/2016 à 12:16
Signaler
et c'est une façon détournée de ficher tous les citoyens

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.