La popularité d'Emmanuel Macron chute drastiquement en août

 |   |  190  mots
Emmanuel Macron est plus impopulaire que François Hollande, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac après quatre mois de mandat.
Emmanuel Macron est plus impopulaire que François Hollande, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac après quatre mois de mandat. (Crédits : Heinz-Peter Bader)
Comme en juillet, la popularité du chef de l'Etat chute en août. Emmanuel Macron perd encore 14 points et récolte seulement 40% d'opinions favorables.

La chaleur de l'été a fait fondre la popularité d'Emmanuel Macron. D'après le baromètre mensuel Ifop pour le JDD, le chef de l'Etat perd 14 points en un mois et enregistre à peine 40% d'opinions favorables en août, contre 57% de mécontents, dont 20% de "très mécontents".

Une chute spectaculaire, dans la lignée de celle du mois de juillet (-10%). En deux mois, Emmanuel Macron aura donc perdu 24 points de popularité. C'est un record. Seul Jacques Chirac s'en approche, mais il avait perdu 20 points en quatre mois, entre mai et août 1995.

Macron popularité août 2017

"Minoritaire" avant l'automne

De son côté, le Premier ministre, Edouard Philippe, perd également 9 points en un mois, pour s'établir à 47% d'opinions favorables, contre 45% de mécontents.

Emmanuel Macron bat ainsi les records d'impopularité de son prédécesseur, François Hollande. Contrairement à lui, il est "minoritaire", c'est-à-dire en-dessous de la barre des 50%, avant même l'automne. En 2012, le Corrézien bénéficiait toujours de 57% d'opinions favorables en août, soit seulement cinq points de moins qu'en juin. En 2007, Nicolas Sarkozy faisait mieux : il profitait de l'été pour gagner 4 points, à 69% de satisfaits.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2017 à 22:40 :
Le niveau des commentaires des lecteurs n'est pas digne des articles de La Tribune,
j'ai l'impression de lire les commentaires des lecteurs du journal L'Équipe, c'est dire!
a écrit le 28/08/2017 à 15:46 :
C'est bon signe en France d'être bas dans les sondages, c'est que l'on prend les problèmes à bras le corps. Le contraire serait mauvais signe.
Réponse de le 28/08/2017 à 18:36 :
OUI C EST TRES BON SIGNE.
Réponse de le 28/08/2017 à 18:37 :
OUI C EST TRES BON SIGNE. En accord absolu.
a écrit le 28/08/2017 à 12:25 :
Qui est le président ?
C‘est un élu. Un élu démocratique et non pas métaphysique.
Certes il s’est attribué des super pouvoirs, mais pour quoi faire ?

Il faut se rappeler du positionnement politique et de « la voie du milieu » qui paraissait l’évidence même.
Un mélange de ni gauche ni droite et de gauche et droite, à la fois.
Cela laissait présager une sorte d’élévation au dessus de la mêlée et de programme ambitieux. Car l’élève est brillant et à incontestablement du potentiel. Mais ne se laisse-t-il pas distraire facilement ? il faudrait demander à ses professeurs.

Pour le moment, politiquement et « gouvernementalement » parlant, c’est décevant. On s’attendait à des envolées lyriques, des objectifs ambitieux, des réformes justes et menées à un rythme soutenu, etc…
Au lieu de cela on est déjà dans les renoncements et les compromissions. Certes le dialogue et les confrontations d’idées sont indispensables, mais AVANT la prise de décision et non après. Sinon cela ressemble à un échec et génère des conflits larvés.

Ce qu’il faut éviter !
Dans le pire des cas, et même si le clonage est interdit, il y a un risque réel d’aboutir à un « Sarkollande ». Avec à la fois des annonces, des gesticulations et une peopolisation médiatique et une impuissance à gouverner. Ce serait le pire des scenarios pour le pays.

Le gouvernement doit tenir bon sur les sujets essentiels : transferts des charges du travail grâce à la CSG, déploiement d’une police de proximité, renforcer les moyens et l’indépendance de la justice, réforme fiscale, etc…
a écrit le 28/08/2017 à 10:51 :
Ne pas oublié que c'est également le premier président de la république élu avec plus de la moitié d’abstentionnistes.

Bref sa légitimité tient seulement aux institutions et non au peuple français.
a écrit le 28/08/2017 à 8:44 :
Emmanuel hollande la première de choses c est la csg sur leS retraitees a 1200€ la plus facile à passé LeS retraitees sont vulnérables ? Pour donner plus à des actifs mais leS retraitees n'ont pas de mutuelle pas de primes pas de interesment et plus ? Macron est dans le ciné avec la mami macron ?
Réponse de le 28/08/2017 à 10:53 :
Il aurait pu supprimer l'abattement avant impots pour les retraités aussi!
a écrit le 28/08/2017 à 7:12 :
Ahhhhhh, ces sondages qui font la pluie et le beau temps!
tels les rumeurs qui font monter ou descendre la bourse..
Le peuple ne raisonne plus il surfe sur la vague de ses sentiments et de ses préjugés. C'est grave et c'est voulu.
a écrit le 28/08/2017 à 6:35 :
Ils étaient des centaines ! Ils étaient des milliers ! à former le troupeau de moutons bêlants pour l’élire ! ils seront des centaines ; ils seront des centaines de milliers à le maudire !!
a écrit le 28/08/2017 à 3:50 :
Macron aviateurs ✈️👙👗💍
a écrit le 28/08/2017 à 2:35 :
On va trés vite s'apercevoir que le plumage de Rastignac est loin de valoir son ramage !
a écrit le 28/08/2017 à 0:15 :
Pays de communistes!
a écrit le 28/08/2017 à 0:14 :
Très bonne nouvelle, nous voulons que toutes les mesure impopulaires passent!
a écrit le 27/08/2017 à 20:34 :
10 Milliards de Fraude aux Alloc log financées par CSG CRDS : 1.5% !!!!!!!!!
a écrit le 27/08/2017 à 20:15 :
Dès qu'il y aune mesure courageuse(baisser les APL),les français assistés crient a l'égorgement.Continuez monsieur Macron,remettez tous ces français au travail et arretez de tout leur offrir sur un plateau!Nous sommes très nombreux a vous soutenir.Et bravo pour la suppression de l'ISF,cet impot faisait fuir tous les entrepreneurs
Réponse de le 28/08/2017 à 2:37 :
.... mouton un jour , mouton toujours !
Malheureusement c'est ce troupeau qui est responsable de la dégradation du social et de la conservation des privilèges dans ce pays !!!
Réponse de le 28/08/2017 à 7:40 :
Si les Français ne travaillent pas comment expliquez vous la simple existence de l'ISF ?
a écrit le 27/08/2017 à 19:58 :
Macron rime avec démission ;

Il faut refaire les élections qui ont été bidonnées.
a écrit le 27/08/2017 à 17:57 :
La Tribune qui peut pas le voir, boit du petit lait...
a écrit le 27/08/2017 à 17:56 :
piquer 5 euros dans la poche des plus vulnérables témoigne d'une bienveillance inacceptable . Changer un Képi ça passe mais voler les plus faibles ...dégage !
Réponse de le 27/08/2017 à 19:16 :
Des MILLIONS DE CONCUBINS non officiels n'ont ni loyer ni impots locaux, que des ALLOC CAF DONC PAR !!!!!!! CSG CRDS à 9.7% et 17.2% 10 MILLIARDS D ABUS
Réponse de le 27/08/2017 à 19:37 :
Dans un pays ou les revenus sont des salaires votre argument est erroné mais nous sommes dans un pays ou les revenus sont des allocations ou des subventions donc c'est tout à fait recevable.
Réponse de le 27/08/2017 à 19:45 :
10 MILLIARDS FRAUDES A CAF-CSG/CRDS. Réserver APL aux honnètes
Réponse de le 27/08/2017 à 19:58 :
@arthur: faire passer les agresseurs pour des victimes est un vieille technique socialiste ! Ce sont plutôt ceux qui abusent des aides diverses et variées qui volent le contribuable, pas l'inverse. Et quand on peut s'offrir le dernier Iphone, on peut se passer de 5 euros :-)
a écrit le 27/08/2017 à 17:33 :
« Cent jours après, Macron confronté au scepticisme des Français ». Voilà qui est gentiment dit. Car au lieu de « scepticisme », c’est bien plutôt « rejet spectaculairement rapide » qu’il aurait fallu titrer.

Le sondage révèle en effet que :

a)- il n’y a déjà plus qu’un tiers des Français (36 %) qui se disent « satisfaits » de l’action de Macron. Par comparaison, eu bout de 100 jours à l’Élysée en 2012, il y avait encore 46 % qui se disaient « satisfaits » de l’action de Hollande.

b)- il n’y a plus que 23 % des personnes interrogées qui estiment que « le pays évolue aujourd’hui plutôt dans le bon sens ». Pour mémoire, elles étaient 45 % à porter ce jugement en août 2007, trois mois après l’élection de Nicolas Sarkozy.

c)- la baisse des allocations logement de cinq euros par mois recueille 60% d’opinions défavorables.

d)- la hausse de la CSG pour financer une baisse des cotisations salariales recueille 53% d’opinions défavorables.

e)- le projet de réforme du droit du travail recueille 51% d’opinions défavorables.

f)- dans la crise qui a opposé Macron à l’ancien chef d’état major des armées en raison d’une coupe de 850 millions d’euros du budget de la Défense, seuls 18% des Français soutiennent Macron contre 41% qui approuvent pour Pierre de Villiers.

https://www.upr.fr/actualite/france/face-aux-mauvais-sondages-discorde-sinstalle-maison-macron-macron-rend-responsables-deputes-ministres-premier-ministre-de-leffondrement-vertigineux-de-popula
Réponse de le 27/08/2017 à 18:58 :
Rien Lu
Réponse de le 27/08/2017 à 21:20 :
Marc, je vous suis avec un intérêt croissant de jour en jour, continuez de nous réinformez, merci.

@Rien Lu Tant pis, rien appris!
a écrit le 27/08/2017 à 17:01 :
GOIPEman n' a pas les manettes, ça peut agacer mais pourquoi donc avoir donné les manettes de la France à une marionnette de cette Ue bruxello américaine sans davantage de recul ni d'analyse ...?

https://www.upr.fr/conferences/qui-gouverne-la-france

J' observe avec ..naïveté les 90 % de nos emplois industriels évaporés depuis notre appartenance à l' Union ..

Comment peut-on prétendre faire revenir ces emplois livrés aux moins disant pour installer la géopolitique us à l' est de l' Europe avec la complicité de tous les chefs d' états qui se sont succédés au pays France ..?

En installant des smic à 200 euros en France a coups de ..réformes ...?



Nous avions déjà eu un tel paquet d' impuissants..
a écrit le 27/08/2017 à 16:54 :
Suffit qu'il abandonne cette stupidité d'augmentation de la CRDS.
a écrit le 27/08/2017 à 16:44 :
Ca va recommencer la comédie des sondages ou de chutes en chutes , pendant des semaines , on reste malgré tout a des pourcentages largement positifs ?!?
Réponse de le 27/08/2017 à 17:41 :
Oui:la semaine dernière il s'était effondré a 35% de positifs.Cette semaine il perd 14 points pour retomber a 40%!Oui,ça recommence
Réponse de le 27/08/2017 à 17:43 :
oui c'est cela, raccrochez vous à ce que vous pouvez, JAMAIS un président s'est ramassé en si peu de temps, et surtout en ne faisant rien, imaginez lorsqu'il fera.....encore rien.
a écrit le 27/08/2017 à 16:31 :
Qu'il ignore les sondages, jusque Janvier 2021 ( échéance Avril 2022)
a écrit le 27/08/2017 à 16:00 :
Jusqu'ici, Macron met en place son programme et notamment les réformes économiques par voie d'ordonnances. Mais il y a des délais incompressibles pour respecter la constitution et l'effet ne commencera à se faire sentir qu'à l'automne.. Les Français, versatiles et impatients, ne le comprennent pas. La chute des sondages montre surtout la légèreté de l'opinion publique.
Réponse de le 27/08/2017 à 16:38 :
"des délais incompressibles" :
pour l'augmentation de la CSG il n'y a pas de délai puisque c'est pour tout de suite, par contre pour les mesures compensatoires vous avez raison il va falloir attendre.
Réponse de le 27/08/2017 à 17:46 :
excusez moi mais où voyez vous réformes économiques?? serait-ce les 5 euros volés d'APL, suppression des emplois aidés, l'augmentation de la CSG et report de la suppression des cot. maladies, report à + de la suppression de la TH, ??? dites à part ça quelles réformes?? peut-être faites vous allusion à la loi sur la transparence???OK mais que dire de cette mesure qui permet à un condamné à demander un poste de député, sénateur ou de la fonction publique, c'est loyal? honnête?? vertueux??
Réponse de le 27/08/2017 à 17:52 :
"notamment les réformes économiques par voie d'ordonnances".

Je dirais plutôt : notamment les régressions économiques par voie d'ordonnances.
Réponse de le 28/08/2017 à 7:13 :
Certes!
a écrit le 27/08/2017 à 15:28 :
@bah : 56000 fonctionnaires européens pour administrer 500 000 000 d'européens, ce n'est vraiment pas beaucoup ,et moins que les 90 000 agents municipaux de Paris !!! Surtout qu'il y a environ 15000 postes de traducteurs et d'interprètes imposes par les États-membres !!! Enfin, on ne travaille pas 35 h dans la fonction publique européenne, mais 40h !! Et pour moi, c'était généralement 50h par semaine, tout ça pour vous financer vos investissements !!! Alors, arrêtez de cracher dans la soupe et informez vous !!!
a écrit le 27/08/2017 à 14:47 :
Il fallait s’y attendre, mais cela parait injuste.

Quand on a comme en France le culte de l’homme providentiel et étant donné le contexte malsain dans lequel ont eu lieu les élections, il était évident qu’aucune contradiction ne serait tolérée par les Français. Toute réforme déplait obligatoirement à quelqu'un et cela compromet l’évolution et fige d’autant plus le pays dans un passé phantasmé, car inatteignable. On aurait même pu sombrer dans l’archaïsme, vu le score malsain atteint par l’extrême droite.

C’est autant un problème d’état d’esprit que de méthode.
Un Professeur à l'institut de hautes études internationales avait été cité dans un article concernant son livre «L'Illusion identitaire» avec une phrase qui résume la situation (pour une majorité de la population ?) : «La France nourrit une schizophrénie par rapport à la globalisation ».
Ce ne sont ni les diagnostics, ni les analyses, ni les critiques qui manquent, ce sont les solutions.
La méthode est maladroite :
Attaquer d’entée sur des réformes qui touchent ceux qui travaillent et subissent déjà de nombreuses pressions est absurde. Pour quelle finalité ?
La priorité devrait être donnée au transfert des charges du travail vers les revenus du capital. (notamment de l’immobilier, comme cela était prévu). Idem pour les banques, qui devraient se consacrer à financer l’économie réelle et pas seulement des obligations ou des produits spéculatifs.

Si le Président actuel ne réussit pas à changer de cap et à systématiquement veiller à la justice, je ne vois pas qui le pourrait.
Lourde responsabilité.
a écrit le 27/08/2017 à 14:04 :
Sa cote est encore très élevée par rapport à la réalité, c'est-à-dire les 20% du 1er tour qui sont sa cote réelle compte tenu qu'au 2e tour, les gens ont vote contre Le Pen plus que pour Macron :-)
a écrit le 27/08/2017 à 14:01 :
la peoplelisation permanente et l'autoritarisme de Sarkozy ainsi que l'amateurisme et les couacs de Hollande, les français qui ne voulait plus voir ni 'un ni l'autre ont en effet de quoi rester perplexe sur le renouveau promis.
Réponse de le 27/08/2017 à 15:30 :
Le nouveau réunit les 4 "qualités" sur sa seule personne ! C'est ça la transformation de la France !
a écrit le 27/08/2017 à 14:01 :
Le poste de président de la république n'est vraiment pas une sinécure loin de là aujourd'hui ! Pourtant à ce jour, les problèmes sont nombreux et complexes et rien ne pourra se faire sans compromis et pragmatisme. Et quoi que vous fassiez, il y aura toujours de la critique...
Nos politiques individuellement ont une lourdes responsabilité....car il faudra bien un jour jouer collectif pour défendre les intérêts de la France.. . en ont ils conscience ?
a écrit le 27/08/2017 à 13:02 :
Il terminera encore plus détesté que Moi Président s'il va au terme de son mandat....
a écrit le 27/08/2017 à 12:57 :
Pauvres français! Si ce sondage est le reflet de la réalité, ils sont pathétiques et font plutôt pitié qu'autre chose (je ne suis pas un soutien de Macron et n'ai pas voté pour lui à la présidentielle ni pour le candidat REM aux législatives).
a écrit le 27/08/2017 à 12:22 :
Il n'a rien d'un Kennedy, un technocrate de la finance plutôt. Il taille à la serpe , favorise les riches , déshabille les retraités fortunés qui gagne 1200 e par mois. Comme les autres, il ne tient pas ses promesses, pipeau complet . Heureusement pour lui que sa majorité est complètement hors sol , et votera les textes sans réfléchir.
a écrit le 27/08/2017 à 12:20 :
Auparavant c'étaient le 1er ministre qui jouer le rôle de fusible au niveau national mais maintenant c'est le rôle du "président" au niveau de cette zone administrative qu'est l'UE de Bruxelles!
Réponse de le 28/08/2017 à 7:24 :
Tiens, pourquoi tirez vous sur l'UE?
a écrit le 27/08/2017 à 12:12 :
Populaire ou impopulaire, il s'en moque comme son prédécesseur. Il a été élu par la majorité des Français pour un programme dirigé par le Medef et les financiers. Fallait réfléchir avant de leur donner le pouvoir.
Réponse de le 27/08/2017 à 13:26 :
il n a pas été élu pour son programme (ca c'est 1 français sur 5) il a été élu pour faire barrage à MLP
Réponse de le 27/08/2017 à 15:27 :
pour obtenir les 18 Pc d'électeurs inscrits, le Medef et les banquiers ont eu recours aux bobos bien-pensants macrompatibles. !
a écrit le 27/08/2017 à 11:57 :
TRUMP a raison: la presse donne la parole à des rentiers de la politique dont nous subissons les effets alors qu'il faudrait parler des vainqueurs qu'on trouve dans le privé et dont l'action en politique nous serait bénéfique.
a écrit le 27/08/2017 à 11:57 :
1-l'objectif n'est pas d'être populaire, mais d'appliquer le programme.
2-l'article doit être complété avec les mesures engagées ou au moins lancées par tous les autres présidents cités sur la même période.
Réponse de le 28/08/2017 à 7:25 :
100% d'accord avec votre No. 1
a écrit le 27/08/2017 à 11:57 :
TRUMP a raison: la presse donne la parole à des rentiers de la politique dont nous subissons les effets alors qu'il faudrait parler des vainqueurs qu'on trouve dans le privé et dont l'action en politique nous serait bénéfique.
a écrit le 27/08/2017 à 11:20 :
Entre pastis et parties de pétanque, les vacanciers jugent les politiques qui bossent.
Réponse de le 27/08/2017 à 15:11 :
Comme votre maître vous méprisez les "riens" ou les sans-dents comme disait son prédécesseur, qui osent prendre des vacances, et en plus d'avoir une opinion.
C'est vraiment mal barré.
a écrit le 27/08/2017 à 10:52 :
Il pensait sans doute se refaire une virginité en passant le week end dans son indéfendable maison du Touquet après ses luxueuses vacances à Marseille ! Les 52% de Français qui n'ont pas de moyen pour partir en vacances, apprécieront !
a écrit le 27/08/2017 à 10:52 :
Normal, la France est passé à 2 doigts d'une mise au pouvoir d'un parti extrême, un parti exotique a remporté l’élection.
a écrit le 27/08/2017 à 10:27 :
Les français préfèrent les présidents qui ne font pas de réforme et qui creusent la dette (hollande et Sarkozy détiennent des records de création de dettes)
Bref ces sondages ne servent à rien.
La vraie question est : macron aura t il le courage / la capacité à faire de vraies réformes ??
- taxer l'immobilier pour casser la rente, faire baisser les prix et permettre aux jeunes générations de se loger, supprimer les aides (apl et 1% logement), plafonner les loyers (pour revenir au niveau historique : 15% des revenus pour les loyers pas plus - aujourd'hui 25%)
- passer sa réforme des retraites avec effet rétroactif (au moins en partie 20-30%? : les agents EDF partie à 55 ans à la retraite ne devrait pas conserver leur retraite à taux pleins)
- supprimer les charges sociales : la CSG, la taxe immobilière, les cotisations individuelles pour la retraite et les baisses des dépenses doivent compenser

=> bref pas de demi mesure de VRAIES RÉFORMES !!! Il faut arrêter les mesurettes minables (-5€ apl)
Réponse de le 27/08/2017 à 11:08 :
D' installer un Smic à 200 euros mensuels pour lutter contre les lois Haartz à un euro de l' heure ...?

La France a contre elle uN euro trop fort de presque 7 % c' est le FMI qui vient de le dire, alors que trop faible de 16 pour les allemands...

L' UPR vient de faire un travail colossal sur le dossier des travailleurs détachés, qui agite "Macron des GOPE", un travail sans équivalent. Après un tel exposé, une telle analyse, il ne faut plus se demander qui est pour la défense des travailleurs et qui joue la fille de l'air en fustigeant Macron et le gouvernement Philippe sans jamais, jamais, expliquer que l'UE on y obéit ou on la quitte. Soumission ou insoumission à l'UE, c'est toute la question.

https://www.upr.fr/actualite/france/macron-piege-question-travailleurs-detaches-cette-question-revele-schizophrenie-dirigeants-europeistes-francais
Réponse de le 27/08/2017 à 11:34 :
Helas, non. Il ne fera rien de notable. Il est deja paralyse.
Pauvre vieux pays.
Réponse de le 27/08/2017 à 15:06 :
savez vous que sur l'immobilier les prélévements obligatoires représentent en général plus de 50% des revenus qu ils procurent? si les loyers baissent trop cela produira un manque à gagner important pour l'état qui devra compenser ailleurs
Réponse de le 27/08/2017 à 15:06 :
savez vous que sur l'immobilier les prélévements obligatoires représentent en général plus de 50% des revenus qu ils procurent? si les loyers baissent trop cela produira un manque à gagner important pour l'état qui devra compenser ailleurs
Réponse de le 27/08/2017 à 15:30 :
Pour votre programme trotskiste vous vous êtes trompé de candidat.
a écrit le 27/08/2017 à 10:25 :
La presse veut toujours qu'un président soit impopulaire pour qu'il ne puisse pas faire les réformes qui s'imposent. Et pour cause : elle est profondément conservatrice.
Elle fait le coup à chaque fois.
C'est prendre les Français pour plus bêtes qu'ils ne sont, ce qui est toujours une erreur.
La réalité : les journalistes rament pour comprendre ce qui se passe, parce que ça change trop vite pour eux. Ah! ah!
a écrit le 27/08/2017 à 10:22 :
déception totale
a écrit le 27/08/2017 à 10:06 :
Tant que cette bille creuse n'aura pas licencié 40% des fonctionnaires, il s’agitera perpétuellement autour du déficit et du RAS LE BOL des Français !
Réponse de le 27/08/2017 à 12:27 :
Licencié des fonctionnaires, pour mieux créer des postes au niveau de cette zone administrative qu'est l'UE de Bruxelles? C'est dissoudre la région France!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :