La prime d'activité va être revalorisée à hauteur de l'inflation

La prime d'activité va être rehaussée de 4% pendant l'été dans le cadre du projet de loi de soutien au pouvoir d'achat face au rebond de l'inflation. La mesure vise à renforcer le budget des ménages mais également à inciter à la reprise d'activité, à l'heure où de nombreux secteurs manquent de main d'oeuvre. Le nombre de personnes éligibles à la prime d'activité va également être élargi.

2 mn

En mars, 4,6 millions de foyers ont touché la prime d'activité pour un coût annuel qui avoisine 10 milliards d'euros.
En mars, 4,6 millions de foyers ont touché la prime d'activité pour un coût annuel qui avoisine 10 milliards d'euros. (Crédits : Reuters)

Alors que l'inflation continue de battre des records en France, le gouvernement tente de dégainer des mesures pour protéger le pouvoir d'achat. La prime d'activité, versée aux travailleurs modestes, devrait être rehaussée de 4% pendant l'été, a appris l'AFP de source gouvernementale, en confirmation d'une information des Echos. Selon le journal économique, cette prime, à laquelle sont éligibles les salariés du public, du privé, les indépendants et les agriculteurs, sera revalorisée en étant indexée sur l'inflation anticipée de 2022, soit 4%. Les pensions et les minima sociaux doivent également être fixées sur le taux d'inflation. Cette hausse devrait être effective cet été avec un effet rétroactif au 1er juillet.

La prime d'activité vise à inciter les travailleurs précaires à prendre ou reprendre une activité professionnelle dans un contexte de lutte contre le chômage et de pénurie de main d'oeuvre. Le montant de cette prime dépend des revenus et de la composition familiale. En temps normal, elle est revalorisée chaque année en février et a déjà augmenté de 1,8% au 1er avril. Le montant forfaitaire pour une personne seule est de 563,68 euros par mois.

La prime est également calculée en référence au Smic, également revalorisé deux fois cette année et qui a franchi les 1.300 euros net le 1er mai. Le nombre de ses bénéficiaires devrait donc augmenter avec un plus grand nombre de personnes qui y seront éligibles. Il avait déjà été élargi au cours du premier mandat d'Emmanuel Macron, notamment après la crise des gilets jaunes. En mars, 4,6 millions de foyers ont touché la prime d'activité pour un coût annuel qui avoisine 10 milliards d'euros.

(Avec AFP)

2 mn