Le déficit de la Sécurité sociale sous la barre des 10 milliards

 |   |  545  mots
Au global, le solde est en amélioration de 2,2 milliards d'euros par rapport au solde 2013, note le gouvernement.
Au global, le solde est "en amélioration de 2,2 milliards d'euros par rapport au solde 2013", note le gouvernement. (Crédits : reuters.com)
Le déficit pour 2014 s'affiche à 9,7 milliards d'euros pour le régime général. Avec le Fonds de solidarité vieillesse (FSV), il atteint 13,2 milliards. Initialement, le gouvernement tablait sur 11,7 milliards pour le régime général et 15,4 milliards au total.

Voilà un chiffre dont se réjouit la ministre de la Santé. "Le déficit de la Sécurité sociale va repasser sous la barre des 10 milliards d'euros, ce que nous n'espérions pas nécessairement en lançant la loi de Sécurité sociale" pour "l'année prochaine", a déclaré mardi 17 mars Marisol Touraine, auditionnée sur son projet de loi santé par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale.

"Sur les mesures d'assurance maladie, nous serons sans doute autour de 300 millions d'euros de dépenses de moins que ce qui avait été envisagé sans avoir renoncé à une seule mesure", s'est-elle félicitée, assurant que les "chiffres" de la Sécu allaient être "bons".

De quoi conforter la stratégie du gouvernement

Dans le détail, le déficit pour 2014 s'affiche à 9,7 milliards d'euros pour le régime général (branche famille, maladie, vieillesse et accidents du travail). Avec le Fonds de solidarité vieillesse (FSV), il atteint 13,2 milliards d'euros. Initialement, le gouvernement tablait sur 11,7 milliards pour le régime général et 15,4 milliards au total.

Au global, le solde est "en amélioration de 2,2 milliards d'euros par rapport au solde 2013", note le gouvernement.

Avis définitif d'ici le 30 juin

Dans un communiqué commun, Marisol Touraine et ses homologues des Finances Michel Sapin et du Budget Christian Eckert ont d'ailleurs salué cette baisse "qui conforte la stratégie du gouvernement pour ramener à l'équilibre les finances de la sécurité sociale":

"Ces résultats, basés sur les comptes arrêtés par les caisses le 17 mars, sont encore provisoires dans l'attente de la fin des opérations de certification par la Cour des Comptes, dont l'avis définitif sera rendu d'ici au 30 juin 2015"

"Le déficit du régime général et du FSV est passé de 20,9 milliards d'euros en 2011 à 17,5 milliards en 2012, puis à 15,4 milliards en 2013", rappellent les ministres. "La réduction des déficits s'est donc poursuivie en 2014, en dépit d'une conjoncture nettement moins favorable que celle qui avait été initialement prévue", se réjouissent-ils.

Réformer et améliorer

Devant la commission des Affaires sociales, Marisol Touraine avait salué de "bonnes nouvelles alors que dans le même temps nous avons mis en place et mis en oeuvre des mesures" à destination de la population. Elle avait notamment cité le remboursement des traitements (au prix exorbitant) contre l'hépatite C et les "dispositifs sur la santé des femmes".

"Je veux indiquer que l'on peut moderniser, que l'on peut réformer, que l'on peut améliorer les droits de nos concitoyens en faisant diminuer le déficit de la sécurité sociale", a-t-elle dit, alors qu'elle défendait son projet de loi santé.

Depuis 2010, année où le trou de la Sécu avait atteint 23,9 milliards d'euros, le déficit s'est réduit chaque année. Pour 2015, le budget évoque un déficit du régime général ramené à 10,5 milliards grâce à des mesures d'économies planifiées notamment sur les médicaments (développement des génériques) ou les actes jugés inutiles. Mais la mesure phare est aussi la modulation des allocations familiales en fonction des revenus des ménages. Cette  disposition, qui a fait débat, doit entrer en vigueur en juillet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2015 à 19:15 :
la cour des comptes signale des gaspillages par dizaines de milliards : surmédication, tourisme hospitalier (renter le vendredi pour être opéré la semaine d'après..), les petits hôpitaux non viables, l'organisation à rationaliser... sans compter la suppression des mutuelles pour tout intégrer dans la sécu et rien que ça permet le retour à l'équilibre....
mais jamais de réformes salutaires et de meilleure gestion, on plume les cotisans et on prévoit des budgets en déficit.....
plus antigestionnaire et gaspilleurs, pas possible !!!! archi nuls nos élus et cadres administratifs....ils se servent dans les caisses et nous font payer..
a écrit le 18/03/2015 à 15:41 :
Un déficit du régime général de la sécurité sociale prévu à 10,5 mds en 2015: MOUAIS, on aimerait un peu plus d'audace, pourquoi ne pas prévoir 5-7 milliards ?! Et encore, pourquoi ne pas planifier un retour à l'équilibre, ça ce serait une véritable politique synonyme d'efficacité.
Réponse de le 18/03/2015 à 21:04 :
T'as pas compris que c'est avec les cotisations qu'on retrouve l'équilibre , ce n'est pas l'affaire des politiques mais de l'économie, des emplois , bref de nous .
a écrit le 18/03/2015 à 15:15 :
L'assurance maladie est à ouvrir sur 2 compartiments
pour les salariés avec les prestations actuelles
Mais une branche specifique,ASSURANCE LOISIRS ET TEMPS LIBRE ,est à mettre en place,sur le modèle allemand.
Il n'y a aucune raison que le patronat paie les addictions,les écarts de conduite,les imprudences,ski,nautique,etc,pour des énergumènes qi ne respectent pas la collectivité;
Ajoutez l'ouverture de nos hôpitaux et cliniques au tourisme médical,et vous résorberez le déficit.
a écrit le 18/03/2015 à 14:31 :
C'est une blague ? La loi de finances avait prévu un déficit à 3.6% !!! Il sera de 4.2% ou 4.3%
Où est le gain ???????
Ah oui, sur l'annonce de Sapin en juillet qui avait parlé de 4.4%? Dans tous les cas la loi de finances est "écrabouillée", il ne s'agit en RIEN d'un bon résultat
a écrit le 18/03/2015 à 14:06 :
Ce n'est pas grave il suffit de baisser un peu les charges pour repasser au dessus de la barre des 10 milliard ... Corage Macron.
a écrit le 18/03/2015 à 13:03 :
Il est navrant de se réjouir qu'il y ait encore du déficit.
La bonne gestion serait qu'il soit à zéro.
On voit bien que nos gouvernants ne sont pas réellement concernés !
Réponse de le 22/03/2015 à 19:18 :
mille fois d'accord, ils se gavent d'argent public, refusent de se réformer, ne savent que dépenser, taxer, jamais rationnaliser, réorganiser, arbitrer, faire des gains... on n'a pas le choix, aucun pour relever le niveau, une bulle qui s'autogère sur notre dos, une vraie dictature...
a écrit le 18/03/2015 à 12:53 :
ca vas dans le bon sens, mais apres le tiers payant ils faut s occupe des trusts pharmasotique: qui nous vendent des medicaments non conforme aux maladies qu elle doivent soignee et aussi leurs prix qui epuissent la securite social alors qu ils ne sont pas efficasse,???
Réponse de le 18/03/2015 à 14:32 :
la loi de finances prévoyait 3.6% de déficit. Dans tous les cas, cette prévision est "explosée"
a écrit le 18/03/2015 à 11:43 :
déficit ramené à moins de 10 milliards (mais pas de beucoup ..) qu'est ce qu'on va faire de tout cet argent ????
a écrit le 18/03/2015 à 10:53 :
Il suffirait de quadrupler la taxe sur le soda (que les gros buveurs de Coca aillent pleurer ailleurs) et d'empecher les multinationales de frauder le fisc. Il n'y aurait alors aucun déficit.
a écrit le 18/03/2015 à 10:05 :
Ils feraient bien de vérifier l'efficacité des médicaments génériques. Pour mon cas personnel, soigné d'un mal bénin (sinusite) avec des génériques = retour chez le médecin au bout d'une semaine et prescription de médicaments de "marque". Et la comme par enchantement, plus de problème. Donc en trompe l’œil, l'adoption de génériques moins efficaces va augmenter le nombre de consultation. A priori, je ne suis pas le seul à constater le manque d'efficacité de ces médicaments dits "génériques". Encore un manquement des services de l’État / ANSM ? Est ce une stratégie voulue par les labos ? est ce l'ANSM qui manque à ses devoirs et/ou serait sous influence ? ah, ces lobbies et les faiblesses humaines : nous savons tous très bien que cet ANSM est tout sauf neutre et impartiale. Un comité d'éthique musclé devrait faire le ménage dans cet établissement.
Réponse de le 18/03/2015 à 10:36 :
Je doute de la véracité de votre histoire. Retourner voir un médecin pour lui demander un médicament de marque, n'importe quoi.. Vous travaillez pour un groupe pharmaceutique ?
Réponse de le 18/03/2015 à 11:48 :
Moi c'est l'inverse je prends régulièrement, pour mes problèmes cardiologiques et de tension, des médicaments génériques et tout se passe bien.
Réponse de le 18/03/2015 à 12:06 :
en meme temps, peut etre que les generiques n'ont rien fait, mais peut etre que les medicaments marques n'y sont pour rien non plus. votre sinusite s'est sans doute traitée d'elle meme au bout de la premiere periode de traitement.

les medicaments generiques et les medicaments marques sont les meme.
c'est un peu comme dire qu'une chaussure decathlon est differente d'une chaussure adidas, au final elles sont toutes deux fabriqués en malaisie avec la meme qualité (quasi nulle)
Réponse de le 18/03/2015 à 12:18 :
En ce qui me concerne générique tous les mois depuis 2001, 28€ au lieu de 57€, et ça marche très bien :)
Réponse de le 18/03/2015 à 14:52 :
A quoi bon aller chez le médecin pour une sinusite que vous qualifiez vous même de bénigne?
J'en sors, quinze jours malade et c'est fini, comme vous quoi, mais en avalant une aspirine les 2 première jours pour mon mal de tête et après le mouchoir (un truc magique!).
Aucun enchantement, les bobos ca passent. Si vous aviez à payer le vrai prix de la santé en direct, vous n'auriez pas le temps de faire une étude comparative des médicaments. Pauvre sécu...
Par ailleurs vu la consommation de générique chez nos voisins, qui sont aussi bien ou mal portants, aucun doute sur leur efficacité.
Enfin, plus les années passent plus on découvre l'étendue de l'effet placebo, alors convainquez vous qu un bouillon de poule ou une infusion de persil guérira votre prochaine sinusite, ça nous coutera moins cher et vous serez enrhumé aussi longtemps. Gagnant/gagnant vous dis je (sauf les labos et votre généraliste).
a écrit le 18/03/2015 à 9:39 :
ca commence à faire quelques hirondelles, tant mieux si ca conforte le gouvernement sur son cap. C'est le déficit le pire pour moi, car on doit financer les dépenses=les droits des gens d'aujourd hui et pas avec les impôts des gens de demain qui n'auront en plus certainement plus les mêmes droits.
a écrit le 18/03/2015 à 8:05 :
10 milliards Ca reste une folie !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :