Les députés disent oui au projet de budget de la Sécurité sociale

 |   |  206  mots
La mesure devrait rapporter 400 millions d'euros dès 2015 puis 800 millions d'euros en année complète.
La mesure devrait rapporter 400 millions d'euros dès 2015 puis 800 millions d'euros en année complète. (Crédits : Reuters)
Le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2015 été adopté à une majorité moins étroite que sur le budget de l'État; 51 députés (écologistes et "frondeurs" du PS) se sont abstenus.

Les députés français ont adopté mardi par 270 voix contre 245 le projet de budget de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015 qui module les allocations familiales en fonction des revenus.

Le groupe PS, à l'exception des "frondeurs"  qui se sont abstenus (34), et celui des radicaux de gauche ont voté pour. Les écologistes se sont également abstenus portant à 51 le nombre total d'abstentions.

Lors du vote de la partie "recettes" du projet de loi de finances (PLF) 2015, 39 députés PS "frondeurs" s'étaient abstenus. Le Front de gauche et les groupes UMP et UDI (centristes) ont voté contre ce texte que le Sénat examinera à son tour à compter du lundi 10 novembre.

Modulation des allocations familiales

Le gouvernement a accepté un amendement socialiste vivement critiqué à droite comme au Front de gauche qui module les allocations familiales. Il se substitue à la baisse des primes de naissance envisagée à l'origine par l'exécutif.

L'amendement prévoit qu'à partir du 15 juillet 2015, les allocations familiales seront divisées par deux à partir de 6.000 euros de revenus mensuels par foyer et par quatre à compter de 8.000 euros, chaque enfant supplémentaire rehaussant ce plafond de revenus de 500 euros. La mesure devrait rapporter 400 millions d'euros dès 2015 puis 800 millions d'euros en année complète.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2014 à 19:33 :
Encore et toujours des deficits
a écrit le 28/10/2014 à 19:30 :
Les "frondeurs" tiennent trop à leur siège. Ils ne veulent pas provoquer une dissolution. Les "valeurs" de gauche attendront....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :