Le pass vaccinal entrera en vigueur lundi et "la plupart des restrictions sanitaires pourront être levées en février" (Castex)

La plupart des restrictions en vigueur en France pour endiguer l'épidémie de Covid-19 pourront être levées "courant février" grâce à une évolution plus favorable de la situation sanitaire, a annoncé jeudi le Premier ministre, Jean Castex, lors d'une conférence de presse. Retrouvez ici le détail des annonces.

4 mn

(Crédits : GONZALO FUENTES)

Enfin le bout du tunnel ? Peut-être. En tout cas, même si les contaminations sont au plus haut, l'amélioration observée a poussé le gouvernement à présenter jeudi soir aux Français un calendrier détaillé pour une levée progressive des dernières restrictions. Tout d'abord, le pass vaccinal entrera en vigueur lundi, a annoncé Jean Castex  à l'occasion d'une conférence de presse, sous réserve bien entendu de la validation du Conseil constitutionnel qui se prononcera vendredi. Ce dernier a été saisi par 60 députés de tous bords emmenés par le groupe La France insoumise du Palais Bourbon, et par une soixantaine de sénateurs socialistes. Le Conseil scientifique est favorable au pass vaccinal, le jugeant "justifié" pour pousser à la vaccination les Français à risque qui n'ont pas encore sauté le pas.

Lire aussi 6 mnCovid-19 : ce que va changer le pass vaccinal en cinq points

Lire aussi 7 mnCoronavirus : quel sera le nouveau variant de la Covid-22 ?

Reflux du variant Delta

Au-delà du pass vaccinal, la plupart des restrictions sanitaires imposées aux Français pour endiguer l'épidémie de COVID-19 pourront être levées en février, a annoncé Jean Castex.

 "La vague liée au variant Delta est partout en net reflux", a, en effet, dit le chef du gouvernement. "Depuis une semaine, le nombre des malades en réanimation se réduit enfin légèrement et cette baisse devrait se prolonger à mesure que le variant Delta poursuivra sa décrue."

Parallèlement, la vague provoquée par le variant Omicron "commence à marquer le pas dans les régions où ce variant avait frappé en premier fin décembre", a-t-il ajouté.

Face à l'arrivée du variant Omicron, hautement contagieux, du coronavirus responsable du Covid-19, des restrictions ont été annoncées fin décembre par Jean Castex, dont la limitation des grands rassemblements à 2.000 personnes en intérieur et 5.000 en extérieur, l'interdiction des concerts debout et le télétravail obligatoire pour un minimum de trois jours par semaine. Ces mesures n'ont pas suffi à empêcher une envolée spectaculaire du nombre des nouvelles contaminations, qui ont dépassé 400.000 à plusieurs reprises ces derniers jours, contre moins de 100.000 juste avant Noël et moins de 50.000 début décembre. Cette flambée épidémique s'est traduite par une augmentation marquée des hospitalisations mais a eu un impact plus limité en terme de pression dans les services de soins critiques, où le nombre de patients hospitalisés, resté inférieur à 4.000 contre 6.000 au printemps 2021 et plus de 7.000 lors de la première vague un an plus tôt, a entamé ces derniers jours un timide reflux. Dans son dernier avis en date, le Conseil scientifique estime sur la base de projections que la cinquième vague de l'épidémie "n'est pas terminée" et que son impact sur le système de soins "va rester élevé mais en partie gérable, et ce jusqu'à mi-mars", à la condition de maintenir des mesures de distanciation sociale et les gestes barrières.

Rappel du vaccin pour les 12-17 ans sans obligation

Parmi les mesures annoncées, le gouvernement va ouvrir à partir de lundi et sans obligation, le rappel de vaccin contre le Covid-19 à tous les 12-17 ans.

"Pour les 12 17 ans, l'ouverture du rappel a été décidé pour ceux qui sont atteints de pathologies chroniques, comme beaucoup de pays autour de nous l'ont fait, je vous annonce que nous allons étendre cette possibilité d'un rappel vaccinal pour tous mais sans obligation, à compter de lundi prochain", a indiqué le Premier ministre.

Le port du masque ne sera plus obligatoire en extérieur à partir du 2 février, date à laquelle seront abandonnées les jauges dans les lieux recevant du public. Le télétravail "ne sera plus obligatoire", mais recommandé à cette date, a encore indiqué le chef du gouvernement lors d'une conférence de presse à Matignon.

Lire aussi 3 mnTélétravail : la règle des 3 jours minimum par semaine prolongée

Quant aux discothèques, qui étaient fermées depuis le 10 décembre car considérées comme propices aux contaminations par le Covid-19, pourront rouvrir le 16 février, et les concerts debout pourront reprendre à cette date. A date du mercredi 16 février, la consommation debout sera également à nouveau possible dans les bars. En outre, elle sera à nouveau possible dans les stades, les cinémas et les transports.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 21/01/2022 à 21:18
Signaler
C'est étonnant, voire intriguant, mais tout ce que les "complotistes" ont annoncé se réalise ... en France en tout cas.

à écrit le 21/01/2022 à 19:52
Signaler
"Enfin le bout du tunnel ?" NON, le début des problèmes sociaux. Vous avez oublié d'écrire que 5 millions de Français, travaillant, payant leurs impôts, auront moins de DROIT, que des criminels. Que le pass vaccinal est a durée illimitée, Que ce...

le 22/01/2022 à 10:04
Signaler
Ah si on écoute Macron il vaut mieux soigner un pédophile qu'un non vacciné pour lui c'est sans hésiter. Le problème des déclarations jusqu’au-boutiste de la sorte.

à écrit le 21/01/2022 à 13:09
Signaler
Le qu1nquennat du cha0s !

à écrit le 21/01/2022 à 9:52
Signaler
"Castex, il y avait 10.000 hospitalisations de la grippe" Tweet de Blachier : Correctif discours Castex d'hier soir : Grippe 2016-2017 : 27 000 hospitalisations dont 2317 en réanimation. Et oui, même le gouvernement fait des fakes news.

à écrit le 21/01/2022 à 9:18
Signaler
Donc si j'ai bien compris le pass vaccinal était un outil indispensable contre le virus tandis que celui-ci se calme tout seul tranquillement. Bref un énième passage en force d'un outil coercitif voir de surveillance de masse, une véritable honte ce ...

à écrit le 21/01/2022 à 9:15
Signaler
Bref, un allégement mais qu'en février et encore et c'est pas certain sur tout comme en Angleterre et avec un pass machin appliqué dès le 24 janvier qui ne sert strictement à rien y compris le masque à l’extérieur ou pour les enfants,en fin de compte...

à écrit le 21/01/2022 à 9:14
Signaler
L'urgence, c'est l'hôpital, le libérer de son carcan administratif parasite, l'équiper, former des médecins réanimateurs et leurs équipes, l'équiper des lits et moyens nécessaires à la prise en charge des malades... On vient de perdre deux ans à gére...

à écrit le 21/01/2022 à 8:58
Signaler
Ils sont bons nos politiques, vraiment nous en avons de la chance, ils ont réussi à vaincre ce virus, sans doute des futurs prix Nobel

à écrit le 21/01/2022 à 8:46
Signaler
Depuis le début, tout est monté en neige pour paraitre! Mais on sait que ce n'est que des blancs d'œufs et du sucre qu'ils ont bien battu!

à écrit le 20/01/2022 à 21:15
Signaler
prout, et prems

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.