82% des Français approuvent le renoncement de Hollande

La décision du chef de l'Etat a surpris tout le monde, mais finalement tout le monde est d'accord avec lui. Selon un sondage flash réalisé dans les heures qui ont suivi l'annonce présidentielle du renoncement à briguer un second mandat, le mieux placé pour le remplacer serait Manuel Valls.
Après le renoncement surprise de Hollande, les seuls sympathisants socialistes interrogés réservent un plébiscite à Manuel Valls : 57% d'entre eux aimeraient qu'il soit investi à l'issue de la primaire de janvier.
Après le renoncement surprise de Hollande, les seuls sympathisants socialistes interrogés réservent un plébiscite à Manuel Valls : 57% d'entre eux aimeraient qu'il soit investi à l'issue de la primaire de janvier. (Crédits : Reuters)

Plus de huit Français sur dix (82%) approuvent la décision de François Hollande de ne pas briguer un nouveau mandat à l'Elysée. Tel est le résultat d'un sondage Flash Harris Interactive pour RMC publié ce vendredi. Selon cette étude réalisée en ligne auprès de 803 personnes dans les heures suivant l'allocution de François Hollande, seuls 4% des sondés expriment leur désapprobation.

Le Premier ministre, Manuel Valls, qui entretient depuis plusieurs semaines l'ambiguïté sur ses ambitions, figure en tête des personnalités que les Français souhaitent voir remporter la primaire de la gauche (24%), devant Arnaud Montebourg (14%) et Benoît Hamon (6%), tous deux officiellement candidats.

Valls largement devant Montebourg ou Hamon

Près de la moitié des sondés (47%) n'affichent cependant aucune préférence pour l'un des huit candidats déclarés ou pressentis. Les seuls sympathisants socialistes interrogés réservent un plébiscite à Manuel Valls : 57% d'entre eux aimeraient qu'il soit investi à l'issue de la primaire de janvier. Seuls 15% lui préfèrent Arnaud Montebourg et 8% Benoît Hamon.

Malgré la très faible popularité du président, l'annonce de son renoncement a beaucoup surpris, de nombreux indices laissant penser le contraire. Ainsi de cette interview au Journal du dimanche, dans laquelle le chef du gouvernement avait laissé entendre qu'il se préparait à une possible candidature.

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 02/12/2016 à 17:28
Signaler
Les commentaires des médias fatiguent ! En 2012 à la passation des commandes, Mr. Nicolas Sarkozy lui a dit qu'il fallait poursuivre les réformes commencés! Il a perdu deux années à démonter ce qui avait été fait ! Le non respects de ses allianc...

à écrit le 02/12/2016 à 10:36
Signaler
Et toujours pas l'ombre d'un espoir d'avoir un bon président de la république en 2017. Au secours

le 02/12/2016 à 20:29
Signaler
Les blancs nul et abstentions ne comptant pas, je crois que le second tour sera FN. Bien sûr le PS peut toujours nous sortir un DSK du chapeau !

à écrit le 02/12/2016 à 10:17
Signaler
"Selon cette étude réalisée en ligne auprès de 803 personnes; "Plus de huit Français sur dix (82%)" Pourquoi faire des elections puisque apparemment 803 personnes au téléphone représentent les français.

le 02/12/2016 à 11:35
Signaler
Exactement! Les sondages ont beau se planter lourdement à chaque élection, à chaque jour son petit sondage...

à écrit le 02/12/2016 à 9:22
Signaler
Après le futur probable quinquennat de Fillon ou peut-être de Le Pen, une bonne partie des 82% qui entérinent de fait "l'échec" de Hollande risquent de se retrouver avec la gueule de bois. Compte tenu de l'environnement économique, politique, interna...

le 02/12/2016 à 10:36
Signaler
Le changement vous fait peur , c'est donc que votre situation va bien , mais ce n'est pas le cas du plus grand nombre .

le 02/12/2016 à 11:33
Signaler
Pratiquer une politique de droite pendant 5 ans, c'est ça la gauche moderne? Toujours plus pour une minorité, c'est ça les réformes?!! Profitez bien, cette époque approche de son terme

le 02/12/2016 à 11:33
Signaler
Pratiquer une politique de droite pendant 5 ans, c'est ça la gauche moderne? Toujours plus pour une minorité, c'est ça les réformes?!! Profitez bien, cette époque approche de son terme

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.