Le Smic sera revalorisé au 1er janvier mais sans "coup de pouce"

 |   |  220  mots
Cette revalorisation mécanique portera le Smic à 1.498,47 euros brut mensuels pour un temps plein, soit une hausse de 18,20 euros par rapport à 2017.
Cette revalorisation mécanique portera le Smic à 1.498,47 euros brut mensuels pour un temps plein, soit une hausse de 18,20 euros par rapport à 2017. (Crédits : © Dado Ruvic / Reuters)
Concrètement, les salariés rémunérés au Smic devraient toucher 20 euros de plus en janvier puis 15 euros supplémentaires à partir d'octobre : le Smic horaire passera en effet de 9,76 à 9,88 euros brut.

Le Smic augmentera de 1,24% au 1er janvier 2018, sans coup de pouce, a annoncé vendredi le ministère du Travail dans un communiqué, ce qui le fait passer de 9,76 à 9,88 euros brut de l'heure.

Cette revalorisation mécanique portera le Smic à 1.498,47 euros brut mensuels pour un temps plein, soit une hausse de 18,20 euros par rapport à 2017.

Mais en net, la hausse sera plus forte, à la faveur de baisses de cotisations salariales, pas entièrement compensées par une hausse de la CSG. Le ministère parle d'une augmentation de "20 euros par mois de janvier à septembre puis de 35 euros à partir du 1er octobre". "Au total, la hausse sur l'année sera de 285 euros", écrit le ministère, qui dans un premier temps avait évoqué 428 euros.

Pas de coup de pouce

Le Smic horaire net s'établira ainsi à 7,73 euros au 1er janvier, soit 1.173 euros mensuels, selon les calculs de l'AFP.

Il sera de 7,83 euros à partir d'octobre, soit 1.188 euros mensuels, selon le ministère.

Comme lors des cinq dernières revalorisations, le gouvernement n'a pas accordé de coup de pouce au Smic. Il a suivi les recommandations du groupe d'experts sur le Smic, une instance consultative composée d'économistes qui, cette année encore, a "recommandé" de "s'abstenir de tout 'coup de pouce'", afin de ne pas "fragiliser les améliorations en cours".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2017 à 20:07 :
Bonne idée des revalorisation du smic mais pas sur le dot des retraitees avec la revalorisation de la csg 20 € en plus ! La csg sur cinq ans c est 100 millards des € pris aux retraitees merci à Emmanuel premier de france aux ils et passé François premier lui oui ils est Roy ils a dormir a chambord
Réponse de le 17/12/2017 à 21:16 :
Avant de donner des leçons commencez par écrire en français et sans faute : c'est le minimum. D'autre part il n'y a aucun lien entre l'augmentation du SMIG et la CSG . Ce sont deux choses totalement différentes. (trois fautes de français par ligne
Réponse de le 18/12/2017 à 7:07 :
Si les retraités avaient payé les impôts qu'ils auraient dus en leur temps, la CSG n'existerait pas. Leurs récriminations sur ce sujet sont donc malvenues.
a écrit le 17/12/2017 à 13:21 :
Normal, faut payer les petits fours de Chambord, la robe Chanel de Madame et le maquillage....😂😂
a écrit le 17/12/2017 à 8:52 :
cela fait une bonne période que l'on déglingle les retraités, mais attention ils sont peut être sans dents (a qui la faute les dentistes de leur temps arraché les dents à tout va) c'est cela "l'histoire des sans dents' mais l'économie va s'en ressentir car ils ont la peau dure et ils vont vous réserver des surprises
a écrit le 17/12/2017 à 8:49 :
Le Smic est trop élevé et empêche la création d'emplois comme en Allemagne .
Réponse de le 17/12/2017 à 22:40 :
Chacun peut constater que la Bulgarie (smic à 235 €, 10% de chômage) est bien plus prospère que Le Luxembourg (smic à 2000 €, 6.9%).

Et l'Italie, rare pays d'Europe ou il n'y a pas de Smic, est créditée d'un magnifique 11.9% de chômage.

N'en déplaise au MEDEF, pas de rapport entre hauteur du Smic et chômage.
Réponse de le 19/12/2017 à 6:14 :
Le salaire minimum doit s'adapter aux possibilités économiques que leur permet notamment leur niveau de compétitivité. Et il est aussi à mettre en regard du coût de la vie, notamment du logement (ainsi le salaire minimum allemand, bien que plus bas que notre SMIC, permet néanmoins un meilleur niveau de vie en raison de prix, notamment du logement, inférieurs). Ceci étant même pour la Bulgarie le niveau actuel du salaire minimum est à mettre en regard du niveau du salaire moyen bulgare de 1994 qui était de ...500F (soit 80€) mensuels.
a écrit le 16/12/2017 à 20:56 :
Le Smic sera revalorisé au 1er janvier mais sans "coup de pouce", oui mais sur le dos des retraités avec une ponction de 1,7 % de CSG en plus! Ils s'en souviendrons croyez moi aux prochaines élections.
a écrit le 16/12/2017 à 17:19 :
Ben vu les nouvelles subventions massives accordées aux plus riches il n'y a plus d'argent pour les pauvres hein. Mais enfin ils n'ont qu'à en avoir aussi ! Incroyable tout cette mauvaise volonté quand même...
Réponse de le 16/12/2017 à 21:27 :
Ké subventions ? A moins que vous n'appeliez subvention la réduction de l'assiette de l'ISF à l'immobilier (alors qu'il aurait fallu liquider en totalité une fois pour toutes cet impôt aussi illégitime qu'imbécile).
Réponse de le 17/12/2017 à 11:11 :
"Les « Paradise Papers », nouvelles révélations sur les 350 milliards cachés de l’évasion fiscale" http://www.lemonde.fr/paradise-papers/article/2017/11/05/les-paradise-papers-nouvelles-revelations-sur-les-milliards-caches-de-l-evasion-fiscale_5210518_5209585.html

Laissez les riches s'évader fiscalement est une énorme forme de subvention non ? Nous connaissons tous leurs noms mais nous n'avons pas le droit de leur interdire à violer la Loi.

Mais bon vous le savez bien hein...
Réponse de le 19/12/2017 à 6:31 :
Il n'y a de paradis fiscaux que parce qu'il y a des enfers fiscaux, et je vais vous surprendre, pour certaines catégories de contribuables, la France est un paradis fiscal, par exemple pour les familles de salariés avec enfants et revenus moyens :beaucoup échappent à l'IRPP ce qui ne serait pas le cas dans la plupart des autres pays. Le seul ennui est que cette catégorie l'évasion fiscale est rare, on n'est donc pas près de voir des familles de travailleurs belges s'installer en France pour échapper au fisc belge, particulièrement gourmand en ce qui les concerne... Et pour le reste il n'y a d'évasion fiscale que parce que les pouvoirs publics veulent créer des prisons fiscales.
Plus qu'une mesure idéologique, le recentrage de l'ISF sur l'immobilier est une mesure de réalisme assez cynique, le patrimoine immobilier étant assez difficile à délocaliser (en quelque sorte prisonnier fiscal)... Reste qu'en raison de la rupture d'égalité entre contribuables détenant différentes formes de patrimoine, l'IFI court de gros risques d'inconstitutionnalité et pourrait bien connaître le même sort que la taxe de 3% sur les dividendes.
Réponse de le 29/12/2017 à 15:43 :
"Il n'y a de paradis fiscaux que parce qu'il y a des enfers fiscaux"

Enfers fiscaux ?

Si vous gagnez 10 millions d’euros et qu'on vous en prends la moitié il vous en reste largement assez pour prospérer non ?

Pour vous l'enfer c'est l'égalité, je ne comprends donc toujours pas pourquoi vous me harcelez, pour ma part l'égalité étant le fondement même de l'humanité sans cela autant tous s'entretuer de suite on gagnera du temps.

Quand le président américain taxa les riches à 93%, aucun d'entre eux n'est mort ou bien 'a été enfermé en prison.

Merci de valider cette réponse, bruno bd me pourchasse tout le long de mes commentaires et c'est usant.
a écrit le 16/12/2017 à 12:40 :
belLe mentalite du nouveaux gouvernement , desabille pierre::.les retraites avec la csg:: pour habille paul ;::les smicards, ? C EST TOUS SIMPLEMENT HONTEUX DE S EN PRENDRE AUX DEUX CAS DE GENS LES PLUS PAUVRES DE LA SOCIETE///MACRON VIENT D INVENTE L EGALITE POUR LES PAUVRES?TOUS EN FAISSANT UNE BAISSE D IMPOTS IMPORTANTE AUX PLUS RICHES???
Réponse de le 16/12/2017 à 21:29 :
La CSG finance la protection sociale, pas les salaires des smicards.
a écrit le 16/12/2017 à 9:05 :
il vaut mieux etre payé au SMic que d'etre retraité pas de coup de pousse sur les retraites au contraire prelevement augmenté sans tenir compte des aides aux enfants et petits enfants non deductibles mais qui permet de faire tourner l'economie
a écrit le 15/12/2017 à 20:01 :
Le smic augment c est une tres Bonne choses 1.24 % avec une inflation de 1.4.% insee mais leS retraites elles 0.8 % reste 0.6 en mois plus csg pour les actifs pas mal LeS retraitees toujours perdant em plus le gel en 2018 ?
a écrit le 15/12/2017 à 20:01 :
Le smic augment c est une tres Bonne choses 1.24 % avec une inflation de 1.4.% insee mais leS retraites elles 0.8 % reste 0.6 en mois plus csg pour les actifs pas mal LeS retraitees toujours perdant em plus le gel en 2018 ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :