Le projet de loi sur le télétravail des fonctionnaires en bonne voie

 |   |  291  mots
Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction Publique, peaufine le décret d'application sur la loi Sauvadet autorisant le télétravail des fonctionnaires.
Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction Publique, peaufine le décret d'application sur la loi Sauvadet autorisant le télétravail des fonctionnaires. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Trois ans après la loi Sauvadet, le gouvernement est en train de peaufiner le décret d'application autorisant le télétravail des fonctionnaires. Tous les fonctionnaires ne sont pas éligibles à ce dispositif qui ne sera que partiel pour ne pas négliger la vie au bureau.

Cela avance doucement mais sûrement... Le décret d'application de la loi Sauvadet sur le télétravail des fonctionnaires est en phase de finalisation, trois ans après l'adoption du texte législatif. Il s'agit d'une véritable révolution que le gouvernement veut totalement baliser avant de le mettre en œuvre.

Avancer par petits pas

En autorisant le télétravail, l'Etat change la culture de travail jusque-là fondé sur le présentiel, en mise davantage sur le résultat. Mais pour le moment, le gouvernement veut aller à petits pas puisque seuls quelques dizaines de milliers (sur 5,4 millions) de fonctionnaires pourraient être éligible à ce nouveau dispositif. En effet, pour beaucoup d'entre eux, le travail consiste à un contact avec les administrés et nécessite ainsi leur présence sur le terrain.

Par ailleurs, le télétravail ne pourra être que partiel afin de ne pas négliger le travail en équipe. Ainsi, le télétravail ne pourra pas dépasser trois jours par semaine et ne dépassera pas 50% du temps de service sur le mois entier. Le chef de service pourra également s'opposer à l'application d'un tel dispositif s'il le juge incompatible avec les nécessités et intérêts du service.

Satisfaits et efficaces selon un rapport

Le gouvernement voit là une façon de bousculer les habitudes de travail des fonctionnaires. Un rapport publié en 2013 cité par Les Echos faisait un bilan d'expériences isolées de télétravail dans certains services. Les agents sondés ont exprimé un haut niveau de satisfaction. Ils ont mis en avant de substantielles économies (transports, crèche...) équivalent à un treizième mois. Côté employeur, les gains de productivités ont été également été manifestes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2015 à 15:16 :
Quelqu'un sait quels métiers de la catégorie C peuvent se télétravailler ?
a écrit le 18/07/2015 à 15:41 :
Je ne vais pas faire de généralisations...Mais là j'ai mon dossier à la cpam il est en cours de traitement depuis 10 mois, et rien aucune nouvelle, mon dossier n'a pas encore été traité...je leur ai écrit un courier, aucune réponse...Donc y a un moment, faut qu'ils arretent de se moquer du monde ! Ok ça dépend des régions et des villes, mais là je suis très mal tombé.
Réponse de le 18/07/2015 à 18:42 :
Justement vous êtes tous en train d'aboyer pour qu'il y ait de moins en moins de fonctionnaires! Ne vous plaignez pas d'avoir des délais de plus en plus long et épargnez moi les clichés sur les fonctionnaires qui passent leur temps au café. Vous trouvez que ça marche mieux chez Orange ou Edf depuis que c'est privé?
Je travaille avec des société privées tous les jours (artisans, commerçants, etc.) et je peux vous dire que le professionnalisme et le sérieux sont loin d'être la règle.
Réponse de le 19/07/2015 à 0:00 :
Les agents de la CPAM sont des salariés du privé, pas des fonctionnaires.
Réponse de le 19/07/2015 à 10:13 :
et oui on mélange tout! on prend tout les acteurs publics comme étant des fonctionnaires.
la cpam ce n'est pas la fonction publique, mais un service public réalisé par un établissement public national à caractère administratif, jouissant de la personnalité juridique et de l'autonomie financière.
Elle est soumise à une double tutelle : celle du ministère chargé de la Sécurité sociale et celle du ministère de l'Économie et des finances.

Et a force de supprimer des emplois un peu partout, plutôt que de simplifier les textes on arrive à ce type d'aberration, des dossiers non ou mal traité et ce n'est certainement pas le télétravail qui va améliorer les choses

pour moi cette annonce n'est que de la communication le mal est ailleurs et surtout dans la législation et l'organisation
a écrit le 18/07/2015 à 11:11 :
et pour quand le televacances pour ces ronds de cuir. A la lourde tous ces bande bons à rien mais à rien. Dehors oust et plus vite que cà
Réponse de le 20/07/2015 à 9:47 :
Vous avez bien raison, on devrait obliger ceux qui touchent es allocs à aller faire gratuitement leur travail les week end, voir même la semaine pour ceux qui ne travail pas... On pourrait même les mettre à tous les coins de rue pour assurer la surveillance à la place des policiers, gendarmes et militaires. Vu le nombres qu'ils sont ils pourront se reposer eux...
a écrit le 18/07/2015 à 10:16 :
Voilà qui devrait faire baisser les chiffres de l'absentéisme
Réponse de le 20/07/2015 à 9:49 :
Ou l'augmenter. Actuellement pour qu'un médecin d'astreinte soit rappelé, il faut que le patient y soit passé...
a écrit le 18/07/2015 à 9:47 :
enfin une bonne initiative pour les fonctionnaires dès que je peux je saute dessus.
a écrit le 18/07/2015 à 9:14 :
et si la bonne voie était celle de la simplification du code du travail, de la sécurité sociale, de la fiscalité
mais oui, c'est vrai il faut maintenir les niches sociales et fiscales qui coute plus de 150 milliards d'euros par an à l'état
Si MMe lebranchu et ses collègues à matignon essayaient de réfléchir ils s’apercevraient que la simplification des textes engendrerait à terme des économies en terme d'emploi dans le secteur public et faciliterait les démarches des entreprises
a écrit le 18/07/2015 à 9:07 :
Va falloir que le gouvernement investisse dans des portables (je précise pour MME LEBRANCHU qu'il s'agit de PC autrement dit ordinateur et non de téléphone) et qu'il faudra que l'état développe un réseau internet avec un tuyau puissant (je précise au gouvernement PS qu'il ne s'agit pas de plomberie à faire instaler par vinci ou bouygue mais d'un réseau de communication soit en fibre soit par adsl ou wifi avec une capacité d'absorption suffisamment importante) afin d'éviter de voir leur fonctionnaire piquer du nez, chez eux, devant des fenêtres qui rameraient à s'ouvrir ...bref il faudrait donc que l'état donne les outils a ses fonctionnaires pour travailler correctement, ne serait-ce que dans leur bureau actuellement....investir pour le service public c'est faire aussi marché l'économie, ce que semble avoir oublié ce gouvernement dont on se demande comment aujourd'hui encore il dépasse un déficit de 70 milliards d'euros
a écrit le 18/07/2015 à 8:58 :
On en profitera pour repeindre la porte du garage ou finir le repassage :-) et on votera socialiste en 2017 ! Faut pas publier !
Réponse de le 19/07/2015 à 0:04 :
J'aimerais comprendre. Dans ma société (privée), la moitié du personnel est en télétravail et la totalité des cadres y participe. Pourtant, nous ne faisons pas de travaux persos puisque nous sommes d'astreinte, comme les fonctionnaires le seront en télétravail. Qu'est-ce qui vous gêne si ce n'est que ce sont justement des fonctionnaires ? Sauf à ce que n'importe quelle mesure qui les touche vous pose problème, mais là, cela n'a rien à voir avec le télétravail.
Réponse de le 20/07/2015 à 9:53 :
Moi se qui me choc c'est qu'un fonctionnaire qui travail un we est payé 10 euro un jour de semaine (samedi compris) et 40 le dimanche. Pour qu'ils bossent tous en télétravail, combien va couter les infrastructures comme un ordinateur à la maison, un téléphone portable ou fixe et surtout son abonnement, avec internet pour l'ordinateur... Je ne pense pas que se soit moins cher qu'un permanent qui reste sur sont lieu de travail et payé 10 euro la nuit...
a écrit le 17/07/2015 à 20:40 :
Perso je suis contre. Ne plus voir les copains pour taper la belote, ce serait trop dur.
Réponse de le 18/07/2015 à 9:17 :
pour la belote pas de problème il y a les voisins et les amis et en plus on peut boire une bière.
a écrit le 17/07/2015 à 19:59 :
Même plus besoin de faire acte de présence ! Le paradis sur le dos des vrais travailleurs. Un scandale ! Car expliquez moi sur quoi un télé travailleur fonctionnaire pourra travailler chez lui sans compromettre la confidentialité des données ? Donc 3 jours de vances en + par semaine !! On va exploser la moyenne des 5 mois "d'absence" par an (congés + RTT + congés maladie.
Réponse de le 18/07/2015 à 9:14 :
je travaille dans le privé et je suis au télétravail et je trouve ça super. Plus de chef et d'emmerdeurs et je roule bien mon patron car c'est pas le boulot qui me tue. Je fais le minimum et tout le monde est content. J'espère tenir jusqu'à ma retraite, le seul hic ceux sont les journées où je dois me rendre à la boîte, un vrai cauchemar.
Réponse de le 18/07/2015 à 9:15 :
ils ont raison moins j'en fais mieux je me porte c'est ma devise.
a écrit le 17/07/2015 à 19:19 :
Parce qu'on les aime bien !!! Télé travail pour des fonctionnaires, il y a sûrement un mot en trop surtout s'ils restent à la maison. Point positif, on va gagner les frais de déplacements, les primes de néons, les frais de cantines, les diverses indemnités qui font se tordre de rire les salariés du privé. Les surfaces de bureau, à moins que les collectivités locales ne les louent avec le fruit de nos impôts pour leurs agents nouvellement embauchés pour remplacer les fonctionnaires qui ne sont plus assez productif en télé ?
Réponse de le 18/07/2015 à 9:19 :
je suis fonctionnaire et mois j'en fait et mieux que je me porte. La productivité je vous la laisse mais il faudrait augmenter la votre sinon notre système va s'écrouler.
a écrit le 17/07/2015 à 18:19 :
télétravail pour regarder TF1 ? où les cancres de l'Assemblée nationale ? ou mieux pour diminuer la surface de bureau qui est déjà bien mal géré par nos élites....Bref rien de nouveau sous le ciel socialiste, qui est toujours incapable de ramener le budget de l'état à l'équilibre et maintenant après 3 ans de règne ils ne peuvent plus dire que c'est la faute à SARKOZY, en effet les mesures prises par le PS depuis son arrivée à l'Elysée et Matignon devrait porter leur résultat....mais, hélas j'ai bien peur que le chômage ne reviennent pas au niveau de 2012 d'ici 2017 et que Francois soit obligé de respecter sa parole (s'il en a une) c'est à dire de ne pas se représenter si le chômage n'a pas baisser à la fin de son quinquennat (et quand je dis baissé c'est par rapport au niveau de 2012 !!! sinon ce serait trop facile)
Réponse de le 18/07/2015 à 9:23 :
vous vous trompez je regarde canal + pendant les heures de télétravail et je suis dans le privé. Je me suis abonné des que j'ai obtenu ce travail car il est dangereux de s'absenter de la maison trop longtemps. J'ai aussi fait des progrès dans la cuisine et je pense que les fonctionnaires feront pareil.
a écrit le 17/07/2015 à 17:38 :
Télétravail ? Vous voulez dire À PART LES JOURS DE MATCH alors ?
a écrit le 17/07/2015 à 17:02 :
Pourquoi pas, à condition que des objectifs précis, quantifiés, contrôlables et sanctionnables soient fixés aux fonctionnaires concernés.
Sinon, cela n'aura pour effet que de permettre aux fonctionnaires concernés d'en faire le moins possible plus facilement. Comme le dit un autre internaute, cela leur permettra à la limite de rester chez eux sans rien faire, à plein traitement au lieu le cas échéant des indemnités de maladie moins élevées : tout bénéfice !
D'autre part selon certains internautes le télétravail serait rare dans le privé ? C'est donc que ce n'est pas si efficace que cela ? Si ce n'est en étant payé à la tâche, au résultat en qualité d'indépendant, et non avec un salaire fixe ?
a écrit le 17/07/2015 à 14:54 :
Je peux parler de mon expérience personnelle, qui est très positive. Tous les métiers effectués sur ordinateur sont en partie possibles en télétravail. Dans mon cas j'ai deux ou trois jours en télétravail par semaine, depuis deux ans. Moins de fatigue due aux transports, moins d'énervement dans les bouchons (pas grave demain je ne serai pas dedans), économie de carburant, plus grande souplesse pour gérer le quotidien (livraison d'un paquet, visite d'un artisan pour un devis, récupération de ma fille à l'école, rendez-vous médicaux ...). Au niveau du travail, une bien meilleure concentration à la maison car je suis nettement moins interrompu. Je conserve les jours au bureau pour tout ce qui implique le travail en équipe. Mais même à la maison, il y a Skype, et nous avons un VPN sécurisé donc j'accède au réseau de l'entreprise si j'en ai besoin. Avec la fibre, mes conditions de travail sont excellentes à la maison. J'ai dédié une pièce de la maison à mon travail, comme beaucoup de monde le faisait dans les années 60/70 (mon père bossait souvent des dossiers le week-end). Comme je consomme une partie de mon électricité pour mon travail, j'ai même quelques indemnités légales, en proportion de la surface consacrée à mon télétravail (les gens ne le savent pas mais le télétravail a un encadrement légal). Je perds les ticket-restaurant des jours où je télétravaille. Globalement, ça a changé ma vie en bien, je stresse beaucoup moins sur la perte de temps due aux transports car elle est devenue moins importante, et cela donne énormément de souplesse pour les aléas de la vie familiale (rendez-vous médicaux, notamment). Je pense même que je suis gagnant sur le plan financier mais pas au point d'un treizième mois. Le plein de ma voiture dure le mois entier alors qu'il durait entre deux et trois semaines auparavant. Le seul impératif, c'est qu'il faut avoir une bonne auto discipline. Mais l'entreprise en voit les résultats très rapidement. Dans la mienne, tous les gens qui sont passés en télétravail en sont très contents et l'entreprise l'est également. Mais à vrai dire, le télétravail n'est accordé qu'aux personnes qui sont en place depuis assez longtemps et en qui la direction a suffisamment confiance. Le risque est donc mineur, d'autant que si le télétravail peut être accordé, il peut aussi être retiré si les résultats ne vont pas dans le bon sens. Je retiens que quand l'entreprise accorde le télétravail, l'employé en ressent une certaine gratitude et cela améliore le rapport entre l'employé et le dirigeant. C'est un acte qui redonne une part de sa vie à l'employé, en échange c'est à lui de jouer le jeu et d'y trouver des forces pour mieux travailler. Je ne vois vraiment que les grincheux ou les jaloux qui pourraient avoir à y redire.
Réponse de le 18/07/2015 à 9:03 :
Dans le privé ça marche ; dans le public, non !
Réponse de le 18/07/2015 à 9:27 :
un commentaire de bisounours qui a peur d'être reconnu. Je suis aussi au télé travail mon informatique reste connecté en permanence, je bosse comme un fou pendant un créneau sans vraiment m'intéresser à mon boulot et après c'est la belle vie à la maison. On devrait cependant diminuer le nombre de jours à passer dans l'entreprise un jour par mois me semble déjà beaucoup.
a écrit le 17/07/2015 à 14:52 :
Toujours un train de retard dans la fonction publique. Même des grosses boîtes privées limitent fortement le télétravail désormais. La véritable solution d'avenir sur lequel l'État devrait plancher par anticipation, c'est le développement du travail en indépendant qui va remplacer la plupart des emplois salariés dans les prochaines décennies. C'est déjà de plus en plus le cas aux USA. Les travailleurs sont payés à la mission se qui garantit que le travail est fait. Par contre cela devrait être à l'État de réfléchir à comment limiter les abus... mais je suppose que le PS est majoritairement contre pour l'instant. Et puis finira par être pour après tout le monde face l'inévitable. Avec le télétravail dans la fonction publique, on va s'orienter vers quelque chose de trop encadré, soit vers des abus... voire les 2 ! C'est toujours la même histoire.
a écrit le 17/07/2015 à 14:34 :
Mme Lebranchu pendant que votre gouvernement continue à saigner les salariés du privé pour s'adapter à la mondialisation et au déficit de l'état avec la société civile par des réformes sans discontinues vous élargissez les privilèges et les avantages des agents publics qui ne participent à aucune réformes. Vous ne faites que représenter une république bananière comme la droite mais la France d'en bas peu à peu commence à se révolter contre cette minorité de nababs !!!
a écrit le 17/07/2015 à 14:21 :
Lorsque l'on connait la trais faible productivité et l’absentéisme des fonctionnaires "vaut mieux qu'ils restent à la maison" Hic ! - Ils ont mis en avant de substantielles économies (transports, crèche...) équivalent à un treizième mois. Côté employeur, les gains de productivités ont été également été manifestes - Tout bénéfice pour les femmes fonctionnaires pour élever leurs enfants à la maison cela évitera de se déclarer en maladie. Tout bénéfice pour l'assurance maladie... Triste constat.
a écrit le 17/07/2015 à 13:50 :
bonjour,
mon service utilise le télétravail en journée depuis des années : le constat est une dérive du droit du travail, cela arrange un tel de rester en télétravail, et hop je suis en télétravail (les jours de grève -aéroports trains- tous les télétravailleurs sont chez eux même si cela n'est pas le jour déclaré), on rattrape le jour de télétravail un autre jour parce que on était en congé. Souvent, on demande le télétravail car cela va nous permettre d'habiter à 1h30 de route, et non parce que l'on habite déjà à 1h30 de route. En matière de productivité, le télétravailleur va vous dire qu'il est plus productif, efficace, son chef ne peut dire l'inverse parce qu'il est le garant de son employé et ses notes ne doivent pas être impactées. Il s'avère que les documents confidentiels de l'entreprise partent chez les employés, ils se perdent dans la nature et l'entreprise ne parvient pas à consulter les documents le moment souhaité. je ne vais pas aborder l'aspect technique et le coût, ni la qestion de l'assurance ....
a écrit le 17/07/2015 à 13:37 :
Un pas de plus vers la rente de situation pour les fonctionnaires et pour l'étatisation totale de notre société.
a écrit le 17/07/2015 à 13:35 :
Bonne initiative qui pourrait donner des idées au privé et révolutionner le monde du travail
a écrit le 17/07/2015 à 13:33 :
Il ne manquerait plus que cela. Déjà, dans le privé, le télé-travail est rare car les managers n'ont pas confiance dans leurs troupes quant au rendement.

Mais, alors les fonctionnaires, cela serait le pompon, Enfin, cela permettra à certains de faire ces courses plus tôt, voir d'aller à la pêche sans avoir besoin de poser un arrêt maladie. Cela sera bon pour le trou de la sécu.
Réponse de le 18/07/2015 à 9:33 :
vous avez un train de retard je suis dans le privé et je suis au télé travail il est imprudent de sortir pendant les horaires de boulot par contre ce qu'il faut absolument faire pour être tranquille et profiter un Max c'est maintenir son informatique allumé bosser comme une bête pendant une heure et après c'est le repos. Avant de commenter il faut connaître et apparement vous ne connaissez pas. C'est pour cette raison que le télé travail est pratique ça évite de voir des .....
a écrit le 17/07/2015 à 12:42 :
Espérons que les indemnités de déplacement et autres faveurs seront réduites en proportion des nouvelles contraintes, et que des économies seront faites sur les locaux, électricité, matériel etc.
Le télétravail est vraiment un moyen rationnel, confortable et efficace de travailler, qui gagne à être développé tant dans le public que dans le privé. D'année en année je suis étonné de constater que cela ne suscite pas plus d'enthousiasme, c'est pourtant une réponse immédiate aux problèmes de transport et d'immobilier : moins de temps perdu, moins de bouchons, moins de pollution, mois de locaux et de mobilier immobilisés... et une plus grande qualité de vie. Qui amène une plus grande productivité.
Mais la nouvelle génération va s'y mettre rapidement, et les anciennes organisations seront contraintes de s'y mettre vu l'avantage compétitif engendré.
Réponse de le 17/07/2015 à 13:48 :
Attention à ne pas être trop simpliste.
Le télé-travail, comme dit dans le texte, n'ai pas applicable partout. Et s'il n'avait que des vertus et aucun inconvénient il se serait naturellement très répandu. Mais voilà il n'est pas parfait comme tout ! L'évolution technologique le permet mais l'organisation humaine c'est une autre histoire.
La fameuse diatribe qui consiste à dire regarder ce truc coûte trop cher, moche et ce bidule est plus efficace et moins cher et plus beau sans vraiment peser tous les pours et tous les contres,pour s'apercevoir après qu'en fait l'ancien truc était pas si mal et que le nouveau est pas si terrible que ça. On baigne là dedans depuis des années.
Cordialement.
Réponse de le 17/07/2015 à 16:58 :
Je partage votre point de vue , Renault l'avait envisagé il y a quelques années sans suite semble t-il à ce jour , il y voyait là un moyen de réduire ses surfaces de bureau donc de faire des économies sur les loyers .
Je pense que les pouvoirs publics redoutent les conséquences sur l'emploi et les entreprises sur leurs organisations et leurs pouvoirs .
Pour autant cela deviendra une réalité à plus ou moins brève échéance et représentera une authentique révolution du monde du travail et de la vie sociale tout autant que la révolution industrielle en son temps .
a écrit le 17/07/2015 à 12:29 :
" gains de productivités ont été également été manifestes" rien que cette phrase vaux le détour ;)
Réponse de le 17/07/2015 à 13:07 :
Je trouve surprenant qu'ils associent ce mot avec Fonctionnaire.
Réponse de le 18/07/2015 à 10:49 :
votre commentaire est un commentaire cliché et facile.
a écrit le 17/07/2015 à 12:29 :
Incroyable ... le télé travail ne concerne que les gens pour qui la notion de productivité signifie quelque chose , en quoi la fp est elle concernée ?
La création de richesse vient uniquement du secteur privé , à l'instar des 35 h , la fp n'est pas concerné par ces évolutions et surtout ne devrait pas l'être prioritairement ...
ça va se bousculer au portillon sur les candidatures .
Réponse de le 17/07/2015 à 13:13 :
Bonjour, Afin de vous répondre je soulignerais que tous les fonctionnaires ayant un travail de bureau sur ordinateur sans contact avec les administrés/citoyens pourront disposer de cet aménagement.
Par contre l'améngaement ne se fera pas en un jour car il faudra mettre en place des solutions sécurisées de travail à distance et équiper les fonctionnaires élgibles du matériel adéquat (ordinateur portable, connexion internet, boitier VPN etc ...).
En dernier lieu les économies en terme de transport et de garde d'enfant seront substancielles pour les fonctionnaires. Les gains de productivité devraient être réels car la suppression des transports induit une meilleure qualité de vie et donc une productivité accrue au travail. De plus cela impliquera à terme moins de mètre carré utilisé par la fonction publique pour ses agents.
Réponse de le 18/07/2015 à 9:43 :
je suis dans le privé et je fais du télé travail. Pourtant on ne peut pas dire que j'ai la notion de productivité. J'ai choisi ce mode de travail pour en profiter et je me porte très bien, je vous laisse la productivité mais j'ai des doutes pour écrire un commentaire vers 12 heures c'est que vous n'avez pas trop bossé dans la journée.
Réponse de le 18/07/2015 à 9:59 :
@enjoy
Non, la création de richesse ne vient pas uniquement du secteur privé.
D'ailleurs quasiment 75% des français travaillent dans le secteur tertiaire et ne fabriquent rien, ce qui ne veut pas dire qu'ils ne produisent pas de richesse.
Enfin, le télé-travail ne me parait applicable que pour une infime partie des fonctionnaires.
Réponse de le 18/07/2015 à 10:51 :
et pourquoi la productivité ne concerne pas la FP? il y a tous les métiers également dans la FP. des comptables des contrôleurs de gestion des acheteurs etc..... reflechissez
a écrit le 17/07/2015 à 11:53 :
Déjà qu'ils n'étaient pas très visibles, maintenant ils seront invisibles
Réponse de le 17/07/2015 à 13:10 :
C'est clair entre les congés payés, les jours de droits à la maladie, les RTT et autres récupération ponctuelles, les jours de télétravail vont finir de tuer le système.

Dit comme ca ce n'est peut être pas une mauvaise idée en fin de compte...
Réponse de le 17/07/2015 à 13:10 :
>Snoopy95 : Déjà qu'il n'y a pas beaucoup de commentaires intelligents, si c'est pour ajouter ça...
Réponse de le 17/07/2015 à 13:44 :
" les congés payés, les jours de droits à la maladie, les RTT et autres récupération ponctuelles" ça n'existe pas dans le privé? Il me semblait que c'est dans le code du travail pourtant...
Réponse de le 17/07/2015 à 14:12 :
Cette semaine j'ai fait 68h, la semaine précédente 87h, et 65h celle d'avant, après avoir atteint 79h la précédente et 78h celle d'avant. Au fait, je suis fonctionnaire. Et si c'est un poil plus que d'habitude en ce moment, sur les 365 derniers jours j'en suis à 2288h, soit de l'ordre de 80j de travail en excès d'un service plein. Non payés, bien sûr. Je n'ai pas de compte épargne temps, ni de RTT. Je n'ai jamais été en congé maladie. Je n'ai droit à aucune récupération. Et j'aime mon métier, même s'il m'use jusqu'à la corde. Ce genre de commentaires, basés sur je ne sais quel fantasme d'un autre age, me font vomir.
Réponse de le 17/07/2015 à 15:55 :
Pascal est tellement débordé qu'il est capable de suivre à l'heure près toutes ses heures sup, semaine par semaine... Moi quand je suis débordé, je suis débordé, et j'ai pas de temps à perdre pour faire tous ces calculs ! Et la vraie question est : comment est utilisé tout ce temps ? A quoi sert de faire 80 heures par semaine ? A faire des tableaux et des rapports qui servent à justifier son poste et qui finissent dans un placard ? En Suède, les fonctionnaires sont 20 fois moins nombreux qu'en France et le pays se porte à merveille....
Réponse de le 18/07/2015 à 9:38 :
reoonse @ oli

Mon patron de dit que si je suis débordé c'est le début de l'incompétence ou on a atteint son potentiel, attention la liste n'est pas loin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :