Macron accélère le déconfinement et annoncera en juillet le plan de reconstruction

Le président de la République a annoncé le passage de tout le territoire français en zone verte à l'exception de Mayotte et de la Guyane de même qu'il a confirmé la tenue du second tour des élections municipales le 28 juin prochain. Le plan de reconstruction économique, écologique et solidaire sera, lui, connu en juillet.
Face à la crise économique brutale qui s'annonce, il a exclu d'augmenter les impôts pour financer les dépenses liées à la crise, mais prévenu qu'il fallait travailler et produire davantage.
Face à la crise économique brutale qui s'annonce, il a exclu d'augmenter les impôts pour financer les dépenses liées à la crise, mais prévenu qu'il fallait "travailler et produire davantage". (Crédits : Reuters)

Emmanuel Macron a achevé plus tôt que prévu le déconfinement en annonçant, dimanche, que toute la France, sauf la Guyane et Mayotte, passera au "vert" dès lundi ainsi que la réouverture très attendue des cafés et restaurants en Île-de-France.

"Heureux de cette première victoire contre le virus", M. Macron a également dit souhaiter tirer "toutes les leçons" de la crise sanitaire, assurant que "nos forces, nous les conforterons, nos faiblesses, nous les corrigerons vite et fort".

"Dès demain, tout le territoire, à l'exception de Mayotte et de la Guyane où le virus circule encore activement, (...) passera dans (...) la zone verte ce qui permettra notamment une reprise plus forte du travail et la réouverture des cafés et restaurants en Ile-de-France", a déclaré M. Macron lors de sa quatrième allocution solennelle prononcée à l'Elysée depuis le début de la crise du coronavirus.

Lire aussi : Discours de Macron: soulagés, les restaurateurs d'Ile-de-France s'inquiètent déjà: la clientèle reviendra-t-elle ?

Les écoles et les collèges, mais pas les lycées, accueilleront tous les élèves à partir du 22 juin, a ajouté le chef de l'Etat. "Dès demain en Hexagone comme en Outre-mer, les crèches, les écoles, les collèges se préparent à accueillir à partir du 22 juin tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normales", a-t-il déclaré.

Visites en EHPAD autorisées dès lundi

Dans les maisons de retraite et les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), les visites seront "autorisées" dès lundi.

Quant au deuxième tour des élections municipales, il pourra bien "se dérouler dans les communes concernées le 28 juin", a-t-il annoncé, ajoutant qu'il faudra cependant "éviter au maximum les rassemblements" qui resteront "très encadrés" car "ils sont la principale occasion de propagation du virus".

"Nous pouvons être fiers de ce qui a été fait et de notre pays. Bien sûr cette épreuve a aussi révélé des failles, des fragilités: notre dépendance à d'autres continents pour nous procurer certains produits, nos lourdeurs d'organisation, nos inégalités sociales et territoriales. Je veux que nous tirions toutes les leçons de ce que nous avons vécu", a déclaré le président de la République.

Macron s'adressera à nouveau aux Français "en juillet" pour préciser un "nouveau chemin" et "lancer les premières actions".

"Travailler et produire davantage"

Face à la crise économique brutale qui s'annonce, il a exclu d'augmenter les impôts pour financer les dépenses liées à la crise, mais prévenu qu'il fallait "travailler et produire davantage".

"La reconstruction économique, écologique et solidaire sera la clé de notre indépendance", a-t-il dit.

Lire aussi : "Travailler et produire plus": le "pacte productif" de Macron pour "éviter au maximum les licenciements"

Le chef de l'Etat a également annoncé un "investissement massif pour l'instruction, la formation et les emplois de la jeunesse", particulièrement menacée par la crise économique.

Au lendemain de manifestations contre les violences policières et le racisme à travers la France, il a promis "de nouvelles décisions fortes pour l'égalité des chances", en assurant que "nous serons intraitables face au racisme, à l'antisémitisme et aux discriminations".

Policiers et gendarmes "méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la Nation", a-t-il insisté, car "sans ordre républicain, il n'y a ni sécurité, ni liberté".

La France "ne déboulonnera pas de statues. La République n'effacera aucun nom ou aucune trace de son histoire", a-t-il ajouté au sujet des monuments liés à l'histoire coloniale ou la traite esclavagiste.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 17/06/2020 à 10:05
Signaler
Ceux qui critiquent le déconfinement trop lent et tardif sont vraisemblablement à peu près les mêmes que ceux qui ont fait mettre le principe de précaution dans la Constitution il y a vingt ans. Indécrottables franchouillards, fidèles lecteurs du Mo...

le 17/06/2020 à 11:44
Signaler
"ceux qui ont fait mettre le principe de précaution dans la Constitution il y a vingt ans" Le principe de précaution n'existe pas c'est seulement un outil de justification de plus pour ses seuls intérêts de la classe dirigeante, les perturbateurs...

à écrit le 16/06/2020 à 10:39
Signaler
Le pire, la galère, la pandémie de blas blas, c'est que les blasblas creux vides d'une banalité affligeante de Macron sont précédés et suivis de semaines entières des bavardages rabâchages incessants à la télévision des membres du gouvernement impote...

à écrit le 16/06/2020 à 4:25
Signaler
Le cynisme de ce freluquet frise la folie. 30000 morts a minima, en perte et profits. Triste pays qui ne respecte plus ses anciens. RIP France.

à écrit le 15/06/2020 à 17:22
Signaler
Toujours du bla-bla Rien de concret ....

à écrit le 15/06/2020 à 15:48
Signaler
Beaucoup à dire sur tout, cela me regarde, mais il faudrait qu'il ressorte toujours d'un débat, d'une allocution, une avancée. Je ne suis pas pour le naufrage des commerces à Paris, et il serait temps d'interdire ou de réduire les manifestations dan...

à écrit le 15/06/2020 à 15:15
Signaler
“Nous ne financerons pas ces dépenses en augmentant les impôts. Notre pays est déjà l'un de ceux où la fiscalité est la plus lourde, même si depuis trois ans, nous avons commencé à l'abaisser.” C’est ce qu’a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocu...

à écrit le 15/06/2020 à 14:15
Signaler
Discours mièvre et vague présageant un avenir sans doute incertain avec une vision confuse...

le 15/06/2020 à 15:14
Signaler
Vous aviez oublié vos lunettes ?

à écrit le 15/06/2020 à 14:08
Signaler
Ben non d'après mes antennes l'activité redémarre, pour l'automobile, le marché de l'occasion tourne pas mal le garage voisin a été presque dévalisé, dans l'imprimerie du fils les commandes ont doublé, la fille en intérim est repartie d'urgence, pour...

à écrit le 15/06/2020 à 14:07
Signaler
Il est toujours rassurant d'entendre dire que la République ne renonce à rien de ce qui est son essence. Elle est une, indivisible, démocratique. La séparation des pouvoirs est une condition sine qua non à son fonctionnement. Elle ne renie ni n'occu...

à écrit le 15/06/2020 à 13:46
Signaler
Notre Président ne doit pas supprimer: les APL - Les indemnités chaumage - les chèques vacances - le chèque énergie - le chèque de Noël - le RSA - Caisses d'allocations familiales (CAF) (gèrent une vingtaine de prestations françaises) ...

le 15/06/2020 à 15:11
Signaler
@ Ceux qui désirent rester en bas ...........: ... ont bien raison. "Une vie libre est encore ouverte aux grandes âmes. En vérité, celui qui possède peu est d'autant moins possédé: louée soit la petite pauvreté." Nietzsche Et du mêm...

le 17/06/2020 à 10:29
Signaler
@ multipseudos: "Bravo de nous rappeler le vrai virus français, celui des allocations. " Tu fais comme celui à qui tu parles tu affirmes sans argumenter, à mon avis tu es en train de te répondre à toi-même ni plus ni moins. Enlève les allocat...

à écrit le 15/06/2020 à 13:22
Signaler
Macron a déversé sa logorrhée, un bavardage creux avec un torrent de poncifs de la plus profonde vacuité ; Ce que les Françaises et les Français constatent et regrettent amèrement, ce sont les mensonges de la macronie au sujet du covid-19, ...

le 15/06/2020 à 15:13
Signaler
Le New-YorkTimes a fait sa couverture cette semaine sur la gestion de la crise en France. Il est écrit que la France a très bien gérée l'épidémie et qu'il n'y a que les français qui ne le savent pas !

le 16/06/2020 à 9:23
Signaler
Avons-nous lu le même article ? https://www.courrierinternational.com/article/vu-des-etats-unis-chronique-de-la-pandemie-labsurde-centralisation-francaise https://www.nytimes.com/2020/06/01/opinion/france-coronavirus.html

à écrit le 15/06/2020 à 11:22
Signaler
La discrimination positive est aussi injuste que le travailleur détaché venant de notre continent, il faut essentiellement revoir l'administration européiste de notre nation!

à écrit le 15/06/2020 à 10:27
Signaler
Parler pour ne rien dire .Des banalités du genre après la pluie, le beau temps, il vaut mieux être jeune et en bonne santé que vieux et moche etc....

à écrit le 15/06/2020 à 10:17
Signaler
quasi 30 000 morts et des dettes à n'en plus finir , quel bilan !

le 15/06/2020 à 11:36
Signaler
Vous pensez qu'une pandemie est le fait de la politique du president?

à écrit le 15/06/2020 à 8:57
Signaler
" ....Nous pouvons être fiers de ce qui a été fait " !?!....30 000 morts ! Tout est dit .........

à écrit le 15/06/2020 à 8:38
Signaler
En temps que citoyen responsable, ayant été confiné pendant 2 moie et payé par l’état, je ne prendrai pas de congés en 2020 pour aider au sauvetage de mon entreprise qui a été impacté. C’est un geste de soutien et de solidarité pour passer au plus vi...

le 15/06/2020 à 11:20
Signaler
Si la crise a vidé les carnets de commande de votre entreprise, ça ne l'aidera pas que vous alliez y faire du présentéisme. Au contraire, si c'est une avalanche de commande en retard qui pose problème, votre présence sera utile, mais ne prenez pas...

à écrit le 15/06/2020 à 8:28
Signaler
Cette frénésie à creuser la dette pour déverser les milliards sur des multinationales qui font plus travailler les étrangers que les Français est angoissante.

le 15/06/2020 à 8:49
Signaler
Ah si nous possédions ces grosses boîtes! Mais j'oubliais, nous notre spécialité, c'est la chasse aux riches c.à.d. des capitaux. Je veux dire la chasse pour les faire fuir. On ne peut pas être champion en tout. Notre médaille d'or c'est en impositio...

le 15/06/2020 à 15:51
Signaler
@ à tototiti Qui a vendu Alsthom à ge si ce n'est macron .

à écrit le 15/06/2020 à 8:01
Signaler
Faiblesses : 1) manque de préparation en cas de crise sanitaire grave 2) pas d’industrie de survie en cas de crise ou guerre grave , pas assez d’indépendance par rapport aux autres pays , trop de dépendances aux transports mondiaux 3) pas assez ...

à écrit le 15/06/2020 à 0:35
Signaler
120% de dette sur PIB se profile apparemment. Et nous sommes qu’au mois de Juin. Bref, plus l’archipel français est redressé, plus il se rapproche du régime grec. Il n’y a pas un problème ou deux qqpart non ?

le 15/06/2020 à 8:25
Signaler
Les vrais fauteurs de désordre ne sont peut être pas les voleurs de poules, il faudrait sortir du bavardage et effectivement se pencher en particulier sur les causes structurelles de cette dette qui concerne pratiquement la majorité des pays au monde...

à écrit le 14/06/2020 à 21:55
Signaler
Il s'agissait de secouer le cocotier, de remettre les français au travail en insistant sur l'urgence et la gravité de la situation. Des choses positives ont été dites sur la non-réécriture de l'histoire, et le soutien à nos forces de l'Ordre, mais la...

le 15/06/2020 à 5:58
Signaler
@ BH. Voila trois ans que cette girouette a ete plebiscite. Qu'a t-il realise concretement ? Reponse simple : Rien. Continuer a lui donner du credit. c'est refuser de voir l'etat pitoyable de ce qu'est devenu le pays France. Plus d'industrie dig...

à écrit le 14/06/2020 à 21:35
Signaler
Du vide, du vent, des mots ....

à écrit le 14/06/2020 à 21:28
Signaler
30 min qui amènent plus de questions que de solutions. Ouvrir les cafés et restaurants à Paris, soit mais quid des obligations de distanciation? Si les restaurant ne peuvent pas dépasser 50% de leur capacité, ils ne seront pas rentables. Ce que l...

le 14/06/2020 à 22:29
Signaler
Des millions d emplois vont etre perdus et un fonk vient se plaindre sur la tribune. Ca pique les yeux. Un chef d entreprise en fallite.

le 14/06/2020 à 23:11
Signaler
Les restaurants et les cafes peuvent augmenter les prix en double pour compenser des pertes crees par la diminution de leur capacite.

le 15/06/2020 à 8:59
Signaler
@lebulgare ...et diviser leur clientèle par 3 ? ......trés fin !

le 15/06/2020 à 9:24
Signaler
@bof:il existe quelque chose qui s'appelle l'esprit d'initiative.Les professeurs doivent réapprendre le pragmatisme et la valeur travail.Idem a la SNCF.Il faut arreter de pleurnicher a tout bout de champ.Pendant ce temps ,le monde va de l'avant.

le 15/06/2020 à 10:50
Signaler
Mais c'est bien sûr ! Déjà que la clientèle des bars et restaurants fait ses comptes pour savoir si elle peut se payer un resto. il est clair qu'en doublant les prix, la question ne se posera plus pour les deux tiers... Ce sera resto maison, Ci...

le 15/06/2020 à 14:16
Signaler
Pour les mioches, peut être mi-temps école mi-temps télétravail, et tout va bien. Le taf? vous les avez fait faut assurer, sinon il y a aussi des papi et mamies pas trop rouillés pour servir, tiens une petite alloc papis mamies aidants pourquoi pas!...

le 15/06/2020 à 19:51
Signaler
Blanquer a dédoublé les effectifs des classes mais on ne peut pas couper les profs en deux. S'ils sont en continu dans les salles de classe avec la moitié des élèves, ils ne peuvent pas être en même temps derrière les écrans dans les salles virtu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.