Déconfinement : Macron crée la surprise en détaillant aujourd'hui les 4 étapes, du 3 mai au 30 juin

 |  | 999 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : Christian Hartmann / Reuters)
Anticipant sa prise de parole prévue demain vendredi, le président Macron s'est confié à la presse régionale (dans un entretien à paraître ce jeudi soir) et a levé le voile sur le calendrier de la levée des restrictions. Le déconfinement se déroulera en plusieurs étapes de 3 mai au 30 juin. Le télétravail était au menu du président comme le pass sanitaire qui revient sur le devant de la scène, ainsi que l'extension de la vaccination aux personnes obèses. Voici les dernières informations en forme de guide pratique.

[Article publié le 29.04.2021 à 15:15, mis à jour plusieurs fois dans l'après-midi]

Jean Castex a sans doute été un peu surpris, lui aussi, qui avait annoncé hier mercredi, à la sortie du conseil de défense sur la crise sanitaire, que le président de la République préciserait vendredi les modalités de la levée "progressive et phasée" des restrictions mises en place pour contenir la troisième vague de l'épidémie de Covid-19. Une information pieusement rapportée hier par tous les médias, l'annonce étant très attendue par le pays.

Mais finalement, non, car Emmanuel Macron a pris tout le monde de court en annonçant 24 heures plus tôt que prévu le calendrier progressif de déconfinement en quatre étapes, du 3 mai au 30 juin. En effet, hier soir, il a reçu dix journalistes de la presse quotidienne régionale (Europe1 y participait aussi) pour leur annoncer le calendrier de sortie de crise, dans un entretien qui a été dévoilé sur les sites de ces médias et repris par les autres à la suite. En préambule, le président a rappelé les phases précédentes qu'on connaissait:

"L'étape zéro, c'était la réouverture des écoles le 26 avril. Nous avons assumé cette priorité éducative et cette stratégie de vivre avec le virus."

Ensuite, étape n°1 : le 3 mai, levée des restrictions de déplacement à 10 km du domicile, ainsi que retour en classe des collégiens et lycéens.

Lire aussi : Réouverture des cafés, restaurants, musées... ? Le déconfinement a débuté mais dans le flou

Voici la partie de ce calendrier qui, jusqu'ici, restait dans le flou :

Couvre-feu décalé puis supprimé en trois paliers : 19 mai, 9 juin, 30 juin

Le couvre-feu sera notamment décalé à 21h00 le 19 mai, à 23h00 le 9 juin et sera levé le 30 juin, selon la radio Europe1 et le quotidien Ouest-France, qui faisait partie des titres ayant participé à l'interview du président de la République.

Cinés, théâtres, musées... et terrasses (jauges) rouvrent le 19 mai

Le chef de l'État annoncera, entre autres, la réouverture des terrasses, musées, cinémas, théâtres et salles de spectacle le 19 mai avec des jauges limitées : dans la limite de 800 personnes en intérieur et 1.000 en extérieur.

Réouverture des cafés et restaurants (6 par tablée) : le 9 juin

Il annoncera également la réouverture en intérieur des cafés et restaurants avec des tables de six personnes au maximum le 9 juin. Le retour dans les salles de sport sera également possible.

Suppression des jauges dans les lieux recevant du public : le 30 juin

Le 30 juin, avec la levée du couvre-feu seront également supprimées les limites de jauge selon la situation sanitaire locale dans les établissements recevant du public, dira également Emmanuel Macron, selon les extraits de cette interview.

Il sera donc possible de participer à partir du 30 juin à des événements de plus de 1.000 personnes, mais avec un "pass sanitaire" (soit un test négatif de moins de 72 heures soit un certificat d'immunité - voir plus bas)

Le télétravail "assoupli" à partir du 9 juin

Le télétravail "sera assoupli à partir du 9 juin, en lien avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises", a indiqué Emmanuel Macron dans un entretien à la presse régionale rendu public jeudi.

Le protocole sanitaire national, qui prévoit que le télétravail doit être la règle pour l'ensemble des activités qui le permettent, continuera donc de s'appliquer jusque-là. Depuis janvier s'est ajoutée la possibilité pour les salariés en télétravail à 100% de revenir un jour par semaine s'ils le souhaitent.

"Pass sanitaire": pour les stades, festivals, foires, expos... mais pas les restaurants, théâtres, cinémas... ?

Emmanuel Macron a considéré jeudi qu'il serait "absurde de ne pas utiliser" un système de pass sanitaire "dans les lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions", dont l'accès serait alors conditionné à un "pass sanitaire", c'est-à-dire soit un test négatif soit un certificat d'immunité.

"Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis", a toutefois prévenu le chef de l'État, dans cet entretien à la presse régionale.

Tourisme : les étrangers pourront venir visiter la France, première destination touristique mondiale, s'ils sont munis d'un pass sanitaire.

Pour les Français, le Parlement se saisira de la question d'un "pass sanitaire", dans la mesure où les libertés publiques sont concernées.

"Ce pass, qui sera papier ou numérique (via l'application TousAntiCovid) permettra de montrer qu'on est vacciné ou testé négatif dans les deux jours qui précèdent. C'est juste, et ça ne fracturera pas le pays", a expliqué le chef de l'État.

Vaccination: les personnes obèses de + 18ans éligibles dès le 1er mai

La vaccination sera étendue "à compter du 1er mai" à toutes les personnes de plus de 18 ans "qui ont une surcharge pondérale sérieuse", soit un indice de masse corporelle supérieur à 30, a annoncé Emmanuel Macron dans un entretien à la presse régionale rendu public jeudi.

"J'invite les 2,3 millions de Français concernés à se rendre dans les centres de vaccination dès ce week-end", poursuit le chef de l'État excluant pour le moment d'ouvrir la vaccination à tous. Les personnes obèses de plus de 55 ans étaient déjà prioritaires pour la vaccination.

Réactions de satisfaction des professionnels de l'hôtellerie-restauration

Les professionnels de l'hôtellerie-restauration se sont réjouis d'avoir "enfin un calendrier", tout en s'inquiétant d'inconnues sur le niveau des jauges et des aides.

"Enfin on a les clés du déconfinement et on peut s'organiser pour travailler", s'est félicité auprès de l'AFP Roland Héguy, président de l'Umih, principal syndicat du secteur.

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2021 à 22:34 :
19 Mai ! dramatique pour textiles et chaussures

Combien de faillites

Combien de drames familiaux
a écrit le 30/04/2021 à 19:03 :
Puisqu'on vous dit que c'est une équipe ou il n'y a pas de cavalier seul !!!
a écrit le 30/04/2021 à 13:59 :
Le laboratoire Astrazeneca avec qui partage t'il les bénéfices astronomiques tirés de son vaccin ? Pourquoi, les députés n'ont pas pu tout lire des contrats ? Pourquoi, nous sommes nous pas au courant ? C'est de la santé des gens qu'il s'agit. Pourquoi, n'y a t'il pas eu de clauses concernant les décédés et accidents dus à ce vaccin ? On paye et on exige rien ??? Pourquoi faire tant d'histoires pour la bienséance (fauteuil) et êtres indifférents aux drames et dangers courus ?????
a écrit le 30/04/2021 à 13:22 :
Va falloir signer une décharge pour le vaccin Astra..
On peut supposer que pour les autres il en sera de même à plus ou moins brève échéance.. sinon je vois pas bien l'intérêt ni le principal..

Depuis le début de cette pandémie j'ai comme la petite impression qu'il y-a comme une odeur de pas bon dans l'air.
a écrit le 30/04/2021 à 11:10 :
"Le télétravail était au menu du président "

Pour lui aussi :

L'affaire fait grand bruit dans la petite commune de Guignecourt, dans l'Oise. Selon la 1ère Nouvelle-Calédonie, un maire vit sur l'île depuis plus de quatre mois. Philippe Desirest continue pourtant de gérer ses administrés à plus de 17.000 kilomètres sans le moindre scrupule. Mais pour ces derniers, la situation a assez duré, et ils ont créé un collectif anonyme appelé "Collectif de la commune de Guignecourt" afin de dénoncer le départ de leur maire.

Car tout a commencé en début d'année, rappelait Le Courrier Picard. Philippe Desirest a déménagé à Nouméa avec sa femme et devait seulement y passer quelques semaines de vacances. Sa femme a obtenu une mutation, un départ imprévu, alors il a décidé de la suivre. Retraité, il a depuis continué de développer une activité "dans les hautes technologies", précisent nos confrères de la 1ère, et prendrait très à cœur son rôle de maire en faisant du télétravail. Face à la polémique, il a pourtant tenu à réagir. Pour lui, il n'y a pas de débat à avoir puisqu'il avait prévenu les habitants de sa commune, qui dit-il, "soit dit en passant, est une commune de 387 habitants, ce n’est pas non plus une commune extraordinaire." Ils apprécieront.
a écrit le 30/04/2021 à 9:57 :
"comme le pass sanitaire qui revient sur le devant de la scène"


En plus du pass européen ,donc.

Le "pass sanitaire européen" va se frayer un chemin dans nos smartphones plus vite qu'on ne le croit. Les eurodéputés se sont en effet prononcés en faveur d'un certificat vert pour les pays européens, jeudi 27 avril. Objectif ? Permettre à tous les résidents de circuler librement dès cet été d'un État membre à l'autre. Les eurodéputés ont toutefois introduit des amendements au texte proposé qui augurent de rudes négociations avant l'adoption définitive du dispositif d'ici fin juin.
a écrit le 30/04/2021 à 9:28 :
La politique de Macron est "la privatisation partout" et notamment des services dont les services de santé. C'est une politique suicidaire imposée par le maccarthisme américain et réalisée depuis les années 90.Aujourd'hui, on mesure ses résultats catastrophiques avec 113 décès du Covid pour 10000 habitants, un des plus mauvais résultats Européens.
La fin politique de Macron est proche, mais il faudra veiller demain à un changement total de paradigme de notre politique, en tolérant une administration concurrente du secteur privé pour assurer nos besoins.Si le pouvoir politique apporte de vrais services, alors il sera mieux toléré et moins despotique.
a écrit le 30/04/2021 à 9:26 :
Tiens !

Depuis le lancement de la campagne de vaccination en France contre le Covid-19 en décembre dernier, 112 cas de zona potentiellement liés à l'inoculation de vaccins ont été recensés par l'Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM).

Les vaccins à ARN Messager dans la tourmente pour leurs effets secondaires ? Alors que les vaccins d'AstraZeneca et Johnson & Johnson ont régulièrement été épinglés pour leurs effets indésirables, c'est au tour des vaccins Pfizer et Moderna d'être pointés du doigt.
Depuis la fin du mois de décembre, l'ANSM a documenté 112 cas de zona potentiellement liés à l'inoculation du sérum anti-Covid. 86 d'entre eux ont été observés après une injection du vaccin Pfizer/ BioNTech et 26 avec le vaccin Moderna. Pour ce dernier, les symptômes surviendraient environ 4 jours après l'injection. 61 cas ont également été signalés en Suisse après des injections avec des vaccins à ARN messager.
Réponse de le 30/04/2021 à 11:49 :
112 cas, encore hypothétiques pour une dizaine de millions de personnes vaccinées et sur 4 mois. Honnètement, Je prend le risque.

Le Zona est une réapparition atténuée du virus de la Varicelle et même si c'est très inconfortable,c'est curable en 3 semaines de traitement.

Parlant de varicelle. Les médecins ont constaté une diminution de moitié des cas de varicelle infantile et paradoxalement ce n'est pas une bonne nouvelle. La Varicelle infantile est bénigne et protège un individu atteint pendant toute sa vie alors que chez un adulte c'est potentiellement mortel.
Réponse de le 30/04/2021 à 13:04 :
"Honnètement, Je prend le risque".

Et ben vas-y mon bof ,pas de problème
Réponse de le 30/04/2021 à 13:37 :
oui des cas de zona, en fait encore un décès au Canada après une vaccination à l'Astra. Certes il faut se faire vacciner, peut être faut il attendre, peut être signer une décharge comme il compte le faire mais ce qui m'horrifie c'est que pendant ce temps là Astrezeneca déclare avoir doublé son bénéfice sur un an au premier trimestre (275 millions de dollars) et pas un seul mot pour les décès malheureux et leurs familles, pas un seul mot pour tous les accidents dus à des thromboses. Qu'attend la représentante de l'Europe vous savez celle qui "hum, hum" un fauteuil " pour réclamer des indemnités compensatrices pour ces victimes
a écrit le 30/04/2021 à 9:24 :
"ainsi que l'extension de la vaccination aux personnes obèses".

Soit un an après :
Sinon, les obèses soit deux millions de français représentent pourtant 47% des hospitalisations covid et 40% de la mortalité actuelle;On peut noter aussi que les décès en Ehpad n’apparaissent plus dans les chiffres de mortalité journalière et son inclus avec les autres.
Réponse de le 30/04/2021 à 11:53 :
Naïvement je pensais que l'obésité était déjà incluse dans les facteurs de co-morbidité depuis le début de l'épidémie, et donc justifiait une vaccination prioritaire.

Autant pour moi, sous Macron, rien ne se fait sans un décret présidentiel.
a écrit le 30/04/2021 à 8:09 :
la dernière chance pour sortir de la crise covid
il faut un électrochoc dans les service de sante
et dégager ce ministre de la sante c'est lui qui freine tout ce qu'il peut pour
semer la zizanie avec ses contradiction permanente
et ceux depuis le debut idem pour le 1er ministre incapables d'envisager des jours meilleurs ,seul la sinistrose et ses perpétuel contradiction décourage tous les francais
faut rapeller que ce ministre vu de l'étranger est considère comme le chef de l'absurdistan ce qui en dit long
a écrit le 30/04/2021 à 7:10 :
Whaouu ! Quel programme ! Ah oui ! Il faut que les "pov" français partent en vacances ! Il faut surtout des thunes, rien a cirer que le francais meurent ! Ce gars est une blague , qu'il retourne compter les billets et faire ds graphes sous excel, c'est pitoyable ! Une honte, un scandale .
Réponse de le 30/04/2021 à 8:28 :
J'ai l'impression que quelles que soient les décisions prises,pour vous c'est nul.
Profitez-en pour prendre l'air,mettre des chaussures de randonnée, faire du vélo, etc......
Réponse de le 30/04/2021 à 11:03 :
"Il faut que les "pov" français partent en vacances !"

Partir à la mer ou à la montagne reste un élément fort de différenciation sociale. De l’ouvrier au cadre supérieur, le contraste est saisissant. Tandis que moins d’un ouvrier sur deux (47 %) part en vacances dans l’année, ils sont trois quarts parmi les professions intermédiaires et plus de huit cadres supérieurs sur dix (82 %), toujours selon le Crédoc. Les étudiants, profitant de plus de temps libre, sont également nombreux sur la route des vacances (67 %). Le manque de moyens financiers est la principale explication, invoquée par 40 % des personnes interrogées, selon le bilan du tourisme.
a écrit le 30/04/2021 à 6:54 :
un vrai représentant de commerce de la com toujours de la com !
a écrit le 30/04/2021 à 6:14 :
Ok. Donc, quatrième confinement programmé en octobre-novembre. Bonne stratégie électorale de Macron et sa clique LREM/Modem/Ecolos pour contrôler les français jusqu'en mai 22.
Réponse de le 02/05/2021 à 19:31 :
On a soit disant déconfiné en décembre et soit disant reconfiné en avril, donc on va reconfiné en aout voir début septembre. (voir avant car on confine pas comme en mars 2020 et les contaminations dû au metro dodo boulot font que les nombres des malades diminuent pas mais stagnent
a écrit le 30/04/2021 à 4:32 :
Cet avorton est une calamite a lui seul, pire qu'un nuage de sauterelles.
Réponse de le 02/05/2021 à 19:34 :
C'était déjà une calamité en tant que ministre sous Hollande, pour qu'elle raison voulez vous qu'il devienne compétent en tant que président, un très mauvais ministre fera jamais un président moyen ou bon ! Maintenant si les Français sont trop bête pour voter pour un tel individu, qu'ils arrêtent de ce plaindre ou sortent massivement dans la rue et continuellement en le virant de son bureau !
a écrit le 29/04/2021 à 19:13 :
La manière d éluder la situation n est pas une surprise mais pas sans danger devin ,,??
a écrit le 29/04/2021 à 17:25 :
Bonjour on parle pas des centres commerciaux ?
a écrit le 29/04/2021 à 17:14 :
Très bien ..enfin une certaine lisibilité. Les anti vax vont rapidement trouver la vie en covidland compliquée....interdits de voyager, de sortir etc...ils finiront par faire comme les gens sensées et se feront vaccinées.
Réponse de le 29/04/2021 à 18:26 :
En fait, vous nous expliquez que pour la majorité des gens, qui ont plus de chances de gagner au loto que de risques d'être malades du covid. doivent par contre bien sûr courir les risques d'êtres malades d'une vaccination ?
Réponse de le 30/04/2021 à 9:51 :
Vous êtes très mauvais en math.

Depuis le début de l'épidémie, au moins 5.6 millions de français ont été infectés par le(s) virus.

Plus de 450 000 ont été hospitalisés, environ 390 000 sont sortis et beaucoup ont des séquelles plus ou moins graves.

Près de 80 000 personnes sont mortes à l'hôpital, 40 000 à domicile (ou EPHAD...).

Je doute que 10% des français aient gagné quelque chose au loto cette année et que 120 000 aient touché le gros lot.
a écrit le 29/04/2021 à 17:10 :
Pas plus de vaccination pas dépense. Je ne vais tester une réa pour une bouffe ou un froc.
a écrit le 29/04/2021 à 17:08 :
ce qui devait etre annoncé urbi et orbi demain vendredi l'est donc dès jeudi 14h00 ; ça me rappelle une pub :" don' t crack under pressure" soit en français : ne cédez pas sous la pression . Quelle comm gouvernementale désastreuse qui sent la fin de règne .
Réponse de le 29/04/2021 à 17:43 :
Castex, il a l'air de quoi maintenant?

Et puis ça rime à quoi cette communication de Macron demain puisqu'il n'aura plus rien à dire?

Sur le fond du dossier, on sent qu'ils ont essayé de faire bien et pour une fois d'éviter de se faire étriller par les français.
Mais c'est très aléatoire quand même, les réa débordent toujours et le nombre de morts ne descend pas encore.
Les autres indicateurs sont encourageants mais ils sont corrélables aux vacances scolaires, qui sont terminées, et pas à la mise en route du couvre feu et autres fermetures. On n'est pas à l'abri d'une reprise de feu dans 10-15 jours.
a écrit le 29/04/2021 à 16:49 :
Visiblement il préfère que la critique ne lui tombe pas directement dessus et passe par intermédiaire!
a écrit le 29/04/2021 à 16:44 :
L'oligarchie au pouvoir exploite pleinement la "psycho-pandémie" pour générer un effondrement économique qui vise, par les faillites, à rendre incontournable le "Grand Reset" occidental imposé par la finance mondiale, les GAFA et l'état profond américain...
Une fois effondrée, les "vautours" US, avec des géants de la Tech sur-capitalisés, pilleront à bon compte les entreprises européennes qui les intéressent et laisseront dans la misère et l'asservissement des millions de personnes qui, selon le désormais célèbre slogan de Klaus Schwab, "ne possèderont plus rien mais seront heureux..."
Réponse de le 29/04/2021 à 17:07 :
Ah les théorie du complot ! Ca faisait longtemps....Le grand reset, le grand remplacement, Georges Soros, les petits hommes verts, la terre est plate, zemmour président (des moches) etc...
Réponse de le 29/04/2021 à 17:18 :
Il devient urgent de créer des unités de réanimation culturelle, intellectuelle, ... le manque de lecture(s), d'entrainement de l'esprit critique, l'entre-soi et le partage d'opinions en mode copié-collé à défaut d'idées... amène certains à poster de tels ramassis de poncifs...
Réponse de le 29/04/2021 à 17:50 :
Réponse à Pedro et SuperDupont : le problème avec les complotistes, comme vous dites, c'est qu'avec du recul, les faits leur donnent raison.
Réponse de le 29/04/2021 à 18:46 :
@ Panoramix

Une logorrhée qui débute par "psycho-pandemie " classe directement son auteur.
Réponse de le 30/04/2021 à 5:50 :
Réponse à cqfd : le déni est une forme de protection, je peux comprendre. Attention au réveil.
a écrit le 29/04/2021 à 16:14 :
Le délire technocratique continue, on ouvre les théâtres et les cinémas avec un couvre feu à 21 h . Les restos avec terrasses (une minorité) peuvent ouvrir mais , ils ne seront pas viables économiquement. Macron autorise les français à sortir jusqu’à 21 h , on se croirait à l'école. Les français sont décidément très passifs , des veaux comme disait le général de Gaulle.
Réponse de le 29/04/2021 à 17:15 :
Oui les français se laissent mal traités par notre grand commandeur ...
Tant qu'il gagne il joue
Réponse de le 29/04/2021 à 17:22 :
Que de bien-pensants qui ne prennent jamais une responsabilité pour faire bouger les choses... les technocrates ont des neurones, c'est rassurant pour certains... les bulots jaunes à l'Elysée !??? Vaste blague...
a écrit le 29/04/2021 à 16:08 :
Le télétravail va-t-il donner lieu à une compensation financière? Nos entreprises louent des bureaux pour que l’on s’y retrouve. Si cette location nous est transférée, le budget aussi, non?
a écrit le 29/04/2021 à 16:05 :
Le 30 Juin, c'est beaucoup trop tard pour un retour à la normale. Je vois que le délire du gouvernement continue
Réponse de le 29/04/2021 à 17:08 :
Allez en touché un mot au virus!....
Réponse de le 29/04/2021 à 17:15 :
Faites vous vacciner.
a écrit le 29/04/2021 à 15:59 :
Pas besoin d’intervention un simple communique suffit. Merci.
Le peuple.
a écrit le 29/04/2021 à 15:46 :
Je suppose qu’au 30 Juin , tout le monde sera vacciné et plus de masque au 30 juin ?
Réponse de le 29/04/2021 à 18:54 :
Ne vous inquiétez pas pour ça c'est couru d'avance.
On se donnera donc rendez-vous 3 mois plus tard dans ce qui devra relancer tout ce bouzin.

Disons fin d'été début d'automne.

J'ai une énorme confiance dans les crétins.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :