Macron loue le "magnifique Prix Nobel" de Duflo et Le Maire ne ménage pas ses félicitations

 |   |  494  mots
(Crédits : BENOIT TESSIER)
"Le magnifique prix Nobel d'Esther Duflo rappelle que les économistes français sont actuellement au meilleur niveau mondial et montre que les recherches dans ce domaine peuvent avoir un impact concret sur le bien-être de l'humanité", a déclaré le président de la République sur Twitter.

Emmanuel Macron a salué le "magnifique Prix Nobel" d'économie attribué lundi à la Franco-Américaine Esther Duflo qui rappelle, selon le chef de l'État, que les économistes français sont "actuellement au meilleur niveau mondial".

"Le magnifique prix Nobel d'Esther Duflo rappelle que les économistes français sont actuellement au meilleur niveau mondial et montre que les recherches dans ce domaine peuvent avoir un impact concret sur le bien-être de l'humanité", a déclaré le président de la République sur Twitter.

Esther Duflo avait présenté ses travaux à Bercy

Esther Duflo "est une Française ancrée dans le réel", qui "est allée pointer du doigt un certain nombre de risques qui sont liés à la pauvreté, à la montée des inégalités dans le monde", a salué de son côté le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, devant quelques journalistes.

"Je félicite vraiment avec beaucoup de chaleur et beaucoup d'enthousiasme Esther Duflo, c'est une des premières fois qu'une femme économiste a le prix Nobel. C'est une nouvelle remarquable pour la France et une très grande nouvelle pour Esther Duflo", a-t-il ajouté, en rappelant que Mme Duflo était venue présenter ses travaux à Bercy il y a quelques mois.

Outre la Franco-Américaine de bientôt 47 ans, les Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer ont également été primés pour leurs travaux sur la réduction de la pauvreté dans le monde.

"La reconnaissance d'Esther Duflo, c'est aussi la reconnaissance de cette nécessité de tenir davantage compte de la lutte contre les inégalités et de la pauvreté dans le monde", a poursuivi le ministre.

Le Maire plaide pour "un capitalisme plus responsable, plus durable"

"Nous réclamons, nous en France, depuis maintenant plusieurs mois, un capitalisme qui soit plus responsable, plus durable. Je pense que c'est une excellente nouvelle pour nous tous parce qu'on gagne la bataille politique par la bataille des idées", a-t-il complété.

Excellence française

"Ça montre aussi l'excellence de la recherche économique française", s'est-il encore félicité. "Nous avons d'autres prix Nobel d'économie notamment du côté de Toulouse avec Jean Tirole (en 2014, Ndlr). Il y a une tradition économique française de très haut niveau."

Avant même d'obtenir le Nobel, Esther Duflo était une des économistes les plus célébrées dans le monde, notamment aux Etats-Unis, pour ses travaux empiriques contre la pauvreté, qui lui ont valu de recevoir de prestigieux prix dont, en 2010, la médaille John Bates Clark.

En un demi-siècle d'histoire des prix Nobel d'économie, Esther Duflo, née à Paris en 1972, est seulement la deuxième femme à recevoir cette distinction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2019 à 20:44 :
Félicitation et application immédiate de macaron
1 _ rackette des vieux pour donner à sa caste
2 prise de 5 euros d'apl pour donner 300 euros à chaque députés elles sont belles les contradictions de la macroniie
a écrit le 15/10/2019 à 19:00 :
Le Nobel : Ah
L'économie : ah ah
Macron : ah ah ah
Résultat (estimation au seul des 95 %) : Ah, ah ah, ah ah ah à un point d'exclamation près.
a écrit le 15/10/2019 à 14:32 :
leamire félicite les autres après s'être auto congratulé. lui celui qui coule le pays, tjrs fier de lui, avec des résultats économiques calamiteux à tout point de vue et quelque soit le domaine.
a écrit le 15/10/2019 à 10:40 :
nos dirigeants feraient bien de s'en inspirer
a écrit le 15/10/2019 à 10:07 :
Excellence française exploitée à l’étranger, si nos chercheurs trouvaient de meilleure condition professionnelles et de rémunération ils resteraient en France. On forme des élites pour les voir exercer hors de France quel intérêt ?
Réponse de le 15/10/2019 à 13:10 :
Ne vous inquiétez pas, la fuite de nos élites vers les autres pays n'est pas grave. Ce sont des aigris qui ne comprennent pas les qualités de notre pays. En échange, on va accueillir l'équivalent dans les bateaux des ONG faisant la navette depuis la Lybie. Juré-promis, ils nous ont dit que c'était juste des médecins, des ingénieurs, des docteurs...
a écrit le 14/10/2019 à 22:31 :
Avoir des prix Nobel d'économie c'est bien. Mais encore faudrait-il que leur travaux soient utilisés et se retrouve dans la gestion économique du pays (quand c'est possible).

On a un prix Nobel spécialisé dans la lutte contre la pauvreté, mais dans le projet de loi budgétaire 2020 qui commence, est ce que ses travaux se retrouvent dans la partie consacrée à la lutte contre la pauvreté ?

Se féliciter, c'est bien. L'appliquer quand c'est possible, ce serais bien aussi. Le contrôle de la finance au niveau mondial, on ne peut rien faire tout seul, mais la lutte contre la pauvreté, j'ai du mal à croire que ça ne puisse pas être une politique au niveau national.
a écrit le 14/10/2019 à 20:31 :
Ces guignols qui ont rackette les vieux pour gaver leur caste qui se félicite du prix Nobel c'est vraiment de indecent
Réponse de le 15/10/2019 à 7:38 :
Vous avez entièrement raison. De plus ces prix Nobel expliquent un sujet sur la lutte contre la pauvreté, et ce gouvernement lui crée de la pauvreté. En plus ils ont le culot de les féliciter, ils ne sont pas gonflés les Le maire, macron et compagnie.......
Réponse de le 15/10/2019 à 13:13 :
Leurs travaux portent sur le fait de savoir si donner une moustiquaire est mieux que de la vendre a prix modique pour lutter contre le paludisme. Ou si vermifuger les enfants aide a lutter contre le décrochage scolaire. Comparer ça a la diminution des retraités français est indécent.
a écrit le 14/10/2019 à 19:51 :
M. MACRON doit avoir du mal à comprendre le français. C'est exactement l'inverse qu'il est en train de faire, avec du déficit en prime et une véritable casse de notre industrie. Il devrait demander à M. BLANQUER de lui traduire en latin (La langue de l'avenir d'après cet homme), il arriverait peut-être à comprendre quelque chose.
Ce souvenir des paroles de notre JUPITER que la Galaxie nous envie :
- i lfaut que les français n'hésitent pas à se déplacer pour trouver du travail : c'est pourquoi je fais flamber le prix de l'essence
- Je fais l'éloge du modèle danois de la flexisécurité : c'est pourquoi j'augmente la précaritée que je baisse les allocations chômage...
Réponse de le 14/10/2019 à 20:39 :
Han forstaar ikke hvad det er !!! Il ne maîtrise a mon avis que peu sur le sujet lorsque l'on met en reflet la construction historique.

Ce qui montre aussi le zion dans lequel ils sont, par contre cynique au possible concernant les chômeurs !

Je trouve que la violence sur les pauvres en reflet avec les milliards en une année dit plus que toutes les autres chimères et constructions communicationnelle sur les faits.

Force est de constater qu'il y a un problème par l'assèchement éco qui finira par plus de sécuritaire et "l'indentité a paul jacques, car le vide est la !!

C'est peut être aussi la raison du fonctionnement dans l'économie française d'un esprit totalement différent qui fait sens a la compréhension mais dans le monde de la mystique médiatique, plus les objets avaient sens a rapprocher, plus cela a éloigner sens, lien humain, vide cosmique de sens et qui sera de fait a la précarité, de la violence de la haine etc etc.

Car croire un instant que cela va "dans le bon sens" le sens a qui?
a écrit le 14/10/2019 à 18:13 :
"Nous réclamons, nous en France, depuis maintenant plusieurs mois, un capitalisme qui soit plus responsable, plus durable".

Bon, ben c'est mort.
a écrit le 14/10/2019 à 17:12 :
Le fonctionnement des gares enfin expliqué :
- d'un coté, les premiers de cordée,
- d'un autre coté, ceux qui ne sont rien.

Et grâce à l'enfumeur de service, les abeilles ne piquent plus et travaillent. VIVE l'Expérimentation ! Vive la Science mollassonne !
a écrit le 14/10/2019 à 17:04 :
Visiblement ces deux là ne savent pas qu'elle est plus américaine que française , vit et travaille au MIT . C'est bien de la féliciter , mais ridicule de la lier à l'excellence de la recherche économique française , ses acquis venant des USA et du MIT
Réponse de le 14/10/2019 à 20:27 :
Cette femme incarne l'excellence des grandes écoles française puisque c'est un produit de Normal Sup (agrégée d'économie) et de ça on peut se réjouir.

Mais si elle était restée en France, elle n'aurait jamais eu les moyens de mener les recherches qui lui valent aujourd’hui, avec deux autres économistes, le prix Nobel. D'autant plus que le sujet de la pauvreté est ici un repoussoir à financements.

Bref, en France tu réussis si tu la quittes, c'est tristounet.
Réponse de le 14/10/2019 à 22:33 :
Salaire d un chercheur debutant CNRS apres un concours extremement difficile : 2100 net ..salaire d un chercheur a MIT avec meme experience 5000 net ..tout est dit .
Réponse de le 15/10/2019 à 13:39 :
@jolidiscours

C'est vrai que mieux vaut gagner 5000$ /mois pour parler de la pauvreté

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :