Nucléaire : Nicolas Hulot annonce "jusqu'à 17" réacteurs condamnés

 |   |  267  mots
Chaque réacteur a une situation économique, sociale et même de sécurité très différente, a souligné, Nicolas Hulot
"Chaque réacteur a une situation économique, sociale et même de sécurité très différente", a souligné, Nicolas Hulot (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)
Resté flou sur la question lors de la présentation du plan climat, le ministre de la Transition écologique a affirmé lundi que de nombreux réacteurs nucléaires allaient être mis à l'arrêt définitivement.

C'était l'un des regrets des associations de lutte contre le réchauffement climatique. Lors de la présentation de son plan climat, jeudi dernier, Nicolas Hulot ne s'était engagé sur aucune fermeture de réacteurs nucléaires. C'est désormais chose faite. Le ministre de la Transition écologique a promis lundi, au micro de RTL, de fermer des réacteurs  pour respecter la loi sur la transition énergétique qui vise à ramener à 50%, contre 75% actuellement, la part de l'atome dans la production d'électricité à l'horizon 2025.

"Chacun peut comprendre que pour tenir cet objectif, on va fermer un certain nombre de réacteurs (...) laissez-moi planifier les choses, ce sera peut-être jusqu'à 17 réacteurs, il faut qu'on regarde", a déclaré le ministre. "Chaque réacteur a une situation économique, sociale et même de sécurité très différente", a souligné, Nicolas Hulot, qui veut "planifier" la transition vers une production d'électricité plus diversifiée.

Un processus "mécanique"

"Si nous voulons atteindre l'objectif, mécaniquement, à mesure que nous allons baisser notre consommation et diversifier notre production, nous allons fermer un certain nombre de réacteurs", a-t-il assuré. Pour l'heure, Nicolas Hulot n'a pas donné d'indication sur la situation géographique des sites potentiellement concernés.

Parmi les autres annonces fortes du plan climat, le gouvernement entend en finir avec la commercialisation des voitures roulant à l'essence ou au gazole en France d'ici 2040. En parallèle, les ménages les plus modestes vont bénéficier d'une aide pour se débarrasser de leurs voitures polluantes au profit d'un véhicule plus propre.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2017 à 5:07 :
Remplacer les centrales électriques par des éoliennes et des panneaux solaires qui sont très dépendants de la météo ce n'est pas une idée excellente !
a écrit le 11/07/2017 à 16:10 :
Hulot cherche à se faire virer avec panache !
Couleuvre en vue... La meilleure défense c'est l'attaque !

Aucune réaction de ses supérieurs, malgré les nombreux commentaires peu amènes sur ses propos incompétents et irresponsables...

En effet, mettre à la poubelle des installations amorties qui peuvent encore fonctionner 20/40 ans sans emettre de CO2 en sécurité; est déraisonable ; surtout compte tenu de notre situation budgétaire.

Hulot ne peut que le savoir... Même Fessenheim a de bonne chance de continuer avec la bénédiction de L'agence de sureté nucléaire (je le souhaite en tout cas).

Je pense que l'échéance pour la transition énergétique devrait être repoussée de 2025 à 2075. D'ici là :
- Economie des précieuses énergies fossiles
- Veille technologique
- Recherche
- Modération des investissements subventionnés à fond perdus.

La transition énergétique se fera naturellement lorsque les solutions seront compétitives sans subventions (ou très peu). Et à l'échelle de la planete ; que peut la France ? Elle a déjà une empreinte carbone par habitant exemplaire grâce au nucléaire.

Quant au réchauffement climatique, c'est trop tard (inertie énorme), il faudra s'y adapter, s'il se confirme (modèles très grossiers).

Après avoir proféré ces "énormités" écologiques ; je précise que je roule à vélo !
a écrit le 11/07/2017 à 8:32 :
Cette déclaration ne va pas dans le bon sens. Il faut démanteler TOUT le parc nucléaire français avec pour date infrangible, le 21122017 à 23h59. C'est facile, écologique, pas du tout démagogue et très bon marché: c'est uniquement l'état qui paye
Réponse de le 31/10/2017 à 4:58 :
Tout est faux dans ce que tu as écrit
a écrit le 11/07/2017 à 0:08 :
Ca coûte plus cher de rénover les centrales et ce n'est pas durable. De plus en cas d'accident nucléaire on serait à genoux. Dès lors beaucoup de centrales valent mieux d'être fermées plutôt que d'être rénovée (bricolées) c'est tout l'enjeu d'un choix optimal, n'en déplaise aux conservateurs et rentiers du nucléaire habitués à mentir sur les chiffres, l'économie et la sécurité. Les suisses en sont arrivés au même constat comme la plupart des autres pays avec bien des débats techniques donnant l'avantage aux renouvelables qui sont moins émissives que le nucléaire, plus économiques et créent plus d'emplois. On installe une grande unité de méthanation à haut rendement à Rouen et son prix sera compétitif dans moins de 5 ans si le prix du CO2 est relevé. 17 centrales c'est un objectif maximal ce sera sans doute moins mais vu l'état de certaines d'entre elles et les incidents qui se multiplient c'est justifié face aux risques majeurs. Sans parler du problème des déchets. De plus Flamanville va (enfin entrer en production) malgré ses défauts donc il faut en tenir compte dans ces données nettes.
Réponse de le 13/07/2017 à 12:13 :
En cas d'accident nucléaire, on perd une zone de 50 à 100 km autour de la centrale.
En cas de réchauffement climatique de 4°, on perd la planète.
A vous de voir.
a écrit le 11/07/2017 à 0:04 :
Nous avons un gros gisement d'économie d'énergie à mettre en place en travaillant à rendre les appareils médicaux moins gourmands. Plusieurs centrales ne fonctionnent rien que pour eux. Cela devrait être possible pour avoir le même service.
Un simple appareil à oxygène en permanence fait doubler la consommation d'un deux pièces occupé par une personne âgée et malade.
a écrit le 10/07/2017 à 21:53 :
Mais trop c est trop de cette com sur le climat l écologie politique mêlée. On a donné merci. Si c est tout ce va ressortir je sens le ticket retour pour le touquet très vite
a écrit le 10/07/2017 à 21:44 :
LA FUSION NUCLEAIRE VA NOUS SAUVER!!! OUI HULOT A LE REACTEUR EN FUSION DANS SON GARAGE....
a écrit le 10/07/2017 à 19:14 :
17 réacteurs de 900MWe démantelés, c'est 15GW en moins, soit environ 100TWh par an.

Dans des délais si courts, et pour assurer la pointe de conso du soir en hiver, ces tranches ne pourront être remplacées que par des cycles combinés au gaz.

Pour info, si on voulait remplacer cette production nucléaire par des ENR, il faudrait en gros installer d'ici 2025, en 8 ans, autant d'éoliennes et de PV que les allemands en ont installés en 20ans. Et pour les soirs d'hiver sans vent et sans soleil (les plus froids quoi), eh ben il faudra apprendre à consommer moins. Beaucoup, beaucoup moins.

Donc c'est 12 milliards d'euros environ pour construire ces tranches au gaz, et c'est environ 4,5 milliards d'euros par an d'importation de gaz en plus (les russes seront contents).

C'est aussi de l'ordre d'une dizaine de milliards d'euros de dépréciation pour ces centrales nucléaires qu'on mets hors service alors qu'elles ont encore 20 ans de potentiel, et des milliards d'euros de provisions à anticiper pour leur démantèlement et leurs déchets.

EDF sera en droit (en devoir) de réclamer cet argent à l'Etat (aux contribuables) à titre de dédommagement.

C'est aussi les émissions de CO2 par kWh d'électricité que nous consommons qui vont être multipliées par 2 ou 3 (une centrale au gaz émet de l'ordre de 500gCO2/kWh, pour une électricité française actuellement à 50gCO2/kWh).

Bref, cette décision est contre-productive à tout point de vue, gâche des dizaines de milliards d'euros dont on a besoin par ailleurs, tout ça pour satisfaire la lubie d'un mouvement politique ultra-minoritaire .
a écrit le 10/07/2017 à 18:36 :
quel doux dingue ce Hulot , pire que Segolene ! quand les grandes puissances USA Japon Chine GB investissent à tout va dans le nucléaire , on va pas se faire Hara kiri en fermant nos centrales qui nous produisent le kwh le moins cher de l'UE , alors que nous n'avons rien pour les remplacer ! espérons qu'on ne va pas le laisser faire ça tout seul ! Hulot , faut qu"il retourne voir ses petits noirs en Afrique
a écrit le 10/07/2017 à 18:15 :
Je pense qui si notre éminent Ministre de... de quoi au fait, avait proposé des voitures à pédales, encore plus écologique que les électriques il aurait fait un tabac (avant l'augmentation).
a écrit le 10/07/2017 à 18:10 :
On a de la chance d avoir en France des personnes à la fois scientifiquement irréprochable doué de qualité de gestionnaire financier rigoureux et peu portes par des Ego, démesurés. Tiens on pourrait les exposer nos génies Borloo hulotte hidalgo royal. Que des cadors que le monde entier nous envie.
a écrit le 10/07/2017 à 17:51 :
Le ministre mise sur une baisse de la consommation....pas très sérieux des propos pareils.
Quand tout le parc automobile camion 35T compris , fonctionnera à l' élèc notre réseau de distribution ne tiendra pas , encore un peu plus de lignes à haute tension que l' on fera passer ou ? et la gestion des batteries......un peu plus d' explications SVP . Aujourd' hui il n'y a pas de vent seuls les numéros paires circuleront .
a écrit le 10/07/2017 à 17:40 :
Et les voitures électriques on les chargent grâce aux éoliennes ?
a écrit le 10/07/2017 à 17:03 :
vouloir tenir un objectif complètement irréaliste est bien dans la ligne bobo-écolo revendiquée par Hulot . ce type devrait faire un stage d 'une année comme ouvrier agricole dans une ferme d'un village du centre de la France , et poursuivre pendant plusieurs mois son apprentissage social comme ouvrier en 3 X 8 dans une cimenterie de périphérie de grande banlieue .
il apprendra ainsi à dire moins d'âneries et à avoir un comportement moins arrogant .
PS : j'espère qu'un "veilleur"de LREM lui fera lire ce commentaire ...
a écrit le 10/07/2017 à 16:59 :
vouloir tenir un objectif complètement irréaliste est bien dans la ligne bobo-écolo revendiquée par Hulot . ce type devrait faire un stage d 'une année comme ouvrier agricole dans une ferme d'un village du centre de la France , et poursuivre pendant plusieurs mois son apprentissage social comme ouvrier en 3 X 8 dans une cimenterie de périphérie de grande banlieue .
il apprendra ainsi à dire moins d'âneries et à avoir un comportement moins arrogant .
a écrit le 10/07/2017 à 16:48 :
C'est lui qui paiera le démantèlement avant la fin de la période d'amortissemen ?
C'est qui pédalera pour produire l'électricité décarbonée que la mutation des systèmes de propulsion des véhicules exigera ? (Fin du diesel et de l'essence)
Sans parler de la fin (là, j'approuve totalement) des centrales au charbon.
Et la regression des hydrocarbures dans le chauffage résidentiel…qu'il faudra remplacer par de l'électricité.
Ce n'est pas sérieux M. le Ministre. Oa alors c'est de la com, pour faire plaisir aux écolos, qui prennent comme modèle l'Allemagne, qui a un bilan Carbone plus médiocre que celui de la France.
a écrit le 10/07/2017 à 15:35 :
Bonjour au pays des Amish.
Je voudrais voir la réaction des français le jour ou on leur annoncera que le prix du KWH passera de 0,16 € à 0,70 € et qu'en plus il faudra inclure les frais de démantellement des 17 réacteurs.
La locomotive à vapeur dans ses débuts avait vu se créer des oppositions farouches car c'était le DIABLE....
Après les OGM interdits en Europe par précaution , alors que nous en consommons tous les jours sans le savoir, et qui a tué toute recherche (Rhone Poulenc devenu Bayer) dans laquelle LA FRANCE était en pointe, nous enterrons par avance Areva (ex Framatome) et EDF, qui ne vendrons plus aucune technologie nucléaire civile.

Voilà comment toute une recherche et une industrie exportatrice et non polluante (peu ou pas de CO2) disparaitra de notre beau pays , après la plan calcul , tout cela né sous De Gaulle et Pompidou.

Comme les Amish nous retournerons à la chandelle et la voiture à cheval....mais je ne serais plus là...

Pauvre France

PL
a écrit le 10/07/2017 à 14:58 :
Beau projet.
Le démantèlement du parc nucléaire aura un impact sécurité auquel les pouvoirs publics et le porte monnaie des citoyens devra faire face et qui n'est jamais évoqué me semble-t-t-il.
A savoir qui dit fin du nucléaire programmée, plus de recherche et d'investissement sur le parc existant de la part du privé, car aucun retour à long terme sur investissements.
En conséquence ce sont les pouvoirs public donc les impôts qui vont devoir prendre au minimum, et là danger, pour assurer en sécurité le relais, comme on le voit déjà avec la déconfiture d' Areva, en X puissance.
Voilà des fonds publiques bien mal utilisés pour l'avenir de nos enfants , du type assimilable à construire un sarcophage pour se protéger de Tchernobyl.
Cependant, il faudra bien arriver à sortir du nucléaire, mais au moins fermer des tranches nucléaires équivalentes à la capacité relais développée par les énergies alternatives et renouvelables, le rythme ne peut être que celui-ci, le reste c'est de la démagogie, et encore il faut intégrer le prix du démantèlement qui dantesque et difficilement chiffrable.
Enfin, investissez dans les énergies renouvelables, puisqu'on est sur un journal financier, c'est peut-être le moment et cela facilitera la transition énergétique....et peut-être facilitera les choses!
a écrit le 10/07/2017 à 14:44 :
Ça peut être 25, plutôt que 17, tout dépend de la consommation et de la production alternative. S'il compte sur la meilleure isolation des logements chauffés à l'électricité, il faut le temps que ça se fasse.
J'ai vu des journaux dire qu'il va fermer 17 réacteurs, il ne fait qu'estimer, de façon comptable, le nombre éventuel qui serait réaliste, mais 2025 c'est pas demain, quoi que....
Les ampoules économiques, c'est fait, les appareils économes, ça ne suffira pas à faire chuter la consommation générale. Linky pourrait proposer un tarif haut du kWh en pointe mais comment prévenir le consommateur de différer l'usage de l'électricité ? On n'a pas un système temps réel (comme en GB), mais avec décalage d'un jour (données envoyée au serveur le soir). Comment moins consommer ? Chauffer moins (à 18°C, j'économise mon gaz) ?
a écrit le 10/07/2017 à 14:11 :
Le prix du kilowatt heure en France est de 0,156 € alors qu'il est de 0,29 € en Allemagne qui a supprimé ses centrale nucléaires (démantèlement toujours en cours je crois (?)) mais, comble d'ironie écolo, achète de l'électricité (nucléaire) à la France.
.
Nous verrons bien la réaction des ménages, même ceux qui se disent écolo, quand le prix du kWh pratiquement doublera.
.
Par ailleurs, ce rigolo veut supprimer les moteurs thermiques d'ici 2040 sans se rendre compte, que l'industrialisation du transport électrique à outrance provoquera une catastrophe écologique, plus que le thermique, à cause des retombées collatérales qu'il se refuse de prendre en compte. On doit bien comprendre avec un peu de réflexion que, sorti de son périmètre immédiat, la voiture électrique a une empreinte écologique déplorable.
J'attends toujours, depuis des lustres, qu'il se déplace dans des bateaux gonflables et des avions électriques plutôt que dans des bateaux à moteur de 225 CV et des avions et hélicoptères tournant au kérosène. L'exemple doit commencer par les ministres !....
.
Bon .... c'est mon point de vue, peut-être d'un "ignare" selon certains !....
a écrit le 10/07/2017 à 13:41 :
Pour remplacer l'energie nucléaire ce petit monsieur a-t-il des substitutions rentables et durables à nous proposer? Je n'en vois pas.
a écrit le 10/07/2017 à 12:57 :
Va falloir se tenir prêts pour la récolte. Là, la maturation est prévue pour septembre. Même si les conditions climatiques décalent un peu leur arrivée, les grèves vont être juste à point. Mangez de la grève : c'est bon pour la santé.
a écrit le 10/07/2017 à 12:54 :
IL FAUT LAISSE DU TEMPT AUX TEMPT? EN EFET IL NY A PAS que leoliene il y a aussi L Hydrolique et le solaire qui progresse tout cela relie a un stokache de l electricite peut nous faire progresse, l arret souhaite du nucleaire doit se faire dans le tempt en commencent pars les plus dangereuses HULOT EN A CONPTABILISE 17 DONC IL FAUT ALLEZ DANS SE SENS ET NE PAS TONBE DANS LA PROPGANDE D E E D F QUI NE VEUT PAS PERDRE SON MONOPOLE EN FRANCE? NOTRE PROGRES PASSE PARS PLUS DE RAISONNEMENT meme les dementellement sont des emploies cremavilles en et un exemple, on a pris la bonne desition pour cremavil il faut continuez a etre raisonnable ?LE CONBAT CONTRE LE RECHAUFEMENT CLIMATIC ET UN COMBAT DE GENS RESPONSABLE PAS D INTERE FINANCIER??? ///NOUS AURONS LE DESTIN QUE NOUS AURONS MERITE///ALBERT EINSTEIN///
Réponse de le 10/07/2017 à 13:23 :
Prenez le temps d'ecrire proprement.
Votre texte est un charabia incomprehensible.
Réponse de le 10/07/2017 à 16:53 :
Le potentiel hydro-électrique encore non équipé est ridiculement faible;Arrêtez de dire des âneries !
Le stockage de l'électricité à grande échelle n'existe pas encore. Faire semblant de croire et annoncer aux Français que tout cela sera prêt pour 2025 est de la mauvaise politique ! Très mauvaise politique.
Mais c'est tout à fait prévisible de la part d'un démagogue de la communication, qui s'essaye à la politique. Encore pire que les autres !
a écrit le 10/07/2017 à 12:53 :
Hulot n'a pas fini de manger des couleuvres de la part du gouvernement et de nous en faire manger également. Qui finance ? EDF n'a pas provisionné suffisamment pour le démantèlement (et doit aussi assurer sa survie)
a écrit le 10/07/2017 à 12:50 :
Hulot enonce simplement la realité que Hollande n'osait nommer : si on veut reduire la part du nuke dans le mix, il faudra fermer des reacteurs sachant que la consommation n'augmente pas ou peu. A contrario, Levy (PDG d'EDG) incante une hausse de la consommation grace aux vehicules electriques, ce qui n'arrivera pas mais il s'en fout car l'Etat sera toujours là pour eponger ses erreurs.
Tenir compte aussi des installations EnR nouvelles qui remplaceront autant de kWh nuke alors que le marché de l'electricité est deja bas car il ya abondance d'offre.
Donc il de l'interet de EDF de fermer des centrales qui atteingent 40 ans et dont le kWh est a peine payé a son prix de revient minimum.
Réponse de le 10/07/2017 à 18:52 :
La consommation d'électricité a stagné ces dernières années car l'activité économique était elle aussi stable.

Mais avec la croissance qui revient à 1 ou 2% par an, la conso électrique va aussi repartir à environ 1%/an, comme au début des années 2000.

Par ailleurs, passer à l'électrique les voitures particulières et les utilitaires légers représente de l'ordre de 200TWh. Donc ne serait-ce que 10% de ça, ce à quoi on arrivera forcément dans les 10ans, c'est déjà une augmentation de 4% de la conso.

Par ailleurs, dire que c'est l'intérêt d'EDF de fermer ses moyens de production les moins chers parce que le marché est en surcapacité est une aberration :

L'intérêt d'EDF est que ses concurrents ferment leurs moyens de production avant lui, afin de gagner des parts de marché, et ensuite éventuellement de fermer ses usines les plus chères et les moins sollicitées.

Fermer ces tranches nucléaires n'a aucun sens d'un point de vue tant écologique qu'économique ou industriel. On marche sur la tête avec ce genre de décisions purement idéologiques.

On jette des dizaines de milliards d'euros par les fenêtres, on met en danger l'approvisionnement énergétique du pays, tout ça pour faire plaisir à une ultra-minorité d'extrémistes.
a écrit le 10/07/2017 à 12:35 :
Et qui va payer ? Actuellement l' éolien est déjà subventionné à hauteur de plusieurs milliards par an par les consommateurs d' électricité.
L'amélioration du climat ne passe pas par la diminution du nucléaire, c'est plutôt l'inverse.
a écrit le 10/07/2017 à 12:27 :
il faut que m hulot en personne.
assume la paye des futurs chomeurs
du secteur automobile et du nucléaire
il est si facile de detuire
en plus c'est un choix a definir par le peuple de France par referendum
avec comme question principal
etes vous prêt a payer beaucoup plus cher
car qui va produire cette electricite
a écrit le 10/07/2017 à 11:41 :
Lui aussi est condamné ! On ne tire pas comme cela un trait de plume sur des milliards investis et non encore totalement amortis !!! Mais Hulot est dans le camp des Yaka-Fokons ......
a écrit le 10/07/2017 à 11:36 :
Et bien bonne chance pour vous chauffer en 2025 et recharger vos véhicules !!!et bonjour les éoliennes et bonjour le prix de l électricité !!!Ces gens n ont aucun sens de ce que veulent la majorité de la population ils agissent en écoutant quelques ayatollas d écolos bobos et ils concluent que tout le monde est d accord avec eux !!!vous l avez voulu !!et c et pas fini!!!
a écrit le 10/07/2017 à 11:34 :
"à mesure que nous allons baisser notre consommation", la consommation ne va pas baisser, donc les réacteurs ne seront pas arrêtés. Nous devrions au contraire augmenter les crédits de la recherche pour la fusion nucléaire afin de pouvoir démarrer la construction du premier réacteur au plus tôt pour compenser la perte des réacteurs à fission. En faisant vite, ceux-ci pourraient être mis en service dans 20-25 ans et nous permettre de faire un coup double : remplacement des réacteurs actuels, de l'éolien et du photovoltaïque non recyclables (ces derniers ayant une espérance de vie "utile" de 30 ans).
Réponse de le 10/07/2017 à 12:26 :
Vous êtes marrant, fusion dans 25 ans, juste mdr. On est déjà fas foutu de finir un EPR alors la fusion....
Conseil, si vous parliez de thorium, vous auriez au moins un semblant de crédibilité.
a écrit le 10/07/2017 à 11:29 :
Le nucléaire a des défauts, mais est un outil favorable au climat.
Si la totalité de la production électrique mondiale assurée actuellement par du charbon était d'origine nucléaire, l'objectif du 2° serait quasiement atteint.
Cette confusion "nucléaire/climat" est portée par de nombreuses associations soit disant écologistes qui confondent tout.
Réponse de le 10/07/2017 à 16:32 :
parfaitement vrai.
L'éolien c'est bien, mais personne ne veut en voir dans son jardin;
en mer, les projets sont en stand-by
Le solaire, il faut de la surface disponible
et Hulot promet plus de voitures essence en 2040, donc plus d'électricité à produire.
Réponse de le 10/07/2017 à 17:07 :
Tout le monde ici me semble oublier que la population du pays augmente régulièrement : combien de millions de plus serons nous en 205, en 2040 ? Et donc la conso d'électricité ne va pas baisser , ni stagner mais augmenter .Le bon sens se perd , comme l'usage de la règle de trois !
Réponse de le 10/07/2017 à 18:06 :
@leon
Oui, surtout avec tous les migrants qu'il faudra bien balader d'un endroit à un autre via bla bla car.
a écrit le 10/07/2017 à 11:22 :
Un vœux qui a peu de chance d'être réalisé , le coût pour les finances publiques du démantèlement de ces 17 réacteurs est exorbitant , plusieurs milliards d'euros par réacteurs.
Il y a d'autres urgences, cet argent pourrait servir pour la transition écologique et baisser les impôts. Surtout que notre filière nucléaire à un sens, d'autres pays ont opté pour le nucléaire , notamment la Chine. Pour info, EDF et Areva sont deux sociétés sous perfusion et très endettées. Qui va payer , on connaît la réponse, pas la peine de faire un dessin.
a écrit le 10/07/2017 à 11:16 :
Pour économiser l'électricité, on pourrait mettre fin aux tarifs privilégiés des employés et retraités d'EDF......
a écrit le 10/07/2017 à 11:00 :
Il est impossible de fermer en même temps les centrales nucléaires et vouloir que toutes les automobiles roulent à l'électricité.Hulot: Démagogie, utopie et un commencement de langue de bois. Il apprend vite!
Pour le climat, c'est plié. Quoi qu'il soit fait, les températures vont grimper inexorablement, par ce que l'économie, la mondialisation, la croissance ont besoin d'énergie. Tout un chacun doit se poser les questions de savoir Où et Comment il veut survivre, à défaut de vivre dans un futur "surcalorique". Les villes ne sont certainement pas les lieux les mieux adaptés aux changements climatiques, ce qui devrait induire de profonds changement sociétaux et ne serait pas un mal au vu des problèmes que posent les villes, dont la sécurité n'est pas le moindre.
a écrit le 10/07/2017 à 10:57 :
Il fallait prendre deux mesures essentielles pour hyper carboniser nos sociétés:
- diviser par 2 le prix du baril de pétrole (chose faite grâce à l'autorisation d'exportation du gaz de schiste d'Obama 15j après la COP 21 qui n'en parlait pas)
- fermer le maximum de centrales nucléaires (on y va grâce à Ségolène et Nicolas)

Et surtout continuons à ne pas déployer les voitures mixtes électriques essence à 3l au cent (nous aurions déjà divisé par deux nos émissions mais cela ne plait ni au extrémiste verts qui ne calculent rien ni aux pétroliers bien sûr)
Continuons aussi à bruler des tonnes de fuel pour essayer de récupérer qq malheureux bouts de papier au lieu de contribuer à produire un peu plus d'électricité dans l'usine d'incinération (mais cela ne plait ni aux extrémistes verts qui n'analysent rien ni aux sociétés d'enlèvement des ordures qui se rémunèrent doublement)
a écrit le 10/07/2017 à 10:24 :
La plupart de ces centrales ne fermeront pas tout de suite, on en aura besoin pour recharger les voitures électriques.
a écrit le 10/07/2017 à 10:18 :
Nicolas Pipot.
il y en a eu des annonces fracassantes jamais réalisées.La ,ils sont partis pour un record.si seulement le vent qu'ils font pouvait servir aux éoliennes
a écrit le 10/07/2017 à 10:09 :
Euh....je ne comprends pas. ..comment recharger....toutes les voitures électriques qui vont remplacer toutes les voitures essence et diesel....!
Faudra nous expliquer aussi comment démanteler ces centrales !
Bref...bla bla....pas de réel projet à long terme!!!
Réponse de le 10/07/2017 à 11:18 :
Tout simple :

'ON" augmente les tarifs......
a écrit le 10/07/2017 à 10:08 :
manque de transparence sur le démantelement ! EDF finance son propre rapport et audit !! en France sur 58 réacteurs en activité . 9 sont a l arret et aucun de démentelé

celle de Brennilis a fontionnée 18 ans et arreté en 1985 le démantelement a débuté il y a 6 ans... fin prévu 2032 !!! pour un cout exorbitant voir 1 milliard d euros le réacteur ?
a écrit le 10/07/2017 à 10:07 :
manque de transparence sur le démantelement ! EDF finance son propre rapport et audit !! en France sur 58 réacteurs en activité . 9 sont a l arret et aucun de démentelé

celle de Brennilis a fontionnée 18 ans et arreté en 1985 le démantelement a débuté il y a 6 ans... fin prévu 2032 !!! pour un cout exorbitant voir 1 milliard d euros le réacteur ?
Réponse de le 10/07/2017 à 11:23 :
Vous racontez n'importe quoi. EDF a du retour d'expérience, provisionner tout cela, c'est validé par les commissaires aux comptes etc, il y a des centaines de rapport et autres qui adressent la question.
a écrit le 10/07/2017 à 9:53 :
la demago ca coute pas cher, tant que c'est les autres qui payent les pots casses..... personne ne doute que le jour ou il y a un black out, les politiciens accuseront edf!
a écrit le 10/07/2017 à 9:49 :
bref, il faut trouver à remplacer de façon fiable (c'est à dire non soumise aux aléas climatiques) 15000MWatts de production électrique, plus ce qui sera utilisé pour remplacer les énergies fossiles pour les voitures (5 à 7000MWatts). A part construire massivement des turbines à gaz (qui émettent du CO2 et sont loin d'être climatiquement neutres, et accessoirement renforcent notre dépendance énergétique aux producteurs de gaz, Russie, Algérie, Qatar) quelle est la solution ?
a écrit le 10/07/2017 à 9:43 :
Il nous restera à acheter l'électricité aux centrales à charbon allemandes.
En plus, le nucléaire ne rejette pas de gaz carbonique.
Virons les Verts avant qu'ils nous virent!
Réponse de le 10/07/2017 à 10:21 :
"En plus, le nucléaire ne rejette pas de gaz carbonique".

C'est vrai, il reste juste des déchets radioactifs à enterrer soit un volume qui était évalués en 2010 selon l'ANDRA à environ 1 320 000 m3 mais devrait passer à 2 700 000 m3 d'ici 2030.
Fin 2014, face à la perspective d'une augmentation des tonnages de déchets à traiter, l'ANDRA lance avec l’Agence nationale de la recherche (ANR) un appel à projets de recherche innovants sur la gestion des déchets radioactifs. Pour vingt-neuf projets déposés, douze ont été retenus en octobre 2015. Ils bénéficieront de 40 millions d'euros sur 4 ans
a écrit le 10/07/2017 à 9:40 :
Pourquoi est-il toujours photographié de côté, est-ce que c' est parce que ça permet d' observer son vilain nez ....?
a écrit le 10/07/2017 à 9:38 :
De grace, arrêtez de vous faire l'echo de telles balivernes.
On va réduire la consommation juste avant rouler tout électrique, donc on réduit ou pas?
Si Mr Hulot veut faire quelque chose qui serve, il pourrait se pencher sur comment faire avancer rapidement l'installation d'éoliennes et de capteurs solaires. Quand on aura trop d'électricité on avisera a réduire la production. Pour l'instant on tremble chaque hiver de black out, et il faut 10 ans pour ériger une éolienne, il vaut mieux rester pratique et arrêter de rever!
Réponse de le 10/07/2017 à 11:22 :
Petite question :
Que deviennent les panneaux solaires lorsqu'ils ne produisent plus d'électricité (après 15 à 18 ans d'utilisation) ???
Aucun filiaire de recyclage !!

Pour le combustible nucléaire, il sera entièrement recyclé avec les nouveaux réacteurs en développement......si on avait pas perdu 25 ans en détruisant super-Phénix !!!!
a écrit le 10/07/2017 à 9:37 :
Si la production d'électricité baisse en France alors la croissance baissera car la production de biens baissera (l'énergie est ce qui permet de transformer des produits de base en biens consommables
Mr Hulot après avoir signer l'arrêt de mort des voitures thermiques en 2040, signe l'arrêt de mort de la deuxième filière industrielle française. Il est en train de tuer la France.
a écrit le 10/07/2017 à 9:29 :
De la pure démence post vérité : les réacteurs nucléaires ne produisent pas de co2. Pire les fermer et les remplacer par des éoliennes nous obligera à construire des centrales au gaz pour produire de l'électricité lorsque le vent ne soufflera pas. C'est le lobby pétrolier qui parlerai travers de mr Hulot et qui cherche à plomber le seul pays capable de decarboner l'économie.
a écrit le 10/07/2017 à 9:22 :
C'est Nicolas Hulot qui l'annonce mais dans 6 mois après que le lobby du nucléaire et de l'agro-industrie, étant donné que les deux sont liés par l'irradiation des aliments, aient frappé à la porte du gouvernement et du président, ce premier démissionnera et le secteur pourra continuer de nous menacer tranquillement.

Aucune chance que cela n'arrive en néolibéralisme.
Réponse de le 10/07/2017 à 9:46 :
Ecolo Hulot, écolo dingot.
Les Français veulent de l'écologisme, ils vont en avoir, chômage écologique pour tous!
Réponse de le 10/07/2017 à 10:18 :
"Ecolo Hulot, écolo dingot"

Voltaire écrivait bien mieux que ça, vous devriez mettre la barre un peu moins haute vous hein.

"Les Français veulent de l'écologisme,"

Ca veut dire quoi ?

"ils vont en avoir"

Ils vont avoir quoi ?

"chômage écologique pour tous"

Non ne vous en faites pas, c'est dommage vous m'avez répondu sans lire mon commentaire, comme je l'écrivais avec le lobby nucléaire et agro-industriel les centrales nucléaires ne fermeront pas.

Vous avez vu le poids de ces deux lobbys ? Comment voulez vous que des politiciens professionnels leur disent non ?

Le dernier président de la république qui disait non aux puissants c'était Chirac à l'image de ce que lui avait dit Mitterrand à la passation de pouvoir:"Après nous il n'y aura plus que dess comptables."
Réponse de le 10/07/2017 à 11:24 :
C'est peut-être un moyen de pression d'Hulot pour qu'EDF reprenne sa participation de 480'000 € par an dans la fondation d'Hulot......
Réponse de le 10/07/2017 à 11:24 :
Oui, mais en néo-communisme, on construit des réacteurs sans demander son avis à quiquonque, sans réelle autorité de contrôle, et on va dans le mur.
Réponse de le 10/07/2017 à 14:58 :
"C'est peut-être un moyen de pression d'Hulot pour qu'EDF reprenne sa participation de 480'000 € par an dans la fondation d'Hulot...... "

Vous n'aimez vraiment pas Hulot hein et vous n'avez pas de chance parce que pour ma part je n'en fais pas un héros, le sauveur n'existe pas.

Mais dans notre monde miné par la corruption entre politiciens et hommes d'affaires ce que vous dites est possible c'est bel et bien ça le pire, je ne le pense pas mais ne mettrait jamais ma main à couper.

La CGT s'est bien faite acheter par le nucléaire, à partir de là on peut tout imaginer.

"Oui, mais en néo-communisme, on construit des réacteurs sans demander son avis à quiquonque, sans réelle autorité de contrôle, et on va dans le mur. "

Ah bon !? Fukushima est dans un pays au régime néocommuniste ?

Vous devriez vraiment faire attention avant d'écrire n'importe quoi...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :