"Pas d'augmentation d'impôts", promet le gouvernement

 |   |  351  mots
Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement et secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement.
Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement et secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a assuré au micro de RTL qu'il n'y "aura pas d'augmentation de la fiscalité des Français".

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a affirmé dimanche qu'il n'y aurait "pas d'augmentation d'impôts" et que "rien n'est arrêté" sur la fiscalité du diesel, alors que le gouvernement insiste sur le risque d'un déficit budgétaire au-delà des 3% du PIB. "Nous ne voulons pas d'augmentation d'impôts", a indiqué Christophe Castaner sur RTL, en soulignant que le président de la République, Emmanuel Macron "a pris un engagement : il n'y aura pas d'augmentation de la fiscalité des Français". "Au contraire, il y aura des baisses", a répété cet ex-socialiste devenu En Marche!

"Il n'y aura pas de collectif budgétaire, pas de loi de finances rectificative, c'est l'engagement qu'il (Emmanuel Macron) a pris", a réaffirmé celui qui est également secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a dit samedi qu'il fallait prendre "immédiatement" des "décisions difficiles" pour respecter les 3% de déficit budgétaire, en pointant des comptes publics "dégradés".

| Lire aussi : Budget : Le Maire veut prendre "immédiatement" des "décisions difficiles"

Réviser la fiscalité du diesel

"Si les comptes ont filé en début d'année, il faut rectifier le tir. Nous corrigerons le tir dans la gestion ministère par ministère", a martelé le porte-parle du gouvernement, en critiquant cette "mauvaise tradition""on laisse filer les comptes en période électorale". Le Premier ministre Edouard Philippe a commandé à la Cour des Comptes un audit sur la situation budgétaire française à l'aube du quinquennat Macron, lequel doit être rendu jeudi.

A propos du diesel dont Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, veut aligner la fiscalité avec celle de l'essence, Christophe Castaner a affirmé qu'"aujourd'hui, rien n'est arrêté". "Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, vont travailler", a-t-il ajouté. "Une fois qu'on aura la photographie précise, ils feront des propositions", a-t-il dit, en rappelant que la fiscalité du diesel, dont l'écart avec l'essence est "illogique", était "une mesure de santé publique".

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/06/2017 à 18:59 :
Il faudra lui rappeler le moment venu et faire un gros tapage s'il y a mensonge.
a écrit le 27/06/2017 à 17:13 :
Pas de hausse d'impôts.. C'est quoi de se foutage de gueules..! Augmentation de la TVA.. La CSG.. Et l’impôt cacher De EDF.. oui la petite ligne qui se trouent derrière la facture d'edf qu'on reçois tout les deux mois : Intitulé CSPE, ai bien un impôt dissimulé ou je m'y connait pas en escroquerie..! Donc la CSPE ses une taxe (Illégales) qui es prélevé par EDF, pour financés le Voltaïque; et l’Éolien.? elles ait variable aux prorata du montant de votre facture..?? (Ces qui les pigeons).
Or il y a 35 millions de Facture = des milliards à la clé..!! que les Lobbying, ses gangsters en col blanc nous voles sans vergogne et prends le peuple pour des CON..?
a écrit le 27/06/2017 à 12:29 :
AH, Bon... même pas "déguisée" ???
Donc plus de CSG augmentée (pour quiconque !), ni de Loyer (SIC) pour les propriétaires(comme moi ) qui ont laborieusement réussi "l'exploi" d'acquérir leur logement, pour ne plus avoir à se casser la tête pour vivre sécurisé, malgré les augmentations des loyers...
a écrit le 27/06/2017 à 0:13 :
Pas d'augmentation d'impôts, mais taxes et de prélèvements, et autres contributions?
a écrit le 26/06/2017 à 15:28 :
Pas d augmente d impôt c est quoi les 1.7 % de csg en plus !! Alors que. LeS retraitees sont gelés de puis 2017 1200 € avec une csg de 1.7 % sur leS retraitees leS petit payant pour les riches avec hollande les sans dents avec macron c est des chicots ! La TVA de gasoil la même que l'essence c est pas un futures impots et plus stop
Réponse de le 26/06/2017 à 17:06 :
'avec hollande les sans dents avec macron c est des chicots !'

Baveux en plus.Comme dit ce gouvernement à chaque fois qu'il se sent coincé :" mais les français le savaient en votant pour notre programme, on leur a rien caché ". Et voila ,l'affaire est réglé.
a écrit le 26/06/2017 à 12:51 :
CHICHE !!!
a écrit le 26/06/2017 à 12:46 :
Sauf que la suppression de la TH (qui sera supprimée pour certains) devra être compensée...
Sauf que la hausse de la CSG (qui compensera la part salariale qui sera supprimée de certaines cotisations sociales) est déjà actée...
Sauf que la TICPE sur le diesel sera alignée sur celle de l'essence (qui est plus élevée)...

Bref de la com :)
a écrit le 26/06/2017 à 12:42 :
Il va falloir passer à la caisse.
Et il y a urgence même si les planètes, les galaxies et l'univers sont alignés.
Tout va mieux, emplois​, comptes publics, alors il y a des mesures rapides à faire voter pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état parce que justement ça va mieux.
C'est évident.
C'est justement parce que tout est au vert qu'il faut augmenter les prélèvements.
Et puis quand tout ira mal, on augmentera quand même les prélèvements.
Alors cherchez pas à comprendre et payer les sans dents.
a écrit le 26/06/2017 à 12:07 :
@cd
Pepe comme vous dites, à 67 ans il doit encore payer pour sa mère et sa belle-mère en maison de retraite, toujours en vie, et aussi aider ses enfants qui subissent les inconvénients de la société financiarisée, à savoir les emplois précaires. Ce qui fait que sa retraite, qui paraissait suffisante dans les années 2000, se réduit à peau de chagrin. Tout le monde n’est pas né dans de la soie.
a écrit le 26/06/2017 à 12:05 :
Avec le taux de prélèvement le plus fort du monde, équivalent à 45 % du PIB, l'urgence est une baisse de ceux ci et non un statut quo pour que la France joue dans la meme cour que les autres. Avec Macron ça n'en prend malheureusement pas le chemin.....
a écrit le 26/06/2017 à 11:52 :
Une nouvelle façon de voir les choses serait de pratiquer l’alignement de l’essence et du diesel « vers le bas ». Mais on peut rêver. Les mêmes principes continueront en matière de taxes. En cela LREM ne fera pas mieux que les autres. Moins d’impôts compensés par plus de taxes , merci on sait faire.
a écrit le 26/06/2017 à 11:32 :
Castaner dit qu'il n'y aura pas d'impôt nouveau ;

Pour ne pas être qualifié de menteur Castaner peut utiliser d'autres termes :

Contribution
Taxe
Dîme
Rançon
Racon

Castaner de Macron ressemble un jumeau parfait de Najat VallotBlekacem de Hollande
a écrit le 26/06/2017 à 10:03 :
la réalité est tout autre ! un bon politicien est il un bon menteur ? il parait qu en France tout va bien ! notre classement vis a vis de la Grece./ de I ITALIE ,? ext ..
Réponse de le 26/06/2017 à 11:55 :
@au pied du mur: tous les politiciens sont des menteurs, c'est leur principale caractéristique. Reste à savoir dans quelle mesure le citoyen lambda est du même acabit. Et là, je ne crois pas que généralement parlant le Français lambda soit roublard, contrairement aux Grecs ou aux Italiens :-)
a écrit le 26/06/2017 à 9:52 :
tant qu'il ne dit pas ou il taille dans les depenses, c'est pas credible
a écrit le 26/06/2017 à 9:04 :
Promesses de début de quinquennat. On nous prend pour des c..s. La hausse de CSG annoncée, c'est quoi ??
a écrit le 26/06/2017 à 8:46 :
Quelle rigolade...deja sous le quinquennat hollande, les impôts ont augmenté de 30 milliards !
On appauvrit tous les jours un peu plus les français avec de nouveaux impôts!
Toujours pas de vraies réformes de l état
la vie est pas belle....
a écrit le 26/06/2017 à 8:33 :
On se paye notre tête pas d augmentations d impôts ???et les 1,7 % d augmentation de la TVA ???c est quoi ? sans compter les taxes qui vont arriver sur l assurance vie !!!
Réponse de le 26/06/2017 à 9:49 :
Pan sur le bec !!!! lire 1,7% d augmentation de la CSG
a écrit le 26/06/2017 à 7:45 :
Sauf si elle se traduit par une forte baisse de la fiscalité de l'essence (il se vend entre 3 et 4 fois plus de gazole que d'essence donc il faudrait que l'essence baisse de 3 ou 4 centimes pour chaque centime de hausse du gazole) l'alignement des fiscalités des carburants sera bien une hausse nette de fiscalité.
Réponse de le 26/06/2017 à 10:35 :
je doute qu on vende 3 fois plus de gasoil que d essence !
Le parc auto est composé d environ 50 % d essence. certes onpeut considerer qu elles roulent moins mais pas dans ces proportions ! Surtout que normalement un moteur consomme mois de diesel que d essence pour une meme puissance.
Apres il y a evidement l usage professionnel (camion, ambulance ...) mais la c est deductible des charges -> pas vraiment une hausse d impot
Réponse de le 26/06/2017 à 17:04 :
Très exactement 77% de gazole et 23% d'autres carburants dont l'essence. Il n'y a que très peu de temps (quelques mois) que les ventes de véhicules à essence ont rattrapé celles des diesel, le parc existant étant plutôt de 75 à 80% de voitures diesel (il n'y a pas très longtemps les ventes de véhicules à essence étaient devenues complètement marginales. Il a fallu les normes Euro 6 pour que les constructeurs arrêtent purement et simplement les moteurs diesel sur les très petites voitures, qui auraient été trop coûteuses à dépolluer en regard de leur prix de vente. Ainsi il y avait des Twingo II et des C1/107/Aygo diesel, les Twingo III et nouvelles C1/108/Aygo ne fonctionnent qu'à l'essence). A un point tel que Renault avait quasiment supprimé de ses gammes les motorisations essence sur certains modèles (la Latitude n'existait qu'en diesel, et le seul moteur à essence au début du lancement des Megane III était en fait un flexfuel). Et en plus il y a les véhicules (camions, cars,... ) qui n'existent qu'en diesel.
Autrement dit un réajustement des taxes qui serait +5 ct pour le gazole et -15 ct pour l'essence serait parfaitement recevable, +10ct sur le gazole/-10ct sur l'essence serait déjà une hausse des prélèvements significative, et +20ct sur le seul gazole serait un matraquage fiscal caractérisé.
Réponse de le 26/06/2017 à 17:07 :
@cd : ajoutons-y que du fait de leur moindre consommation, le bonus instauré à partir de 2007-2008 pour les véhicules émettant peu de CO2 était quasiment réservé aux seuls diesel. A cette époque les véhicules essence ne faisaient plus que de la figuration dans les catalogues des constructeurs...
Réponse de le 26/06/2017 à 17:12 :
@cd : pour être précis, à la mi 2016, le parc français comptait 63% de voitures diesel, en plus il faut compter les utilitaires quasiment tous diesel. Pour encore très longtemps donc, les ventes de gazole resteront largement dominantes par rapport à celles d'essence !
a écrit le 26/06/2017 à 6:58 :
Pas d'augmentation d'impôt mais des baisses !!!!
Franchement qui peut y croire sans une grande réforme de l'état se traduisant par la réduction de la dépense publique.
Alors Jupiter au travail et vite, la com çà ne dure qu'un temps
a écrit le 26/06/2017 à 6:17 :
en politique il n' y a pas de santé publique sous cette expression se cache toujours une fiscalité soit par l'IR ou l'IS soit par des taxes. Nous verrons si le Président, le Premier Ministre et celui de l'économie s'attaquent aux vrais sujets, comme par exemple les coûts des agences d'Etat soit environ 100 milliards par an. Nous allons voir aussi si la caisse des dépôts mais également la BPI pour ne citer que les plus connues et dépensières celles qui ont les énarques sur étagères, comme écrit dans le livre la "caisse" vont faire l'objet d'une vrai refonte de leur management. Les cibles pour des économies sont connues la volonté politique jusqu'à ce jour a toujours été un manque de courage mais également et surtout la main mise sur une partie de la gouvernance de l'état qui souhaitent que rien ne change, de ceux qui se nomment avec arrogance à défaut de compétences élites dont le bilan est négatif et sans appel 6 millions de chômeurs et 2100 milliards de dette. Depuis le début de ce quinquennat la gouvernance a été 100 pour cent com maintenant il va falloir rentrer dans les vrais sujets de la vie des citoyens et des entreprises, attendons les premières décisions enfin concrètes ou pas. L'axe du quinquennat et donc la vie des citoyens et des entreprises se jouent!!! dans les 3 mois.
a écrit le 25/06/2017 à 23:30 :
Le peuple a voté ,il est heureux ,tout est bien, Macron préside et le gouvernement gouverne, quel beau programme, on mange quoi demain ? des pates bien sur la viande c'est anti écologique çà tombe bien on est fin du mois. Je pense que je vais stocker du papier toilette on sait jamais car comme c'est parti :les priorités du gouvernement c'est pas de réduire ses dépenses mais d'augmenter les impôts
a écrit le 25/06/2017 à 22:46 :
Encore un qui se ballade les dossiers à la main pour nous faire croire qu' il travaille .. Pas même un petit cartable pour aller à l' école de l' Union européenne ...?!


Tout ça pour signer les directives de Bruxelles ou GOPE une fois l' an .. A quoi bon avoir "changé" de gouvernement puisque c' est Juncker qui commande ...?
a écrit le 25/06/2017 à 22:45 :
Il y a la fiscalité locale, qui elle n'est pas maîtrisée ce sont les collectivités qui votent , et celle la va continuer de flamber, surtout avec la suppression de la taxe d'habitation qui revenait aux collectivités locale.
a écrit le 25/06/2017 à 21:20 :
Rien de nouveau. Langue de bois et mensonges + début de cacophonie et rapidement le retour des "frondeurs" quand ça va commencer à chauffer. Très vite en haut... et plus dure sera la chute.
Réponse de le 26/06/2017 à 4:56 :
La chute ? Quelle chute ? Celle du pays, celle de ceux qui d'ores et deja vous roulent dans la farine. Ceux la, non, ils s'en tireront a l'aise avec votre argent. Pourquoi les francais ont-ils pu elire ce bateleur de la finance ? Vous aurez la reponse tres bientot.
Les impots vont augmenter, c'est certain, directs et indirects. Les sommes a devoir sont desormais impossibles a regler, mais il faut continuer a payer les interets. Piege du credit a long terme. Des taux americains promis depuis longtemps a la hausse.
Pas d'autres solutions que de continuer la saignee.
Vous allez regretter hollande.
a écrit le 25/06/2017 à 21:07 :
C'est pourtant l’impôt qui est l’outil le plus adapté pour procéder à une juste répartition des taxations. Si c'est l’objectif ?
De toute façon il faudra bien renflouer les finances de l’État, ou faire les réformes structurelles qui permettraient de réduire les dépenses.
Quand à la taxation du diesel elle parait logique, surtout après la Cop21 et les critiques vis à vis de Trump.
Pas facile, mais il ne faut pas oublier comment sont apparues les déconvenues (et par la suite la réputation de faiblesse) de F. Hollande. De mémoire cela a commencé avec les portiques. Pourtant une taxation des plus pollueurs semblait acquise.

La persévérance et la rationalité peuvent l'emporter, mais c'est surtout la justice qui devrait être l'argument et l'objectif de la politique.
a écrit le 25/06/2017 à 21:06 :
'Tain... ces politiciens et ces énarques nous auront tout fait voir
a écrit le 25/06/2017 à 20:43 :
Pas d'impôt nouveau, c'est une promesse que Macron doit absolument tenir ;

Cela dit, Macron peut tenir sa promesse, et dispose de solutions alternatives en taxant lourdement l'immobilier spéculatif en particulier les locaux vacants, l'immobilier logistique qui sert aux importations massives, les actions en bourse, et les produits de luxe par un judicieux Retour à la TVA à 33% sur les voitures de haut de gamme venant d'Allemagne Grande Bretagne Etas Unis Italie, les montres et tous les produits de luxe consommés par les classes moyennes et les riches

Macron en a des solutions efficaces qui peuvent être décidées par ordonnances dès septembre 2017
Réponse de le 25/06/2017 à 21:35 :
1. augmenter la TVA à 33.33 %(vieille recette de 20 ans...) sur les véhicules venant d'Allemagne, GB, etc pas possible, l'UE ne l'autoriserait pas; 2. "macron a des solutions" mais lesquelles??? ordonnances? tiens comme le 49.3 de valls belle démocratie que vous désirez , alors supprimons le Parlement, non??
Réponse de le 27/06/2017 à 8:07 :
On peut très bien remonter la TVA à 33% sur les voitures. TOUTES les voitures, françaises ou pas. Car après tout TOUTES les voitures d'entrée de gamme, même de marques françaises, sont importées.
Quant aux solutions efficaces, oui il y en a : compétitivité-coût par réduction du coût du travail (par exemple en finançant la protection sociale par une TVA sociale), simplification drastique de la législation du travail et surtout sécurisation juridique des employeurs.
a écrit le 25/06/2017 à 20:42 :
En quoi une augmentation de la taxe sur le diesel est une mesure de santé public ?
Tous les gouvernements se suivent et se ressemblent, augmentation de taxe, impôts et autres
Par exemple pourquoi ne pas aligner les taxes de l'essence sur le diesel, soir une baisse pour favoriser le moteur essence.
Réponse de le 26/06/2017 à 8:32 :
il n y a plus d argent dans les caisses. donc il faut taxer plus !
On pourrait certes essayer de depenser moins, mais ca fait encore plus de mécontents: essayez par ex de supprimer des subventions aux paysans ou aux intermittents du spectacle
a écrit le 25/06/2017 à 19:53 :
et la CSG + 1.7% , c'est pas une augmentation ça ?
Réponse de le 27/06/2017 à 7:22 :
ce n' est pas + 1,7% mais 1,7 point d' augmentation, soit plus de 25 % D' AUGMENTATION !!!!! de 6,6 % , elle va passer à 8 , 3 % pour les retraites égales ou supérieures à 1200 euros : avec HOLLANDE , on était riche avec 4 000 euros de revenus : avec MACRON , c' est à partir de 1 200 euros
a écrit le 25/06/2017 à 19:02 :
Comme d'habitude certains déforment les paroles à leur convenance, en effet M. Castaner n'a pas dit qu'il n'y aurait pas de hausses d'impôts mais il a dit promettre qu'il n'y aurait pas de hausses d'impôts SUPPLÉMENTAIRES. Ce mot a son importance.
Il a affirmé "il n’y aura pas d’augmentation de la fiscalité dans les prochains mois, hormis celle de la CSG annoncée au cours de la campagne présidentielle. "Au contraire, nous voulons faire baisser les impôts", a-t-il assuré rappelant les propositions d’Emmanuel Macron de baisse de charges pour les entreprises ou encore de la taxe d’habitation pour les particuliers." CQFD
et nous verrons plus tard si la promesse est tenue !
a écrit le 25/06/2017 à 18:35 :
Il s'agit probablement de sémantique, car les augmentations porteront un autre nom. Comment va-t-il faire notamment pour pallier la taxe d'habitation ? Jusqu'à maintenant, on est dans le flou entretenu,ce qui ne présage rien de bon :-)
a écrit le 25/06/2017 à 18:06 :
C'est la baisse que nous attendons ...! la moindre des choses !
a écrit le 25/06/2017 à 17:40 :
si un socialisse dit qu'il n'y aura pas de nouveaux impôts, alors c'est sûr qu'il y en aura, ça rappelle hollande ou sapin ou macron (ex ministre de l'économie) et leurs promesses JAMAIS TENUES de ne pas augmenter les I et T. Fieffés menteurs que ceux là même si ils ont changé de nom, LREM Les Ripoux En Marche. qu'il disait ferrand ils restent les mêmes.
Réponse de le 26/06/2017 à 6:23 :
Comme sous M. Sarkozy/ Fillon ce n'est pas une question de couleur politique mais LA gouvernance française par l' impôts et taxes ont toujours été dans notre pays la seule méthode de gouvernance et pour cause un état centralisé et "verticalisé" ne peut déroger à cette règle
a écrit le 25/06/2017 à 17:30 :
En attendant la csg augmentera de 25% et ceux qui paieront la taxe d'habitation verront la note s'alourdir.....quant à la Tva cela reste à voir.....et tout cela en mettant en place une précarisation accentuée du salarié masquée avec le faux nez de la formation, la fameuse flexisécurité, terme inventé pour la cause.....
Réponse de le 26/06/2017 à 8:34 :
LA CSG n augmentera que pour les retraités (les actifs eux verront une baisse de cotisation sociale). On va pas pleurer pour pepe qui a fait la culbute avec sa maison achetee dans les annees 70 et qui a jusqu a maintenant ete epargné au point que les retraités ont un niveau de vie superieur aux actifs
a écrit le 25/06/2017 à 17:25 :
a beau parler a cure de bien faire ! ! mais la CSG est bien un impot......
a écrit le 25/06/2017 à 17:18 :
La hausse de la CSG n'est donc pas une augmentation d'impôt, c'est une augmentation de contribution, ce qui n'est pas la même chose.
Réponse de le 26/06/2017 à 19:05 :
Non la CSG est une "imposition de toute nature" au sens de l'article 34 de la Constitution....
a écrit le 25/06/2017 à 17:14 :
De contributions, de redevances, de droits...
Et c'est normal qu'ils paient.
Ils doivent s'amender et payer toujours plus. C'est une question de justice sociale, d'écologie, de solidarité, ...., c'est bon pour la planète en plus.

Passons à un taux de CSG de 30 pour tout le monde : salariés, retraités, décédés ou écoliers
Une TVA sociale et écolo et gentille à 50.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :