Pas de coup de pouce prévu pour le smic en janvier

 |   |  244  mots
Le smic avait été augmenté de 0,8% au 1er janvier 2015.
Le smic avait été augmenté de 0,8% au 1er janvier 2015. (Crédits : Reuters)
Le smic horaire brut devrait augmenter de 0,55% et passer à 9,67 euros à partir du 1er janvier 2016. Cette décision devrait être annoncée officiellement le 14 décembre. Le dernier "coup de pouce" remonte au 1er juillet 2012, juste après l'élection présidentielle.

Le salaire minimum devrait augmenter automatiquement de 0,55% le 1er janvier prochain en France et ne devrait encore une fois pas bénéficier "de coup de pouce" supplémentaire.

Cette décision sera annoncée le 14 décembre, rapporte le quotidien Les Echos, jeudi 3 décembre, devant la commission nationale de la négociation collective (CNNC) mais "il n'y pas de débat", indique le quotidien économique qui se base sur des sources au sein de l'exécutif.

Si la tendance et la hausse de 0,55% se confirment, le smic horaire brut devrait donc passer de 9,61 euros après arrondi à 9,67 euros à partir du 1er janvier. Il devrait atteindre pour un salarié à temps plein 1.466 euros brut par mois, soit neuf euros de plus qu'aujourd'hui.

"Pas le moment d'ajouter à l'incertitude"

Le smic avait été augmenté de 0,8% au 1er janvier 2015. Le dernier "coup de pouce" remonte au 1er juillet 2012, juste après l'élection présidentielle. Le smic avait alors été revalorisé de 2% dont 0,6% de coup de pouce.

Depuis, le gouvernement a suivi les préconisations d'un groupe d'experts qui recommande chaque année de ne pas accorder de coup de pouce supplémentaire.

"Même si le chômage tend à se stabiliser, le futur reste encore très incertain", soulignent ces experts dans leur dernier rapport finalisé fin novembre et cité par le journal. Ce n'est donc "pas le moment d'ajouter à l'incertitude en cherchant à accélérer dès à présent la hausse des salaires".

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2015 à 2:47 :
Comment voulez vous que l'économie reparte avec des salaires aussi bas ! Avec le smic on ne vit pas on survit !
Les experts ont tranché pas de coups de pouce du smic pour 2016 !!! Bonnes fêtes de fin d'année à tous :'(
a écrit le 04/12/2015 à 11:43 :
Pour la COP21, les migrants, les banques (le "service de la dette"), l'Europe, et rien pour les travailleurs modestes ! Tout est dit. Et malgré tout ça combien ont peur de sortir de ce merdier en quittant l'Europe et l'euro ? Qui assumera un vote antisysteme dès dimanche, même si ce n'est "que" pour des régionales (régions qu'on nous a imposées) ?
a écrit le 04/12/2015 à 11:38 :
Bien sûr par égalité et fraternités nos « très chers élus » feront de même pour leurs collaborateurs, copains et copines, pour eux-mêmes, pas de coup de pouce. Mais je rêve. Nous sommes en France. Le peuple souverain doit être tondu pour que les divers cours royales vivent indécemment.
a écrit le 04/12/2015 à 11:32 :
9 euros de plus par mois, c'est énorme. Sauf s'ils sont dépensés pour acheter un produit importé !!!
a écrit le 04/12/2015 à 8:14 :
les retraites augmentent de 0.1% et le SMIC de 0.55%. Pourquoi cette inégalité ?
a écrit le 04/12/2015 à 8:11 :
vive la hausse du pouvoir d'achat .....0.55 % pour les smicards et certainement pas mieux pour les autres exceptés les dirigeant des grandes entreprises qui se gavent sur le dos de ces salariés qui leur coutent toujours trop cher et qui n'ont jamais autant reçus de subvention
Bref j'ai fait simpliste mais aujourd'hui les entreprises françaises ne trouvent pas de déboucher faute d'une consommation en berne liée aux faibles augmentations des salaires et souffre également d'un manque de trésorerie captée par des lbo ou tout simplement par une mentalité bien française consistant à distribuer des dividendes dès qu'il y a un peu de tresorerie plutot que de se désendetter et investir.....
il faut donc modifier l'impot sur les sociétés et les subventions versée aux entreprises
réduire le taux d'IS lorsque l'entreprise investie et rembourse sa dette et diminuer les subventions (cir, cice, etc) du montant des distributions
Quand la france fera celà elle aura alors des entreprises plus saine....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :