Premier cas de grippe aviaire en France depuis 2007

 |   |  391  mots
La souche identifiée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire est qualifiée de hautement pathogène pour les volailles, souligne le ministère dans un communiqué.
La souche identifiée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire est qualifiée de "hautement pathogène pour les volailles", souligne le ministère dans un communiqué. (Crédits : Luc Gnago/Reuters)
Un cas de grippe H5-N1 a été dépisté dans une basse-cour du Sud-Ouest de la France, en Dordogne, sur des poules élevées chez des particuliers. Le ministre de l'Agriculture a assuré que des "analyses poussées" avaient été ordonnées a assuré que cela n'avait "aucune conséquence en termes de consommation de volailles".

La grippe H5-N1 de retour ? C'est ce que semble indiquer la détection, mercredi 25 novembre, d'un cas de grippe aviaire chez des poules élevées par des particuliers en Dordogne, dans le Sud-Ouest de la France. Il s'agit du premier cas en France depuis 2007. Ce foyer est localisé à Biras, entre Périgueux et Brantôme, a précisé la préfecture de Dordogne.

"Effectivement, il y a un cas de H5N1 qui a été détecté en Dordogne, qui n'est pas un virus de forme asiatique mais un virus de type européen, avec une forme de mutation puisque cette basse-cour de volailles a été largement décimée. C'est comme ça que l'alerte a été donnée aux services vétérinaires qui ont fait une analyse qui a confirmé" cette information, a déclaré le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, lors du compte-rendu du Conseil des ministres de ce mercredi.

L'Anses saisie "à titre de précaution"'

La souche a été identifiée mardi soir par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) et est qualifiée de "hautement pathogène pour les volailles", souligne le ministère dans un communiqué, ajoutant que le plan national d'intervention sanitaire d'urgence a été activé.

Les ministres de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, et de la Santé, Marisol Touraine, vont saisir l'Anses "à titre de précaution, afin d'évaluer la dangerosité potentielle de la souche pour l'homme". Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus H5N1 a contaminé 842 personnes de 2003 à juin dernier, principalement en Egypte et en Asie du sud-est. En France, la dernière crise remonte à 2006 et avait touché 64 élevages, essentiellement dans l'Ain. Les derniers cas isolés avaient été détectés en Moselle en août 2007.

Pas de risque pour l'homme avec la viande, oeufs, foie gras...

Le ministre de l'Agriculture, qui a convoqué une réunion du Comité national d'orientation de la politique sanitaire animale en urgence jeudi, a rappelé que "l'influenza aviaire n'est pas transmissible à l'homme par la consommation de viande, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire".

Dès lors, le ministre a affirmé que ce virus n'avait "aucune conséquence en termes de consommation de volaille, des viandes de volaille ou de tout ce qui est issu des produits de la volaille".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :