Près d'une mairie sur deux n'a pas de site Internet, un problème pour la démocratie ?

 |   |  1295  mots
(Crédits : https://unsplash.com/photos/vNEyBKD6Exg)
Près de la moitié des mairies en France est dépourvue de site Internet. C'est le constat fait par la plateforme Polipart dans une dernière étude et qui compile plusieurs données d'organismes officiels. Face à la persistance de l'abstention, et surtout face à Facebook, les Civic Tech ont-elles une chance de se faire une place pour, comme elles le promettent, réinventer la démocratie ?

Au lendemain des élections municipales marquées par une abstention record en France (58,4% au second tour en 2020), voici des chiffres qui viennent donner un coup de projecteur inattendu sur la question de l'accessibilité et sur la notion de service public rendu par les maires, vis à vis de leurs administrés. D'après une étude menée par la plateforme en ligne Polipart, début juillet 2020, près de la moitié des mairies de l'Hexagone (46,94%) ne disposait pas de site Internet pour répondre aux besoins des habitants. Aussi, selon ce site enregistré en association à but non lucratif et dont le modèle économique est - justement - d'être un intermédiaire entre les élus et les citoyens, c'est la représentativité et plus largement la démocratie en France qui serait mise à mal au regard de ses résultats.

Pourtant, les attentes des Français en matière d'e-démocratie sont fortes. Évaluation des politiques publiques, accès facilité aux démarches administratives, dialogues citoyens... 73 % des Français estiment que le numérique peut améliorer le dialogue entre citoyens et élus locaux, d'après une enquête Odoxa et SAP menée en mars 2020, soit quelques jours avant le premier tour des élections municipales.

Or, à l'échelon hyper local, Polipart montre, elle, dans son étude, que d'importantes lacunes demeurent. Pour tirer ses conclusions, la Civic Tech a compilé les informations du gouvernement (DILADINUM) et de l'INSEE, couvrant au total 34.947 mairies auditées en juillet 2020.

Lire aussi :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2020 à 8:43 :
36 000 mairies, c'est 30 000 mairies de trop. Donc si une mairie sur deux a un site Internet, il y en a déjà beaucoup trop : et ils sont de qualités très inégales...
a écrit le 07/07/2020 à 13:43 :
Le résultat est très variable, exemple réponse de la mairie de Saumur sur un sujet lié à l'histoire de la ville; bravo!, la mairie de st Denis d'Anjou concernant un grand chef d'orchestre du village, chouette réponse, la mairie de Ponvallain concernant la fameuse et plus importante bataille de la guerre de 100 ans, super équipe!
Réclamation à la mairie du Mans pour des amendes injustes :aucune réponse, manque d'éducation sans doute, demande d'aide pour 2 jeunes au RSA pendant le confinement à la mairie de st Germain d'Arcé, silence on tourne!
Ben c'est bien la première fois que je vois une mairie refuser son devoir d'assistance à des gens en détresse, facile, un mail gènant on le met discrètement à la corbeille.
Dans beaucoup de mairies le contact est impossible, si on a des demandes à faire c'est impossible, c'est le site qui est raté.
a écrit le 06/07/2020 à 18:16 :
Il est quand même hallucinant de constater que dorénavant l’État nous fait transiter toutes nos données sur internet, les exposant donc au détournement, mais qu'il ne soit pas capable d'équiper ses communes et quartiers d'un logiciel permettant à chaque citoyen de ladite commune ou dudit quartier de connaitre les décisions prises par le conseil municipal et de pouvoir exprimer son avis d'une façon ou d'une autre.

La démocratie c'est pas dans ses gènes.
Réponse de le 06/07/2020 à 22:50 :
Si on était en démocratie, on voterait nous même les lois. On ne laisserait pas des personnes décider à notre place de manière plus ou moins opaque.
Réponse de le 07/07/2020 à 15:36 :
C'est sûr et on a essayé mais ils nous ont massacré. Les souris votent pour les chats et ça leur va parfaitement comme ça aux chats.
a écrit le 06/07/2020 à 17:23 :
Eux aussi ,ont le droit de se faire pomper leur donnée ,y'a pas de raison.
Réponse de le 06/07/2020 à 17:39 :
Leurs données de quel genre ? La comptabilité ? La liste des employés ? Quand vous créez un site vous ne mettez que ce que vous voulez montrer, et c'est chez un hébergeur en dehors de votre serveur de travail. Y a quoi de sensible sur le site web de la mairie ? Les coordonnées géographiques, les heures d'ouverture des services, les activités sportives, etc ?
Réponse de le 06/07/2020 à 18:51 :
Il y a des données sensibles dans les mairies.

Il y a des données fiscales, des données de santé, des données de situation sociale, des données patrimoniales.
Les mairies gèrent les CCAS qui disposent de toutes ces données.

Ils ont (avaient) aussi les données de filiation et d'identité.

Autres données sensibles, celles qui sont liées aux marchés publics.

Il y a des choses à garder confidentielles dans les mairies.
Réponse de le 07/07/2020 à 10:37 :
@photo73

J'avais mis hier, plusieurs articles que l'on trouve sur le net sur le vol des données ou le piratage des mairies ,mais apparemment cela devait être trop long .Déjà en 2015, 1500 mairies avait été attaqués.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :