Présidentielle : "Il n'y a pas de faux suspense, j'ai envie", déclare Macron

Emmanuel Macron dit avoir envie de briguer un nouveau mandat présidentiel mais ajoute que les conditions actuelles, en premier lieu la crise sanitaire, ne lui permettent pas pour l'heure d'officialiser sa candidature, dans un entretien mis en ligne mardi par Le Parisien. Par ailleurs, le chef de l'Etat dit vouloir "continuer à emmerder jusqu'au bout" les non-vaccinés en France face à la crise du coronavirus en France, en plein débat au Parlement sur la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal.

4 mn

(Crédits : Reuters)

A chaque prise de parole, un pas de plus vers la candidature officielle à la présidentielle. Après avoir déclaré lors de la présentation de ses vœux aux Français que quelle que soit sa place et les circonstances, il continuerait "à servir" la France, Emmanuel Macron déclare ce mardi dans un entretien accordé au Parisien avoir envie de briguer un nouveau mandat présidentiel, tout en ajoutant que les conditions actuelles, en premier lieu la crise sanitaire, ne lui permettent pas pour l'heure d'officialiser sa candidature.

"Il n'y a pas de faux suspense, j'ai envie", déclare le chef de l'Etat en réponse à une question sur son éventuelle candidature à un nouveau mandat de cinq ans.

"Si je m'exprime aujourd'hui, quelle va être ma capacité à gérer le pic d'une crise sanitaire ?", ajoute-t-il cependant dans cet entretien avec sept lecteurs du quotidien.

"En tout cas, est-ce que je continue à avoir des ambitions, des rêves et des volontés pour notre pays ? Oui", explique le président de la République.

"Restaurer la force de notre nation"

"Est-ce que ce moment va venir, plutôt tôt que tard compte tenu du calendrier ? Oui. Cette décision se consolide en mon for intérieur", poursuit-il.

"La question, c'est de restaurer la force de notre nation et de faire face aux défis qu'on a évoqués écologiques, éducatifs, sanitaires... C'est ce que je dois conforter dans les semaines qui viennent", déclare Emmanuel Macron.

"Dès qu'il y aura les conditions sanitaires qui le permettent et que j'aurai clarifié ce sujet, en moi-même et par rapport à l'équation politique, je dirai ce qu'il en est avec la même liberté car je ne veux rien m'interdire", souligne-t-il.

Vendredi, Emmanuel Macron indiquait s'attendre à des prochaines semaines difficiles, mais qu'il y avait "de vraies raisons d'espérer" grâce au vaccin et que "2022 serait peut-être l'année de sortie de l'épidémie". Vantant les mesures prises sous son quinquennat, il a assuré que "malgré les épreuves, la France est plus forte aujourd'hui qu'il y a deux ans".

"Emmerder les non-vaccinés"

Par ailleurs, Emmanuel Macron dit vouloir "continuer à emmerder jusqu'au bout" les non-vaccinés en France face à la crise du coronavirus en France, en plein débat au Parlement sur la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal.

"Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc, on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie", affirme le président de la République dans cet entretien avec des lecteurs du quotidien.

"Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force. Et donc, il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné...", ajoute Emmanuel Macron.

Les propos du chef de l'Etat ont déclenché de vives réactions dans les rangs de l'opposition, accusant le président de la République de faire preuve de "mépris" ou de "faute politique".

Alors que le nombre de nouveaux cas quotidiens de contamination par le coronavirus s'est élevé mardi à un niveau sans précédent de près de 272.000, l'Assemblée nationale a repris en fin de journée ses débats sur le projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire, dont le calendrier d'examen a été retardé par une suspension de séance inattendue dans la nuit de lundi à mardi.

En dépit de ce contretemps, le gouvernement souhaite toujours que le pass vaccinal, qu'il escomptait voir appliqué à partir du 15 janvier, entre en vigueur le plus rapidement possible, a assuré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

"Nous mettons une pression sur les non-vaccinés en limitant pour eux, autant que possible, l'accès aux activités de la vie sociale", insiste Emmanuel Macron dans son entretien au Parisien. "D'ailleurs, la quasi-totalité des gens, plus de 90 %, y ont adhéré. C'est une toute petite minorité qui est réfractaire. Celle-là, comment on la réduit ? On la réduit, pardon de le dire, comme ça, en l'emmerdant encore davantage."

Le président de la République redit toutefois son opposition à l'obligation vaccinale - "Je vais forcer des gens à aller se faire vacciner ? Les emprisonner et puis les vacciner ? (...) On ne fera pas ça" - et exclut un tri des patients, parce qu'on ne peut pas "placer des soignants face à cela".

Emmanuel Macron écarte également de nouvelles mesures de restriction autres que celles annoncées le 27 décembre dernier par le Premier ministre Jean Castex, dont la fixation de jauges pour les grands rassemblements ou le télétravail obligatoire dans la mesure du possible pour une durée de trois semaines.

"Les décisions ont été annoncées la semaine dernière, donc il faut les laisser vivre", déclare le chef de l'Etat.

(avec Reuters)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 94
à écrit le 13/01/2022 à 5:26
Signaler
Notre jeune Président est intelligent et sera réélu haut la main. Les oppositions ne sont pas crédibles à tous les points de vue. De plus, il n'est ni de gauche ni de droite un gaulliste....

à écrit le 13/01/2022 à 5:25
Signaler
Notre jeune Président est intelligent et sera réélu haut la main. Les oppositions ne sont pas crédibles à tous les points de vue. De plus, il n'est ni de gauche ni de droite un gaulliste....

à écrit le 06/01/2022 à 6:28
Signaler
Un vrai missionnaire pour le compte de Bruxelles (donc de l'Allemagne) et le WEF de Schwab. Il n'a pas terminé d'appliquer la feuille de route qu'on lui a confiée, et dont l'une des récompenses est la putative présidence de l'Europe. Le syndrome du ...

à écrit le 05/01/2022 à 23:02
Signaler
Qu il s' en aille et vite....évitez de se représenter cela serait le plus cadeau qu il pourrait faire aux Français.

à écrit le 05/01/2022 à 22:48
Signaler
un président méprisant ...méprisant ..menteur menteur ...président des riches ......

à écrit le 05/01/2022 à 21:49
Signaler
Macron achète une partie de la presse ( 500 M euros soit 2 hopitaux ) pour que vous ne sachiez pas que les infos allemandes prouvent la totale inefficacité des injections… Selon un nouveau rapport du gouvernement fédéral, près de 80 % des cas sign...

à écrit le 05/01/2022 à 20:56
Signaler
Je rappelle que toute personne qui n'a reçu que 2 doses ou moins depuis plus de 3 mois ou moins de 10 jours est considérée par l'administration en tant que NON-vaccinée. Dans les chiffres covid de décès et les hospitalisations elle est donc comptabi...

le 06/01/2022 à 2:10
Signaler
mr macron se serait-il trompé en parlant ainsi des non vaccinés ? nous le verrons : à moins qu'il ne manipule médias et autres comme Biden !!!

à écrit le 05/01/2022 à 20:19
Signaler
Bienvenue en Macroland Pauline Chaniat, praticienne à Auxerre,suspendue car non-vaccinée, cette dentiste est interdite de trouver un remplaçant pourtant vacciné suite à.circulaire de l'ordre national des chirurgiens dentistes d'octobre 2021 qui st...

le 06/01/2022 à 9:57
Signaler
Ils vont très très loin maintenant cela va dans le sens de la destruction de notre santé par les puissances financières diverses et variées. Comme si en plus en pleine désertification médiale de la France on pouvait se payer le luxe d'avoir encore mo...

à écrit le 05/01/2022 à 19:28
Signaler
RIEN Pour le directeur de campagne LR de ValeriePecresse,les propos de Macron sur les non-vaccinés sont «une provocation délibérée», «absolument scandaleux»,etc. Comment vont réagir les députés LR? Par une Motion De Censure? NON Par la destitutio...

à écrit le 05/01/2022 à 19:24
Signaler
Rumeur de 49.3 pour faire passer en force le PassVaccinal (et garder la date du 15 janvier). Macron se grille pour faire de la place à Pécresse, qui rappelons-le, est pour le pass Vaccinal et le vaccin des enfants et patronnée pour porter le projet...

à écrit le 05/01/2022 à 18:30
Signaler
Tout le monde reprend le gros mot mais il a quand même dit qu'il était irresponsable aussi donc les députés vont voter une loi venant d'un président qui se dit irresponsable. Tout va bien. Alors même s'il est évident que le but est d'envahir les méd...

à écrit le 05/01/2022 à 18:23
Signaler
"à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné...", ajoute Emmanuel Macron." ...

à écrit le 05/01/2022 à 18:23
Signaler
la vague omicron ( fantôme ) n est elle pas un phénomène fabriqué,,,,,,,? demandé au docteur épidémiologiste mr Blachier. hop. de quoi inquiéter nos politiques cachotiés

à écrit le 05/01/2022 à 17:22
Signaler
"j'ai envie" ! Il n'a rien trouvé de mieux ?

à écrit le 05/01/2022 à 17:11
Signaler
Pendant ce temps,le groupe Sanofi a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Paris d’avoir manqué de vigilance et d’informations sur les risques liés à la commercialisation du médicament Dépakine. Ce médicament avait été responsable de m...

à écrit le 05/01/2022 à 16:44
Signaler
"l'insulte est souvent l'argument final de celui qui ne trouve plus rien à dire"

à écrit le 05/01/2022 à 16:40
Signaler
Du très analytique Courrier des Stratèges : "L’hypothèse Mc Kinsey : Plusieurs éléments plaident ici pour que la “patte” de Mc Kinsey soit identifiée derrière l’opération. Ainsi : on sait que Mc Kinsey a un contrat long avec le gouvernement...

le 05/01/2022 à 18:02
Signaler
On peut rappeler que Laurent Fabius président du conseil constitutionnel qui valide pratiquement toute les demandes du gouvernement actuellement à son fils Victor Fabius qui travaille au sein du cabinet McKinsey & Company basé à Paris dont il est dir...

à écrit le 05/01/2022 à 16:37
Signaler
Les vaccins ne servent à rien ! Je ne sais meme pas comment ça s'enfile, pardon se met enfin s'innocule un vaccin pas du vexin ! En plus, je sais pas vous mais un vaccin renouvelable tous les mois bientot chaque semaine j'appel plutot ça un traitem...

à écrit le 05/01/2022 à 16:25
Signaler
Les femmes et les hommes politiques de l'opposition m'agacent au plus haut point. Lorsqu'ils étaient au pouvoir, ils n'ont tenu quasiment aucune de leurs promesses, et dans l'opposition... ils s'opposent juste bêtement, sans apporter de réelles solut...

à écrit le 05/01/2022 à 16:23
Signaler
René Chiche prof de philo et valeur sûre du discernement covidien en remet une grosse louche... Castex perd son sang-froid dans l'hémicycle. Il délire. Le ministre de la santé délire. Le gouvernement délire. La majorité présidentielle délire...

à écrit le 05/01/2022 à 16:19
Signaler
Castex est appelé à la rescousse cet après midi à la demande des députés pour s' expliquer sur les propos de Macron. Le Castex peut bien se rendre là où il veut, même aux toilettes s'il en a besoin, c'est pas ça qui rattrapera la faute gr...

à écrit le 05/01/2022 à 16:19
Signaler
Castex est appelé à la rescousse cet après midi à la demande des députés pour s' expliquer sur les propos de Macron. Le Castex peut bien se rendre là où il veut, même aux toilettes s'il en a besoin, c'est pas ça qui rattrapera la faute gr...

le 05/01/2022 à 17:23
Signaler
C'est vrai qu'il ne manque pas de culot le Castex ,lui le fervent promoteur de la tarification à l’acte et de la restructuration du système hospitalier entre 2005 et 2007 quand il était directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins au...

à écrit le 05/01/2022 à 16:19
Signaler
Castex est appelé à la rescousse cet après midi à la demande des députés pour s' expliquer sur les propos de Macron. Le Castex peut bien se rendre là où il veut, même aux toilettes s'il en a besoin, c'est pas ça qui rattrapera la faute gr...

à écrit le 05/01/2022 à 16:19
Signaler
Le président des 5 prochaines années a raisons de sonner la fin de la recréation pour les gens non vaccinés. Quand aux faux vertueux cela devient insupportable leurs airs offusqués et surtout de parler au nom des Français qu ils soient de ...

le 05/01/2022 à 17:43
Signaler
"qui a un chômage jamais vu depuis 20 ans" . Logique ,puisque les radiations ou le changement de catégorie grâce à des formations bidons ont explosé aussi pendant son quinquennat .

le 05/01/2022 à 19:01
Signaler
C’est vrai la politique de papa c’est fini ? Vouloir nommer un écrivain qui a fait son roman de sa conquête du pouvoir, consul à Los Angeles, c’est fini ? Avoir son garde du corps, jouer au flic et faire la loi en manif, c’est fini ? Faire un selfie,...

à écrit le 05/01/2022 à 16:17
Signaler
Castex est appelé à la rescousse cet après midi à la demande des députés pour s' expliquer sur les propos de Macron. Le Castex peut bien se rendre là où il veut, même aux toilettes s'il en a besoin, c'est pas ça qui rattrapera la faute gr...

à écrit le 05/01/2022 à 15:40
Signaler
Il a raison Emmanuel : l'intelligence collective ayant de plus en plus de mal à lutter contre la connerie individuelle, il faut employer les grands moyens et je lui mets 10. Je ne commenterai pas les imbécilités précédentes haineuses et qui ne mènen...

à écrit le 05/01/2022 à 14:58
Signaler
"C’est à la fois stupéfiant et logique : le président de la République, dans une interview au Parisien, relais fidèle du ministère de l’Intérieur, et donc des forces occultes qui régissent la nation en sous-main, vient de lancer une bombe contre les ...

à écrit le 05/01/2022 à 14:34
Signaler
Je suis pour la vaccination des français contre le virus Macron ! MDR !

le 05/01/2022 à 17:01
Signaler
qui a sauvé votre job par le quoi qu'il en coute , qui a essaye de démontrer depuis de mois par le factuel l'efficacité du vaccin ? allez expliquer aux infirmières et médecins qui sauvent les non vaccinés en réanimation ? allez expliquez ...

le 05/01/2022 à 18:05
Signaler
@Kissinger "qui a sauvé votre job par le quoi qu'il en coute" Le pognon de tous les français y compris celui des non-vaccinés.d'ailleurs la note devrait pas tarder à tomber.

le 06/01/2022 à 6:20
Signaler
@Kissinger : ce sont exactement les arguments et les propos de la Macronie. Vous oubliez, ou occultez, au passage l'état du service public de l'hôpital depuis des décennies, auquel ont grandement participé Castex, Buzyn, Veran et consorts, lorsqu'i...

à écrit le 05/01/2022 à 14:14
Signaler
De la part d'un ado pas fini, détourné lorsqu'il était mineur, et qui n'assume même pas son homosexualité.

le 05/01/2022 à 15:34
Signaler
Comment pouvez vous affirmer de tels propos ?

le 06/01/2022 à 5:56
Signaler
"L'ado pas fini", c'est pas de moi mais de Zemmour ; le mineur détourné, c'est de certains commentateurs ou journalistes politiques, voir les bio et les articles consacrées au couple, et demandez à Mme Macron mère ce qu'elle en pense. Quant à sa se...

à écrit le 05/01/2022 à 14:00
Signaler
Lui, au moins, il a vraiment envie de continuer. Pas comme Sarko, qui a tout fait pour perdre, et Hollande, qui s'est platement dégonflé. Et il y a du boulot. Si on ne veut pas que la France continue à se ruiner faute de réformes, ce qui peut trè...

le 05/01/2022 à 15:12
Signaler
petite négligence accouche d un grand mal. un sentier sans gloire ! le péril par l abus de leur principe.

à écrit le 05/01/2022 à 13:55
Signaler
Surtout déclarer sa candidature au dernier moment, laisser les français payer sa campagne le plus longtemps possible !

à écrit le 05/01/2022 à 13:30
Signaler
Il déclare sans rire que 7 millions de français ne sont plus des citoyens !!!!! Et il a quand même son fan club ! Pour moi Mitterrand et Chirac ont été les derniers vrais présidents français. Depuis c'est une catastrophe, visible avec le taux d'endet...

à écrit le 05/01/2022 à 13:09
Signaler
Et si Macron nous surprenait enfin en nous disant tout plutôt que poursuivre de flirter autour du sujet ? Les détenteurs du pouvoir accélèrent la mise en place de leur programme car ils sont démasqués : depuis quelque vingt à trente ans, un...

à écrit le 05/01/2022 à 13:01
Signaler
En voilà "un" qui voudrait que son plan se déroule sans accroc...mais il regarde le mauvais feuilleton!

à écrit le 05/01/2022 à 12:14
Signaler
le President a raison de raller il exprime crument ce que pensent 80% des francais quand on voit la cacophonie de ces soi-disant deputes qui jouent les vierges effarouchés et qui ne sont pas capable de prendre une decision sur la sante a l'echelon n...

le 05/01/2022 à 13:24
Signaler
Bravo pour le "raller", je n'aurais pas trouvé mieux pour notre jeune ongulé

le 05/01/2022 à 17:29
Signaler
Excellent, "raller" ! Au fond des bois, il sera peut-être enfin tranquille, loin de ceux qui ne l'écoutent pas.

à écrit le 05/01/2022 à 12:00
Signaler
A quel titre les personnes vaccinées devraient elles subir des restrictions de soins( les lits étant occupés par les opposants au vaccin, les retards successifs maintenant que nous avons la possibilité d' échapper aux hospitalisations d'urgence?) le...

le 05/01/2022 à 13:38
Signaler
"95% de la population pour la vaccination" C'est faux bien sûr . Je remets mon commentaire ci-dessous : Pour beaucoup c'était pour ne pas perdre son boulot ou continuer d'aller au cinéma, théâtre ,voyage etc...avec le pass machin puis pour n...

le 05/01/2022 à 13:39
Signaler
Si la médecine doit devenir quelque chose à la carte soit ! Mais qu'on réduise mes cotisations à la sécurité sociale!! Et au passage qu'on ne paye plus non plus pour les alcooliques, les gloutons et les chauffards qui encombrent aussi les urgences. P...

à écrit le 05/01/2022 à 11:43
Signaler
Qu' il parte et se taise. Macron aura poursuivi le rôle de Hollande qui confessait au Point face à une V Pécresse, eh oui, déjà, « Madame la Présidente, je suis dans un travail de démolition que je mène depuis cinq ans avec obstination… ...

à écrit le 05/01/2022 à 11:35
Signaler
« L’imposer maintenant alors qu’on se rend compte qu’il (le vaccin) est peu efficace contre l’infection, ce serait un vrai paradoxe. », estime le Professeur Éric Caumes sur BFMTV. « On a probablement 500 000 infections par jour. Vous imaginez bien qu...

à écrit le 05/01/2022 à 11:34
Signaler
Ce matin : Trier les patients selon leur statut vaccinal serait «impardonnable», estime le président de l’Ordre des médecins.

à écrit le 05/01/2022 à 11:28
Signaler
Faire porter la faute sur les nons-vaccinés alors que l’hôpital français est sous-dimensionné est une stratégie perdante. La fermeture des frontières tardive, le manque d'équipements sanitaires (masques, gel hydroalcolique, respirateurs...) et le ref...

le 05/01/2022 à 15:37
Signaler
Ce sont les non vaccinés qui encombrent inutilement les hôpitaux.

à écrit le 05/01/2022 à 11:28
Signaler
après plusieurs discours protèiformes la France est devenue la risée du monde. et persiste a utiliser la peur de la pandémie comme stratégie politique ; un échec

à écrit le 05/01/2022 à 11:26
Signaler
Il a trop appris la rhétorique, auprès de sarko ?

à écrit le 05/01/2022 à 10:37
Signaler
Pendant que Macron déverse ses ignominies et ses diatribes sur la France et les français, le Japon déclare « qu’aucun vaccin ne sera administré sans le consentement de l’intéressé » et « qu’il ne faut pas faire de discrimination » à l’encontr...

à écrit le 05/01/2022 à 10:19
Signaler
Les insultes permanentes de Macron aux français lassent jusqu' au Daily Mail ce matin qui se fend d' un "président indigne de sa fonction!" et juge sévèrement les mesures envisagées en France d'interdire aux non-vaccinés l'accès à la plup...

le 05/01/2022 à 15:39
Signaler
Faux. Ce sont les non vaccinés qui sont majoritaires en hospitalisation et surtout en réanimation.

le 05/01/2022 à 16:10
Signaler
@469 Vous êtes à peu près aussi menteur que la presse subventionnée par Macron ...

à écrit le 05/01/2022 à 10:08
Signaler
"Les décisions ont été annoncées la semaine dernière, donc il faut les laisser vivre" Il faut laisser vivre les "décisions" mais pas les français par contre.

à écrit le 05/01/2022 à 10:07
Signaler
Le but est Tatin, ne parler que du covid pour cacher le bilan désastreux que ce dernier avatar de l'UMPS soit la classe bourgeoise Francaise qui vit sur le travail technologique de quelques soudards soumis. Ce pays est une honte, qui promeut des f...

à écrit le 05/01/2022 à 10:04
Signaler
Dans une "politique de consensus" macronien, la seule manière de gouverner est de diviser tout ce qui est divisible... il ne s'en prive pas!

le 05/01/2022 à 10:59
Signaler
Diviser pour régner un classique ne politique

à écrit le 05/01/2022 à 9:55
Signaler
"D'ailleurs, la quasi-totalité des gens, plus de 90 %, y ont adhéré. Tu parles, pour beaucoup c'était pour ne pas perdre son boulot ou continuer d'aller au cinéma, théâtre ,voyage etc...avec le pass machin puis ne pas le perdre ensuite avec un vac...

le 05/01/2022 à 10:07
Signaler
sa vrai raison est qu'il n'aime pas le france et les francais sa seule envie et l'europe et la mondialisation comme une majorite de nos elite qui desire faire de la france un etat americain

à écrit le 05/01/2022 à 9:48
Signaler
Encore une phrase sortie de son contexte. Il n'en reste pas moins que politiquement c'est tout bénéfice. 5 millions de non vaccinés ne font pas une élection. La très grande majorité des Français vaccinés supportent de moins en moins les atermoiements...

le 05/01/2022 à 16:36
Signaler
Une évidence , avec 95% de personnes vaccinées la population est en droit d'attendre de ne plus subir les contraintes liées au virus , une réalité démocratique non? A l'hôpital les urgences non covid subissent un blocage voir une déprogrammation , ...

à écrit le 05/01/2022 à 9:46
Signaler
Macron a raison, les non vaccinés occupent 90 % des lits de réa et empêchent nombre de malades de se faire opérer pour d'autres pathologies. On aurait du rendre la vaccination obligatoire sous réserve de l'avis du médecin pour certains cas. On aurait...

le 05/01/2022 à 10:11
Signaler
Je vous renvoie au BlogdePatriceGibertie s' agissant des chiffres, il n' est jamais trop tard pour approcher la Vérité surtout celle des chiffres. Ca vous évitera de reprendre la prose macro/gvtale sur commande.

le 05/01/2022 à 11:29
Signaler
mais aussi qu'il demande a son ex er ministre de faire silence car sza gestion a ete un desastre pour le pays entre ses 80 kmh et sa reforme de retraite il aurais du etre chomeur a vie

à écrit le 05/01/2022 à 9:45
Signaler
Quoique vacciné 3 doses, je trouve inadmissible les propos de ce président, le pire que nous ayons eu depuis longtemps, clivant et d'une arrogance dévastatrice. Un président devrait se comporter comme un rassembleur et non comme un éphémère représent...

à écrit le 05/01/2022 à 9:36
Signaler
OURAGAN À L'ASSEMBLÉE : La déclaration FASCISTE de Macron devait être publiée APRÈS le vote hier mais le report du vote a démasqué Macron, Le Passe Vaccinal n'est pas sanitaire mais politique. La déclaration de Macron qui laisse planer la menace ...

à écrit le 05/01/2022 à 9:32
Signaler
Certains citoyens aiment surtout que les politiques leur fassent des courbettes en permanence et les enfument par des langages bons à disséquer par la cohorte de commentateurs tous plus spécialistes du n'importe quoi sur des chaînes d'information en ...

à écrit le 05/01/2022 à 9:19
Signaler
Ceci dit si vous voulez clouer le bec d’Emmanuel Macron, il suffit de lui demander pourquoi quelqu’un qui veut « ennuyer » les non vaccinés jusqu’au bout ne rend pas, comme l’ont demandé tous les partis modérés, la vaccination pour tous obligatoire, ...

à écrit le 05/01/2022 à 9:19
Signaler
Une intelligence SUPERIEURE qui s'amuse de ses opposants et les trimbale telles des marionnettes désarticulées. Pôvre MELANCHON, ainsi que touts les autres, ZZ en tête.

à écrit le 05/01/2022 à 8:41
Signaler
Il y a 5 jours :« Restons unis, bienveillants, solidaires. » Ah,ah

à écrit le 05/01/2022 à 8:33
Signaler
Indigne d'un président, vulgaire, méprisant, espérons que les français ne soient pas aussi stupide pour voter pour lui en 2022. Qui sait qu'elle est sa prochaine étape ?

à écrit le 05/01/2022 à 8:25
Signaler
Rappelez vous castex en 2020 :"Ce n'est pas le moment pour desserrer la bride". Pièce de harnais qui prend place sur la tête du cheval et qui comprend deux mors, les montants, la têtière, la sous-gorge, le frontal, la muserolle et les quatre rêne...

à écrit le 05/01/2022 à 7:31
Signaler
Il faut pardonner les propos excessifs d’Emmanuel Macron et comprendre que s’il s’est laissé aller à la vulgarité, ce qui n’est pas son genre, c’est tout simplement parce qu’il veut aider à tout prix les non vaccinés car il lui est insupportable (il ...

le 05/01/2022 à 8:23
Signaler
trop de propos impardonable trop de gete de sa part prouve qu'il n'a jamais aime la france pour lui seul l'europe et la mondialisation ont un avenir et que dire de sa relation au citoyen francais il a creer des cahiers de doleance ou sont il ente...

le 05/01/2022 à 8:34
Signaler
Vous avez été lobotomisé ou quoi ?

le 05/01/2022 à 15:05
Signaler
Payé pour défendre chouchou?

à écrit le 05/01/2022 à 1:28
Signaler
Dans les 272.000 nouveaux contaminés de mardi dernier, combien y -avait-t-il de vaccinés et de non- vaccinés ? ... Le vaccin ne protège que des formes graves. Dans mon entourage, tous les malades du covid sont des gens vaccinés. Les non- vaccinés n...

le 06/01/2022 à 4:51
Signaler
@ Myriane. Que du bon sens. Bonne annee.

à écrit le 05/01/2022 à 0:00
Signaler
Macron candidat des mondialistes joue son va-tout face à un plan médiatique covid qui prend l' eau, illustrant le "Plus l'effondrement d' un empire est proche, plus ses lois sont folles " Ciceron.. Le Royaume-Uni comme les USA s'en tiendra do...

le 05/01/2022 à 0:43
Signaler
Exact, la 3ème dose ne prend pas. Même chez les +65 ans, seuls 45% ont pris la dose de rappel ! Même la vaccination contre la grippe est en baisse. Les gens se réveillent, la manipulation ne marche plus, idem en Israel pays hier en avance ...

à écrit le 04/01/2022 à 23:23
Signaler
Dans ce cas de figure,je suis d'accord avec lui Ils ce dit devoir respecter le choix de chacun, mais en mon sens cet respecter des criminels pas de respect pour cet personnes ce sont pour moi des marginaux qui font leurs malins pour justement corromp...

le 05/01/2022 à 7:38
Signaler
Ô mon Dyeux ! Ke de fotes ! jean revien pa !!!!!

à écrit le 04/01/2022 à 23:19
Signaler
Bein pas nous et on lui donne à savoir. Son ministre de la Santé Olivier Véran souhaite, pour sa part, accélérer l’administration des doses de rappels de vaccination face à la progression du variant Omicron. On nage en pleine logique soviétiq...

le 05/01/2022 à 13:47
Signaler
Faut dire que la commission européenne a acheté six milliards de doses aux labos ( 1000 dollars de benef par seconde faut-il le rappeler) ,faudra bien les écluser de grès ou de force à la population.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.