Primaire de droite : Sarkozy remonte mais Juppé l'emporterait

 |   |  322  mots
L'écart se resserre entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy dans la primaire à droite. Mais le maire de Bordeaux l'emporterait en cas de second tour, surtout si électeurs sont nombreux à se déplacer.
L'écart se resserre entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy dans la primaire à droite. Mais le maire de Bordeaux l'emporterait en cas de second tour, surtout si électeurs sont nombreux à se déplacer. (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
Selon un sondage TNS Sofres paru ce dimanche, Nicolas Sarkozy remonte au niveau d'Alain Juppé dans les intentions de votes au premier tour de la primaire de la droite. Mais au second tour, le maire de Bordeaux l'emporterait.

Les sondages se suivent mais ne se ressemblent pas. Samedi, un sondage Odoxa donnait toujours Alain Juppé grand favori de la primaire de la droite. Mais selon un nouveau sondage TNS Sofres diffusé ce dimanche, le maire de Bordeaux serait maintenant à égalité avec Nicolas Sarkozy dans les intentions de votes au premier tour qui se déroulera le 20 novembre. Cependant, Alain Juppé l'emporterait au second tour, une semaine plus tard.

Au premier tour, Sarkozy (+ 4) et Juppé (- 3) font donc jeu égal avec 34 % des intentions de vote, devant Bruno Le Maire (17 %, + 2), François Fillon (9 %, + 1) et Nathalie Kosciusko-Morizet (2,5 %, - 0,5 %). Selon cette enquête pour LCI, RTL et Le Figaro  réalisée après l'annonce lundi 22 août de la candidature de Nicolas Sarkozy, 41 % des personnes interrogées se disent intéressées par le scrutin de novembre, soit 2 points de plus que lors de la précédente enquête fin juin. 7 % s'affirment « tout à fait certaines d'aller voter », « soit environ 2,9 millions d'électeurs ».

Juppé vainqueur au second tour

Cependant, Dans l'hypothèse d'une participation plus large (environ 4,9 millions d'électeurs), Alain Juppé (37 %) devancerait Nicolas Sarkozy (31 %) au premier tour. Une participation restreinte (1,7 million) favoriserait au contraire l'ancien président, crédité de 37 % contre 30 % au maire de Bordeaux. Preuve que le "noyau dur" des sympathisants du parti "Les Républicains" penche en faveur de l'ancien président de la République.

En cas de duel Juppé/Sarkozy au second tour, Alain Juppé l'emporterait avec 55 % des voix contre 45 % à l'ancien président, mais le maire de Bordeaux perd 6 points par rapport au mois de juin et l'ancien chef de l'État en gagne autant. Alain Juppé s'imposerait dans tous les cas de figure, avec 59 % contre 41 % dans l'hypothèse d'une forte participation, et 52 % contre 48 %, dans le cas inverse.

Enfin, si l'on demande à l'ensemble des Français qui remportera la primaire, Alain Juppé arrive encore nettement en tête, avec 34 % de réponses positives, contre 21 % à Nicolas Sarkozy.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2016 à 16:34 :
le choix de JUPPE est très juste et bon pour la France mais il faut absolument demander le ralliement des centristes et , éviter le "piège" Macron qui essaye de les séduire, les centristes doivent publiquement se prononcer pour Juppé de manière nette et non pas parler de Macron comme allié sauf si Macron annonce son appui à Juppé tout de suite

si Sarkozy gagne la primaire c'est Macron qui se présente seul indépendant et gagnera
mais si Juppé gagne et que les centristes ne sont pas unis derrière Juppé , c'est Hollande qui sera présent avec Macron aussi et Hollande gagnera par émiettement des voix
a écrit le 29/08/2016 à 20:51 :
Entre l'ancien président et le prétendant Juppé je choisis l'ancien président. L'ancien a surement regretté son amateurisme sur le communautariste comme si cela pas voila que le nouveau s'est déjà rangé au communautariste en leur offrant une mosquée cathédrale à Bordeaux la ville où il est maire. Il y a comme un relent de magouille pour un retour au source communautariste afin de gagner la présidentielle.
a écrit le 29/08/2016 à 16:30 :
Je suis de droite. Je ne souhaite ni l'élection de Juppé, ni l'élection de Sarkozy. Juppé est tout simplement inutile. Sarkozy est inefficace. Je voterai Fillon, pour sauver l'honneur. S'il ne passe pas, je laisse tomber les Républicains. On ne peut pas vouloir redresser la France et dans le même temps vouloir cette Europe. Vu l'état du pays, une sortie de la CJCE et de l'Euro sont les premières conditions pour simplement pouvoir agir souverainement. Les 2 premiers cités ne pourrons simplement pas agir: l'un parcequ'il est faible, l'autre parce qu'il refuse de constater l'écart entre ses paroles et ses possibilités d'action. Fillon est un peu plus réaliste, même si les actions qu'il propose restent en deçà du nécessaire. Après, il faut en convenir, il faudra voter Marine pour avoir le moindre espoir de changement et là encore, ce sera fait au rabais, vu qu'elle s'abaisse en allant chercher des voix à gauche ce qui aura une contrepartie: l'impossibilité d'agir. Pour ces gens, en terme de réflexion, il n'y a strictement rien à part des mesures irréalistes au vu des freins auxquels ils ne prévoient pas de s'attaquer (FP, syndicats, monde médiatique, sphère publique). Il en résultera des mesurettes ridicules comme on en a l'habitude. Mais bon... Ce qui les intéresse, c'est prendre de grand air, l'avion présidentiel et quelques beau château. Je crois qu'ils sont aussi sensible aux militaires le doigt sur la couture du pantalon et aux réceptions à l'étranger. Le reste... Quelques affaires de judiciaires un peu mafieuses, des écoutes pour se sentir grand et pfuit. Dans les poubelles de l'histoire. Comme Hollande. Ils pourront pérorer sur leur grandeur. Dégoût? Rejet? Totalement, oui, comme pour tous les minables que peuvent nous présenter les membres de ce cirque, qu'on appel tour à tour média ou franc-maçonnerie.
Réponse de le 29/08/2016 à 17:17 :
C'est vrai que Fillon a cassé la baraque en dénonçant Nicolas Sarkozy qui est mis en examen. J'avoue moi aussi que je pourrais maintenant voter pour lui.
a écrit le 29/08/2016 à 9:29 :
aaaahhhh !! enfin ! la Saison 2 des "Primaires à Droite" (je parle des pre-elections, pas des candidats ..) ça fait des mois que j'attendais les nouveaux episodes ! La saison 1, avec le combat maffieux Copé-Fillon, aaah ça avait été quelque chose quand même ! J'espere que la Saison 2 va nous estomaquer
a écrit le 28/08/2016 à 20:53 :
Plus grave, il n' y a rien dans le programme de F. Fillon et N. Sarkozy ange.frpour la France, sinon des querelle d' égos inutiles entre européïstes et pour l' emporter.

Droite gauche pratiquent la désormais habituelle politique néolibérale atlantiste alors qu'il n'y a plus un pouillème pour les différencier et alors que les médias nous présentent le Fn comme l' ..Alternative dans une promotion médiatique de tous les instants. Les lecteurs doivent entendre ce qui se joue aujourd'hui, le constat d' une Europe faite de lignes pétrifiées, soumise à Bruxelles, elle-même inféodée aux us.

Dès lors, comment retrouver les quatre attributs de la souveraineté tel que rappelé par MF Garaud dans une prise de position récente sans envisager l' idée même d'une sortie de l'Union? Il est tout aussi politiquement incorrect d'oser une remise en cause du dogme européïste, cause de tous nos maux, en osant évoquer l'idée même d'une sortie.
Les anglais l' ont fait eux qui avaient inventé la démocratie et choisissent d' y retourner alors qu' ils viennent de "brexiter" ; osons aussi ce combat, vite et avec l' UPR désormais mobilisé pour le seul enjeu qui vaille, celui du Frexit.

Ce qui nous emmène si loin de ces improbables candidatures des européïstes Fillon, Sarkozy et consorts, candidats si représentatifs d' intérêts extra européens ..
a écrit le 28/08/2016 à 19:31 :
La campagne ne fait que commencer mais j'allume déjà des cierges pour retire pour Macron. Marre de voir tous ces vieux machins qui ont échoué.
a écrit le 28/08/2016 à 19:11 :
les sondages se suivent et se contredisent...autant dire que ces résultats n'ont aucune espèce d'intérêt. Si j'étais négatif, je verrais dans ces sondages une forme de tentative de manipulation de l'opinion publique, et cette éventualité me déplait souverainement. Chacun en conscience doit pouvoir exprimer ses choix, en toute indépendance. Il suffit simplement de faire marcher ses neurones, et de considérer objectivement les propositions des uns et des autres, en dehors de tout populisme, celles qui peuvent effectivement améliorer globalement la situation de notre pays, sans perdre de vue les contraintes extérieures liées à notre appartenance à l'UE.
a écrit le 28/08/2016 à 19:03 :
Mathématique simple

Mitterrand + Chirac+Sarkosy+Hollande = 2100 milliards de dettes, 5 millions de chômeurs
ou précaires, école aux abonnés absents, immigration non controlée ,terrorisme, et une Europe en déconfiture.
Comment s'enthousiasmer avec de tels candidats?
a écrit le 28/08/2016 à 17:59 :
Déjà plombé par ses antécédents ou comment perdre la course avant même de commencer ..
a écrit le 28/08/2016 à 17:08 :
Quels sont les français qui ne sont pas candidats à la présidentielle ? Car je m'y perds un peu dans cette foule. Ou bien ce sont peut-être tous les français mis en examen qui sont candidats ?
a écrit le 28/08/2016 à 16:29 :
Juppé-Bèrou 1995-le retour, sont le duo TANT ESPERE des syndicats Marxistes-Léninistes. Avec eux un menace greve ou manif, et terrorisés, ils reculent de suite. Bèrou Sinistre de la déséducationale de mars 93 à Juin 97
Réponse de le 28/08/2016 à 20:13 :
France irréformabe avec Juppé.IL Recule toujours, toujours, toujours fae au syndicats. Franc immobile, et dans l"accélération du déclin pour 5 ans de plus. Hollande ou Valls seraient bien moins !!!!!! " pire "
a écrit le 28/08/2016 à 15:57 :
les deux ont été ministre et un president qu est ce qu ils ont fait pendant leur mandat rien la preuve le Sarkozy a été battu en 2012 et la ils veulent nous faire croire que ce sont eux les supermans pour sauver la France lamentable en meme tant pour battre babe le cochon il ne faut pas sortir de l ena
a écrit le 28/08/2016 à 15:56 :
C'est entendu, le Front soi-disant Républicain va encore frapper à l'élection présidentielle.

Mais le Front National s'affirmera à nouveau comme le premier Parti de France, et malgré les dysfonctionnements de notre Démocratie, pourrait obtenir de nombreux Députés aux Législatives.

Monsieur Juppé a-t-il l'intention de constituer une majorité avec les Socialistes ? de nommer un Premier Ministre socialo-compatible ?
Réponse de le 28/08/2016 à 18:07 :
Mesdames La Pointe ("Le Pen" en bon Français...) et leur Front Niais n'ont aucune chance de l'emporter..."Pas de niveau et pas de classe...pas de gatêau!", comme aurait pu le dire "mon" vieux pote Maurras!...
Réponse de le 29/08/2016 à 21:31 :
Le Fn perd pied qui ne sait plus quelle attitude adopter vis à vis de l' Europe, de l' euro , de l' otan, incapable de prendre clairement position au contraire de l' UPR ..

Seule la fidélité aux idées et au cap clairement fixé paie tout en répondant à l' attente de français exigeants dont le nombre va chaque jour croissant ..
a écrit le 28/08/2016 à 15:53 :
Comme quoi la droite, prête à élire un repris de justice, ne vaut pas mieux que la gauche. Décidément, la France a besoin d'une révolution pour changer profondément un système totalement corrompu :-)
Réponse de le 29/08/2016 à 13:22 :
Repris de justice... les mises en examen remontent à plus de deux ans maintenant, et pour de simples délits présumés (voire même pas vraiment constitués). La "justice" semble vouloir surtout faire traîner ça le plus longtemps possible, sachant parfaitement que l'issue la plus probable est le non-lieu ou la relaxe en cas de renvoi. Faire traîner en longueur est qui gêne le plus Sarko.
Réponse de le 29/08/2016 à 20:53 :
@Bruno_bd: tu dois être bien jeune pour ne pas savoir que Juppé a été condamné pour abus de biens sociaux (vol d'argent public). Quand à Sarko, il a été mis en examen, mais pas condamné. Je ne ferai donc pas de procès d'intention à son égard, même si j'estime qu'il ne vaut pas mieux que les autres :-)
a écrit le 28/08/2016 à 15:33 :
La grande question subsidiaire est : Qui paie la tournée du deuxième tour ??
Réponse de le 28/08/2016 à 19:18 :
La rivalité Juppé-Sarkozy va être servie comme un feuilleton hollywoodien à rebondissements devant les Français pendant plusieurs mois.

L’idée est de détourner l’attention des électeurs et de mobiliser leur curiosité politique sur ce duel de type « Dallas », plutôt que sur les grands choix stratégiques en matière économique, sociale, monétaire, diplomatique ou militaire.

Pourtant, quiconque y réfléchit deux secondes, sait bien que le duel Juppé-Sarkozy, qui risque de nous être servi à satiété par les grands médias jusqu’en novembre, est sans aucune importance.

Alain Juppé, comme Nicolas Sarkozy, sont tout aussi inoffensifs l’un que l’autre pour l’ordre euro-atlantiste établi.
a écrit le 28/08/2016 à 15:26 :
Notre pays a besoin de gens nouveaux à moins d'être satisfait des 5 ans de Hollande, dans ce cas c'est du renoncement à un avenir meilleurs .
a écrit le 28/08/2016 à 15:25 :
Juppé et Sarkozy ont un point commun ils sont tout deux lauréat de la French-American Foundation :
https://www.crashdebug.fr/diversifion/3895-nicolas-dupont-aignan-et-arnaud-montebourg-avec-francois-hollande-membres-des-young-leader-de-la-faf-ca-vous-parle

Vous pouvez voir aussi l'emprise de ce genre de groupe de pression sur les média.
Réponse de le 28/08/2016 à 15:53 :
Et ils ont tous les deux également un passé judiciaire.
Basta, on veut des gens clean sans gamelle.
a écrit le 28/08/2016 à 15:24 :
En 2008, j'ai voté NS contre ségolène Royal.... j'ai rapidement regretté mon choix mais bon. Avec SR cela aurait été pire!
Sarkozy fut un président dont les résultats économiques furent calamiteux et un certain Fillon était à la barre...la seule chose positive fut la défiscalisation des heures supplémentaires car sur le reste, Europe, diplomatie, économie etc...c'est pas glorieux et il voudrait que nous revotions pour lui???? Hollande, c'est guère mieux, voire pire. La France régresse depuis des années et personne ne semble capable de faire en sorte que la situation s'améliore. Hollande se focalise sur le taux de chômage, mais c'est la croissance du pib qui est le vrai indicateur. Sans croissance, pas d'emplois, pas de création de richesse, pas d'emplois....D'autres réussissent à faire du plus 3 ou 4%, nous en sommes à 0.5 ou 1%....géniaaaaaaaaaal! Je voterai en 2017 pour un candidat qui aura un projet, un vrai projet pour la France et l'UE. Hollande et Valls ne font rien...Sarkozy, n'a rien fait alors je donnerai mon vote à M Juppé même si du temps de Chirac, il ne fut pas un très grand premier ministre. Une seconde chance. La position droitière de Sarkozy m'agace et voter pour un parti d' extrême droite va à l'encontre de mes idées, quant à l’extrême gauche, elle propose de mutualiser la crise en partageant le peu de richesse restant sans en créer de nouvelles....et le parti vert écologie? Franchement, il ne donne guère envie de voter pour lui....
Réponse de le 29/08/2016 à 15:52 :
Si Jupé est élu il sera paralysé pendant 5 ans par des députés frondeurs de droite qui le harcèlerons pour que leur courant soit en bonne position en 2022 (les amis de NS et de la droite forte) si vous voulez un vrai président courageux il faut NS
a écrit le 28/08/2016 à 15:22 :
Dans cette histoire, il y a les favoris des médias et les autres.... Mr sa Sarkory est jeune, il a tenu ce poste sans ternire la fonction, l n'êtes pas au gouvernement lors de l'histoire du sang contaminé .... Si la droite veux avoir une chance de battre le FN au second tours, elle doit parier sur son mehieure cheval....
a écrit le 28/08/2016 à 14:13 :
Les sondages qui font encore les élus alors que les autres candidats ont droit autant à la parole et à être évoqués. C'est lamentable. Et Sarkozy qui remonte chaque fois qu'il sort une ânerie simpliste et alors que çà a été le plus incompétent des présidents faisant bourde grave sur bourde grave et a failli couler totalement la France que redresse in extremis François Hollande.
a écrit le 28/08/2016 à 13:53 :
Sarkozy bénéficie d'un véritable rouleau compresseur médiatique. Si seulement 20 % des Français le veulent comme président il semblerait que 90 % des patrons de presse et autres médias soient pour sa réélection. Car dans le même temps je n'ai vu qu'un seul passage télé pour le FN par exemple alors que Sarkozy occupait tout l'espace. C'est un véritable scandale d'état.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :