Quelles sont les entreprises qui exportent le plus ?

 |   |  888  mots
Aux deux premiers rangs du classement des Douanes, on trouve Airbus
Aux deux premiers rangs du classement des Douanes, on trouve Airbus (Crédits : © Tobias Schwarz / Reuters)
Les deux premières du classement établi par les Douanes se trouvent en Midi-Pyrénées et exportent des avions et des satellites… Les connaissez-vous? Les succès d'une poignée d'entreprises ne doivent pas masquer les carences fondamentales du commerce extérieur de la France. Les Douanes nous dévoilent une vision sidérante de la situation française.

Ces entreprises font la pluie et le beau temps sur les statistiques du commerce extérieur. Sans elles, le déficit du commerce extérieur serait encore plus élevé. Elles ? Ce sont le groupe Airbus et sa filiale opérationnelle Airbus Operations qui livrent de mois en mois avions et satellites à leurs clients étrangers.

Alors que les acteurs publics qui soutiennent le commerce extérieur ne parviennent pas à inciter les grands groupes à emmener leurs sous-traitants dans leurs bagages, les fournisseurs d'Airbus profitent du succès du gérant européen. Outre certaines filiales de groupes étrangers comme Goodrich Aerospace Europe et Liebherr, Latecoere (322 rang national) et Aerolia, (998), une des nombreuses filiales du constructeur, tirent une partie de leurs activités grâce à l'export.

Constructeurs automobiles

Après ces entreprises de Midi-Pyrénées viennent les deux constructeurs automobiles, le groupe PSA et Renault, le laboratoire pharmaceutique Sanofi, le constructeur aéronautique et spatial SNECMA, Total, Louis Vuitton, ArcelorMittal, Schneider Electric, Dassault Aviation - qui devrait faire un bond dans le classement en 2015 grâce aux contrats signées avec l'Egypte, l'Inde et le Qatar -, Esso, le groupe Réseau de transport d'électricité (RTE), filiale d'EDF.

Le poids écrasant de l'Ile-de-France

Sur la répartition géographique des exportateurs, les statistiques des Douanes apportent un éclairage intéressant. A l'exception d'Airbus et de sa filiale, toutes les entreprises précédemment ont un point commun : leur siège social est installé en Ile de-France. Sur les 50 plus gros exportateurs français, 24 y sont installés. C'est la raison pour laquelle la région francilienne officiellement compte le plus gros bataillon d'entreprises exportatrices d'envergure, même si les sites de production sont en Province.

Néanmoins, même si l'on tient compte de ce biais, le nombre d'entreprises exportatrices d'envergure est faible. Trois régions seulement placent deux entreprises dans le classement des 50 plus gros exportateurs. Il s'agit du Nord-Pas-de-Calais, avec le bioraffineur Roquette Frères, au 32e rang, et Décathlon (41), de Rhône-Alpes avec Renault Trucks (25) et Sanofi Pasteur (38), et de Provence-Alpes-Côte d'Azur avec Petroneios Manufacturing France (raffinage du pétrole, 29) et Eurocopter (30).

Le Centre, avec le laboratoire Pfizer (47), Poitou-Charentes avec Hennessy (49), l'Aquitaine avec Transport Infrastructures Gaz (transport par conduite, 40), Champagne-Ardenne, avec MSCS (Moët et Chandon, 44), l'Alsace avec Société d'affrètement et de transit (19) et l'Auvergne avec Michelin (20) n'ont qu'une entreprise dans ce classement.

Trop peu d'entreprises régionales parmi les 100 plus gros exportateurs !

Et les autres régions ? Aucune d'entre elles ne voient leurs entreprises locales figurer dans ce classement. En Haute-Normandie, le premier exportateur est le chimiquier Lubrizol. Il se place à la 60e place. En Picardie, Tereos Sucres atteint le 110e rang. En Franche-Comté, GE Energy atteint le 80e. En Basse-Normandie, Guy Dauphin, spécialisée dans la récupération de déchets triés se hisse à la 81e place. En Bourgogne, le FPT Powertrain Technologies France (construction de véhicules automobiles) se classe à la 85e.

Dans les Pays de Loire, Newspv (location de terrains et d'autres biens immobiliers) atteint la 97ème place. En Languedoc-Roussillon, Royal Canin atteint la 104e. En Bretagne, c'est le groupe agroalimentaire Lactalis Ingrédients qui exporte le plus. Il atteint le 106e rang au niveau national. En Lorraine, Thyssenkrupp Presta France, sous-traitant automobile se hisse au 122e. Dans le Limousin, Legrand, spécialisée dans le commerce de gros de matériel électrique est au 124e

En Corse, c'est la PME Corse Composites Aéronautiques qui fait figure de géant de l'export. Elle se classe au 8.041e rang au niveau national.

Bientôt des champions locaux ?

Ces statistiques éclairent d'un nouveau jour la réalité du commerce extérieur tricolore, et les problématiques que son déficit chronique - le dernier excédent a été observé en 2003 - pose.

Produit de l'histoire économique et industrielle de la France, la plupart des régions n'ont pas de véritable chef de file économique capable d'entrainer avec lui le tissu productif local. Il faudra encore attendre pour que les pôles de compétitivité et les investissements financés par le Programme des investissements d'avenir (PIA) donnent naissance à des PME, des ETI, voire à des grands groupes capables de conquérir le monde.

La réforme territoriale, qui donnera naissance à des régions plus forte dans le domaine économique, pourra-t-elle favoriser l'émergence de ces champions locaux ? C'est l'un de ses objectifs principaux.

L'atteindre est une priorité, la France souffrant d'une insuffisance chronique d'entreprises exportatrices.

En 2014, les services des Douanes recensaient 120.998 entreprises exportatrices. Un nombre en déclin régulier depuis 2000. Cette année-là, la France comptait 131.809 exportateurs.

A titre de comparaison, l'Italie possède 210.000 entreprises exportatrices et l'Allemagne 310.000 entreprises exportatrices. Cette force de frappe explique en partie la suprématie allemande. L'année dernière, notre voisin a enregistré un excédent commercial de 217 milliards d'euros. La valeur de ses exportations a fait un bond de 11%. De son côté, la France a déploré un déficit commercial de 53,8 milliards d'euros.

Seule satisfaction, celui-ci recule péniblement pour la troisième année consécutive, en raison, essentiellement, de la baisse de 8,2% des prix du pétrole brut, pétrole dont les quantités importées ont également chuté, de 8,1% précisément. Il faut bien l'absence de reprise ait au moins un avantage...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2015 à 16:20 :
A la dernière foire de Hanovre, gigantesque et incontournable rendez vous de l'industrie mondiale, exposants Français quasi invisibles!!
Je confirme a part aet un peu la chimie/cosmetique, industrie francaise a totalement sombre.
Triste mais vrai.
a écrit le 14/05/2015 à 12:25 :
LILLY FRANCE à son siège dans le 92, mais c'est l'Alsace qui produit.
a écrit le 14/05/2015 à 5:08 :
Classement baser sur les grosses entreprises mais qui n'est pas révélateur de l'export total, se sont bien les petites et moyenne entreprises qui font bien 80% des exportations.
Réponse de le 14/05/2015 à 13:14 :
" petites et moyenne entreprises qui font bien 80% des exportations."

malheureusement complètement faux; c'est tout le contraire
a écrit le 13/05/2015 à 17:10 :
Je reste toujours sur mon idée de logistique, si les pme n'exportent pas, c'est qu'elles ne le peuvent pas.
2 exemples, j'achète souvent sur e-bay, les habitants de strasbourg préfèrent traverser le pont pour envoyer les colis d'Allemagne.
Un conteneur parti de Hambourg va dans n'importe quel coin du globe pour 600 euro.
De Marseille ou du Havre c'est 1500.
Cherchez l'erreur!
a écrit le 13/05/2015 à 13:23 :
pourquoi espérer que les régions changeront quelque chose ??? cela n'a rien à voir !!! maintenant cela pose un gros problème quand à savoir la raison pour lesquelles les exportateurs disparaissent : l'absence de formations adéquates ?? ce serait important de comprendre ??? j'aurais souhaité que l' Europe se fasse VRAIMENT afin qu'il y ait de l'entraide : pourquoi les entreprises exportatrices allemandes ou italiennes n'aideraient pas les françaises à exporter ??? L'Europe ne représente que des problèmes, pourquoi pas une Europe des entreprises ???
a écrit le 13/05/2015 à 9:01 :
Classement très peu révelateur du pouvoir exportateur des régions. Il ne faut pas compter le siège de l'entreprise exportatrice mais ses lieux de production. Exemple Renault siège dans le (78) mais sites de production en Normandie, Picardie etc..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :