Redevance TV "élargie" : le gouvernement prendra en compte les tablettes

 |   |  391  mots
(Crédits : CC0 Creative Commons/Pexel)
Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a exclu lundi toute création de taxe sur l'achat de tablettes numériques en cas de réforme de la redevance télé, évoquée la veille par le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Christophe Castaner.

Invité lui sur RTL, Christophe Castaner avait jugé nécessaire dimanche de "s'interroger sur tous les outils qui permettent de regarder la télévision" dans le cadre de la réforme de la "contribution à l'audiovisuel public".

 La tablette : nouvelle source de revenu fiscal

"Il n'y aura pas de création de taxe nouvelle", a promis sur la radio RTL Gérald Darmanin, assurant que "la feuille de route du gouvernement" à ce sujet était "claire".

"Nous réfléchirons à l'évolution de la redevance à la fin du quinquennat, une fois que nous aurons mené la réforme de l'audiovisuel public. Une chose est certaine : il n'y aura aucune taxe nouvelle, ni aucune augmentation d'impôt", a insisté le ministre.

En cas de réforme, "tous ceux qui payent déjà la redevance vont connaître une baisse. Sur de nouveaux supports, comme la tablette, vous payerez une taxe lors de l'achat", avait notamment déclaré le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement.

Réforme en 2020... ou en 2021 ?

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a lancé vendredi le chantier de la réforme de la "contribution à l'audiovisuel public", jugeant nécessaire de s'adapter à une époque où les programmes audiovisuels se consomment aussi sur tablettes et smartphones.

Lire aussi : La redevance audiovisuelle pourrait être élargie en 2020

Le ministre a notamment évoqué la possibilité que cette contribution d'un montant de 139 euros, actuellement liée à la détention d'un téléviseur et prélevée en même temps que la taxe d'habitation, puisse être élargie en 2020 aux foyers sans télévision.

"Il faudra bien regarder ce qu'est la redevance télé à l'heure où il y a de nouvelles façons de regarder la télévision", et alors que la taxe d'habitation doit être entièrement supprimée à l'horizon 2021, a reconnu lundi Gérald Darmanin.

Mais "ce n'était pas le moment d'en parler", a insisté le ministre, jugeant nécessaire de mener au préalable la réforme de l'audiovisuel public. "Nous avons encore trois ans pour y réfléchir", a-t-il insisté.

La redevance télé doit rapporter cette année 3,8 milliards d'euros (dont 600 millions de dégrèvements compensés par l'État), qui constituent la principale source de financement des entreprises de l'audiovisuel public (France Télévisions, Radio France, Arte...).

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2018 à 17:19 :
C'est fou comme le gouvernement veut faire payer toujours plus encore un impôt de plus..
a écrit le 18/09/2018 à 14:02 :
Ok vous commencez à étendre les taxes à l'internet, MAIS QUAND LES CONNEXIONS EN CAMPAGNE PERMETTRONT ELLES DE RECEVOIR LA TV EN STREAMING ? Actuellement il est impossible de recevoir de la vidéo dans des connexion en zone non dégroupée. (Pour s'en assurez pas compliqué, les fournisseur d'accès ne propose pas le service TV dans ces cas là ! Peut on être exonéré de cette redevance dans ce cas là et si on a pas de TV bien sûr !
a écrit le 18/09/2018 à 13:48 :
Il faut mettre une redevance audiovisuelle proportionnelle aux revenus du foyer et remettre la pub après 20h00 non pas pendant le film mais entre les 2 ou 3 programmes de soirée proposée.
Réponse de le 18/09/2018 à 23:43 :
Mais bien sur...
Il y a déjà les impôts sur le revenu pour ça, et ca doit s'arrêter là, ras le bol de payer plus a tous les coins de rue.
A quand la proportionnalité sur les elections par contre ?
Personnellement j'ai une tv mais pas d'antenne ni tv via box, elle ne me sers qu'à regarder des dvd.
Pas de tablette.
Une radio? Que pour lire des cd.
Et je paye déjà les 139euro de redevance... c'est déjà trop pour ce que ça m'apporte.
Utilisateurs payeurs et point barre, ras le bol de la mutualisation noyage de poisson.
Réponse de le 23/09/2018 à 12:28 :
Au vu des programme TV, mieux vaudrait supprimer la redevance et multiplier les pubs. Personnelement je ne regarde plus la TV depuis plusieurs années mais je n'ai toujours pas trouver de moniteurs à prix abordable pour la remplacer et y intégrer un lecteur réseaux qui diffusera des films. Avez vous déjà fait le compte du nombre de films par ans que vous pourriez acheter avec le cout de la redevance TV? Moi oui et c'est déjà ce que je paye en DVD !
a écrit le 18/09/2018 à 11:10 :
Une bonne nouvelle pour la production de téléfilms:les français sont friands de comédies ,cela coute assez cher a tourner.Il n'y a rien de gratuit.Une redevance de 250 euros annuelle serait raisonnable avec réduction a 150 euros pour les plus jeunes qui ont moins de moyens
a écrit le 18/09/2018 à 10:18 :
Encore du matraquage fiscal ! Il serait mieux de dégraisser la mammouth audio-visuel d'État!
a écrit le 17/09/2018 à 22:20 :
Je ne veux plus financer cette Francetv de gauche. La redevance audiovisuelle est un abonnement obligatoire à la diffusion de programmes et de publicités idéologiques.
Je regarde du contenu sur internet bien plus intéressant, juste et pertinent, très éloigné des publicités et des émissions gouvernementales.
a écrit le 17/09/2018 à 21:03 :
L'Etat est encore et toujours à la recherche de financements donc créateur immodéré de taxes comme si les français pouvaient éternellement nourrir ce monstre insatiable. Mais personnes (au gouvernement) pour envisager une réduction drastique de la dépense publique - à croire qu'il s'agit d'un tabou.
a écrit le 17/09/2018 à 17:46 :
"qui constituent la principale source de financement des entreprises de l'audiovisuel public (France Télévisions, Radio France, Arte...)."

Et en plus ,on a Brigitte le samedi sur France 2 ,que demande le peuple.
a écrit le 17/09/2018 à 17:10 :
il y a peut etre un espoir de planifier les droit de successions comme en CORSE
a écrit le 17/09/2018 à 15:42 :
Sinon on peut supprimer la télévision (et sa redevance) et ne laisser qu'Internet. Les chaînes existantes devraient alors trouver d'autres moyens pour subvenir à leurs besoins et le ménage sera fait de lui même. L'AFP étant la seule source que nous ayons vraiment besoin de subventionner.
a écrit le 17/09/2018 à 14:33 :
"Christophe Castaner"

C'est bien le gars qui menace directement le sénat qui pour une fois fait son boulot, si l'enquête sur Benalla continue c'est bien ça ?

Quand est-ce que ça s'arrête svp ?
a écrit le 17/09/2018 à 12:53 :
Ils sont compliqués, tout le monde paie, avec ou sans tablette, avec ou sans ordinateur, avec ou sans téléviseur, voire avec ou sans smartphone en 4G, puis 5G.
A part une taxe à l'achat (y a déjà la taxe copie privée si l'engin s'il a des capacités de stockage numérique (pas de musique mais c'est une assiette de collecte, une partie importante va au spectacle vivant, l'argent n'est pas tracé)), tout le monde doit être égal. Une taxe n'a qu'un effet unique, et si on lutte contre l'obsolescence programmée, on n'en achète une que tous les dix ans (j'en ai pas encore, pas de besoin).
Pour économiser encore plus d'électricité, je suis en cours de mesures (sur plusieurs jours pour être précis) comparatives en n'allumant pas la TV mais la regardant sur l'ordinateur portable (à la pomme) avec un stick USB TNT. Ça semble prometteur ! Un gouffre ces écrans LCD moyen format. Finalement, la TV classique, c'est dépassé... :-)
Réponse de le 17/09/2018 à 14:13 :
Il faut plutôt supprimer totalement cette taxe et faire des économies importantes dans le fromage de l'audiovisuel

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :