Réforme des retraites : SUD-Rail et CGT Cheminots appellent à la grève reconductible « dès la mi-février »

CGT Cheminots et SUD-Rail lancent un appel à la grève reconductible dès la mi-février, en plus de deux jours de grève consécutifs les 7 et 8 février au début des vacances de février. Les autres syndicats ne suivent pas pour l'instant.
Photo d'illustration : le 9 janvier 2020, un syndicaliste CGT en gare de Nice, au 36e jour de grève contre le projet de réforme des retraites de l'époque.
Photo d'illustration : le 9 janvier 2020, un syndicaliste CGT en gare de Nice, au 36e jour de grève contre le projet de réforme des retraites de l'époque. (Crédits : Reuters)

[Article publié le 24 janvier 2023 à 16:45, mis à jour à 17:50]

CGT et SUD veulent durcir la protestation contre la réforme des retraites. La CGT Cheminots et SUD-Rail annoncent ce mardi une grève reconductible « dès la mi-février » à la SCNF si le gouvernement ne retire pas son projet de réforme des retraites.

Lire aussiRéforme des retraites : « Les femmes sont un peu pénalisées », reconnaît Franck Riester

Dans un tract commun, les deux organisations, qui représentent respectivement les premier et troisième syndicats au sein de la SNCF, soit plus de 50% des voix aux dernières élections professionnelles, appellent en premier lieu à « deux jours consécutifs de grève les 7 et 8 février » en plein milieu des vacances de février pour la zone A (Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Poitiers), invitant « l'ensemble des autres secteurs » à s'y joindre, afin « d'élever le rapport de force ».

Besoin de rassembler au-delà du rail

Selon SUD-Rail, le fait d'avancer un calendrier va permettre à la mobilisation de compter ses forces. Des assemblées générales devraient se tenir lors de la prochaine journée de grève intersyndicale et interprofessionnelle du 31 janvier, puis lors des 7 et 8 février.

En fonction de la mobilisation au sein du secteur ferroviaire et dans les autres secteurs - et faute de retrait du texte par le gouvernement -, la CGT Cheminots et SUD-Rail proposeront le principe d'une grève reconductible lors de ces assemblées, qui pourra être effective à partir de la mi-février pour des périodes de 24 heures. La capacité des deux syndicats à convaincre au-delà de leur périmètre sectoriel sera déterminante.

En dépit de discussions menées vendredi dernier, les autres syndicats ferroviaires n'ont pas suivi cet appel à la grève, préférant se concentrer sur la mobilisation prévue le 31 janvier.

Celle-ci est soutenue par les huit principales organisations syndicales, comme lors de la première journée de mobilisation du jeudi 19 janvier. Le succès de cette dernière a gonflé le moral des syndicats, qui espèrent désormais faire encore mieux la semaine prochaine.

Du côté de l'UNSA Ferroviaire, le secrétaire général Didier Mathis assure que le mouvement séparé de la CGT Cheminots et SUD-Rail ne change rien à l'unité intersyndicale du moment que tout le monde participe à la journée du 31 janvier.

Quant à la suite à donner au mouvement, son syndicat avisera « en fonction de l'ampleur de la mobilisation » et des discussions qui se tiendront entre les différentes confédérations à l'issue de cette deuxième journée de grève.

Divergence de stratégie entre CFDT et CGT

L'enjeu pour les syndicats est de se montrer unis alors qu'entre eux, les échanges sur la stratégie à adopter sont animés. La CFDT entend faire vivre la mobilisation, mais elle prône des journées relativement espacées pour ne pas user les militants sur la longueur. Elle a d'ailleurs eu gain de cause la semaine dernière, après la journée du 19 janvier, en réussissant à imposer une journée le 31 janvier. Mais pas avant.

Lire aussiRéforme des retraites : comment les syndicats occupent le terrain avant le 31 janvier

Côté CGT, la centrale de Philippe Martinez pousse un calendrier plus resserré pour éviter un essoufflement de la mobilisation. Certaines de ses fédérations, dans l'éducation, les transports, le rail, les raffineries, se préparent ainsi à des grèves reconductibles, comme celle que vient d'annoncer la CGT Cheminots.

Regonflés par le succès de mobilisation du 19 janvier

Au total, quelque 400.000 personnes ont manifesté à Paris dans l'après-midi du jeudi 19 janvier, selon les syndicats, contre 80.000 selon les autorités. En fin d'après-midi, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez a annoncé « plus de deux millions » de manifestants en France, alors que le ministère de l'Intérieur fait état de 1,2 million de personnes.

Plus de 200 manifestations ont eu lieu à Paris et en régions, très majoritairement dans le calme, pour faire reculer le gouvernement sur son projet de porter l'âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans. Quelques heurts, tensions ou dégradations ont été signalés à Paris, Lyon et Rennes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 25/01/2023 à 16:38
Signaler
NAME AND SHAME, c'est de gauche donc c'est tolerant!! qu'on publie les salaires et autres avantages de ces rentiers, ainsi que l'age de leur depart a la retraite et le montant en % de leur dernier salaire, histoire de faire pleurer madame Michu.........

le 25/01/2023 à 23:46
Signaler
@ Churchill vous êtes dans le fantas me … au lieu de pleurnicher venez donc taffer à la sncf en 3x8 + 3 wk travailles pour 2100€ par mois et après ça on discutera .. je suis Cheminot depuis 40 ans , activité technicien de maintenance en atelier ind...

le 25/01/2023 à 23:56
Signaler
Pourquoi n avez vous pas travaille dans le secteur public si c est si avantageux que cela ? Donnez nous les raisons pour être une fois crédible dans s ce que vous nous assenez … Ou si je tiens le même raisonnement que vous .. commencez par payer l...

le 25/01/2023 à 23:56
Signaler
Pourquoi n avez vous pas travaille dans le secteur public si c est si avantageux que cela ?seriez vous bête ? Donnez nous les raisons pour être une fois crédible dans s ce que vous nous assenez … Ou si je tiens le même raisonnement que vous .. com...

à écrit le 25/01/2023 à 9:15
Signaler
Tout cela ne sont que des conséquences et les suites du référendum de 2005 !

à écrit le 25/01/2023 à 8:27
Signaler
Les syndicats sont coincés, soit faire leur taf classique de trahison envers les salariés mais sur une injustice pareille cela leur serait fatale soit mordre la main qui les nourri.

à écrit le 25/01/2023 à 0:23
Signaler
@ rogger: Le calcul des 6 derniers mois de salaire dans le public compense : -l’ absence De retraite complémentaire dont les employeurs publics si un tel dispositif leur étaient appliqué devraient t débourser 12 milliards de cotisations patronale...

à écrit le 25/01/2023 à 0:22
Signaler
Le calcul des 6 derniers mois de salaire dans le public compense : -l’ absence De retraite complémentaire dont les employeurs publics si un tel dispositif leur étaient appliqué devraient t débourser 12 milliards de cotisations patronales en plus ...

à écrit le 24/01/2023 à 18:32
Signaler
Bonjour, Les fonctionnaires font grève pourquoi... Pour le maintien des régimes spéciaux.... Mais toutes la France trouve scandaleux ses régimes spéciaux, calcul des pensions sur le 6 dernière mois et des départ a la retraite bien avant le régime g...

le 24/01/2023 à 18:45
Signaler
On peut rappeler que jusqu'en 1993 il fallait 10 ans pour le calcul de la pension de retraite du privé.C'est la réforme Balladur qui a fait passer à 25 le nombre d'années de salaire pris en compte pour le calcul de la pension de retraite.

le 24/01/2023 à 23:58
Signaler
Rogger vous êtes has been depuis 2018 les régimes spéciaux- qui ne sont pas des fonctionnaires contrairement à ce que vous ecrivez- comme les fonctionnaires sont au même régime d’ année de cotisation que c le n privé 43 ans pour un départ à la retrai...

le 25/01/2023 à 10:22
Signaler
@Rogger Ce qui est scandaleux c'est que vous enonciez des vérités qui ne sont pas la réalité. Opposer le public au privé reste le cheval de bataille de la droite et des extrêmes droites pour diviser les Français et en tirer des bénéfices électoraux...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.