Réforme des retraites : la CGT des cadres lance son "calculateur" pour ouvrir le débat

 |   |  317  mots
(Crédits : DR)
Avant la réforme des retraites, l'union des cadres CGT a lancé lundi un site internet doté d'un "calculateur" pour "ouvrir le débat" et "faire la transparence" sur un projet qui menace selon elle le niveau des pensions.

Quel sera le montant de ma pension ? À quel âge pourrais-je partir à la retraite à taux plein ? "Après un an de concertation, il n'y a ni réponse à ces questions que se posent tous les salarié-e-s, ni simulation de l'impact de la réforme", s'indigne l'Ugict-CGT (la CGT des cadres, Ndlr) dans un communiqué.

Seul "le blocage du niveau de financement des retraites" apparaît comme une certitude, estime le syndicat, convaincu que l'absence de ressources nouvelles, conjuguée à l'augmentation du nombre de retraités d'ici à 2050, entraînera "un effondrement du montant des pensions d'environ un tiers".

"Contenu des droits"

Pour appuyer son propos, la CGT met en ligne "un simulateur simple, construit à partir des chiffrages du COR (Conseil d'orientation des retraites, instance indépendante) qui permet à chacune et chacun de comparer pour sa génération le montant moyen des retraites par rapport à celui des salaires avec celui d'aujourd'hui".

"Pour évacuer le débat", le gouvernement affirme que le futur système universel de retraite à points censé remplacer les 42 régimes existants "sera lisible et clair puisqu'un euro cotisé ouvrira les mêmes droits", rappelle la CGT.

"Sauf que rien n'est dit du contenu de ces droits", martèle-t-elle.

En outre, "avec la prise en compte de l'ensemble de la carrière au lieu des 25 meilleures années dans le privé ou des 6 derniers mois dans le public, celles et ceux qui ont eu des carrières ascendantes seront particulièrement perdant-e-s", poursuit le syndicat.

De quoi encourager, selon lui, les cadres à se tourner vers "l'épargne individuelle et la capitalisation", de "fausses solutions" qu'il entend dénoncer sur son site Réforme-Retraite.info/

Après plus d'un an de concertation avec les partenaires sociaux, le haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a indiqué qu'il présenterait ses recommandations au gouvernement "vers le 14 juillet", en vue d'un projet de loi attendu pour l'automne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2019 à 9:24 :
La retraite par capitalisation est un désastre:tant que les bourses sont maintenues en lévitation ,ça tient,mais dès que ça s'effondre vous perdez tout!Notre système français était le meilleur:ne laissons pas Macron le brader aux fonds de pension US!
a écrit le 01/07/2019 à 23:25 :
Ce syndicat est fidèle à la politique habituelle des syndicats français : conserver les avantages de certains au mépris des intérêts des autres. Ceux qui ont une "carrière ascendante" sont déjà des privilégiés puisqu'ils ont eu une carrière classique et pas d'accident de la vie qui aurait pu mettre un frein à leur ascension. Tant mieux pour eux, mais pourquoi devraient-ils en plus continuer à être favorisés ?
Pour ceux qui ont rencontré des soucis dans leur carrière, ce syndicat veut conserver la double peine : une carrière difficile conduit à une retraite faible. C'est vrai que les syndicats français ont toujours privilégiés aussi les actifs par rapport aux chômeurs, ils n'ont jamais essayé de favoriser l'employabilité des chômeurs et s'en sont désintéressés sans vergogne. Et dire qu'ils ont une activité de type sociale donc censés être sensibles à la solidarité...
a écrit le 01/07/2019 à 16:15 :
Faut surtout dire que les cadres ont massivement voté Macron en 2017 et EnMarche aux dernières européennes. On ne veut pas les entendre se plaindre maintenant si leur retraite ou leurs indemnités chômage baissent!!!
a écrit le 01/07/2019 à 14:49 :
en virant la CGT de ce régime les économies réalisées seraient-elles quantifiables ?
a écrit le 01/07/2019 à 12:39 :
La CGT cadres ! Ils doivent tous tenir dans une cabine téléphonique !
a écrit le 01/07/2019 à 9:44 :
CGT, le syndicat le plus hypocrite au final, tu as perdu la bataille pour l'emploi tu perdras la bataille pour les retraites.

Born to lose, à croire que c'est fait exprès...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :