Réformes économiques, 51% des Français ne croient pas Valls capable de les mener à bien

 |   |  243  mots
(Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)
La majorité des Français (51%) ne pense pas que le Premier ministre Manuel Valls soit "en mesure de mener à bien des réformes dans le domaine économique et social", selon un sondage Ifop paru ce dimanche dans le JDD.

La majorité des Français (51%) ne pense pas que le Premier ministre Manuel Valls soit "en mesure de mener à bien des réformes dans le domaine économique et social", selon un sondage Ifop paru ce dimanche dans le JDD, contre 49% d'un avis opposé. Ce sondage a été réalisé par téléphone les 29 et 30 mai selon la méthode des quotas auprès d'un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française.

Parmi les sceptiques à l'égard du chef du gouvernement, 28% pensent que Manuel Valls n'est "plutôt pas" en mesure de faire ce type de réformes et 23% qu'il ne l'est "pas du tout".

Les sympathisants de gauche pensent majoritairement (57%) que Manuel Valls peut mener à bien ces réformes contre 43% d'un avis contraire. En revanche les sympathisants de l'UMP sont 57% à douter des capacités du Premier ministre et ce pourcentage atteint 66% parmi les sympathisants du FN.

32% favorable à l'augmentation de l'âge de départ à la retraite

Par ailleurs, 72% des personnes interrogées se sont dites favorables à "la mise en place de conditions plus strictes pour bénéficier d'allocations logement", 64% au "plafonnement du montant de l'allocation chômage pour les cadres supérieurs ou dirigeants", 53% au "plafonnement du montant des indemnités de licenciement gagnables aux prud'hommes, mais seulement 37% à "la simplification des licenciements dans les PME" et 32% à "l'augmentation à 67 ans de l'âge de départ à la retraite dans le privé pour bénéficier d'une retraite complémentaire pleine".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2015 à 9:04 :
Comment faire confiance à un Charlotte qui ressemble de plus en plus à un toréador d'opérette.
a écrit le 01/06/2015 à 13:22 :
" Réformes économiques " ,oui mais à condition qu'il en soumette .Or je n'en vois pas .Parler dans le vide et critiquer ,là ,il est très fort et qu'il est est contrarié il se met à hurler et il va même jusqu'aux injures .Il n'a pas du tout l'étoffe d'un Premier Ministre et s'il était d'un autre parti je dirais la même chose .Décidément Hollande n'est pas doué pour choisir ses premiers adjoints
a écrit le 01/06/2015 à 11:35 :
"réformes économiques" signifie paupérisation voire tiers-mondisation des peuples, et Valls fait très bien son boulot dans le domaine.
a écrit le 01/06/2015 à 8:40 :
Typiquement le politicien de base français , grande gueule, sans formation économique et autres d’ailleurs, un politicien qui ne regarde pas à la dépense avec son armada, mais normal pour un espagnol d’origine, de ministres tout aussi inutile que lui lors des déplacements en province un peu menteur un peu mythomane, égo démesuré qu’il ne met au service de la France mais au contraire la France à son service, assez hystérique dans ses discours un homme qui n’a pas compris et que son combat anti FN est encore par son origine le combat républicains contre franquistes, il faut qu’il évolue et laisse ses origines dans sa poche. Un vieux routier de la politique commencé sur les bancs de la fac avec je me pose la question des cours suivis assidument ou dans des amphis pour des discours de grande gueule puis hop un saut chez Rocard et le voilà un grand compétent de quoi on ne sait pas car en politique tout le monde est compétent……de rien En conclusion pas grand-chose à attendre de ce Monsieur un clone de Sarkozy tout en gueule à défaut de personnes au service de la France en dehors des discours creux sans lendemain. On connait nos hommes politiques plus dans le paraitre et les paillettes que dans l’efficacité.
Réponse de le 03/06/2015 à 9:06 :
bravo pour votre commentaire même les espagnols n'en ont pas voulu c'est peu dire !
a écrit le 31/05/2015 à 19:55 :
"32% favorable à l'augmentation de l'âge de départ à la retraite"
Venant tout juste de partir en retraite, je suis tout à fait d'accord (maintenant) pour rallonger l'age de départ à la retraite, comme les 32% des sondés.
a écrit le 31/05/2015 à 17:55 :
C'est déjà beaucoup
Il a fait quoi depuis son arrivé ???

Bricolage de la loi duflot
Une petite réforme avec la loi macron qui restera pas dans l histoire
En bref
Pas grand chose
Il fait de la communication
a écrit le 31/05/2015 à 16:51 :
Concernant les réformes, n'avons-nous pas un problème systémique de croissance molle et de taux d'emploi sous la moyenne OCDE, pouvez-vous expliquer les données fournies par la Banque Mondiale. Le PIB Français en 2007 est de 2240 et 2250 en 2013, pour une inflation de 10,9% si on fait la somme. Si on rapporte la consommation des ménages en ppa au pib fourni en $, on trouve 58% pour la France contre 68% aux USA. Le rapport consommation au pib sur la population en % donne : France/USA 61 fr/ru 88 fr/Italie 103 fr/Allemagne 84 fr/Japon 97 fr/Espagne 113 Fr/Australie 89 fr/Canada 88 Fr/Suède 99. Ainsi les ménages Français ont 61% de la consommation des Américains. Ils sont au niveau des Italiens et 12% sous les Anglais, 16% sous les Allemands… Pouvez-vous expliquer que l’écart de PIB entre la France et l’Italie, en 2013 à 2250 pour la France contre 1700. Pouvez-vous commenter la croissance du PIB français entre 1990 et 2013 2,26 fois plus élevée que l’Italie partant de 1620 contre 1450. Le PIB Italien gagne 17,2% sur la période contre 38,9% pour la France… avec des ménages à 103% en 2013 de la consommation des Italiens. Quelle est la définition pour PIB ?
a écrit le 31/05/2015 à 16:06 :
C'est la valse hésitation
Sur la loi duflot a moitié réforme
Sur la réforme de la formation presque rien
Sur les retraites beaucoup de vent
Sur l'apprentissage qui devait ete une priorité -10% en 1 an une petite reculade d'énarque supérieur

Lui confier la France pour ne rien changer alors qu'on a 80 milliards de deficits par an non merci
C'est un clone de papendreou !!!!
Réponse de le 01/06/2015 à 11:34 :
bonjour, vous avez raison amis ne soyez pas sectaire sur le plan politique un clone au-delà de Papendreou, vous pouvez rajouter M. Mitterrand le champion des dons!!! à crédit, le plus mauvais en terme d'économie, le plus fort en terme de magouilles le champion de l'immobiliste le triste sire M. Chirac et enfin le non moins magouilleur conteur de fables notre bon!!roi M. Sarkozy plutôt M. Bismuth. Notre classe politique ne fait qu'une avec une seule ligne lever de plus en plus d'impôts et donner de plus en plus dans le social et faire trop de social appauvri les plus pauvres à qui on donne comme avenir la pitance politicienne et non un avenir de personne responsable.
a écrit le 31/05/2015 à 15:17 :
Réformer pour réformer faudrait-il savoir ce qui est intéressant pour le plus grand nombre , car jusqu'à ce jour cela n'intéressait que des cas particuliers en général la finance , les bayeurs et l'aide à la construction pour que les prix du construit ne baissent pas et j'oublie le financement politique .Pour le plus grand nombre le régime sec .
a écrit le 31/05/2015 à 14:46 :
Sans réforme, pas de productivité donc pas d'emplois car pas de clients. Hollande n'a pas été élu pour réformer mais pour conserver le système qui profite à son électorat. Attendons-nous au pire. Ces Messieurs sont en campagne et la BCE garantit encore la dette française alors rien ne se fera sauf des discours sécuritaires et moralisateurs.
a écrit le 31/05/2015 à 14:11 :
En fait la France est réformable : la première moitié de nos institutions a été créée en 1800-1801 par le premier consul, et le complément en 1944-1945 par le chef du gouvernement de la France libre. 4 ans ce n'est pas beaucoup pour construire un pays. Mais bien évidemment pour que ça arrive il faut que le pays se fracasse d'abord puis fasse confiance à un généralissime pour conjurer sa peur...
a écrit le 31/05/2015 à 13:45 :
C'est hallucinant de voir comment en 8 ans on a réussi à faire croire que le recul des droits des salariés au profit des épargnants est la seule perspective possible.

A croie que Naomie Klein avait raison avec sa stratégie du choc!

La France avait une dette publique de 200% de son PIB en 1945, le pays était partiellement en ruine... et en 1950, soit cinq ans après, cette dette publique avait quasiment disparu!

Il faut arrêter les délires catastrophistes et la manipulation de masse, la France n'a absolument pas besoin de ces réformes libérales absurdes au profit des quelques familles!
Réponse de le 31/05/2015 à 15:50 :
Le PIB France est passé de 5 Mds de dollars en 1939 à 2,5 Mds en 1945.

Le Plan Marshall pour la France a été de 2,7 Mds en 1946.

Le taux de croissance moyen entre 1945 et 1950 a été 20 fois plus fort que maintenant soit 10% annuel.

De 1945 à 1974, tous les budgets ont été votés à l'équilibre. Ce qui limite le recours à l'endettement.

Il y a actuellement en France un demandeur d'emploi supplémentaire toutes les 3 minutes.

Il existe un exemple de pays en Europe qui vote des budgets à l'équilibre, n'a plus besoin de s'endetter et dispose d'un système de protection sociale comparable au nôtre. Je veux parler du 1°PIB de l'UE et de la ZE: l'Allemagne.

Votre théorie est séduisante en apparence, la majorité des français ne disposant pas d'une culture économique avancée, on peut même être tenté d'y croire mais c'est surtout du NEGATIONNISME ECONOMIQUE QUI OUVRE GRANDES LE PORTES A D'AUTRES FORMES PLUS NAUSEABONDES !!
Réponse de le 01/06/2015 à 3:46 :
Mais vous délirez livestrong!

Si vous reprenez l'histoire des faits économiques vous découvrirez que les économies et en particulier la notre ont une énorme résilience aux chocs et que notre crise de 2008 n'est pas grand chose au regard de l'histoire y compris récente.

De 45 à 74 nous avions presque 5% de croissance et "tout le monde était Keynésien" comme l'avouait même Friedman.

Nous avions aussi une banque centrale sous contrôle démocratique qui n'hésitait pas sur la création monétaire et la monétisation de la dette, avec une forte inflation.

La révolution libérale qui a eu lieu partout dans le monde à partir de 1980 (83 en France), est la cause de l'explosion des dettes publiques et du chômage.

35 ans de fables libérales, ou à chaque fois on veut nous faire croire qu'il nous faut plus du remède qui n'a pas fonctionné!

Enfin ,et comme vous semblez faire partie de ces français qui manquent de culture économique, je vous éviterez un passage sur la théorie des jeux (pourtant tristement d'actualité) mais je ne manquerai pas de vous rappeler que la politique économique allemande a été un succès uniquement parce que ses voisins ne l'ont pas imitée. Les suédois, les canadiens, les australiens ont aussi réussi avec de telles politiques. La condition de réussite première, que les débouchés à l'étranger compensent la diminution de la demande intérieure, c'est à dire que les voisins fasse de la relance. Elle ne peut-être généralisée.

J'espère que ce que vous appelez négationnisme économique (banalisant ainsi le négationnisme qui est un réel fléau) ne soit tout simplement que des idées différentes des votre et celles mainstream, mais qu'au final elle soient simplement de la culture économique.
a écrit le 31/05/2015 à 12:49 :
Sacrés Français! Tant que les réformes touchent les autres ils sont d'accord. Mais dès que ça les concerne, qu'ils soient de gauche ou de droite, ils disent non! Réformer les aides sociales ok, mais pas touche au contrat de travail ni aux retraites!
a écrit le 31/05/2015 à 12:27 :
je voudrait bien voir le pourcentage des autres !
a écrit le 31/05/2015 à 12:25 :
Et pourtant c'est le seul capable sans déclencher de grande grèves nationales, les autres feront des réformes seulement pour les amis !
a écrit le 31/05/2015 à 12:15 :
48% des Français lui font confiance pour réformer... Un score dont rêverait Sarkozy !
a écrit le 31/05/2015 à 11:53 :
Plutôt voter Marine, que voter Valls - Les socialos non merci, on a déjà donné.
Réponse de le 31/05/2015 à 16:07 :
Pour l'instant (en fait depuis plusieurs mois), elle est la seule à "tenir la route" dans une logique inégalable.
a écrit le 31/05/2015 à 11:36 :
au vu de ses résultats économiques qui ont relégué la France parmi les plus "besogneux" d'Europe se rapprochant dangereusement de l'Espagne qui elle se relève, il est étonnant de voir que 49% lui font confiance. Il n'a RIEN FAIT des menaces, coups de menton, insultes à ses "ennemis" de l'opposition, MAIS SINON RIEN du vent, blabla.
a écrit le 31/05/2015 à 11:13 :
Le pire est que ce sondage ne juge pas le gouvernement ou premier ministre quel qu'il soit mais l'immobilisme de la société française!
c'est certain qu'avec tous les corporatismes, le conservatisme, les gens attachés au moindre privilège, les égoïsmes qui font passer les intérêts individuels ou de groupes avant l'intérêt général, on ne va pas loin dans ce pays!

En France on ne peut rien essayer: l'écotaxe de la précédente majorité en est la preuve!
un scandale: les gens n'ont rien dit avant mais quand c'était trop tard mais avant que ça fonctionne pour se rembourser, le temps de tester et de voir ce que ça donnait! quel gâchis!
le pire étant que c'est la droite qui a manoeuvré principalement contre ce qu'elle avait voté: le medef, les UMP ont défilé par cars entiers!

donc la France est jugée non réformable par les français: la belle affaire, la grande surprise!!!
Réponse de le 01/06/2015 à 3:41 :
l'ecotaxe qui plaisait tant à certains était seulement la garantie de détruire encore plus d'entreprises et d'emplois !!!!!
a écrit le 31/05/2015 à 11:05 :
Dans le genre sondage inutile on a ici la palme: ???
si sur chaque déclaration, chaque projet de loi, chaque fait et geste on fait un sondage, déjà c'est absolument n'importe quoi!

ensuite genre sondage qui ne veut rien dire: "capable de mener à bien" ?
à partir du moment où il y a un gouvernement et avec une majorité, il peut "mener à bien " les réformes qu'il veut, c'est le principe et surtout le minimum qu'on lui demande!

en fait la question importe peu, compréhensible ou non, logique ou non, on demande un oui ou non sur le gouvernement et son premier ministre et on retrouve des chiffres logiques sinon habituels!
on a pas avancé.

de l'argent dépensé pour rien: pas un privilège d'état apparemment.
a écrit le 31/05/2015 à 11:01 :
CEUX QUI N ONT JAMAIS TRAVAILLER DANS LE PRIVE NE PEUVENT PAS COMPRENDRE LA NECESSITE DE PARTIR PLUS T0T . 60ANS ETAIT UN BON CAP? POURQUOI LAVOIR CHANGER ? 90% DE CES TRAVAILLEURS FISYQUE ARRETENT DE TRAVALLIER EN MAUVAISE SANTE ET 50% MEURTS AVANT D AVOIR 65 ANS. SI LE BUT DE FAIRE DES ECONOMIES COMME CELA C EST ANTIS SOCIAL???
Réponse de le 31/05/2015 à 18:36 :
exusez boi mé comment pailler les retrétes à 60 ans sachart qu'aujourdoui on i arrive pa?? il fot 3 retrétés pour 1 actiffe, donc on fét comman?? merki pour raiponse.
Réponse de le 31/05/2015 à 23:17 :
IL Y AUN INTERVENANT SUR CE SITE QUI REPETE DEPUIS DES MOIS LA SOLUTION QUI EST DE PRENDRE SINPLEMENT 1 % DE DE TAXE SUR TOUTE L ERNERGIE CONSOMEZ EN FRANCE? CELA SUFIRAIS ENBLEMENT A SAUVEZ NOS RETRAITES A 60ANS POUR TOUS???
Réponse de le 01/06/2015 à 3:44 :
1) éssayez déjà d'écrire un français lisible
2) vos taxes vous pouvez les garder, il me semble qu'il y en a suffisament : de quoi crever !!!
a écrit le 31/05/2015 à 10:54 :
VALLS, seul aux commandes avec MACRON OUI, mais sous la férule du futur candidat à l'Elysée (MOI JE) sûrement pas.
a écrit le 31/05/2015 à 10:45 :
Il est très clair que le gouvernement Valls est incapable de redresser la France, Valls ressemble à un sarkodeux brasseur d'air, accessoirement valet des voyous de la finance.
Réponse de le 31/05/2015 à 18:40 :
certes mais un bémol, valls n'est pas Sarko, les résultats du premier nommé sont comme jamais atteints en matière de chômage, de déficits, de....TOUT c'est une calamité, or Sarko a eu à gérer une crise KOLOSSALE et MONDIALE et il s'en est pas mal sorti (dixit des économistes comme Migaud 1er Président de la Cour des comptes), là est la différence qui pour moi Français qui travaille est fondamentale, les deux brassent mais valls dans le vent.
Réponse de le 01/06/2015 à 3:52 :
@@cestclair
Sarkozy a un bilan économique désastreux (1 million de chômeurs, explosion de la dette, effondrement de la compétitivité...), C'est de notoriété publique!

Je ne pense pas que Migaud ait tenu les propos que vous lui attribuez, et de tout façon Migaud n'est pas un économiste... et il est même très mauvais en économie, il a juste une vision de ménagère de moins de 50 ans.
a écrit le 31/05/2015 à 10:36 :
Pour mener a bien des reformes, il faudrait deja qu'elles existent. Or il n'yen a aucune, que des mesurettes destinees a donner a croire qu'on reforme mais on ne fait rien. Valls est un faussaire, point.
Les seules reformes qui vaillent tiennent a reduire le cout du travail, simplifier les licenciements (pour redonner envie d'embaucher) et supprimer lois et contraintes.
Tant qu'on aura pas reformé cela, on restera sans avenir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :