Retraites complémentaires : jusqu'à 18% de baisse de pension

 |  | 262 mots
Lecture 2 min.
L'accord est destiné à renflouer les caisses des régimes complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (tous les autres salariés).
L'accord est destiné à renflouer les caisses des régimes complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (tous les autres salariés). (Crédits : reuters.com)
L'accord signé en octobre prévoit que les assurés Agirc-Arrco percevront une pension moins importante. Au fil des générations, ces pertes s'accentueront.

Les mesures de l'accord d'octobre 2015 sur les retraites complémentaires Agirc-Arrco vont pénaliser les assurés. La baisse de pension pourraient aller jusqu'à 18%, et ces pertes grandiront au fil des générations, selon des simulations du Conseil d'orientation des retraites (COR) dévoilées par Le Figaro mardi.

Selon l'étude du COR citée par le quotidien, "un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu'il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra environ 14,5% de sa pension complémentaire".

Cette perte "s'accentuera au fil des générations pour atteindre plus de 17% pour un cadre né en 1990", et "les salariés non cadres y laisseront un peu plus, soit près de 18% pour la génération 1990".

L'étude, précise Le Figaro, porte sur deux "cas types" fictifs - un salarié et un cadre - permettant de "distinguer les ordres de grandeur des effets" de la réforme.

     | Lire Retraites complémentaires : ce que contient l'accord trouvé entre le patronat et trois syndicats

Plus de 6 milliards d'économie prévus

L'accord destiné à renflouer les caisses des régimes complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (tous les autres salariés), signé en octobre par trois syndicats (CFDT, CFE-CGC et CFTC), prévoit notamment une incitation à travailler plus longtemps via un système de bonus-malus et une moindre revalorisation des retraites.

     | Lire aussi Retraites complémentaires : un bonus/malus sur les pensions dès 2019

Il vise 6,1 milliards d'économies à l'horizon 2020, ce qui limiterait le déficit des régimes à 2,3 milliards d'euros à cette date.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2016 à 8:54 :
Merci monsieur Hollande! Vous, votre retraite ne sera pas amputée!
a écrit le 06/04/2016 à 8:34 :
On augmente le smic ? On réduit les retraites on gel les retraites mais dans les paradis fiscs les gouverneur ils placent leur argents et pas de déclaration au fisc qu'elle moral ?
a écrit le 06/04/2016 à 6:51 :
Et pendant ce temps la les banques trafiquent avec les paradis fiscaux, elle est pas belle la salade ........
a écrit le 05/04/2016 à 23:25 :
Et n'oubliez pas que les retraites complémentaires des salariés du privé doivent payer le déficit des retraites du public!(8 milliards d'€ par an) pour maintenir leurs avantages!!!
a écrit le 05/04/2016 à 18:49 :
essayons d'etre sérieux et de faire une analyse de la question sur la période de trente ans...le système des retraites de cadres a été fortement sécoué depuis des décennies, les mesures ont été prises pour proteger ceux qui étaient à la retraite a partir de 1980...on a fait cotiser tout le monde a 16 % puis on a crée une surtaxation qui n'apportait pas de point... on a fusionné des régimes j'ai vécu tout cela ....peu a peu nous sommes passés d'un projet de 75 à 80 % du dernier salaire (je parle des retraites complémentaires) a 65 70 enfonction des salaires....nos jeunes qui vont partir a la retraite dans les prochaines années vont encore perdre 10 à 20 % et ce n'est pas fini....je ne parle pas de la rétraite secuso qui elle aussi a été laminé...on cotisait a un plafond différent de celui du calcul des points....je ne fais que constater il serait de bon ton qu'un bon journaliste étudie les variations depuis 1973 75 (chocs pétroliers) et on verrait que c'est peut etre pire de ce que j'ai écrit....mais voyons aussi les futurs dégats retraites reduite égale réduction des charges sociales encaissés et surtout perte au niveau de l'impot sur le revenu...donc le futur est délicat a assumer ///mais on oublie que certaines rétraites complémentaires non obligatoire du corem (surtout les instits on perdu 40 % de leur retraite.....) l'euthanasie des retraités est en place...
a écrit le 05/04/2016 à 18:15 :
et encore une fois les somptueuses retraites des élus et anciens présidents , payées par les français, ne seront pas touchées ; vite une réforme de nos institutions !
a écrit le 05/04/2016 à 17:15 :
Un vrai scandale, si ces organismes ne peuvent pas assurer des retraites convenables, qu'ils passent la main. Déjà les retraités cadres avec la réforme Balladur, ont des retraites
nettement moins bonnes que celles de leurs parents, mais nos enfants vont toucher des cacahuètes. Il serait temps d’arrêter le massacre et de privatiser le système. Ce raisonnement vaut aussi pour la sécu, incapable de rembourser correctement surtout en optique et dentaire .
a écrit le 05/04/2016 à 16:50 :
on ne vous dit pas tout (enfin les journalistes dont c'est le métier...)
on oublie de vous dire que les caisses AGRIC & ARCO sont excédentaires sauf que l'état pioche dedans pour payer la retraite de ses fonctionnaires et des intermittents ...
sinon evidemment la caisse des cadres serait largement bénéficiaires des cotisations des cadres !! l'ETAT syphonne la caisse et après nous dit qu'il manque de l'argent ...
C'est ENORME comme d'habitude c'est ceux qui PAYENT (cotisent) qui se font avoir !
Réponse de le 05/04/2016 à 17:40 :
Vos affirmations sont malheureusement fausses . Nous souhaiterions pourtant qu'elle soit vraies pour permettre au système de se rééquilibrer.
a écrit le 05/04/2016 à 16:26 :
Système par répartition mauvais dès le début et voué à l’échec. j'ai 30 ans et je cotis à 100% pour une caisse qui au final dans 35 ou 40 ans ne paiera qu'a 82%? Système par capitalisation est le seul viable dans le temps, sauf que maintenant comment faire marche arrière? impossible !
a écrit le 05/04/2016 à 15:28 :
ma mémé native du Guéret préfecture de la Creuse a réussi cette nuit à passer en HD avec MPEG4 sur son vieux télé avec une connexion péritel pour regarder son émission préférée de BFHEM Bizenes canal 30. Wouah bravo mémé. Mais le problème ma mémé à moi c'est dans les deux ans et des poussière ce sera en vigueur la norme MPEG8 pour le télé Ultra HD. Pauvre mémé à moi. Je vais lui envoyé un guidekeu d'une star tup pour l'aider cette fois là.Pauvre mémé avec tous ces changement
a écrit le 05/04/2016 à 14:29 :
comme d habitude, on ne touche pas les retraites actuels mais on fait payer les jeunes ...
c est pas pres de changer vu que le prochain president va etre Juppe (ne en 1945 !)
Réponse de le 05/04/2016 à 16:25 :
foutaise une bonne partie des cotisations ne vont pas au retraite mais sert a payer les gents a rester chez eux. de peur d une revolution sociale ceci n est qu un pretexte pour toujours travailler plus et en donner le moin possible aux retraites.
a écrit le 05/04/2016 à 13:27 :
Il y aura des lendemains difficiles pour les politiques qui gèrent notre argent.
Nous arriverons a un point de rupture entre ceux qui auront cotisé toutes leur vie (cela reste une obligation et non un choix) et les béneficiaires du Rsa Rmi Apl etc.... qui auront plus de revenus qu'un retraité cadre ou pas. Tout cela financé par les gens qui travaillent
Laissez nous choisir notre retraite!!!! Celle par répartition ne fontionne plus. Confions cette gestion à des personnes crédibles et compétentes et non ä des organisations syndicales qui ne sont plus représentives des salariés français
Revolution ou DIctature Française ä venir
Cordialement
a écrit le 05/04/2016 à 13:04 :
Ne comptons sur aucun président pour que les fonctios et spéciaux fassent les memes sacrifices.
Les spéciaux pompent 8 milliards d'euros au régime général, qui sans eux serait excédentaire. Le calcul de la retraite des fonctios coute 23 milliards d'Euros au budget de l'Etat, en surcroit d'avantages par rapport au privé général. 31 MILLIARDS /AN infligés au régime général qui doit tout financer. 1789 et l'abolition des privilèges à refaire ? C'était raté ?
Réponse de le 05/04/2016 à 13:48 :
Il fallait devenir fonctionnaire lorsque vous en aviez l'occasion.
Réponse de le 05/04/2016 à 14:19 :
Il faudrait plutôt que chaque régime s'équilibre soi même sans aller voler dans la caisse des voisins. Ou s'arrête faute de cotisants.
Réponse de le 07/04/2016 à 5:06 :
Deux conseils à inculquer à nos enfants et petits-enfants :
-Rester en France et essayer d'etre fonctio ou spécio
-L'entreprise, et donc quitter cette France malsaine
a écrit le 05/04/2016 à 10:35 :
C'est le résultat de la fameuse retraite à 60 ans de Mitterrand de 1982. Jamais les régimes ARRCO et AGIRC n'ont été financés pour être distribués à 60 ANS, mais à 65 ANS. Donc depuis 1982 il fallait appliquer un abattement de 20% par an entre 60 et 65 ans sur ces 2 régimes pour assurer leur financement. Pire pour l'AGIRC le déplafonnement constant de la base sécurité sociale ( à plus de 3.000€/mois aujourd'hui) prive cet organisme de beaucoup de cotisants. Maintenant on fait payer l'ineptie des décisions prises par les socialistes aux futurs retraités.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :