Retraites : les syndicats reçus le 7 janvier. Martinez agacé !

 |   |  653  mots
(Crédits : GONZALO FUENTES)
Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a regretté mardi d'avoir appris par la presse le calendrier des discussions sur la réforme des retraites entre le gouvernement et les partenaires sociaux à partir de janvier, et ne sait pas encore s'il s'y rendra.

Pas invité ? "Je n'ai pas reçu d'invitation", a-t-il dit sur France Info, au lendemain de l'annonce par Matignon de concertations tout au long du mois de janvier, après une première rencontre avec tous les partenaires sociaux le 7 sur les questions de pénibilité et de gestion de fin de carrières.

Matignon "fait un communiqué de presse, les syndicats écoutent la radio et apprennent de quoi et avec qui on va discuter. Quand vous invitez quelqu'un, vous ne le faites pas par médias interposés", a-t-il ajouté.

"En quoi la revalorisation des salaires des profs passe par une réforme de la retraite? Il faut les augmenter, ils sont mal payés", a souligné M. Martinez. "En quoi il faut changer le système de retraite pour parler pénibilité? Nous, on est pour élargir les critères de pénibilité", a-t-il ajouté.

Interrogé à plusieurs reprises sur sa participation aux concertations, il a insisté sur le fait qu'il n'avait pas reçu d'invitation.

"De quoi on va discuter ? Je ne sais pas. En fonction des sujets sur la table, nous prendrons la décision" de venir, a ajouté le secrétaire général, dont le syndicat a appelé à une nouvelle mobilisation interprofessionnelle le 9 janvier, notamment avec Force ouvrière, Solidaires et la FSU.

Cette réforme "est d'abord budgétaire, on veut faire des économies", alors qu'un "pays moderne, un pays riche doit consacrer ses richesses au bien-être, à la santé", a-t-il estimé.

Proposer "une méthode de travail"

Les partenaires sociaux seront reçus le 7 janvier par plusieurs membres du gouvernement sur les questions de pénibilité et de gestion de fin de carrière dans le cadre de la réforme des retraites.

Les ministres du Travail et de la Santé, Muriel Pénicaud et Agnès Buzyn, ainsi que les secrétaires d'Etat chargés des Retraites et de l'Action et des Comptes Publics, Laurent Pietraszewski et Olivier Dussopt, débuteront cette concertation avec les partenaires sociaux, qui se poursuivra tout au long du mois de janvier.

Le Premier ministre Edouard Philippe "proposera (...) une méthode de travail" concernant l'équilibre financier du système de retraites durant la "semaine du 6 janvier, après les consultations qu'il poursuivra d'ici là", précise le communiqué de Matignon.

Alors que la mobilisation contre le projet de réforme se poursuit, le gouvernement devait préciser le calendrier de reprise des consultations avec les partenaires sociaux, le projet étant attendu en Conseil des ministres le 22 janvier.

L'exécutif prévoit de concentrer la réunion du 7 janvier sur "quatre objectifs": "Partager les impacts sur l'évolution des seuils relatifs à la pénibilité, renforcer les actions (...) de prévention de la pénibilité", "construire des dispositifs de reconversion pour les salariés exposés longtemps à la pénibilité", et "le maintien dans l'emploi des séniors".

Plusieurs ministres recevront ensuite les organisations syndicales et patronales de leurs secteurs. Olivier Dussopt recevra, durant la deuxième semaine de janvier, les syndicats de la fonction publique sur la retraite progressive et ses conditions de déploiement ainsi que celles relatives à la pénibilité. Agnès Buzyn lancera le 13 janvier avec les syndicats hospitaliers le chantier de l'aménagement des fins de carrière à l'hôpital.

Le tout nouveau secrétaire d'Etat chargé des Retraites Laurent Pietraszewski recevra entre le 7 et le 17 janvier les partenaires sociaux à propos de l'évolution du minimum de pension et des transitions, selon le communiqué de Matignon.

Le Ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer poursuivra quant à lui ses discussions avec les syndicats la semaine du 13 janvier avec pour "objectif de parvenir en juin 2020", à "un protocole d'accord sur des scénarios de revalorisation" pour les carrières des enseignants. Enfin, Frédérique Vidal, ministre de la Recherche, poursuivra du 6 au 17 janvier ses travaux avec les syndicats autour de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2019 à 17:58 :
Comme toujours le seul discours de la cgt est Non à tout. Qui peut croire que du haut de son salaire de cadre cgt payé par les syndiqués, avec derrière lui tous ces pauvres cheminots qui emargent en moyenne à 2000 euros mensuels, qui peut croire qu ils luttent pour l ensemble des salariés du privé qui doivent se contenter d un smic, parfois un peu plus, qui ne bénéficient d aucun des avantages de ces corporations, et qui naïvement croient en la promesse de jours meilleurs que leur grève devraient leur rapporter. Qui va bénéficier de ces cagnottes en ligne ? Ceux qui se saignent pour une vaine solidarité ou ceux qui osent affirmer qu ils ne percevront pas leur 4000 euros de salaire en décembre et se résignent à faire l impasse sur leurs vacances d été. De qui se moque t on ? Bien sûr qu il y a un énorme malaise en France, mais les moyens employés ne vont certainement pas servir l ensemble ses travailleurs. Et dernière chose Messieurs les syndicalistes. : à part le maintien de VOS PRIVILÈGES que proposez-vous et comment le financez vous ? C est tellement facile de faire croire que tout cela est la seule faute du gouvernement. Vous êtes des manipulateurs, vous ne valez pas mieux que ceux que vous critiquez, vous êtes même pire parce ce que vous essayez de faire croire que vous oeuvrez pour le bien GENERAL
a écrit le 29/12/2019 à 21:16 :
Martinez doit dégager car il ne fait qu'appauvrir la France
Sa lutte n’est pas la réforme sur les retraites mais tout simplement il en fait son affaire personnelle contre notre Président M . Macron
Ainsi, Martinez prend en otage des millions de Français pour son ego, c est un véritable scandale
a écrit le 27/12/2019 à 8:38 :
La CGT aurait quand mème pu choisir un responsable national un peu plus évolué que Martinez pour la representer : elle en a !
Il fait pâle figure au niveau discours en comparaison des representants des autres centrales !
Réponse de le 27/12/2019 à 18:05 :
MARTINOV !!! le cynique- Staline du XXIème Siècle, meme pas honte !!!

Les Patrons de la C.G.T- P.CF-L.C.R ont toujours été militants P.C.F-L.C.R
A présent ce sont des ex-militants Communistes : démission tactique qui ne fait vraiment pas illusion.

Bernard Thibault,
Patron de la C.G.T Communiste à part ses cheveux longs, ex-militant Communiste, était bien que " Monsieur toujours Non ",
plus digne, plus intelligent dans le comportement, plus respectueux, et jamais cynique, jamais insolent.

Je me souviens bien d'André Bergeron F.O, Militant SFIO et PS,
qui par la négociation avec Raymond Barre et Giscard, obtenait toujours des avancées, quand les autres CGT Communiste, en foutant bordel, violences, et paralysie, n'obtenaient jamais rien
a écrit le 26/12/2019 à 16:45 :
J'ai vu que le gouvernement Belge avait tenté de mettre en place un système de retraites par points .. bronca générale des salariés et il a dû renoncer ... Les Belges vont pouvoir se foutre de nous ! Nous avions le système le plus développé et le plus efficace d'Europe ... et il est détruit d'un coup.

J'ai une pensée émue pour Ambroise Croizat, ministre du Travail et de la Sécurité sociale entre 1945 et 1947, secrétaire général de la Fédération des travailleurs de la métallurgie CGT.
D'où la campagne de diffamation anti syndicale actuelle ... et la censure complète de tout débat de fond.

Au gouvernement Croizat a dirigé la mise en place du système de protection sociale : assurance maladie, système de retraites, allocations familiales, amélioration du droit du travail, création des comités d'entreprise, de la médecine du travail, réglementation des heures supplémentaires, le statut des mineurs.

En bon ouvrier il est décédé à .. la cinquantaine environ. Le statut des mineurs avançait leur retraite car ils travaillaient trop et dans des conditions minables, ils mouraient de maladies pulmonaires assez tôt.

En 2 ans 1944-1946, Croizat aura fait ce que personne n'avait pu faire avant ou après. Ce système a protégé les Français durant plus de 70 ans. Mais les gouvernements se succèdent et cassent par morceaux ce superbe ensemble au lieu de le compléter, puis en accéléré depuis Sarkozy et surtout Macron. Une revanche des milieux affairistes et Vichystes, qui avaient trahi la France ?
La diffamation ininterrompue de Martinez et des syndicats, par des médias rachetés récemment et qui ont fait Macron, ne manque pas de sel !
Réponse de le 28/12/2019 à 0:10 :
Ambroise Croizat a réussi un "exploit", mettre en place une retraite à 65 ans alors que l'espérance de vie de l"époque était de 67, pas trop dur à financer même avec des cotisations minimes parce que ça faisait grosso modo un pensionné pour plus de 20 actifs. Les paramètres du problème ont quelque peu évolué, voyez-vous. Si on revenait à ceux de 1946, l'heure de la retraite sonnerait vers 75-76 ans.
a écrit le 26/12/2019 à 12:38 :
il faut organiser des manifs pour une retraite a 67 ans pour agacer Martinez et tous ces gauchistes privilegies.ces syndicats sont depasses et sont les restes d'un autre siecle
Réponse de le 26/12/2019 à 17:03 :
"il faut organiser des manifs pour une retraite a 67 ans "

Tu peux toujours le demander à titre personnel à moins que tu sois déjà en retraite comme beaucoup de droiteux ici.
Réponse de le 26/12/2019 à 18:04 :
Chiche !

Le dernière manifestation de soutien à Macron, en réponse aux gilets jaunes , à rassemblé trois pedzouilles et deux paumés.
Même les élus de LAREM se sont défilés, ils ont tous eu piscine.
Les dépassés, comme vous les nommez, sont au moins deux fois plus nombreux que ceux qui approuvent la réforme.

Et pour ce qui est des syndicats, il n'y a guère que le MEDEF qui soutienne encore la réforme sous la forme voulue par Macron et consorts.
Réponse de le 27/12/2019 à 8:40 :
Heureusement que vous etes là pour defendre les acquis sociaux du pays ........avant que le port du clavier ne soit interdit !
a écrit le 26/12/2019 à 10:22 :
Force est de constater que TOUTES LES BASES de tous les syndicats ont voté pour continuer la grève, et ils ont bien raison de contester le projet de casse du système de retraite ;

la CGT n'est pas seule.

Il est désolant de voir que le gouvernement et la majorité de nantis élevés avec des cuillères en argent et sous-vêtements en soie puissent casser l'avenir des jeunes générations, des femmes et des salariés qui ont eu un parcours de difficultés en pointillé.

les pires casseurs ne sont pas dans les banlieues,

les pires casseurs en France sont chez les LaREM Modem ...
a écrit le 26/12/2019 à 9:06 :
le gouvernement joue le pourrissement de la grève , il joue l'opinion publique contre les grévistes , il joue un jeu malsain !
Il a déja en deux ans trés largement dégradé la cohésion du pays : il persiste et signe ! ...... une gestion de pays catastrophique a base d'amateurisme et de mépris démocratique qui en fera le pire gouvernement de la cinquième république .......
Réponse de le 26/12/2019 à 22:09 :
C'est inquiétant ce pays où le président de la république, peut entrer seul en guerre contre le sénat, les élus locaux, l'opposition, tous les syndicats, les ONG, les associations, ... bref tout ce qui fait le pays et rester en place avec la complicité de la police et des magistrats du parquet.

Les opposants politiques sont empêchés de manifester. Quand ils le font ils sont blessés, mutilés en toute impunité par la police. Ils sont arrêtés arbitrairement et jugés de façon expéditive. On les assigne à résidence.

On n'est plus dans l'état de droit.
Réponse de le 28/12/2019 à 7:02 :
ah, parce que la cohésion du pays, après les émeutes, la manif pour tous, les zadistes, le cancer islamiste, l'ampleur du vote extrêmiste-'nihiliste (NPA-LO-LFI-DLF-RN-UPR) , était au beau fixe avant l'arrivée de Macron, sans doute.
a écrit le 26/12/2019 à 8:47 :
Je me pose la question de savoir pourquoi vous ne produisez pas le texte?

Cela montre que ceux qui n'ont pas d'obédiences, de parti ou des accointances corporatiste ne peuvent produire analyse?

Je comprends que vous ne souhaitiez mettre en responsabilité la gouvernance pour ce qu'elle produit, mais comme les 70% qui le subissent, cela montre finalement qu'il y a quelque chose d"étrange dans la situation.
a écrit le 26/12/2019 à 8:46 :
mais quand un executif aussi nul
presente un nouvelle organigrame meme pas fini ni chiffrer..

il faut bien verifier tout les oublies mot cher au legislateur
pour comprendre la veracite des textes
sans oublier que ses amis senateur refuse se projet
ce qui en dit long alors mouton aussi
a écrit le 26/12/2019 à 8:35 :
Ce n'est pas les syndicats qui font la politique de la France, encore moins ce syndicat révolutionnaire qu'est la cgt !! les politiques sont sanctionnés par le pouvoir de suffrage que dispose chaque citoyen ! les responsables des syndicats qui ne représentent d'ailleurs que très peu de salariés ne sont soumis à cette disposition hormis celle de leurs adhérents aux profils moutonniers !!
a écrit le 26/12/2019 à 8:11 :
Pourquoi publie-t-on toujours cette photo de Martinez qui fait peur aux petits enfants?
Ne lui arrive-t-il jamais de sourire?
Réponse de le 26/12/2019 à 12:08 :
Le plus souvent les photos le montrent bien avec son sourire cynique naturel
Réponse de le 26/12/2019 à 16:06 :
" Maman j'aime les animaux, mais j'ai trop peur de celui là. "

" Mon Chéri je comprends pourquoi tu a crié et tant transpiré cette nuit.
Mais Papa et Maman sont tout près de toi, et te protègent "
a écrit le 26/12/2019 à 0:26 :
L'ADN de C.G.T et S.U.D : amertume-agressivité-égocentrisme
a écrit le 25/12/2019 à 23:21 :
Staliniste, Léniniste, polpotiste et puis encore. Les mots ont un sens qui ne définissent en aucun cas la CGT...qui au passage est un syndicat légal...et dont beaucoup de ses adhérents, pendant la guerre, en ont fait plus que les pourfendeurs anonymes cachés derrière des pseudos. Ils en ont fait aussi plus par leur lutte pour l'amélioration du niveau de vie des Français. Sur un plan général sans les Syndicats nous en serions encore au paternalisme du XIXeme. Les temps n'ont pas vraiment changé, patronat et gouvernement ne cessent de vouloir reprendre un à un tous les acquis, promouvoir le travail de nuit, le dimanche, la précarité.
On peut brailler avec la meute, ce n'est pas pour autant qu'elle à raison, c'est surtout plus facile, ça donne bonne conscience.
Le problème n'est pas Martinez ni les syndicats, c'est les Lrem, les sous-fifres du centre pour quelques strapontins,tout ce microcosme noyaute par leurs commanditaires néo libéraux, faiseurs avides de pouvoir et surtout d'argent. Sans les syndicats, ce serait pire. Et le pire, c'est que ça tend malgré tout vers le pire. Le pire n'est jamais sûr...A voir.
Réponse de le 26/12/2019 à 6:59 :
Stratégie et finalité Mélenchon-Martinez-S.U.D-P.C.F-L.C.R-L.O :
celle théorisée par Karl-Marx, qui détruit d'abord l'économie et construit une vie de pénurie, qui ne tient que par la dictature de fer ses dirigeants.
qui eux deviennent des princes.

La C.G.T Extrème-Gauche, n'a jamais, jamais rien obtenu. Pas elle !!
Réponse de le 26/12/2019 à 9:10 :
Si Henri Krazucki méritait un immense respect pour son action, au péril de sa vie, dans la résistance, vous m'excuserez de n'avoir aucun respect pour le mauvais clone de Peppone qui est actuellement à la tête de la CGT.
Réponse de le 26/12/2019 à 17:12 :
Pas de panique,anicet,doris,wendy,Laurine etc. c'est le ou la même.C'est assez courant sur ce site de commentaire.
a écrit le 25/12/2019 à 22:50 :
" Agacé " lui ? Non jamais : BUTE ET CYNIQUE l'individu.

Son seul mot c'est NON.

MARTINSKY HONORERA PLUTOT ! CONSIDERABLEMENT LA REUNION,
PAR SON ABSENCE.

Et puis ! Caramade Martinsky,
tu dois JOUER à la préparation de ton bordel jouissif du 9

Donc " problème d'agenda " Caramade.
a écrit le 25/12/2019 à 21:12 :
" Agacé " : non çà l'arrange. Il nous prend pour des naifs et meme demeurés
Il nous sous estime : nous le connaissons.

Le Bordel est son SEUL jeu Jouissif-Chéri, et celui de son caramade Mélenchon.
a écrit le 25/12/2019 à 20:39 :
A part son EGO, Martinov est-il ? un homme SENSIBLE ?

Exceptée celle du Communiste Staline, ou celle du Dictateur Communiste de :
" République Populaire Démocratique de Corée du Nord "

Il a peu parlé de ses vacances de grand luxe, récemment, avec, et chez ce Caramade :
Honte, de sa vie Princière ? deux semaines durant.
a écrit le 25/12/2019 à 20:10 :
A quoi bon inviter ce crypto communiste ? Il est contre tout et ne propose rien. Pas un mot sur les avantages honteux de ces petits copains... Le contribuable paye chèrement ces cadeaux.
Réponse de le 26/12/2019 à 0:03 :
Quoi qu'on en pense, la CGT fait jeu égal (25%) avec la CFDT (26%) dans la représentation syndicale française.
On sait également que dans certaines branches, c'est la base CFDT ou UNSA qui continue les actions de grêve contre l"avis des directions parisiennes, ce qui à terme pose un problème de représentativité de certaines directions syndicales.

En n'invitant pas les 3/4 des salariés, le gouvernement commettrait une faute de gouvernance de première gradeur.
a écrit le 25/12/2019 à 18:56 :
Sa Majesté Martinov est agacée ? Quelle histoire ! Lénine et Staline ont disparu depuis longtemps. Il faudrait l’avertir que le Communisme ne paie plus et que la CGT n’est qu’un dinosaure qui a survécu par on ne sait quel miracle
a écrit le 25/12/2019 à 18:29 :
toute ressemblance a staline est purement fortuite, car c'est un ultraneoliberal ultra neo et neoultra, comme chacun sait
y a que la gauche pour s'autoriser une analogie avec un bienfaiteur petri du genre humain comme ca!
je pense que par pur opposition ' facon barberossa', le patron du medef devrait se faire une coupe a la frange, avec juste une petite moustache sous le nez, et un pantalon bouffant, pour voir comment les tolerants petris d'humanite a la polpot crient leur indignation et leur haine face a ceux qui refusent le respect des victimes!
a écrit le 25/12/2019 à 17:53 :
Ce dossier retraite est le dossier par excellence de la bordellitude gouvernementale.

Que constatent t-on, que le 1er ministre, son gouvernement et les députés de la majorité LaREM Modem ont des agissements très incohérents, désordonnés, approximatifs,

ils perdent toute crédibilité, et en même temps, ils discréditent totalement et dramatiquement le président ...!
a écrit le 25/12/2019 à 17:16 :
La "pénibilité" ? Mais c'est surtout et pour le moins lui et son challenger Brun, la "pénibilité" !!!
a écrit le 25/12/2019 à 16:45 :
Pourquoi faire attendre jusqu'au 7 janvier. N'y a t'il pas urgence ?
a écrit le 25/12/2019 à 16:40 :
C'est un secret de polichinelle que le durcissement du conflit dans les transports s'explique par la lutte pour la prise de pouvoir au sein de la GGT entre Martinez et Brun le patron de la CGT ferroviaire . Ce dernier jusquauboutiste est prêt à saborder la SNCF pour prendre le siège de Martinez au prochain congrès, sur une ligne ultra-gauche. Les usagers sont les victimes moutonnieres de cette rivalité. Le gouvernement est conscient de cette impasse. Il doit réagir en faisant voter une loi de réquisition car le coût de cette grève se chiffre en millions d'euros .
Réponse de le 25/12/2019 à 18:00 :
Qu'il sèche cette réunion " la chochotte " : on connait ses débuts et fins de rencontres : " Non puis Non "

Ainsi, vous m'apprenez ! qu'il y a à la C.G.T d'extrème gauche communiste,
plus Rouge !!! que Martinez : Le Brun.

Excepté amertume du Fier Martinez, de perdre entres-autres, luxueux bureau aménagé par Le Paon 72000 eur, appart luxueux, voitures, personnels, vigiles

Le pouvoir Sera assez bete, naif et irresponsable pour offrir à Martinez dégagé, et à notre !!! charge, encore une planque fictive à 16000 eur ( comme pour Le Paon : inventé, fictif " conseil de la langue française ". Quel Cout ?

ET L'ACADEMIE FRANCAISE ? c'est l'une de ses Brillantes prérogatives.

LA CGT ET S.U.D, MARXISTES-LENINISTES SE MOQUENT EN PRIVE ET OFF, DE SES ADHERENTS BIEN NAIFS.
Leurs dirigeants vivent dans l'opulence.
Les troupes sont chauffées endoctrinées pour tout déstabiliser l'économie,
plébisciter les dirigeants et asseoir les privilèges royaux de ces dirigeants C.G.T-S.U.D

Combien sont-ils payés en officiel et officieux et occulte, à la citadelle-verrouillée de la distribution de la presse ( érigé en monopole sous peine de paralysie )

Et à l' E.D.F plus riche C.E de FR, pompe à finance de la CGT, C.E au personnel de caste, électricité à prix symbolique pour ouvrir les fenètres quand on a trop chaud.

Arrets " Maladie " : 32 Jours par an en moyenne, pour les syndiqués C.G.T-Sud
en plus de sites de vacances sur les plus beaux sites
a écrit le 25/12/2019 à 15:57 :
grace au climat social ! les motards disent MERCI.. le malus pour les motos n est pas voté
a écrit le 25/12/2019 à 15:13 :
Vous avez dit Monsieur le Président que les militaires donc les Gendarmes aussi perçoivent une "" Pension"" et non une "" Retraite"" et que l'on ni touche pas. J'en déduit que les policiers sont des civils et perçoivent eux une "" Retraite"". Eux devraient être touchés par la réforme des statuts spéciaux pour la retraite.
Je serai curieux de voir comment vous allez vous y prendre pour expliquer aux cheminots cette situation enbigue?
a écrit le 25/12/2019 à 13:53 :
Môôsieur est agacé!!! Quelle mauvaise blague pour lui. Et les centaines de milliers de franciliens qui galèrent depuis 20 jours, les commerçants, les entreprises qu'il met en difficulté, le gâchis économique qu'il génère, ils ne sont pas agacé eux peut être?
Et à quoi bon l'inviter à des négociations puisqu'il est persuadé de détenir à lui seul, l'unique solution: un bon vieux régime marxiste-léniniste d'un autre temps?
Réponse de le 25/12/2019 à 15:34 :
En effet.
Il represente une infime minorité de gros emmerdeurs butés et donc ne mérite gère mieux.
Réponse de le 25/12/2019 à 18:01 :
" les commerçants"

Cela dépend du type de commerce, pour celui de bouche, ça repart bien d’après la TV , les gens attendaient tout simplement le dernier moment pour ce type d'achat qui se périme vite.Dans mon Leclerc ,c'était plein toute la semaine.
a écrit le 25/12/2019 à 11:13 :
Pour se détendre,Martinez doit prendre lui aussi quelques vacances:pourquoi pas au camping du Grau du Roi ou au campanile de Ronchin?
Réponse de le 25/12/2019 à 13:27 :
Lui ! Philippe Marx Lénine, jamais en burn-out, il s'amuse Constamment.

Si vous y tenez ! les C.E de la C.G.T d'extrème-gauche communiste,
Ont des immeubles de vacances partout sur les meilleures vues de FR.

Mais avec ses 4770 eur/net + " commissions et loyers fictifs " = 12920eur/ net par mois : pas encore assez luxe pour lui :

qu'il aille en Palace ou chez son caramade communiste vivant le luxe au sommum ; le dictateur de République Populaire Démocratique de Corée :

accompagné de son Président Rouge, Mélenchon, qui vit dans le luxe ,
dont il sera le Premier Ministre, dans le cadre de leur " Dictature du Prolétariat "
Réponse de le 25/12/2019 à 13:28 :
Lui ! Philippe Marx Lénine, jamais en burn-out, il s'amuse Constamment.

Si vous y tenez ! les C.E de la C.G.T d'extrème-gauche communiste,
Ont des immeubles de vacances partout sur les meilleures vues de FR.

Mais avec ses 4770 eur/net + " commissions et loyers fictifs " = 12920eur/ net par mois : pas encore assez luxe pour lui :

qu'il aille en Palace ou chez son caramade communiste vivant le luxe au summum ; le dictateur de République Populaire Démocratique de Corée :

accompagné de son Président Rouge, Mélenchon, qui vit dans le luxe ,
dont il sera le Premier Ministre, dans le cadre de leur " Dictature du Prolétariat "
Réponse de le 25/12/2019 à 18:06 :
C'est vrai qu'il pourrait en profiter un peu car Elisabeth Borne s'envole en vacances à Marrakech pendant le grève surement pour peaufiner son bronzage du type carotte.
a écrit le 25/12/2019 à 10:06 :
M. Martinez n'est plus à une contre-vérité près...il s'arrange toujours un peu, voir beaucoup, avec la vérité.
a écrit le 25/12/2019 à 9:05 :
M.Martinez est obtus, refuse d'entendre, refuse de comprendre, justifie l'injustifiable, tente de faire exister son organisation par la désorganisation, et massacre les objectifs du dialogue social, qui dès lors ne sert plus à rien. Il faut avancer avec cette réforme qui vise à faire le lien entre 42 régimes sociaux dont la simple gestion coûte plus de 6 milliards par an. La réforme sera votée par nos seuls représentants, à l'Assemblée Nationale, sans M.Martinez, la CGT consolidant son emprise dans une société, la SNCF, vouée à disparaitre. L'ouverture à la concurrence est impérative puisque le service public, qui justifiait les délires budgétaires et financiers, est déficient.
Réponse de le 25/12/2019 à 9:43 :
Vous mélanger les causes et les conséquences pour vous faire une logique! Cette mise à plat n'est pas une demande du peuple français mais de cette administration qu'est l'UE de Bruxelles afin d'uniformiser la zone!
Réponse de le 25/12/2019 à 14:14 :
Laissez Martinez tranquille, lui essaye de nous défendre. Il n'a pas forcément raison sur tout, ni sur les objectifs ni sur la manière, mais au moins on sait-il pour qui il travaille. Macron et Philippe c'est moins sûr. A la base un slogan de campagne " un euro cotisé donne les mêmes droits", simple et efficace, mais en fait complètement absurde puisque tous les métiers ne se valent pas en rémunération ou en pénibilité. Il n'est pas possible de construire un système juste et équitable sur des fondements qui ne le sont pas. Pour exemple, tout monde sait que le personnel hospitalier ou dans l'enseignement a un salaire anormalement faible. Et donc avec ce slogan a la noix, on enfonce le clou, vous avez touché peu pendant votre vie active et bien vous toucherez d'autant moins a la retraite. Les systèmes de retraite différents avaient cette qualité de pouvoir rééquilibrer les choses.
On le voit bien maintenant dans les négociations, la seule solution pour les enseignants serait de leur augmenter leur salaire pour qu'a la fin, ils aient une retraite descente, il il en ait de même pour tous les métiers difficiles que l'on imagine pas faire jusqu'à plus d'âge, puisque si vous travaillez moins longtemps pour cause d'emploi difficile et bien vous avez moins de points a la fin et donc moins de retraite.
J'espère que cette démonstration est claire et montre à quel point le slogan de Macron efficace d'un point de vu électoral est un piège à l'intelligence. Ce n'est pas les idées apparemment simple qui sont les meilleures. En conclusion les gens n'avaient demandés et quand ont veut leur faire soit disant du bien malgré eux, le minimum c'est de leur demander leur avis et d'écouter ce que Macron Philippe appuyés sur leur dogmes ne savent pas faire de toute évidence car malheureusement l'histoire se répète depuis qu'ils sont aux manettes
a écrit le 24/12/2019 à 19:45 :
De ce que nous donne à voir le gouvernement depuis le début de l'affaire "retraite",

c'est que le 1er ministre est brouillon, désordonné dans sa méthode, et approximatif s'agissant des annonces qu'il bavarde ça et là.
a écrit le 24/12/2019 à 19:26 :
De toute façon il n'a rien envie de négocier. Il veut faire tomber l'Etat pour voir s'installer le régime rêve de son syndicat parti politique, un nouvel état soviétiques avec des soviets pour prendre toutes les décisions au nom du peuple, un état à la cubaine. Chacun à ses rêves de nouvel an.
Réponse de le 24/12/2019 à 20:55 :
Cela fait deux ans que l'exécutif sois disant discute de cette réforme.
Au final on nous dit le projet n'est pas bouclé et le commissaire à la réforme est dans la poche des assurances.
Une telle incompétence dans le privé c'est la porte immédiatement.
Référendum révocatoire pour faire tomber ce gouvernement qui se prélasse avec l'argent de nos impôts.
a écrit le 24/12/2019 à 19:13 :
Pas invité ! Staline ! Qu'il n'y aille pas : c'est toujours non à tout,
son commentaire de sortie, est toujours connu d'avance.

Lui c'est un jeu, il s'amuse et ne fait toujours que çà.
a écrit le 24/12/2019 à 17:29 :
Le roi des idées vagues et ... de vagues idées jamais réalisables ! Il n'en faut peut-être pas plus pour convaincre quelques poignées d'irréductibles analphabètes capables de bloquer une économie.
a écrit le 24/12/2019 à 16:34 :
Martinez agacé....pauvre chou. Il n'y a rien à négocier avec lui comme il ferme toutes les portes. Avec la CGT, la France serait encore au moyen-âge. 9% de grévistes à la SNCF et RATP et tout le pays est bloqué par la CGT/FO... pour les seules revendications des conducteurs: pas normal alors que beaucoup seront gagants avec la réforme.
a écrit le 24/12/2019 à 16:17 :
L'intersyndicale a les moyens de généraliser les revendications, de durcir fermement MAINTENANT ...

les chauffeurs routiers, les bagagistes des aéroports, les chauffeurs d'autocars, sont concernés, ils ont un bon timing pour agir aussi,

et faire en sorte que les vacanciers poursuivent leurs vacances en restant ou ils se trouvent au matin du 1er janvier 2020 !!!

être bloqués sur leur lieu de vacance c'est pas le bagne !!! c'est un cas de force majeur ...

les personnels des hopitaux et maisons de retraite, les personnels de l'éducation nationale, les gilets jaunes, etc ...

les étudiants c'est leur avenir qui se joue contre eux avec ce gouvernement ...

les personnels privé aussi sont concernés,

et tous ceux qui se préoccupent pour leurs enfants ... et petits enfants,

ce n'est pas en regardant le feu à la maison qu'ils vont s'en sortir !!!
Réponse de le 24/12/2019 à 21:35 :
ce n'est pas non plus en gavant toujours les mêmes que l'on s'en sortira !!!
a écrit le 24/12/2019 à 15:15 :
Le gouvernement et son président ne dialogue pas, ils communiquent sur le programme imposé par l'UE de Bruxelles! Rien de plus!
Réponse de le 25/12/2019 à 15:51 :
N'importe quoi!
a écrit le 24/12/2019 à 15:03 :
On peut comprendre l'agacement de M. Martinez !

De plus le Gvt doit soumettre dans les prochains jours le projet (que personne n'a vu) au Conseil d'État et ce même projet doit être présenté en Conseil des Ministres le 22 janvier…et pendant ce temps là on va continuer à discuter ! De quoi ? Quelles marges de manœuvres ? Ce matin M. Pietraszewski a fermé quasiment toutes les portes (âge pivot, pénébilité…) C'est véritablement agaçant !
a écrit le 24/12/2019 à 14:33 :
Pour ne participer à rien sauf à mettre la pagaille il n'a pas besoin d'être prévenu
a écrit le 24/12/2019 à 14:26 :
"Quand vous invitez quelqu'un, vous ne le faites pas par médias interposés"

Bah on sait pas il a peut-être pas le forfait international sur son téléphone notre président... puis l'habitude d'utiliser les laquais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :