Macron décide de renoncer à sa future retraite présidentielle

 |  | 232 mots
Lecture 1 min.
Un nouveau mécanisme sera mis en place afin qu'Emmanuel Macron, et les chefs d'Etat qui lui succéderont, bénéficient d'une pension en conformité avec le futur régime universel par points, selon Le Parisien.
Un nouveau mécanisme sera mis en place afin qu'Emmanuel Macron, et les chefs d'Etat qui lui succéderont, bénéficient d'une pension en conformité avec le futur régime universel par points, selon Le Parisien. (Crédits : YVES HERMAN)
Emmanuel Macron a pris la décision de renoncer à la future retraite d'ancien président que lui accorde une loi de 1955.

Emmanuel Macron, confronté à une vive contestation sociale contre son projet d'un système universel de retraite par points, a pris la décision de renoncer à la future retraite d'ancien président que lui accorde une loi de 1955, selon Le Parisien-Aujourd'hui en France à paraître dimanche. En vertu de l'article 19 de la loi du 3 avril 1955, la pension annuelle de retraite d'un ancien président de la République est égale au "traitement indiciaire brut d'un conseiller d'Etat en service ordinaire".

A l'heure actuelle, un conseiller d'Etat touche un traitement indiciaire brut annuel de quelque 75.000 euros. Le montant d'une retraite présidentielle s'élève ainsi à environ 6.000 euros bruts mensuels, qui peuvent être cumulés avec d'autres émoluments provenant d'autres emplois. "Il ne percevra pas cette retraite prévue à la fin de son mandat par la loi, car il estime que cette loi de circonstance a vocation à être normalisée", explique dans Le Parisien un conseiller d'Emmanuel Macron, qui a fêté ses 42 ans samedi.

"Il ne se l'appliquera donc pas. Il ne liquidera pas non plus cette somme lorsqu'il prendra sa retraite. Nous sommes dans une ère où les élus doivent être exemplaires", ajoute ce conseiller. Un nouveau mécanisme sera mis en place afin qu'Emmanuel Macron, et les chefs d'Etat qui lui succéderont, bénéficient d'une pension en conformité avec le futur régime universel par points, selon Le Parisien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2019 à 15:30 :
Non mais c'est une blague!!!
C'est ça qu'il met dans la balance. Son cas personnel!
Un peu de sérieux, enfin quoi.
On parle de dizaines de millions de personnes qui perdront de l'argent dans leur vieux jours.
On parle de fond de pensions à qui profitera la réforme aux détriment des Français ; les mêmes fond de pensions participent officiellement à l'élaboration de le réforme.
On parle d'une réforme égoïste qui met a mal la solidarité et in fine la société Française.

La retraite de Macron on s'en fiche!
C'est quoi son message? Il faut faire des sacrifices regarder je le fais aussi? La bonne blague.
Il n'y a pas de sacrifice à faire. Le système actuel est à l'équilibre, légèrement bénéficiaire même.
L'argent vient du travail, c'est notre argent et nous acceptons que la finance nous le vole sous prétexte que nous avons besoin d'eux
Réponse de le 24/12/2019 à 19:09 :
C'est le fantasme à l'état pur. Expliquez nous comment dans un système à répartition, les fonds de pension peuvent en profiter. Par ailleurs, je vous signale que le système global des retraites n'est pas à l'équilibre, car l'état emprunte tous les ans pour payer les retraites des fonctionnaires et pur combler le manque de 7 Milliards des caisses de la SNCF et de la RATP.
a écrit le 24/12/2019 à 9:30 :
Qu'il fasse ou qu'il ne fasse pas il s'expose à la critique. Personnellement je préfère une retraite généreuse pour le personnel politique assortie d'une interdiction stricte de pantouflage ou de retour d'ascenseur de sociétés qui aurait bénéficier d'avantage de l'élu. Cette pratique contribue largement au discrédit de la classe politique.Et coûte au contribuable bien plus que les retraites en question.
a écrit le 24/12/2019 à 8:27 :
.....présentation fallacieuse d'une pseudo-générosité : les médias sont décidemment TRES complaisants avec le pouvoir !
a écrit le 24/12/2019 à 3:45 :
Les thuriferaires de ce minus sont nombreux. Il creuse, telle une taupe les deficits du pays France et ils applaudissent. Allez comprendre ? Ils auront les impots qui iront avec.
a écrit le 23/12/2019 à 19:56 :
Nous savons tous que le conseil d'état va annuler cette mesure dans six mois pour non-conformité.

Hollande avait essayé de diminuer son salaire de président de 30% par solidarité:le conseil d'état lui a fait un pied de nez en annulant la mesure.
Réponse de le 25/12/2019 à 15:37 :
@élu ps 23/12/2019 19:56
Vous déformez un peu les faits.
Au nom de la séparation des pouvoirs, ce Conseil d'Etat avait retoqué en 2012 (?) la mesure des baisses des salaires du Président et du Premier Ministre car ces mesures avaient été votées au Parlement.
Par la suite, les salaires ont été effectivement baissés par voie réglementaire.
Même chose pour l'annulation de la retraite de notre Président. Soit mesure réglementaire avant son départ, soit tout simplement, le Président ne la demande pas.
Cordialement
a écrit le 23/12/2019 à 17:24 :
Bravo au tout des députés et sénateurs des ministres puis des fonctionnaires !
a écrit le 23/12/2019 à 11:08 :
Abandonner sa retraite ... Macron a raison de constater que

"vu le niveau de ses responsabilités depuis 7 ans *** eh oui 5ans de Macron/Valls/Hollande + 2ans et1/2 de Macron/Philippe ***

ses lourdes responsabilités dans les désordres économiques et sociétaux le disqualifient pour bénéficier d'une grosse retraite à 42 ans ... payées par les contribuables ...

Macron devrait pousser son raisonnement,

constater son échec pour la France, sa gestion CONTRE la France, et dissoudre l'assemblée nationale, limoger le gouvernement Philippe [un Juppé bis de la pire époque], abandonner son poste,

et pourquoi pas démissionner lui même dans un élan de bravoure qui changerai son image de jeune homme immature -)
a écrit le 23/12/2019 à 9:14 :
On est dans le symbolique. A titre perso je trouve que 6220€ brut de retraite même pendant 40 voire 50 ans ce n'est pas cher payé vu le niveau des responsabilités exercées. Pas étonnant qu'on n'arrive pas à trouver des candidats de valeur.
Réponse de le 23/12/2019 à 9:34 :
Entièrement d’accord avec vous.
Arrêtons de contester le salaire et la retraite d’une fonction que nous serions tous pour la plupart, incapable d’assumer
Réponse de le 23/12/2019 à 10:52 :
+ le conseil constitutionnel à 13k€/mois + avantages etc

C'est une pensée très libérale de penser qu'on s'engage en politique sur de simples considérations de salaires comparés privé/public...

C'est passer outre le "salaire" de servir son pays, de le gouverner, d'orienter l'Histoire etc Bref tout ce que le pouvoir apporte comme autres satisfactions et qui le rend si tentant...

De toute façon tout cela est symbolique et permet surement de détourner le regard des régimes spéciaux des sénateurs et parlemantaires, ministres et autres

Peut etre en rendant ces fonctions moins attractives au niveau pécunier, nous aurions des candidats portés par plus de valeurs autres que financières ?
Réponse de le 23/12/2019 à 15:59 :
Oui, 6220 bruts, Delevoye se faisait plus en présidant a temps très partiel (voire partial) un simple réservoir de pensée
a écrit le 23/12/2019 à 9:05 :
Avec le système de points, ça sera un emploi comme un autre, pour chaque euro cotisé.
F.Hollande ne cumule pas 5 ou 6 pensions des divers postes qu'il a occupé ? 5 ans ici, 10 ans là et les pensions sont acquises à plein, 100%, pas besoin de 42 annuités, y a de la magie dans notre pays. :-)
a écrit le 23/12/2019 à 8:23 :
Une présentation TRES flatteuse d'une pseudo - générosité alors qu'il s'agit simplement d'une "ré-ecriture" !
Les médias sont décidemment TRES complaisants ......pour rester modéré !
a écrit le 23/12/2019 à 8:11 :
Tout faux!
Il faut interdire aux anciens presidents de travailler dans le prive!
On ne pas vendre son reseau et son influence.

Sur route la ligne il n a rien compris.

Il ira faire des millions au service du grand capital contre la france et son peuple.
a écrit le 23/12/2019 à 6:11 :
Mais arrêtez avec le salaire de nos élus!
La france en compte 600 000
Dépenses annuel pour les élus locaux 1.2 milliard / an
600 millions / an pour l’assemblée nationale
100 millions / an pour l’Élysée
Soit un tout cumulé de d’un peu moins de 2 milliards / an ....
Cela représente 0,1% du PIB français, (0,2% si on intègre les retraites et autres de tous ces élus ) et 0,5% des dépenses annuelles.
Quand on voit que le déficit annuel moyen de la france est autour de 3,6% du PIB et bien le déficit passerait à 3,4%....
super!!! beaucoup de débats pour une économie ridicule qui ne changerai rien à la situation du pays
a écrit le 22/12/2019 à 20:54 :
Il ne faut pas qu’il renonce à « son droit « ( c’est mérité c’est son droit )
, je vous le dis , il est plus compétent que tous les autres Présidents qui ne servent à rien .
Les anciens Présidents : catégorie : régimes spéciaux....
a écrit le 22/12/2019 à 20:30 :
Il y a une énorme malentendu dans le développement car Macron n' a jamais été président puisque la perte de souveraineté relègue tous les présidents passés et l' actuel au rang de simple figurant, seules les GOPE-de-l'UE ou feuille de route de Bruxelles commandent.
Macron n' est donc que le nième locataire de l' Elysée impuissant comme ses prédécesseurs, cantonné au rôle d' arbitrage sur de rares sujets, représentant de la province France et qui n' a en gros la main sur quasi rien..
Macron reconnait implicitement que ce rôle de commis ne mérite pas retraite, ça reste un bon début et c' est évidemment tant mieux..
a écrit le 22/12/2019 à 19:09 :
Jack a dit : on devrait recruter les futurs serviteurs de l'Etat sur le humilité, leur modestie, leur intelligence combinées, tests dès l'école et de longue durée à l'appui..., y compris en séjour en aide sociale pour apprendre les difficultés des autres et qu'il faut savoir partager !
Réponse de le 22/12/2019 à 20:13 :
Partageons dites vous, alors commençons : A salaire et cotisation égales, age de départ à la retraite identique et retraite identique.
a écrit le 22/12/2019 à 18:33 :
"Il ne percevra pas cette retraite prévue à la fin de son mandat par la loi, car il estime que cette loi de circonstance a vocation à être normalisée"

"Il ne se l'appliquera donc pas. Il ne liquidera pas non plus cette somme lorsqu'il prendra sa retraite. Nous sommes dans une ère où les élus doivent être exemplaires"

Des déclarations à la Bouteflika... mais il est où notre président à qui il dit tout ça ?
a écrit le 22/12/2019 à 18:26 :
Nos grands donneurs de leçon : Hollande, Royal, Toubon, Larcher... et tous les cumulards politicards professionnels feraient bien de s' en inspirer, ou avoir la décence de ne pas la ramener.
a écrit le 22/12/2019 à 18:02 :
"Il ne percevra pas cette retraite prévue à la fin de son mandat par la loi, car il estime que cette loi de circonstance a vocation à être normalisée",

C'est quoi cette phrase?

Croire un patron d'entreprise, qui gère un pays, sans avoir un état de fait des actes, mais l'espérance plausible de chose a faire, mais pas fait au regard de ce qui se passe, sa parole n'engage que ceux qui y croit! et quel vis il va y avoir derrière.

On dirait un type de cité qui fonctionne en jurant sur un livre sacré ou sur la parole de celui qui le croira...

Ce qui pose de toute façon un problème sur sa gouvernance affairiste, car y aura t'il une close de non concurrence lorsque l'on renonce a ces droits?

Du fait, ce type de question normalement ne devrait pas se poser, les actes obligent a constater !
Réponse de le 23/12/2019 à 9:17 :
Je précise aussi que la retraite donc du président, qui a vocation a la protection de ce qui n'est pas le marché, ne sera de fait plus !

Et au vue des accès, disons que la question morale n'existe plus ?

Sachant que les postes d'ambassadeur l'était auparavant, sans salaire seul la fortune permet....

Et puis je n'ai jamais vu que le mandataire d'un poste change lui même les conditions?!

Bref c'est tout a fait étrange comme raisonnement, la question de constitutionnalité est la, non?

Bref tout cela est étrange, l'impréparation des choses est effarante !
a écrit le 22/12/2019 à 17:48 :
Et ?
a écrit le 22/12/2019 à 17:43 :
j'approuve pas toujours sa politique mais force est d'admettre qu'il est cohérent avec sa réforme , on attend que d'autres suivent son exemple (sénateurs) ; les français veulent de l'exemplarité de leurs élus
a écrit le 22/12/2019 à 17:42 :
Cela prouve Au moins que Macron a du cran Contrairement à ses prédécesseurs bien que le calcul politique ne soit jamais loin. Qu’il ait été « taclé » à ce sujet par la présidente des pôles (Ségolène R) c’est inadmissible car elle Même vit sous les ors de la République depuis bientôt 40 ans.
a écrit le 22/12/2019 à 17:10 :
Où est le problème ? Quelqu'un voudrait le faire travailler sans le faire cotiser ni lui ouvrir de droits à la retraite en conséquence ? Qu'est-ce que c'est que ce déchaînement de haine : on est encore en pleine crise immature façon Gilets Jaunes, qui jalousent tout et tous et sont incapables de rien proposer tellement ils sont incapables de s'entendre entre eux sur ce qu'ils veulent ? Il est temps de remettre la France au travail : on ne va pas continuer à payer des impôts pour cette chienlit stérile...
a écrit le 22/12/2019 à 17:01 :
Plein de bonne volonté, mais bien bien hors sol, abattre l'arbre au risque de mieux montrer la forêt.
A t'on besoin de verser des retraites de nababs aux juppé, fabius, toubon, delevoye et a leurs milliers de congeneres? Eux en ont ils seulement besoin? Et que dire des en activité, jouanno qui veut faire debat pour ne pas être instrumentalisée, il y a quelques jours on regardait ici même la fiche havtp de Mme pannier runacher, il y en a qui vivent bien en fance.
Le pire, c'est qu'ils sont tous sinceres, quand il etait a bercy il avait claqué 120.000 euros de frais de bouche en 8 mois, pour notre bien, pareil pour saal, ses 4.000 euros mensuels de taxi, c'etait pour mieux nous servir. La bpi qui depensait 14000 euros en voiture de fonction par employé et par an, là aussi c'etait pour notre bien.
Juju, c'est le present qu'il faut reformer, fait que nos républicains serviteurs,ne vivent pas dans leurs fromages, tel le dervis de jeannot de lafontaine.
Bien bien sincère, mais bien bien bien hors sol
Réponse de le 22/12/2019 à 17:47 :
tout ça pour dire que le problème français, c''est que la normalité d'en haut n'est pas celle d'en bas. On a pas les moyens d'offrir la normalité d'en haut a l'en bas et l'en haut répugne a s'aligner sur la normalité d'en bas. La france est un pays très normalS, avec un S majuscule a la fin, c'est notre grande richesse, et notre malheur aussi. Mais bon on est riche de ça alors on va pas raler hein.

.
a écrit le 22/12/2019 à 16:49 :
Il va arrêter de taper sur la France et les Français. Oui la France à colonisé certains pays comme beaucoup d'autres pays : Angleterre, Allemagne, Italie,Belgique, hollande, Chine,
Irlandais ,Espagnol, Portugais etc Les nouveaux américains ont éliminé les indiens; Même la Russie vient de coloniser une partie de l'Ukraine. Que pense-il de Clovis, de Charlemagne, de Napoléon ? que va il nous trouver comme pénitence.
a écrit le 22/12/2019 à 16:32 :
Tout ex-Président est précieux pour le Conseil Constitutionnel : expérience et expertise sans égal de la Constitution,
Mais Bénévolement !!!
et non pas 13500 eur/mois : Giscard depuis 1981.
C.De Gaulle n'y siégeait pas, Sarkozy-Hollande n'y siègent pas.

Retraite-immenses bureaux- " collaborateurs"- voitures-chauffeurs-avion gratuit 1ère classe- 10 gardes du corps suffisent
a écrit le 22/12/2019 à 15:47 :
"Un nouveau mécanisme sera mis en place afin qu'Emmanuel Macron, et les chefs d'Etat qui lui succéderont, bénéficient d'une pension en conformité avec le futur régime universel par points,"
Mais il ne renonce à rien du tout alors ?


Et par ailleurs, il crache sur l’œuvre civilisatrice de la France. Il se prend vraiment pour Dieu !
Réponse de le 22/12/2019 à 16:35 :
Cinq ans de mandat présidentiel ne donne sûrement pas droit à 45 ans à une retraire de 6400€ par mois avec le régime universel par points.
Réponse de le 22/12/2019 à 17:05 :
Si le PR ne doit pas être au dessus de la loi il ne doit pas non plus être en dessous. 5 ans de travail comme PR doivent légitimement ouvrir des droits à retraite. Et heureusement parce que vu son âge, il nous coûterait encore plus cher que Giscard.
a écrit le 22/12/2019 à 15:43 :
Il n était en rien obliger de le faire . Le président tient le cap de son programme. Bravo
a écrit le 22/12/2019 à 15:25 :
C'est si noble...snif... Alez, on se cotise ?
Quand est ce qu'ils vont arrêter de nous prendre pour des ...
a écrit le 22/12/2019 à 14:55 :
Bravo!On attend avec impatience un geste semblable de la part des députés,sénateurs,ministres et syndicalistes.Tous unis dans la réforme!
Réponse de le 22/12/2019 à 15:53 :
Oui, et toi aussi !
En fait, ne fais rien, il va s'occuper de te sucrer ta retraite. C'est sa grande révolution pour devenir l'égal de Napoléon ou De Gaulle.
Finalement, quand on parle du "petit" qui voulait se faire plus gros qu'un éléphant, ce n'est pas de Sarkozy dont il est question ;-)
a écrit le 22/12/2019 à 14:17 :
Que Macron nous rappelle qu'il appartient à la France du haut qui peut cracher dans la soupe et renoncer à sa retraite n'est pas de nature à calmer les français, qui voient leurs perspectives s'assombrir à chaque réforme.
On s'en fout qu'il renonce à sa retraite, nous on ne renonce pas à la nôtre, parce qu'on en aura besoin !

Macron aurait été plus pertinent s'il avait annoncé renoncer, une fois son mandat terminé, à son chauffeur, à ses gardes du corps, à son secrétariat (et celui de sa femme qui aura aussi droit à une secrétaire) et aux voyages en première classe gratuits...
Réponse de le 22/12/2019 à 15:00 :
Il a le temps d'en reparler d'ici mai 2027.
a écrit le 22/12/2019 à 14:07 :
Démago !... Cependant....
Giscard depuis 40 ans nous aura coûté environ 10 millions d'euros...
a écrit le 22/12/2019 à 14:07 :
Démago !... Cependant....
Giscard depuis 40 ans nous aura coûté environ 10 millions d'euros...
Réponse de le 22/12/2019 à 14:37 :
Rapport avec Giscard? C'est Macron qui renonce à sa retraite.
a écrit le 22/12/2019 à 14:06 :
En voilà un qui renonce à son régime de retraite spécial, parce qu'il n'en a pas vraiment besoin, et qu'il n'est pas assez vieux. Il montre aissi que le régime universel doit être plafonné à 4 fois le SMIC annuel brut soit 72000 euros.
Réponse de le 22/12/2019 à 15:19 :
En reprenant ton raisonnement, je ne prendrais que 4 fois le risque d’un smicard sinon je mets le siège de l’entreprise à l’étranger et dans l’Union européenne....
Réponse de le 22/12/2019 à 16:53 :
Il a renoncé à 6400 euros qui seraient tombés chaque mois à sa sortie de l'Elysée quelque soit son âge et ses activités futures.
Réponse de le 24/12/2019 à 1:45 :
Allez dire cela à Mélenchon dont la retraite sera parait-il de 8500 Euros.
a écrit le 22/12/2019 à 14:00 :
Macron décide de renoncer à sa future retraite présidentielle ... c'est le minimum

Maintenant, les Français attendent que les anciens Présidents, les 1ers Ministres et leurs ministraillons, les Hauts fonctionnaires et les Parlementaires ... renoncent aussi à leurs retraites dorées alors qu'ils plongent la France dans le désastre économique et sociétal depuis 15/20 ans.
a écrit le 22/12/2019 à 13:31 :
Pitoyable politique française, les citoyens s'en fichent complètement que le président liquide ou pas sa retraite, sérieusement ce gouvernement est d'un rare médiocrité dans la lignée de celle de Hollande, totalement nul. Heureusement je suis non-résident depuis très longtemps mais j'ai pitié pour les français en France. Il faut absolument que les Français reprennent leur destin en main et arrête de déléguer des décisions qui les concernent à des charlatans. Trop de politique, trop de blabla inutile.
Réponse de le 22/12/2019 à 14:38 :
Heureusement que nous avons le FredLux qui nous éclaire de sa petite lumière.
a écrit le 22/12/2019 à 13:03 :
Il en parle quand de la suppression des régimes spéciaux des sénateurs, députés, haut fonctionnaires???
Réponse de le 22/12/2019 à 14:38 :
Après votre coup de fil.
a écrit le 22/12/2019 à 12:11 :
Il y en a qui vont trouver à redire et nous expliquer qu'en réalité il a trouvé un autre plan pour toucher d'avantage, quelque chose dans le genre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :