Retraites, travail, dette... : pour Bruno Le Maire, des réformes sont nécessaires

 |  | 384 mots
Lecture 2 min.
Aujourd'hui, on protège les Français, on protège les salariés, on protège les entreprises, mais il faudra le moment venu qu'on retrouve des finances publiques qui soient saines, a averti Bruno Le Maire.
"Aujourd'hui, on protège les Français, on protège les salariés, on protège les entreprises, mais il faudra le moment venu qu'on retrouve des finances publiques qui soient saines", a averti Bruno Le Maire. (Crédits : Reuters)
Le ministre de l'Economie a prévenu qu'il sera nécessaire de réformer le système des retraites une fois la crise sanitaire derrière nous et la reprise de l'économie amorcée. Il en va selon lui de la pérennité du système de protection sociale. ce qui passera par

Il conviendra après la crise de tenir à nouveau les finances publiques, de rembourser la dette et de réformer les retraites, a estimé samedi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. "La réalité a la vie dure et il y a un certain nombre de choses qui doivent rester dans nos grandes orientations politiques", a déclaré le ministre sur BFM TV.

"Une dette, ça se rembourse. Des finances publiques, ça doit être bien tenu", a-t-il souligné. "Aujourd'hui, on protège les Français, on protège les salariés, on protège les entreprises, mais il faudra le moment venu qu'on retrouve des finances publiques qui soient saines", a averti le ministre. "Sur le travail c'est la même chose: nous sommes (...) le pays développé qui travaille le moins. Et dans le même temps, nous sommes le pays qui a le système de protection sociale qui est parmi les plus généreux. Ce n'est plus tenable", a-t-il poursuivi, "et les Français le savent."

"Travailler davantage"

Garder un système de protection sociale généreux et efficace "a un coût", "et si on veut collectivement arriver à se le payer sans que ça pèse sur les retraites des Français (...), il faut qu'on accepte tous ensemble de travailler davantage", a expliqué Bruno Le Maire.

Une telle réforme devra être entreprise "dès que la crise économique sera derrière nous", a-t-il estimé. "Lorsque la machine économique redémarrera, que la croissance sera de retour, oui, il faudra une réforme des retraites", a-t-il affirmé.

"Une dette, ça se rembourse", a-t-il aussi rappelé alors que certains économistes appellent à une annulation de la dette publique contractée pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la pandémie. "Quand on emprunte de l'argent (...), si vous voulez que les gens continuent à vous prêter de l'argent, il faut leur donner une garantie, une seule: vous les rembourserez", a martelé l'hôte de Bercy. "Je ne veux certainement pas être le premier ministre des Finances qui tout d'un coup dit "ben notre dette, on ne la remboursera pas"", a-t-il relevé.

En attendant, "les Français n'ont pas d'inquiétude à avoir sur notre capacité à financer les mesures de soutien", a assuré le ministre de l'Économie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2021 à 13:23 :
quelle ordure
a écrit le 15/02/2021 à 11:33 :
Le ministre de l'Economie devrait prévoir aussi qu'il sera nécessaire de réformer le système des retraites des députés, sénateurs, fonctionnaires ainsi que les privilèges et avantages de cette caste de cinq millions d'assistés que l'on nomme les serviteurs de l'état lorsque l'on voit les 3,5 millions d'euros par an payer par les contribuables français pour entretenir Valéry Giscard d'Estaing, Mitterrand, Sarko, Hollande... une fois la crise sanitaire derrière nous et la reprise de l'économie amorcée. Il en va selon de la pérennité . ce qui passera par aussi par la suppression des postes bidons dans les collectivités territoriales présidents secrétaires je ne sais quoi ou administrations en doublons ou sans utilités... Monsieur Le Maire et vos copains d'assistés réformez-vous avant pour montrer l'exemple aux français du secteur marchant c'est-à-dire du privé !!!!!
Réponse de le 15/02/2021 à 12:05 :
Confondez pas les bas fonctionnaires de l'état qui méritent largement leur petite retraite et ces hauts fonctionnaires que sont les ministres, président, sénat assemblées nationale et européenne et même les préfets qui eux profitent bien, salaires élevés, retraites élevées aussi avec des chauffeurs, gardes du corps ou pour résumer "cerfs de tout genre" a vie... A quoi leur sert leurs salaires et retraites alors qu'ils ont tout de payer? Même leurs vêtements si vous allez dans une boutique vous les payer, eux les marques de luxes doivent se battre pour les habiller et qu'on les voient porter ces vêtements en publique, ça leur fait de la pub...
Réponse de le 16/02/2021 à 4:44 :
D'accord !! Il faut balayer devant sa porte ! Je suis postiere mais.moi tous les matins debout â 4heures je sais pourquoi je suis payée 1600 euros en fin de carriere !
a écrit le 15/02/2021 à 11:10 :
BLM n'a pas digéré sa défaite à la primaire de la droite en 2016 organisée dans la perspective de la présidentielle. Du coup, il se défoule en stigmatisant à outrance les salariés français, vieille recette d'un libéralisme obscurantiste à bout de souffle qui méprise ceux qui créaient de la vraie richesse dans ce pays. Pathétique.
a écrit le 14/02/2021 à 19:44 :
Plutôt que de bousiller notre avenir de retraité, pourquoi ne pas faire une réforme très hautement populaire a savoir baisser le coût de fonctionnement des ministres, du président et des membres du sénat et assemblées nationale et européenne?
Là on ferait de très grosses économies, surtout quand on voit le peu d'efficacité de vos lois...
a écrit le 14/02/2021 à 14:48 :
Les responsables du désastre, l'on sait qui ils sont ;
Monsieur LEMAIRe avec les Parlementaires de la majorité LaREMODEM et leurs suppositoires LR UDI PS vont devoir payer la note eux mêmes, quoi qu'il leur en coute ...
il sera requis de saisir leurs biens personnels et leurs retraites pour payer les dettes de leurs actions au pouvoir.
a écrit le 14/02/2021 à 10:53 :
Sur les réformes des retraites et pour ne parler que de celui-là, il s 'agit de répondre à la feuille de route de Bruxelles mais cette servilité doit reste confidentielle, qui démontrerait que ce gvt ne gouverne en réalité rien ou pas grand chose. Comment est-ce rendu possible à l' insu des français, et pourquoi ?

Le mouvement de contestation du peuple français contre le gouvernement Macron a dernièrement franchi un nouveau palier à la suite de l’annonce d’une nouvelle réforme, portant cette fois-ci sur les retraites.

Or cette réforme avait été anticipée par l’UPR dès le 24 mai 2018, parmi tant d’autres.

Il n’était pas nécessaire d’être devin pour cela, puisqu’il suffisait de consulter les grandes orientations des politiques économiques (GOPÉ) pour la France, publiées le 23 mai 2018 par la Commission européenne.

Comme l’explique l’UPR depuis des années, tous les gouvernements français successifs s’attachent à mettre systématiquement en application les dites « recommandations » contenues dans ces GOPÉ.


Comme il est facile de le constater, le gouvernement français reprend à son compte tous les motifs et arguments de ce texte bruxellois [2] pour justifier sa réforme des retraites auprès de la population.

Le seul motif sur lequel le gouvernement ne s’étale pas concerne le but final de l’opération : réduire le montant global des retraites de 5 milliards, chaque année. Réduction au nom de l’équité, bien entendu.

Sur la base des GOPÉ 2018, comme il le fait chaque année, le gouvernement a donc établi son Programme national de réforme 2019 (PNR), dans lequel on retrouve explicitement les « mesures » qu’il a prises pour répondre précisément à chacune des « recommandations » de la Commission, et à quelle échéance.

Il n' y aura JAMAIS de solutions sans FREXIT..

Lire le dossier d' Hypocrate UPR "Réforme des retraites : double jeu des syndicats ? par Hippocrate. "
a écrit le 14/02/2021 à 10:16 :
Ces déséquilibres sont un choix que les politiques doivent assumer même si la réforme permanente est nécessaire pour s'adapter à la réalité. Si nous regardons les modèles: pour les USA quelque 40% des américains se partagent 1% de leur richesse nationale et sont marginalisés médicalement, en Allemagne 40% des allemands sont marginalisés économiquement et s'en sortent en cumulant les petits boulots, en France le CAC 40GR se porte plutôt bien et nous avons 9 millions de pauvres triste constat. Le problème est politique la France ne produit plus rien et comme le disait Maurice Allais " la crise est dans la mondialisation"....Question, pourquoi former à grand cout des énarques spécialistes de l'administration pour se réveiller un matin avec bientôt 3000 milliards de dettes?
Réponse de le 14/02/2021 à 11:11 :
Ce ne sont pas des mondialistes qu' il faut fabriquer mais des patriotes et mettre enfin à la tête de la France ce qui 'n a plus été fait depuis la parenthèse De Gaulle, quelqu' un qui défend les intérêts de la Nation avec SON programme au lieu d' appliquer celui des autres comme Macron avec celui de l' UE/US. Ou en reformulant qq' un qui soit l' opposé des trois derniers clones proposés par le Bielderberg. Et ça se passe uniquement avec un Frexiteur. Les énarques ne sont que des fonctionnaires au service du système et qui font ce qu' on leur demande de faire sans être partie prenante au sujet..
Réponse de le 14/02/2021 à 19:10 :
@gedeon, descendez un peu de votre rêve patriotique et revenez un peu sur terre.
Comment allez vous le financer votre programme patriotique ??
De Gaulle pouvait alors cpter sur une croissance de pays émergent à la chinoise où tt était permis, même défier les américains sur leur HT niveau de technologie militaire ( bombe A, bombe H, missile stratégique, SNLE, supériorité aérienne, porte avion...).
A la minute même où le frexit sera prononcé avec l'abandon de l'euro et la dette astronomique qu'on trimballe, les spéculateurs vont nous manger, obligeant le pays à réduire immédiatement de 30 à 50% son train de vie ( salaires, retraites, allocations, envolée du chômage non indemnisé ...), avec la quasi guerre civile qui va s'ensuivre !!! Avez vous préparé les Français à ce chaos programmé ???
Réponse de le 15/02/2021 à 1:19 :
le seul véritable intérêt à un frexit c'est une arrêt total à cette ponction publique totalement inutile.
a écrit le 14/02/2021 à 9:28 :
"nous sommes le pays qui a le système de protection sociale qui est parmi les plus généreux. Ce n'est plus tenable", a-t-il poursuivi, "et les Français le savent."

Les français savent aussi qu'ils cotisent pour avoir cette protection.
Réponse de le 15/02/2021 à 12:09 :
On sait surtout que nos cotisation servent plus a fabriquer une piscine de vacances a Macron en plein milieu d'un océan et a changer la vaisselle hors de prix de l’Élysée ou de rembourser les campagnes présidentielles des candidats et "qui nous coûtent un pognon de dingue" que d'aider ceux qui arrivent pas a manger a partir du 10 de chaque mois...
a écrit le 14/02/2021 à 9:24 :
Ce n'est pas vraiment ce que l'on peut appeler un cadeau de Noël. Selon nos confrères de France Bleu, le soir du Réveillon, le 24 décembre, les habitants de la résidence Philippe à Jonzac (Charente-Maritime), ont eu la mauvaise surprise de découvrir que leur ascenseur était tombé en panne. Rien de grave en soi puisque, même en période de fêtes de fin d'année, les résidents s'attendaient tous à une réparation. Mais c'était sans compter sur le fait que les pièces nécessaires à sa réparation devaient être importées de… Chine.

Le directeur d'Habitat17, le bailleur social, le concède, quelque peu gêné : "Les pièces viennent de Chine, et nous ne les aurons qu'au mois de mai." Il l'assure, il ne peut rien faire en attendant.Une situation d'autant plus ubuesque que la majorité des habitants de la résidence sont des personnes âgées. Parmi les 22 logements, les résidents ont entre 59 et 84 ans. En plus de cela, selon France Bleu, deux résidents sont en fauteuil roulant, et sont donc cloués chez eux depuis le 24 décembre.
a écrit le 14/02/2021 à 9:18 :
Ca passe pas, mais ça faisait quand même du bien de l'écrire.
a écrit le 14/02/2021 à 9:17 :
Une réforme du système médical est surtout nécessaire. On voit bien que notre système de santé est à bout de souffle, que la relation médecine de ville-hôpital ne fonctionne pas et que les déserts médicaux s'étendent. Dépassons les corporatisme et les intérêts particuliers dans ce domaine.
Réponse de le 15/02/2021 à 1:24 :
aucune chance, le ponctionnaire nul de l'hopital doit être gavé à vie, même si il est totalement incompétent
a écrit le 14/02/2021 à 9:01 :
D'abord avant tout il faut un nouvelle équipe pour diriger efficacement la France. Ils faut que tous ces canards boiteux partent. On a besoin d'un nouveau souffle.
a écrit le 14/02/2021 à 8:51 :
oui mais celle de l'etat profond
c'est a dire en commençant par le haut de cet etat
ce qui empêche et trouble sa fonction
et pas aller retirer quel que euro a chaque francais
la crise covid la démontré
reduire ce mille feuille de technocrate est indispensable et surtout réindustrialiser le pays
des emploi son preferable au subvention
a écrit le 14/02/2021 à 8:44 :
Avant la réforme des retraites il faut faire la réforme de l’état , réduire les strates, supprimer les agences les comités theodule , arrêter l’assistanat, après on peut regarder les solutions pour les retraites.
Réponse de le 15/02/2021 à 1:27 :
réformer l'Etat c'est d'abord supprimer les ponctionnaires et ça, ce n'est pas pour demain
a écrit le 14/02/2021 à 8:37 :
La "reprise économique"... Allez, fi des mises en garde des corps scientifiques qui disent dans différents domaines que la planète n'en peu plus (covid=contact de l'homme avec un biotope nouveau nous a t on expliqué, sans parler du réchauffement de la planète, du déboisement, de l'épuisement du pétrole, des déchets nucléaires, etc...). On en remet un coup...pour la bonne cause bien sûr; les retraites, la solidarité, etc... (quid des quelques ultra riches qui tirent les ficelles et nous envoient tous au mur ?). Quand nos élites se décideront elles à regarder les choses en face et à prendre les décisions qui s'imposent ? Sauf à vouloir présever les privilèges des ultra riches jusqu'au bout, et tant pis pour tout le monde
a écrit le 14/02/2021 à 7:53 :
Alors, M Bruno Le Maire! Après avoir distribué des milliards d'Euros à tout va, vous commencer à vous dire "Ça sent le brûlé". Vous pensiez remboursé cette astronomique dette par la réforme des retraites. Vous pensez toujours favoriser le patronat.
a écrit le 14/02/2021 à 0:32 :
40 ans dans la meme entreprise c'est fini depuis 1980.
L'espérance de vie a augmenté,
L'instabilité, l'usure mentale et le stress aussi, sauf pour les Fonctios.

Obtenir une retraite à taux plein à partir de 67 ou 65 ans,
les FR y sont massivement opposés ( sondages )
et choisissent ( sondages ) de cotiser plus.

A l'Etat de rembourser sa dette : 102% du P.I.B avant covid, 123% à présent,
PAS au peuple le plus imposés au monde.
Qu'il ait le courage d'affronter sa haute administration QUI GOUVERNE,
en supprimant les mille-feuilles bureaucratiques en tous domaines.
En visant un taux de dépenses publiques ramené à la moyenne de la zone euro sociale-démocrate,
INUTILE ET LAXISTE D'ENCORE ACCROITRE LA PRESSION FISCALE.

MR LE MAIRE MENT : dette remboursée par le surcroit de croissance de l'après covid.
Chaque croissance forte depuis mi-97 a été engloutie simultanément par de la dépense publique EN PLUS, par la bureaucratie à mille-pattes de toutes parts.
a écrit le 13/02/2021 à 21:56 :
il a raison le fonctionnaire énarque ; il va à n'en pas douter réformer le système de retraite ultra privilégié des fonctionnaires et régimes spéciaux qui coûtent un argent fou pris sur le dos du secteur privé . il va aussi arrêter les scandaleux transferts sociaux dont pensions versés aux innombrables tricheurs étrangers qui pillent la Sécurité Sociale en toute impunité .
Réponse de le 15/02/2021 à 1:29 :
ceux qui pillent la sécurité sociale ce sont les ponctionnaires qui la connaissent le mieux
a écrit le 13/02/2021 à 21:48 :
pour Bruno Le Maire, des réformes sont nécessaires...

Bruno ne doit pas trop bavarder sur les réformes nécessaires, il ne sera pas en mesure de mettre en oeuvre quoi que ce soit, quoi qu'il en coute,

dès lors que les Députés colabos du pouvoir depuis 2017 ne seront pas réélus en 2022, ils seront rangés "en même temps" au rang des nuisibles ;

Que Macron soit réélu sur de nouveaux mensonges, ou que ou barbe grise soit élu à sa place, ce sera sans aucune importance,

les Français enverront à l'Assemblée Nationale une majorité de Députés RN et LFI, les seuls à servir utilement la nation Française.

Les LR PS se verront réservé quelques strapontins, le Modem sera anecdotique, Bayrou devra se présenter devant les Juges et vendre ses biens mal acquis.
Réponse de le 13/02/2021 à 23:07 :
""les Français enverront à l'Assemblée Nationale une majorité de Députés RN et LFI, les seuls à servir utilement la nation Française."" Vous rigolez ? 75 % de leur temps sera passé, comme aujourd' hui, à transposer en droit français les ordres de la commission européenne.

Tout candidat qui se déclare pour le maintien dans l’UE, dans l’euro, dans l’OTAN et dans Schengen, sera contraint, quelles que soient ses promesses électorales et son étiquette politique, de poursuivre la politique désastreuse de son prédécesseur, imposée par Bruxelles, Francfort et Washington.

Asselineau ce soir : Source,
"Les « extrémistes » : roues de secours des européistes"..
a écrit le 13/02/2021 à 21:38 :
Décidément, enfoncer les français et détruire l'organisation sociale du pays sont la raison d'être de Macron et tous ses sbires LREM/Modem/PS/UDI/Ecolos. Tout en douce, des mensonges, vrais ou par omission, aucune concertation, aucun débat... un referendum n'en parlons pas, depuis 2005 ils nous punissent . Et dire que les français vont revoter pour ces ... l'an prochain. Prochaine étape : ruiner la France et les français et transformer la France en landers pour une meilleure intégration à l'empire allemand (le vieux rêve allemand enfin réalisé), avec la bénédiction de Bruxelles ?
a écrit le 13/02/2021 à 20:18 :
Et au chapitre des réformes nécessaires, n'oublions pas l'inéligibilité des énarques et des médecins, la limitation de la responsabilité illimitée des maires et des chefs d'entreprise, et l'interdiction des chaines d'information en continue qui nous ont bien bourré le crâne avec leur propagande sanitaire...
a écrit le 13/02/2021 à 20:17 :
Ah bon ? Alors ces confinements vont avoir un coût dans le monde réel ? On nous avait dit que le coût serait pris en charge entièrement par la jeune génération et les suivantes ! Alors maintenant il va falloir passer à la caisse ! Il y a combien à rembourser déjà ? 25 % de points de PIB ça donne dans les 600 milliards soit 10 ans d'impôt sur le revenu c'est bien ça ? Et on rembourse ça comment ? On met la TVA à 40 % pendant 20 ans ? On supprime les retraites ? Pourquoi en mars 2020 vous n'avez pas dit ça : " les gars on va se confiner pour prolonger de quelques mois la vie de quelques pépés et mémés et pour ça on va sortir 600 milliards et après on va venir vous demander de régler la facture en vous saignant aux 4 veines...vous êtes d'accord hein ?"
Réponse de le 15/02/2021 à 1:34 :
en admettant qu'il l'ait dit, qu'est ce que cela aurait changé ???
Réponse de le 15/02/2021 à 15:20 :
@ Bertrand :On a cramé 600 milliards d'euros pour du politiquement correct parce que sans ça on n' aurait confiné que les personnes à risques. Et maintenant ils se pointent avec la facture !
a écrit le 13/02/2021 à 19:57 :
C' est incroyable de lire tous ces commentaires qui traduisent le niveau de détestation des français envers Macron, son gouvernement, ses pratiques. Comment a été installé ce gouvernement ? Par la ruse, non par la triche et les français le sentent.
Réponse de le 13/02/2021 à 23:58 :
Macron est arrivé au pouvoir par un truc qui vous dépasse : cela s'appelle la démocratie. Et si vous appelez cela la ruse, alors c'est que ses adversaires étaient au contraire des triples buses. Vous voteriez pour une triple buse ?
a écrit le 13/02/2021 à 18:53 :
Durant toute cette pandémie, les français ont été enfermés, les commerçants ruinés, les indépendants réduits à devenir des légumes,

seuls les Politocards ont continué à profiter des ors de la République

l'évidence, c'est que les membres de la coalition LREM MODEM PR PS UDI paient eux même sur leurs patrimoines les conséquences de leurs mauvaise gestion ;

ils ont tous accumulé des fortunes pendant que les Français trinquent.
Réponse de le 15/02/2021 à 1:35 :
vous oubliez les ponctionnaires inutiles, rentiers et bandits
a écrit le 13/02/2021 à 18:52 :
"Vous devez payer parce que nous sommes mauvais."

Une rengaine.
a écrit le 13/02/2021 à 18:50 :
Il faut que le "progrès" se transforme en cash pour vous vendre de l'innovation inutile!
a écrit le 13/02/2021 à 18:45 :
L'avenir va être sombre pour notre pays. L'État va devoir tailler à la hache dans les dépenses publiques. C'est également la fin de l'état providence qui s'annonce.
Réponse de le 14/02/2021 à 10:29 :
Le problème est qu'il n'y a aucun plan B.. Hors cet état providence est actuellement un amortisseur..
Réponse de le 15/02/2021 à 1:36 :
si cela pouvait amener à dégager les ponctionnaires bandits, ce serait génial : mais je ne rêve pas
a écrit le 13/02/2021 à 18:21 :
il serait pourrait bien que ce soit lemaire et compagnie qui soient reformer l'an prochain a commencer par Dieu la blonde est en embuscade et bien d'autres cela va etre tres chaud avec toutes les conneries qu'ils nous pondent a commencer par le non confinement que le corps medical reclame a corps et a cris mais Macron s'entete il ne veut pas se dedire quitte a ce que les hopitaux soient completement engorges Dieiu et superieur aux professeurs tout cela va se payer cher on aura de la memoire les elections ne sont pas loin
a écrit le 13/02/2021 à 18:19 :
Une dette, ça se rembourse!!!!! Pas faignant avec l'argent des autres. Qui a explosé la dette à coups de milliards d'Euros! Que ceux qui ont eu des aides, qu'ils aient le courage et rendent publique leur patrimoine.
a écrit le 13/02/2021 à 17:41 :
qu'il commence par réformer le système de retraite des sénateurs, le système de la prise en charge financière de la dépendance ( la France est très en retard sur ce point), et une grosse réforme fiscale pour plus de justice.
a écrit le 13/02/2021 à 17:02 :
La gestion de la pandémie est elle déjà un échec à écouter les appels des élus de la région Est?
a écrit le 13/02/2021 à 16:35 :
En pleine plandémie Le Maire nous ressort les attentes de Bruxelles sur le sujet retraites, démonter, fermer, casser. Ce même Bruxelles qui continue d' exiger de fermer les lits de l' hôpital public en France. Frexit, vite..
Réponse de le 13/02/2021 à 17:25 :
On voit bien en vous l'extrême droite râleuse qui ne sait pas lire, "une fois la crise sanitaire derrière nous et la reprise de l'économie amorcée" ça veut clairement dire qu'ils renoncent.


Sortons de cette france.
Réponse de le 13/02/2021 à 17:42 :
ce même Bruxelles qui autorise l'existence de paradis fiscaux au sein même de l'UE. FREXIT
Réponse de le 13/02/2021 à 18:41 :
@le lapin En pleine plandémie BLM réactive la casse de la France, je comprends que mes propos aient choqué un nobody qui ne sait pas où il va en macronie. Moi d' extrême droite ? Vous "guignolez" mon fils avec vos présupposés d' un âge de pierre..
Réponse de le 13/02/2021 à 19:28 :
@leila :
il ya meme un pardis fiscal français : l'ANDORRE qui vaut bien le LUXEMBOURG ; mais comme c'est 50%français , chut! on le tait .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :