Salaire des patrons : 40 personnalités appellent le gouvernement à serrer la vis

 |   |  419  mots
Jean-Christophe Cambadélis fait partie des signataires de l'appel avec Laurent Berger (CFDT) et la pneumologue Irène Frachon, entre autres.
Jean-Christophe Cambadélis fait partie des signataires de l'appel avec Laurent Berger (CFDT) et la pneumologue Irène Frachon, entre autres. (Crédits : reuters.com)
Dans un appel publié dans Libération, Anne Hidalgo, Jean-Christophe Cambadélis, Philippe Martinez ou encore Nicolas Hulot demandent au gouvernement de légiférer afin de limiter les salaires des patrons. Une initiative qui intervient après les polémiques sur les revenus de Carlos Ghosn et Carlos Tavares.

Quarante personnalités, dont des responsables politiques et syndicaux ou des intellectuels, lancent un appel pour demander au gouvernement de légiférer afin de limiter les salaires des patrons, dans l'édition de Libération à paraître jeudi 19 mai.

"Nous demandons au gouvernement de légiférer pour que désormais, en France, un patron ne puisse pas être rémunéré plus de 100 Smic, soit 1,75 million d'euros par an", écrivent les signataires de cet "appel des 40 au CAC 40".

L'initiative intervient après les polémiques sur les salaires de patrons comme ceux de Renault et PSA Carlos Ghosn et Carlos Tavares, et la menace brandie mardi par le président François Hollande de passer par la loi.

De Cambadélis à Rosanvallon en passant par Montebourg

Parmi les premiers signataires figurent notamment le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, le président PS de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, la maire de Paris Anne Hidalgo, les députés PS Benoît Hamon et Karine Berger ou encore l'ex-ministre Arnaud Montebourg et la députée écologiste Cécile Duflot.

Les responsables syndicaux Laurent Berger (CFDT), Philippe Martinez (CGT), Carole Couvert (CFE-CGC), Luc Bérille (Unsa), Eric Beynel et Cécile Gondard Lalanne (Solidaires) ont également paraphé l'appel, comme l'économiste Thomas Piketty, le militant écologiste Nicolas Hulot, ou le président de l'Unef William Martinet.

Sont aussi signataires les sociologues Dominique Méda et Michel Wieviorka, l'historien Pierre Rosanvallon, la pneumologue Irène Frachon, ou encore l'écrivain et réalisateur Raphaël Glucksman.

L'écart entre le salaire des PDG et le salaire moyen a "explosé"

Dans cet appel à l'initiative du quotidien, assorti d'une pétition en ligne, les signataires estiment que l'on vit "une période inédite dans l'histoire du capitalisme contemporain" avec un écart entre le salaire des PDG et le salaire moyen qui a "explosé".

Ils soulignent que "le gouvernement a fait en 2013 le pari de l'autorégulation et que celui-ci a échoué", relevant "qu'en 2015, la rémunération totale des patrons du CAC 40 a augmenté entre 5 % et 11 % selon les évaluations".

     Lire aussi : La vérité sur les salaires des patrons du CAC 40 en 2015

Vers des mesures de régulation ?

Par ailleurs, mercredi 18 mai, les députés ont adopté en commission le principe selon lequel les votes des assemblées générales d'actionnaires sur les rémunérations des dirigeants d'entreprises seraient contraignants, avant une possible mesure similaire dans le projet de loi Sapin II.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/05/2016 à 15:22 :
DES SOCIALOS QUI DEMANDENT AU GOUVERNEMENT DE GAUCHE DE LEGIFERER DES SALAIRES DES PDG DU PRIVE??????ILS DOIVENT SE REGARDER DANS UNE GLACE CAR CE SONT EUX QUI NE FONT RIEN SE PROMENENT ET NOUS COUTENT TRES TRES CHER?????LA TELE 'LA SNCF'EDF'RATP ECT ....ECT TOUS CES FONCTIONNAIRES;;;CLEMENCEAU DISAIT: SONT COMME LES LIVRES D'UNE BIBLIOTHEQUE:::LES PLUS HAUT PLACES SONT CEUX QUI SERVENT LE MOINS???????
a écrit le 21/05/2016 à 9:24 :
Tant que l'on ne pourra pas greffer un coeur aux patrons et un cerveau, aux footballeurs et artistes, rien ne sera possible !!!
a écrit le 20/05/2016 à 18:40 :
On ne peut pas légiférer sur le salaire des patrons et oublier les sportifs professionnels et autres artistes!
a écrit le 20/05/2016 à 9:35 :
Encore une polémique obsolète pour détourner l'attention des gens des problèmes beaucoup plus importants à résoudre.
C'est du classique.
Cordialement
a écrit le 20/05/2016 à 8:45 :
Tous ces politicards sont jaloux de ne pas gagner autant! Alors il faut niveler par le bas!
a écrit le 20/05/2016 à 8:42 :
Cambadélice est semble-t-il , scandalisé par la rémunération annuelle de Ghosn alors que bizarrement on ne l'a jamais vu choqué par les salaires de sportifs comme les + de 20 millions d'Ibrahimović , qui lui ne construit pas l'avenir de Renault pour les dix , vingt ans à venir , et ne donne pas du travail à des milliers de travailleurs , qui bien sûr aimeraient bien avoir la même paye que Cambadélice!!
a écrit le 20/05/2016 à 8:22 :
en europe tous les gouverneur des banques central ont leur remuneration publier
sauf la France
que cache t'il un arrosage de pot de vin a celui qui a nomme
avec placement des sommes dans un paradis fiscal
a écrit le 19/05/2016 à 18:58 :
La France actuelle, c'est bientôt Moscou des années 50.
On ne peut plus payer en liquide, on ne peut plus rien faire sans son REVENU FISCAL DE REFERENCE ni son COEFFICIENT FAMILLIAL et on impose les gens utiles qui servent ce pays pour faire de la distribution aux inutiles qui votent encore pour LES SOCIALISTES.
ALLO MAIS OU VA-T-ON ?
Réponse de le 19/05/2016 à 23:47 :
nous avons choisi ne l'oublions pas !c'est toujours la fautes des autres voila notre vrai problème
a écrit le 19/05/2016 à 14:44 :
"le gouvernement avait en 2013 fait le pari de l'autorégulation" !!! qui peut croire un seul instant que le CNPF allait imposer quoique ce soit dans ce domaine. Il faut être vraiment doux rêveur pour le penser. Comment peut-on s'étonner que la France "d'en bas" soit désenchantée, voire écoeurée par ce qu'elle voit au quotidien. On veut modifier le code du travail pour censément débloquer un chômage endémique en France, en apportant plus de flexibilité, en offrant la possibilité de rogner sur la rétribution des HS etc etc et d'un autre côté on voit les grands patrons s'octroyer des émoluments astronomiques, avec l'aval du CE et en dépit d'un avis défavorable des actionnaires !!! continuons ainsi et un jour viendra où la coupe sera pleine et la violence explosera véritablement.
Réponse de le 19/05/2016 à 17:10 :
Le CNPF n'existe plus depuis 1998 ! Il est grandement nécessaire d'actualiser le discours... Le problème numéro 1 à traité en France, c'est le chômage, ce n'est pas le salaire des patrons du CAC 40. Un des problèmes suivants, c'est la précarité de certains emplois, et ce n'est toujours pas le salaire des patrons....
a écrit le 19/05/2016 à 14:44 :
Plutôt que d'essayer d'aplatir les hauts salaires qui auront tout le loisir de partir à l'étranger, il serait plus judicieux de faire en sorte de remonter le niveau des bas salaires qui eux sont coincés sur place... Stigmatiser les riches, c'est amusant mais cela n'a jamais sorti de la pauvreté les autres...et quid de nos pseudos "stars" sportives, cinémas ou chanteurs qui s'en foutent pleins les poches sans créer aucune richesse...? C'est une polémique stérile qui fait plaisir au bas peuple tout en évitant de parler des vrais problèmes...
Réponse de le 19/05/2016 à 23:54 :
les célébrités du sport de la chanson ou du cinéma sont adulés et payés par les pauvres. Si ils trouvent cela honteux alors qu'ils les boicottent! pas compliqué non?
a écrit le 19/05/2016 à 14:29 :
Encore une mauvaise idée.
Qui s'est posé cette question ? Pourquoi Peugeot a eu besoin de l'argent prêté par l'Etat ? Est-ce que Hollande et Vals vous ont dit qu'en appliquant les restriction US à l'Iran il privait Peugeot de 500'000 véhicules par an.
Et maintenant il réitèrent avec la Russie et l'Ukraine pendant que les USA commercent en achetant des moteurs de fusées entre autre avec ses pays et se gavent en achetant l'Ukraine (les ministres US et leurs familles), terrains fertiles, pétrole et entreprises intéressantes.
Réponse de le 19/05/2016 à 23:59 :
ils nous prennent pour ce que nous sommes! C'est dur quand nous nous en apercevons, il faut s'y faire car quand on l'est ce n'est pas pour 5 minutes!
a écrit le 19/05/2016 à 14:23 :
Alors que Carlos Ghosn est courtisé par presque toute les entreprises automobiles dans le monde .
Des "CONNOTS" politiques comme il se doit veulent le faire partir à tout prix "par dogme soit disant socialiste" avec un meilleur montant de transfert à la clé alors qu'il est en train d'en faire le 3ème ou 4 éme groupe automobile mondial, Tout ça pour mettre un énarque à la place qui sera à peine moins payé et qui coulera l'entreprise en 2 ou3 ans, les exemples récent de Mmes Gaymard et Lauvergeon devrait vous éclairer.
Par exemplarité diminuons plutôt de moitié les indemnités de ces incapables parasites politiques et énarques qui nuisent à la Nation.
a écrit le 19/05/2016 à 14:11 :
La France a tout pour réussir !
Mais là encore nous nous tirons une balle dans le pied tous les jours.
Non seulement les sieges sociaux vont quitter le pays et payer leurs impôts ailleurs mais le prochain Jack MA ne choisira pas la France pour y vivre !
a écrit le 19/05/2016 à 14:05 :
Le vrai sujet c'est de donner le pouvoir aux actionnaires et non au conseil d'administration sur ces questions. Les actionnaires devraient de temps en temps essayer de confier un mandat social à un candidat qui casse les prix (ça doit se trouver)
pour montrer que finalement cette compétence n'est pas si rare que ça...beaucoup moins rare en tout cas que la compétence d'un grand sportif, d'un grand artiste ou
d'un grand scientifique. Le problème des conseils d'administration c'est qu'ils sont constitués d'ex-patrons, de patrons et de futurs patrons...
a écrit le 19/05/2016 à 13:58 :
Quant un patron du CAC 40 exagère 39 patrons du CAC 40 lui hurle dessus ,
donc 97.5% des patrons sont pour l application de la charte Parisot .
Il n y a pas lieu de légiférer puisqu il s agit que d une infime minorité à chaque fois .
a écrit le 19/05/2016 à 12:50 :
Ces patrons ne coûtent rien aux contribuables et payent énormément d'impôts. Il faudrait surtout réduire les revenus des improductifs salariés et profiteurs de l'état et ça fait du monde, surtout chez les passionnés de la justice sociale. Hollande vit depuis toujours aux frais des contribuables et en retour il démolit le pays. Que dire à son sujet par exemple?
Réponse de le 19/05/2016 à 14:55 :
vous avez raison il y a pléthore de salariés improductifs en France. Citons au hasard le corps médical dans les hôpitaux, les policiers, les gendarmes, les militaires, et tant d'autres qui ne produisent rien, au sens premier du terme, sans parler des retraités ,et qui sont une charge pour la collectivité. Par contre effectivement, les patrons produisent énormément, avec accessoirement la contribution des salariés qu'ils ont sous leurs ordres. Bref ces improductifs, ces profiteurs de l'état sont les maux dont la France souffre. Heureusement que nos grands patrons sont là pour nous donner du baume au coeur.
a écrit le 19/05/2016 à 12:38 :
Des Énarques bien lotis vont utiliser un outil pour serrer la vis!!!! Au secours fuyons, ils vont finir par se blesser s'ils finissent par trouver la bonne clé.
a écrit le 19/05/2016 à 12:14 :
Et dans le même temps on maintient l'inégalité de traitement flagrante entre public et privé sur les salaires, sur les retraites, sur les avantages sociaux ?
Bien sur, il s'agit de mieux imposer aux français l'idée que le salaire n'est pas le résultat d'une valeur ajoutée pour l'activité, pour l'économie mais un dû lié aux heures de présence et à la justice sociale a sens unique. La pieuvre état avale progressivement en France tous les domaines pour mieux se rendre indispensable et incontournable, on sait malheureusement où ça mène........
a écrit le 19/05/2016 à 12:04 :
faut se tenir au courant au lieu de raler :le non cumul des mandats hollande l'a fait
Réponse de le 19/05/2016 à 12:42 :
@gn, alors pas au courant!
Le président François Hollande avait édicté une règle de non-cumul, mais son ministre Jean-Yves Le Drian, par exemple, y fait entorse une fois élu président de région Bretagne. Qu'est ce qu'on dit??
a écrit le 19/05/2016 à 11:35 :
Combien ces 40 vedettes ont-elles crée d'emploi : aucun ou pas loin, a part des emplois de fonctionnaires. Que chacun s'occupe de ce qui le regarde et les vaches seront bien gardées.
a écrit le 19/05/2016 à 10:59 :
Et pas de pétition pour un Ibrahimovitch
qui gagne 15 millions par an net de charges et d'impôts pour jouer
un match de football par semaine pendant huit mois?
a écrit le 19/05/2016 à 10:46 :
Et le serrage de vis pour les indemnités pour les élus, le cumul indécent, les salaires de complaisance pour les copains et copines? Les postes inutiles et coûteux .Pour garder son trône. Ils font quoi? Rien. Nous sommes en France. Ils choisissent et le peuple en paie le prix fiscalement et socialement. Qu'ils balaient devant leur porte.
a écrit le 19/05/2016 à 10:40 :
Et les avantages fiscaux de tous nos députés , en particulier ceux du parlement européen.
Nous avons trop d'élus qui bénéficient de privilèges non justifiés . Avant de s'occuper des
patrons qui eux obtiennent des résultats, ne creusent pas la dette du pays , ces élus devraient commencer par s'appliquer des restrictions de salaires, de voitures de fonction, de transports gratuits etc. Autre remarque, si Vals légifère pour contrôler les revenus de nos patrons, il ne faudra pas longtemps pour que les sièges sociaux quittent la France
et que les patrons exercent leur talent à l'étranger.
a écrit le 19/05/2016 à 9:28 :
Et pour les élus, il n'y a pas de pétition sur le cumul de mandats et les rémunérations qu'ils ont !!!!
a écrit le 19/05/2016 à 8:48 :
que ces personnes qui veulent controler les remuneration des patron nettoye
les leurs cumul de mandat rackett pour certaine election
faire payer les repas conference prive et conseil aux entreprises
donc un certain hulot
a écrit le 19/05/2016 à 8:35 :
inutile de demander si ces memes personnes demanderont a l'etat que les elus ne gagnent pas plus que le smic, se voient interdire le cumul des mandats, les avantages en nature, la possibilite de placer ses copains a la tete de comites theodules, etc...?
si?
apres ft pas raisonner en brut mais en ' net apres impots', c'est plus du tout pareil...
cela dit c'est vrai que certains salaires sont hors de propos, surtout vu les resultats delivres...
a écrit le 19/05/2016 à 8:29 :
De quoi je me Mele ? Les Types qui ont un peu de fric sont dejà partis en belgique ; maintenant cela va etre au tour des sièges de sociètes direction la Hollande. De plus ce n'est pas notre fric c'est le fric des sociètes elles en font ce qu'ils en veulent. à preuve on a bien donné 12.000.000 d'euros à un type qui tape dans un ballon pour un an et personne ne trouve rien à dire . Ce qu'il faut souligner est le fait que les mandataires sociaux sont révocables "ad nutum" du jour au lendemain sans aucune explication, pas d'assedic, ils ne cotisent pas d'ailleurs.
a écrit le 19/05/2016 à 8:19 :
Quand je vois le nom des signataires, ça me fait rigoler... je préfère un Carlos en France qu'un patr drahi en suisse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :