Travail dominical : trois nouvelles zones touristiques à Paris

 |   |  290  mots
Palais des Congrès, Champs-Elysées Montaigne et Bercy-Saint Emilion sont les trois nouvelles zones touristiques créés par l'Etat.
"Palais des Congrès", "Champs-Elysées Montaigne" et "Bercy-Saint Emilion" sont les trois nouvelles zones touristiques créés par l'Etat. (Crédits : Reuters)
Trois nouvelles zones touristiques où les magasins pourront ouvrir le dimanche ont été définies à Paris par l'État, après l'annulation de plusieurs d'entre elles par la justice au début de l'année 2018, selon des arrêtés publiés au Journal officiel ce 24 août.

Moins d'une semaine après la tribune des députés LREM dans Le JDD appelant à aller "plus loin" dans l'ouverture dominicale des commerces, le gouvernement a décidé, ce 24 août, d'ouvrir deux nouvelles zones touristiques internationales (ZIT), telles que prévues par la loi Macron de 2015, où les magasins, sous réserve de la conclusion d'un accord, peuvent ouvrir le dimanche et en soirée jusqu'à minuit.

Les zones "Palais des Congrès", qui s'étend principalement autour de la porte Maillot (XVIIe arrondissement), et "Champs-Elysées Montaigne", qui comporte désormais l'avenue des Ternes, vont bénéficier de l'appellation "Zone touristique internationale (ZTI)".

La troisième zone, "Bercy-Saint Emilion", située dans le XIIe arrondissement, est, elle, créée par arrêté préfectoral et bénéficiera du statut de "zone touristique", et pourra également ouvrir le dimanche.

Quand l'État contourne le tribunal administratif

Avec ces nouvelles zones, l'État contourne des décisions du tribunal administratif qui avait annulé en février puis en avril, les arrêtés de création de trois ZTI : "Saint-Emilion-Bibliothèque" (XIIe-XIIIe arrondissements), "Maillot-Ternes" (XVIIe) et "Olympiades" (XIIIe) - jugeant notamment qu'elles ne "disposaient pas d'un rayonnement international" et qu'elles ne "connaissaient pas d'affluence de touristes exceptionnelle".

"L'objectif était de trouver des solutions légales pour chaque ZTI ayant fait l'objet d'une annulation et de permettre l'ouverture dominicale des commerces concernés", a déclaré la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, Delphine Gény-Stephann.

Une vingtaine de ZTI sont actuellement en activité, dont plus de la moitié à Paris. Des discussions sont en cours pour en créer une nouvelle dans le quartier d'Odéon/Saint-Michel, au cœur de la capitale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/08/2018 à 15:26 :
Il y a une analyse ultérieure, au bout d'un an ou deux, pour savoir si certaines zones n'ont rien vu venir, contrairement aux espérances ? Rester ouvert pour décorer, ça a ses limites.
Souvent des décisions sont prises mais c'est fini, aucun retour d'expérience, contrôle, analyse, l'idée étant déclarée bonne voire excellente à l'origine, ça dev(r)ait réussir (obligatoirement) !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :