Troisième confinement : quels sont les différents scénarios possibles ?

 |  | 728 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : BENOIT TESSIER)
Parmi les options sur la table du gouvernement face à la propagation du virus, un couvre-feu couplé à un confinement seulement les week-ends, ou encore l'allongement des vacances de février avec l'interdiction des déplacements inter-régionaux. Mais l'Élysée veut se donner du temps pour amortir les conséquences sociales et psychologiques, tandis que l'impact économique d'un reconfinement pèsera encore lourdement.

 > VOIR le dossier  - La course à la vaccination

Soucieux de l'impact psychologique auprès de l'opinion d'un troisième confinement, l'exécutif a choisi de se donner du temps. Si il ne maîtrise l'évolution des virus, il veut en effet pouvoir anticiper les réactions des Français. C'est à la suite du Conseil de défense de ce mercredi qu'il devrait y voir plus clair sur sa stratégie, visant à donner un nouveau tour de vis de restrictions face au Covid-19. D'ores et déjà, à l'issue de ce Conseil, il a acté que le couvre-feu national à 18h00 "ne freine pas suffisamment" la propagation du virus.

Avant de trancher, "différents scénarios" sont donc à l'étude, a indiqué le porte-parole Gabriel Attal. Ceux-ci vont "du maintien du cadre actuel", piste qu'il a jugée "peu probable", jusqu'à "un confinement très serré".

Entre ces deux bornes, sont évoqués la possibilité d'un couvre-feu couplé à un confinement seulement les week-ends, ou encore l'allongement des vacances de février avec l'interdiction des déplacements inter-régionaux, selon une source gouvernementale.

Lire aussi : Consommer ou épargner ? au vu des chiffres de janvier, les Français n'ont vraiment pas le moral

La recherche d'un « point d'équilibre »

Pris entre les chiffres de la crise économique et les conseils sanitaires, le président Emmanuel Macron a demandé "des analyses supplémentaires" sur ces différents scénarios avant de prendre des décisions, a précisé M. Attal lors du compte-rendu du Conseil des ministres. Parmi celles-ci, les résultats d'une étude sur la prévalence du variant anglais, et sur le détail des effets du couvre-feu à 18h00 en vigueur nationalement depuis 10 jours désormais.

Afin de préparer le terrain avant une décision, Jean Castex mènera jeudi et vendredi une série de consultations: présidents de groupes du Sénat, de l'Assemblée nationale, représentants des associations d'élus et partenaires sociaux seront entendus par visio-conférences.

L'exécutif, qui pourrait tenir un nouveau Conseil de défense sanitaire ce week-end, cherche un "point d'équilibre", avec la nécessité de "protéger les Français" sans toutefois "mettre le pays sous cloche", a expliqué le patron des députés LREM Christophe Castaner, en notant au passage que "les élèves doivent pouvoir aller à l'école".

Le nombre de patients hospitalisés a continué d'augmenter mardi, à 27.005, dont 3.071 en réanimation (2.829 une semaine plus tôt), selon Santé publique France, et 352 décès supplémentaires ont été répertoriés à l'hôpital, portant le nombre total de morts causées par l'épidémie à 74.106 en France. Soit nettement moins qu'au Royaume-Uni, à la population comparable, qui a été mardi le premier pays européen à passer la barre des 100.000 morts du Covid.

Les projections des courbes du variant

Mais la progression du variant anglais, particulièrement contagieux, et qui a représenté 9,4% des cas dépistés en Ile-de-France entre le 11 et le 21 janvier, augure d'une prochaine hausse "très significative" du nombre de malades, estiment des médecins de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Pour tenter de limiter sa propagation, de nouvelles restrictions pour les déplacements internationaux sont également sur la table, a confirmé M. Attal, alors que l'Allemagne envisage, comme Israël, de réduire "presque à néant" le trafic international aérien à destination de son territoire.

Parmi les pistes discutées au niveau européen selon M. Attal, "des sanctions contre des compagnies aériennes qui opéreraient avec des pays extérieurs à l'Union européenne et qui ne respecteraient pas les règles qui ont été fixées", comme l'obligation de présenter un test PCR négatif.

Quant aux étudiants, Jean Castex s'est interrogé de manière très prudente lors d'un appel au Youtubeur Gaspard Guermonprez sur la possibilité de les "faire entrer dans les exceptions" en cas de reconfinement pour remplir la promesse d'Emmanuel Macron d'un retour un jour par semaine à l'université.

D'un point de vue économique, Bercy évalue de 10% à 18% la perte d'activité qu'un troisième confinement pourrait entraîner selon le degré de restrictions appliquées.

Au total, près de 1,2 million d'injections ont été réalisées, seconde dose comprise, depuis le début de la campagne lancée fin décembre.

Lire aussi : Un reconfinement causerait une perte d'activité entre 10% et 18%, selon Bercy

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2021 à 13:19 :
Y a des vaccins mais pas de vaccination
Le covid mute donc change tout le temps , aucun expert n’a le droit d’expliquer que les mutations naturelles d’un virus , peuvent affaiblir ce virus
mais non «  ce virus «  se renforce !
Cette situation mondiale est un pourrissement de cette situation pour une raison économique ni plus ni moins

C’est quoi la prochaine étape ?
Essayer les armes IA sur les civils mondiaux ?
Réponse de le 29/01/2021 à 11:19 :
Pour les armes sur la population c'est déjà fait depuis plusieurs années, combien on perdu un oeil sans raison avec l'utilisation des LBD?
a écrit le 28/01/2021 à 10:53 :
En fin de compte ce n'est ce qui va être fait qui inquiète, mais le résultat a l'issue de cette décision! C'est la dernière cartouche!
Réponse de le 29/01/2021 à 11:20 :
La dernière cartouche est grillé depuis 2017, 2022 sera l'année d'explusion de LaREM comme 2017 l'avait été contre le PS et LR
a écrit le 28/01/2021 à 10:02 :
Le confinement est nécessaire parce qu'une épidémie redoutable est en cours et qu'il faut la ralentir pour permettre au système de soins de rester efficace. Ceci dit, les résistances à des mesures en faveur de l'intérêt général montrent à quel point les solidarités sont fragiles. Les discours négationnistes et démagogiques, en vue de se placer pour les prochaines élections devraient disqualifier ceux qui les prononcent, mais c'est le contraire qui se produit. Pourquoi ? Parce que les Français ne sont pas loyalement informés et qu'ils n'ont plus confiance en personne, parce que les médias télévisuels sont sous la coupe de financiers sans scrupules ayant chacun un poulain à promouvoir pour leurs affaires, parce que l'Etat, ce n'est pas nous, mais le prince-président et ses sponsors.
Réponse de le 28/01/2021 à 12:11 :
Le confinement a la chinoise, oui ça marche, pas celui a la française comme en mars dernier où tu vas faire tes courses avec ton autoattestation dans la poche et ou les salariés de carrouf vont bosser en métro avec leur attestation perso et celle de l'l'employeur sinon, paf une prune, désolé, c''est ridicule.
OK un vrai confinement, mais avec les membres de la cellule locale de LAREM qui déposent de la bouffe devant la porte de tous les citoyens. Juju et LAREM en ont ils les moyens?
Confinement inefficace ET ruine du pays, double peine.
a écrit le 28/01/2021 à 8:49 :
Je vois bien qu'autour de moi l'adhésion à ce troisième confinement est minime, pour ne pas dire nulle. Peu à peu, la déprime se transforme en colère. Et comme ce n'est pas les numéros verts et les chèques psychiatrie qui changeront quoi que ce soit, il faudra bien que cette colère sorte un jour d'une manière ou d'une autre, dans la rue et/ou dans les urnes.
a écrit le 28/01/2021 à 8:41 :
Pour l'instant ils ont réussi à tenir une semaine de plus que d'habitude à la pression des médias de masse, ça fait plaisir mais vous pouvez faire mieux, normalement la FRance est une nation souveraine indépendante des intérêts privés et publics.
a écrit le 28/01/2021 à 7:25 :
le constat est que ce gouvernement a tout faut
les moyens hospitalier non revus a la hausse
les mensonges du ministre de tutelle
doivent avant de reconfiner les francais ejecter ces personnes nefaste
privilegier les testes qui coute plus cher que de vacciner
et ou est le service des armees qui serait une arme efficace pour vacciner
a écrit le 28/01/2021 à 3:41 :
L'actualité événementielle est un terrain de manoeuvres où s'essaient nombre de bidasses du dimanche même les plus ignorants du maniement des armes. Dans ma jeunesse, j'ai eu l'occasion de voir des visages explosés, des membres arrachés, des bouts de chairs volatilisés... notamment sur de jeunes ignorants croyant pouvoir manipuler des explosifs qu'ils estimaient inoffensifs.
Et...
Comme pour le maniement des armes, s'il y a une chose dont chacun devrait bien prendre garde, c'est de ne pas ramener sa science à tous propos sans connaître le problème évoqué à fond de manière sûre et prouvée. Autant se taire, cela limiterait les dégâts.

Eviter une cacophonie d'avis divergents sans fondement et sans intelligence serait aussi des plus bénéfique à la tranquillité d'esprit des foules.
Cette cacophonie de rumeurs les plus infondées les unes que les autres me fait penser au siège de Paris opéré par le mal nommé hérétique béarnais à la fin du XVI° siècle où les plus fausses accusations et affirmations ont fait mourir de faim, de froid et de maladie près du tiers de sa population sous la bénédiction des ecclésiastiques suppôts de l'inquisition espagnole et prônant les nourritures célestes.
Ce qui provoque le plus de dégâts et de fins tragiques est bien l'affolement des foules provoquée par les nouvelles les plus fausses et les plus folles.

Laissons le gouvernement oeuvrer dans une partition des plus difficiles ou personne, absolument personne, n'est capable de prédire l'avenir même en lisant dans les marcs de café. Exit les Nostradamus de tous poils. Je suis même étonné qu'un prédicateur zélé n'ait pas prévu la fin de l'humanité.
Après l'inefficacité des masques, des gestes barrières, des couvres-feu, des confinements, que vont encore nous inventer les ridicules démangés de la contestation systématique épaulés par des journalistes en mal de copie ?

Même avec nombre de couac, je reconnais volontiers au gouvernement les meilleurs intentions et une application à bien faire que nous n'avions plus connu depuis longtemps. Et si les résultats ne sont pas plus rapides, favorables et décisifs, c'est bien parce que rien n'est facile et prévisible.

Il est estimé que nous pourrions sortir de la pandémie par la vaccination massive... est ce bien sûr tant tous ignorent encore aujourd'hui si une mutation ou un nouveau virus ne viendra pas contrecarrer la donne. Mais il s'agit d'autre chose, une autre calamité et je dois me retourner ces quelques conseils et paroles à moi-même.

Inutile d'extrapoler. Contentons nous de faire face comme le fait le gouvernement et ne lui compliquons pas la tâche. Lorsque tout sera fini, il sera temps alors d'en tirer un bilan et de remarquer les égarements et les carences... Pas avant.
Réponse de le 28/01/2021 à 8:39 :
Autant ce torrent de critiques est en effet totalement injustifié vu la singularité de cette crise, autant un endettement qui explose à vu d'oeil et que la jeune génération déjà bien mal barrée, on va pas tout résumer yen a trop, devra forcément rembourser dixit nos politiciens ne peut que nous questionner.

Bien vu ce commentaire mais à l'ère d'internet ça manque encore de liberté tout ça hein et cet oubli permanent chez les thiruféraires de cette notion capitale reste toujours profondément inquiétant. Mais bon sang qu'est-ce qui vous fait peur dans cette notion de liberté ? De vérité même tout simplement qui est le début de la liberté.
a écrit le 27/01/2021 à 23:30 :
Il y en a marre des confinements qui ne servent à rien. Que l'état s'occupe des personnes à risques c'est à dire des anciens de plus de 70 ans, les protège et laisse tranquille les autres. Ces incompétents à la tête de l'état veulent seulement protéger leurs électeurs de 2022, les anciens qui votent massivement Macron en massacrant les jeunes et moins jeunes. Briatore raconte à la TV Italienne l'argent qu'il reçoit, 1,5M€ de l'état français pour gène dans ses activités. La gabegie est au maximum, open bar mais les jeunes souffrent ainsi que les modestes mais ils s'en foutent... ils ne votent pas Macron. Alors, la désobéissance civile? il va falloir y réfléchir sérieusement.
Réponse de le 28/01/2021 à 8:55 :
Il y en a surtout marre des jeanluc omniscient qui serait chef d'escadrille si..
.
Si vous n' avez encore intégré que si nous sommes dans cette situation 1 an après l' apparition de cette pandémie c' est bien grâce aux crétins de compétition tel que les jeanluc..
.
Il serait salutaire que la tribune ferme ses rubriques commentaires.
Il se débite assez d'ânneries ailleurs dans les réseaux associaux qu'il n' est guère besoin d'en laisser gîte ici.
a écrit le 27/01/2021 à 21:45 :
C'est une photo de 1940 ,non ?
a écrit le 27/01/2021 à 18:36 :
Les données les études sur l'efficacité de leurs mesures, les chiffres sur lesquels ils s'appuient ils pourraient les publier ou c'est secret défense pour pas que les chinois en profitent?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :