Tromelin : le gag s'achève

 |  | 740 mots
Lecture 4 min.
e gouvernement a décidé de retirer de l'ordre du jour de l'Assemblée nationale la ratification de l'accord de cogestion de l'île de Tromelin avec l'Ile Maurice.
e gouvernement a décidé de retirer de l'ordre du jour de l'Assemblée nationale la ratification de l'accord de cogestion de l'île de Tromelin avec l'Ile Maurice. (Crédits : Reuters)
Sous la pression de trois députés et d'une pétition signée par 11.000 personnes, le gouvernement a décidé de retirer de l’ordre du jour de l’Assemblée nationale la ratification du traité de cogestion de l’île de Tromelin avec l'Ile Maurice.

On ne touche pas à Tromelin ! Peu importe que la France ne fasse rien, ou pas grand chose de cette île - et des autres - qui sont les confettis de notre ancien empire. Peu importe que la France ne fasse rien des zones d'expansion économiques qui sont attachés à territoire ultra-marins. L'essentiel est sauf : l'ilot de Tromelin situé à 535 kilomètres au nord de l'île de La Réunion, actuellement administré par les Terres Australes et Antarctiques Françaises, ne sera pas cogéré par la France et l'Ile Maurice. C'est pourtant ce que prévoyait le traité de 2010, fruit de négociations entamées depuis 2002, et que l'Assemblée nationale devait examiner et voter mercredi.

Trois parlementaires, 11.000 signatures et le FN font plier le gouvernement

Le gouvernement a décidé de retirer de l'ordre du jour la ratification de cet accord. "Nous nous félicitons que le gouvernement ait écouté nos légitimes arguments, entendu l'exceptionnelle mobilisation populaire (pétition signée par plus de 11.000 personnes en quelques jours) et les très nombreux messages de soutien, et qu'il ait finalement fait preuve de sagesse en retirant de l'ordre du jour de l'Assemblée nationale la ratification de cet inique et dangereux traité de cogestion de l'île de Tromelin", expliquent dans un communiqué de presse Philippe Folliot, le député UDI du Tarn, Laurent Furst, le député Les Républicains du Bas-Rhin et Gilbert Le Bris, le député PS du Finistère.

L'élection présidentielle et les élections législatives en point de mire

Tout à leur joie en ce jour de victoire, ils se permettent même de donner quelques conseils à l'exécutif. "Nous remercions toutes celles et ceux qui nous ont aidé et soutenu dans ce combat. Nous resterons particulièrement vigilants pour la suite et encourageons la France à éventuellement engager des négociations avec la République de Maurice pour établir un nouvel accord plus respectueux de la pleine souveraineté française. La République demeure une et indivisible !", poursuivent les parlementaires.

Aux pressions de ces trois parlementaires et de cette pétition s'ajoutent celles formulées par le Front national, tout heureux de profiter de cette aubaine. L'élection présidentielle et les élections législatives se gagneront-elles à Tromelin ?

Que prévoyait l'accord  ?

Que les choses soient  bien claires l'accord n'envisageait pas de transfert de souveraineté. En aucun cas.

Le drapeau français devait continuer de flotter sur ce bout de terre des Iles Eparses difficile d'accès, sans eau potable et impropre à la culture car balayé par des vents le plus souvent violents. Il prévoyait un exercice en commun de certaines compétences dans les domaines économique, archéologique et environnemental.

Avec cet accord de cogestion, la France entendait mettre de l'ordre sur la gestion des réserves halieutiques de Tromelin. En effet, s'estimant propriétaire de droit et non de jure de l'île, le gouvernement mauricien a autorisé des thoniers asiatiques à pêcher plus que de raison. Les recours contre les thoniers étant longs, coûteux et administrativement compliqués, ils ne sont que rarement punis. Avec cet accord de cogestion, la France espérait résoudre ce problème de pillage sans perdre la main sur les ressources potentielles en pétrole et en gaz situées dans les sous-sols du canal du Mozambique.

Toutefois, il serait faux de nier les intentions de l'île Maurice. Dans une note verbale du gouvernement de Port-Louis adressée en 2011 à l'Organisation des Nations Unies, l'Île Maurice considérait alors "qu'elle exerce une souveraineté pleine et complète sur l'île de Tromelin y compris ses zones maritimes". Pour Philippe Folliot, l'approbation de ce traité ne devait constituer qu'une première étape pour récupérer la pleine et unique souveraineté sur ce territoire. Les déclarations du Premier Ministre Mauricien Sir Anerood Jugnauth à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU en 2015, abondent dans ce sens : "Je souhaite une solution rapide sur ce désaccord avec la France [...] Nous savons pouvoir compter sur la noblesse de la France et ses idéaux de justice et de fraternité pour que la République de Maurice puisse exercer sa souveraineté effective sur Tromelin". Mais entre les déclarations de l'exécutif mauricien et les faits, la différence est grande. Ainsi, l'Île Maurice n'avait pas encore lancé de processus de ratification de cet accord de 2010... Contrairement à la France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2017 à 7:59 :
Si nos politiciens ne se détestaient pas autant, ils auraient une attitude et des accents beaucoup plus proches d'une Theresa MAY que de ces gémissements d'impuissance qui bradent la France depuis tant d'années.
a écrit le 18/01/2017 à 6:15 :
Patex. Je n'aurai pas dis mieux.
a écrit le 17/01/2017 à 21:09 :
La France a encore une Marine Nationale, oui ou non ? Et dans laquelle j'ai eu l'honneur
de servir. Alors si des pêcheurs Asiatiques, soit disant autorisés par les Mauriciens, se permettent de venir pècher dans nos eaux, a quoi servent les canons et les torpilles de
nos corvettes ?
a écrit le 17/01/2017 à 19:58 :
Le FN n'a rien à voir avec le retrait du texte de l'ordre du jour... sur les 3 députés "frondeurs", deux appartiennent au PS et un aux républicains... j'ai rarement lu une conclusion aussi débile sur la tribune, et je m'étonne d'en lire une pareille aujourd'hui !!
a écrit le 17/01/2017 à 19:05 :
Chirac, Hollande ont bien faillit dans la gestion de notre Pays avec 10 millions de personnes privés d'emploi ! (en comptant toutes les catégories de chômeurs, en comptant tout ceux et celles flanqués dans des pseudo-formations et des pseudo-insertions, ceux flanqués malgré eux en prés/retraite, les domiens privés d'emplois...), en comptant les 200 000 autres français et bi-nationaux oubliés qui sont à la rue, sans abris, à la soupe populaire et qui bravent le froid quasi polaire en ce moment !, ceux non comptabilisés qui s'obligent à mendier, se prostituer pour avoir de quoi vivoter, se payer un loyer et pour poursuivre une formation..., ceux tomiens privés d'emploi et qui ne sont jamais comptabilisés,... ! ...et voilà, que maintenant ils ont décidés de se débarrasser d'un petit morceau de France, sans consulter par référendum la Nation toute entière !! et, en premier lieu les Réunionnais et Mahorais de Mayotte !!! c'est insensé..., à la Bastille !!! et si, nous peuple français avions décidez sans dire mot Président Hollande, de revendre le Palais de l'Elysée et ses autres résidences à tulles, en paca...!!!. Plus sérieusement, il faudrait que Tromelin et les îles Eparses, aux vues de la proximité géographique, de l'Histoire soient des dépendances régionales de La Réunion, et que La Réunion et Mayotte se voient bénéficier d'une présence douanière et de la marine nationale encore plus forte, afin de couvrir l'ensemble de ce vaste espace maritime stratégique et économique en plein Océan indien, 'proche' des côtes africaines et, de nos anciennes dépendances que furent Madagascar, Grandes Comores, Seychelles, Rodrigues et Maurice !. Demain, Cliperton et Timtamare seront revendus incognito aux USA !? de même, Amsterdam et Adélie aux Russes ?, aussi les atolls inhabitées polynésiennes et wallissiennes aux Japon ?, îlet carbet, îles aux Vaches, les sanguinaires aux Emirats, Quataris...?, tout nos autres îlets et îlots aux chinois !!!...aussi Tulles, la Corrèze, l'Auvergne !!!. L' ancien Cdt de MN qu'est M.Guérout, Président et archéologue au GRAN, M.Romon à l'Inrap, M.L'Hour Patron du DRASSM et leurs équipes réunionnaises de plongeurs et de fouilleurs avaient fait un travail scientifique admirable sur l'Histoire des sites terrestres et maritimes sur Tromelin et les Eparses ! il serait opportun qu'une chaîne de production télévisuel du Service Public Audiovisuel, puisse en faire un film documentaire, retraçant l'Histoire ces esclaves malgaches oubliés sur les Tromelins et Eparses ! sur l'histoire de ce lieutenant en second de la Royale, qui sauva les dernières survivantes sur cette petite île française balayé par tant de cyclones mais riches en tortues marines !...l'île Tromelin, doit son nom à un capitaine français et les pauvres femmes esclaves sauvés 15 ans après par ce lieutenant de marine, ne voulaient pas redevenir esclaves, mais elles le furent malheureusement et sur l'île de France, aujourd'hui l'île Maurice !!!. Il serait opportun, de rattacher administrativement cette île à la Réunion, de la faire classée à l'UNESCO et d'y concevoir une sorte de mini 'Mémorial-Act' afin de commémorer pour l'Océan indien la fin de 'la Traite négrière' et de condamner toutes les formes d'atrocités commises sur l'Hommes et sur la Nature dans cet partie du Monde : à l'image de ce qui se passe actuellement de nos jours, aux Comores et dans bien d'autres Pays !.

"La France est une et, indivisible" !...
a écrit le 17/01/2017 à 17:31 :
le micron timonier Xin des Chinechines lorgne sur cet ilot au large de l'Océan indien pour le transformer en base militaire et pétrolière et accessoirement de pêche pour son peuple affamé enquête de nourriture terrestre et maritime.
a écrit le 17/01/2017 à 15:45 :
On y est passé de peu! bravo aux signataires de la pétition et au député du Tarn merci merci Vive la France
a écrit le 17/01/2017 à 15:15 :
Quand il faut voter pour garder des trucs inutiles, au FN ils votent pour, et quand à l'assemblée européenne on présente un projet de Loi protégeant les magouilles entre politiciens européens et hommes d'affaires européens, ils votent pour aussi.

On se demande vraiment pourquoi l'establishment a peur d'eux hein, tout ceci sent la grande comédie encore.
a écrit le 17/01/2017 à 15:12 :
Un grand merci à ces trois Parlementaires Philippe Folliot, Laurent Furst, et Gilbert Le Bris. En particulier, ce dernier, député PS du Finistère, se devait de défendre l'intégralité des territoires français, fussent-ils lointains.

Je me demande si Monsieur Le Drian n'est pas également intervenu pour s'opposer à l'abandon proposé par le gouvernement ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :