Un accident de TER près de Montpellier fait huit blessés graves

Le train, qui circulait à hauteur de la commune de Saint-Aunès au moment de l'accident, a percuté un arbre tombé sur la voie suite à un orage de grêle qui s'est abattu sur Montpellier et l'Herault en début d'après-midi.
Des enquêteurs inspectent la zone de l'accident, à Saint-Aunès, dans l'Herault.
Des enquêteurs inspectent la zone de l'accident, à Saint-Aunès, dans l'Herault. (Crédits : France Bleu Herault/Aubert Naturel/Handout)

Une cinquantaine de personnes ont été blessées dans l'accident d'un TER au Crès, à l'est de Montpellier, ont annoncé les pompiers. Le train, qui transportait 250 passagers entre Nîmes et Montpellier, a percuté un arbre tombé sur la voie ferrée, déraciné lors d'un gros orage de grêle qui s'est abattu sur Montpellier et l'Hérault en début d'après-midi. L'accident s'est produit vers 15 heures 45 à hauteur de la commune de Saint-Aunès, alors que la rame roulait à 140 km/h, a précisé la SNCF.

A 17 heures 15, le bilan faisait état d'une personne en "urgence absolue"  et de sept autres blessés, en "urgence relative" a déclaré à l'AFP le directeur départemental des services d'incendie et secours de l'Hérault, Christophe Risdorfer, précisant que le bilan n'était "pas encore définitif". Une partie des blessés est actuellement soignée à la salle des fêtes de Saint-Aunès, près du lieu de l'accident.

Impact frontal et sur la gauche de la voiture de tête

"Une urgence absolue a été évacuée par hélicoptère. Le reste des impliqués a été évacué sur la salle des fêtes de Saint-Aunès", un village à 3 km du Crès, a précisé la préfecture de l'Hérault dans un communiqué.

Le TER présentait un impact frontal et sur le côté gauche de la voiture de tête, a décrit Christophe Risdorfer. De gros moyens de secours ont été mobilisés, avec des hélicoptères et quelque 80 pompiers. Selon la SNCF, "l'accès est très compliqué, avec notamment de gros grêlons".

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 18/08/2016 à 10:07
Signaler
C'est bien beau d'obéir aux injonctions néolibérales de Bruxelles mais ça va mal finir.

à écrit le 18/08/2016 à 8:44
Signaler
La communication de la SNCF et des autorités est une catastrophe. Exemples: "Une urgence absolue a été évacuée par hélicoptère. Le reste des impliqués a été évacué sur la salle des fêtes de Saint-Aunès" l'accès est très compliqué, avec notamment de...

le 23/08/2016 à 15:08
Signaler
Vois croyez que c'est la Sncf qui écrit les articles du Midi Libre ?

à écrit le 18/08/2016 à 2:06
Signaler
Entretien des voies et des espaces de proximité... rigueur budgetaire .. tout est dit.. Quant un pays n'a plus les moyens de transporter, de soigner, d'éduquer son peuple. Moi je aurais du etre exemplaire comme promis. Au faite il ne voyage plus en t...

le 18/08/2016 à 8:38
Signaler
Non, peut être en bus Macron pour respecter la philosophie de ses engagements...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.