Variant Delta : le taux d'incidence augmente dans 11 régions, l'Elysée évalue les scénarios

Pour éviter le risque d'une quatrième vague qui pourrait entrainer de nouvelles restrictions dans l'Hexagone, le gouvernement n'a plus qu'une solution : encourager massivement la vaccination. En même temps, le fait de la rendre obligatoire fait de plus en plus débat. Un Conseil de défense se tiendra lundi. "Toute nouvelle restriction d'activité serait dramatique pour les acteurs du commerce", ont déjà prévenu plusieurs fédérations professionnelles.
« Le gouvernement travaille sur tous les scénarios possibles », a affirmé Gabriel Attal mercredi.
« Le gouvernement travaille sur tous les scénarios possibles », a affirmé Gabriel Attal mercredi. (Crédits : Reuters)

La course contre la montre pour freiner la propagation du variant Delta sur le territoire français est enclenchée. Mais pour éviter de subir a posteriori le Covid-19, comme en 2020 en arrêtant l'activité économique, le gouvernement d'Emmanuel Macron veut éviter la quatrième vague avec les vaccins. Mercredi, à l'issue d'un Conseil de défense Covid puis du Conseil des ministres, il a de nouveau appelé à une "vaccination massive", qui est "la carte maîtresse" pour faire face au "risque d'une quatrième vague rapide" avec la hausse du variant Delta.

Et pour cause. Le variant Delta représente désormais quelque 40% du nombre de cas de Covid-19, a déclaré Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement.

"Le taux d'incidence augmente dans 11 régions métropolitaines en France et les signaux d'alerte se multiplient en raison du variant Delta", a-t-il affirmé.

Ce même taux d'incidence, c'est à dire le nombre de cas détectés pour 100.000 habitants a augmenté de 20% en plus de sept jours, a précisé le porte-parole.

Aussi, "le gouvernement travaille sur tous les scénarios possibles". "Un conseil de défense aura lieu lundi", a-t-il ajouté.

Lire aussi 2 mnVariant Delta : le virus ne baisse plus, une quatrième vague pourrait toucher la France dès fin juillet (Véran)

Pour rappel, la France est encore autour des 34% de la population entière vaccinée, selon les données Our World in Data au 5 juillet. Sur la première dose reçue, signe que le mouvement est plus lent à amorcer dans l'Hexagone, la part à 51% de la population de primo-vaccinés est inférieure à celle de l'Allemagne (56%) ou encore de celle de l'Italie (57%).

Les commerçants ne veulent pas de nouvelles fermetures

Aussi, pour anticiper tout scénario dont celui de nouvelles fermetures pour éviter la propagation, les commerçants "appellent solennellement les Français à se faire vacciner". De grandes fédérations de commerces expliquent mercredi voir dans le vaccin le meilleur moyen d'éviter de fermer à nouveau, alors que les appels à la vaccination se multiplient, les mutuelles étant les dernières en date à se positionner en faveur de l'obligation pour les soignants.

"Toute nouvelle restriction d'activité serait dramatique pour les acteurs du commerce", ont déclaré l'association de fédérations professionnelles Conseil du Commerce de France (CDCF) et la Confédération des commerçants de France (CDF) dans un communiqué commun, appelant "les Français, et particulièrement leurs clients, à la responsabilité, individuelle et collective".

"Le commerce c'est la vie. Pour la préserver, un geste, une attitude s'impose : se faire vacciner", synthétise Francis Palombi, président de la CDF. "C'est rapide, c'est gratuit et c'est sans risque majeur. Vaccinons-nous pour éviter un quatrième confinement!"

"Nous ne souhaitons pas que le gouvernement ait de nouveau à faire ce choix cornélien de fermer les commerces pour réduire les flux alors même que nous ne sommes pas des lieux de contamination", complète William Koeberlé, président du CDCF.

Le même jour, la Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles en France, s'est dite favorable à l'obligation vaccinale des soignants pour protéger "toutes les personnes particulièrement vulnérables à la pandémie".

Depuis plusieurs jours, le débat s'intensifie sur cette éventuelle obligation, à mesure que le variant Delta progresse en France et que seulement 57% des professionnels des EHPAD et 64% des professionnels des établissements de santé ont reçu une première injection, selon la Fédération hospitalière de France le 30 juin. Le Premier ministre doit consulter jeudi en visio les associations d'élus à ce sujet.

(Avec AFP et Reuters)

Lire aussi 4 mnFace aux variants du Covid-19, la Catalogne et la Navarre réimposent des restrictions

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 08/07/2021 à 9:18
Signaler
La moitié de la population n'étant pas vacciné on voit mal comment elle pourrait l'être en si peu de temps où quand nos politiciens parlent comme la société marchande.

à écrit le 08/07/2021 à 8:13
Signaler
En tout cas, ils remettent le paquet à la TV ce matin ,le bourrage de mou reprend de plus belle pour une vaccination obligatoire jusqu'aux enfants de 12 ans selon certain avec bien sur la menace de reconfiner le pays, bref, un véritable chantage.

le 09/07/2021 à 0:06
Signaler
Ce n'est pas du chantage, n'ayons pas peur des mots c'est du t-e-r-r-o-r-i-s-m-e au sens propre.

à écrit le 08/07/2021 à 8:01
Signaler
Doctolib dans la tourmente ? Il semble bien que l'entreprise, leader français de la prise de rendez-vous médicaux, soit étroitement surveillée par l'Autorité de la concurrence depuis quelques temps déjà. Cela fait ainsi plusieurs mois que le géant fa...

à écrit le 08/07/2021 à 7:38
Signaler
Vive la pandémie : Quelle année! Le patrimoine professionnel global des 500 premières fortunes de France approche les 1.000 milliards d’euros, soit un bond de 30%. Avec un constat dérangeant: après dix-huit mois de pandémie, alors que le pays sort...

le 08/07/2021 à 9:28
Signaler
Heureusement, l’autre giflé prévoie depuis le début le « ruissellement ». Enfin, s’il n’a pas changé de logiciel.

à écrit le 07/07/2021 à 23:36
Signaler
La vraie bonne solution eût été de laisser les frontières fermées, notamment pour tout ce qui est transport en avion.

le 08/07/2021 à 8:52
Signaler
Les aéroports en open bar depuis le début.. Le port du masque abandonné.. les jauges abandonnées.. etc.. Pensez qu'il y aurait une volonté réelle et sérieuse que vous soyez VOUS contaminé apparait la réflexion la plus réfléchie car mon lapin nai...

à écrit le 07/07/2021 à 23:33
Signaler
Avec 51% de la population vacciné au moins une fois, et avec un R0 de 2,2 a 2,7 (un infecté infecte 2,2 a 2,7 personnes supplémentaires) qui veut dire qu'on atteint “herd immunity” avec 66% de la population immunisé – soit par vaccin, soit par ayant ...

à écrit le 07/07/2021 à 19:03
Signaler
@brehat Heureusement que la vaccination du personnel soignant n'est pas obligatoire dans un pays libre d'autant plus pour du personnel en bonne santé asymptomatique. Néanmoins l'état comme tout autre employeur doit prendre en charge la sécur...

à écrit le 07/07/2021 à 17:26
Signaler
Ça sent décidément la magouille cette histoire de vaccin et de variant ,trop de fric en jeu avec les labos,médecins,épidémiologistes,ARS etc.. pour que cela soit honnête.En plus, les politiques ont trouvé la cloche à fromage pour museler la populace ...

le 07/07/2021 à 17:48
Signaler
Macron semble avoir trouvé les financeurs de sa campagne de 2022...

à écrit le 07/07/2021 à 16:12
Signaler
le virus ne tue QUE des vieux et des gens en mauvaise santé, qui eux doivent etre vacciné. Quel est le probleme si quelqu un qui a 30 ans l attrape ? une semaine au lit chez lui ? Il faut arreter la gerontocratie ! Je sais qu il y a 17 millions de r...

le 07/07/2021 à 17:57
Signaler
le probleme c' est que vous ne poussez guere la reflexion : quelles consequences à moyen-terme ou long terme des personnes " jeunes" infectéées pour eux memes et les autres on ne sait pas...si les jeunes ne sefont pas vacciner ca ne sert a rien pour ...

à écrit le 07/07/2021 à 15:38
Signaler
Impatient de voir comment vont s'organiser nos cerveaux lorsque les vaccins seront dépassés par les mutations; c'est bien ce qui semble se profiler et c'est inquiétant ... pour 2022

le 07/07/2021 à 17:59
Signaler
le corps medical n' apas obligation professionnelle de vaccination en France contrairement aux autres pays similaires un non-sens et une irresponsabilité il est temps d agir par la loi

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.