Bitcoin : Axel Weber (UBS) presse les régulateurs d'intervenir

 |   |  330  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans un entretien, le président d'UBS demande à ses clients de se détourner du Bitcoin qui n'est pas une monnaie mais un instrument "instable" et demande, après d'autres banquiers comme celui de JP Morgan, aux régulateurs d'intervenir pour éviter une catastrophe sur ce marché spéculatif.

Le président du conseil d'administration de la banque suisse UBS Axel Weber, ancien patron de la Deutsche Bank, a déclaré dans une interview publiée dimanche qu'il ne considérait pas les bitcoins comme une monnaie et a demandé aux régulateurs d'intervenir. La valeur de cette cryptodevise a connu une ascension fulgurante passant de moins d'un dollar en janvier à 17 dollars la semaine dernière depuis son apparition pour la première fois sur le Chicago Board Options Exchange.

Cependant, dans une interview à l'hebdomadaire NZZ am Sonntag, M. Weber met en garde les investisseurs contre la tentation de prendre le train en marche, affirmant qu'une bulle allait inévitablement éclater. "A mon sens, les bitcoins ne sont pas de l'argent", a-t-il affirmé, insistant sur le fait que cette monnaie virtuelle souffrait de "défauts de conception".

Selon le banquier, la monnaie a pour but de remplir trois fonctions essentielles et les bitcoins n'en remplissent aucune. M. Weber a estimé que les bitcoins n'étaient pas un moyen réel de paiement puisqu'elles ne sont pas universellement reconnues. Elles ne constituent pas une bonne mesure de valeur sachant que les prix ne sont pas libellés en bitcoins et elles ne sont pas un bon moyen de stocker de la valeur puisqu'elles sont intrinsèquement instables, a-t-il expliqué.

Le principal problème est qu'en l'absence de banque centrale et d'un émetteur contrôlant la fourniture de bitcoins, la valeur est uniquement déterminée par la demande ce qui conduit à d'"énormes fluctuations de prix dans les deux sens". Aussi, la banque UBS a décidé de conseiller de manière explicite à ses clients de ne pas investir dans la monnaie virtuelle, a dit M. Weber, soulignant que la banque ne la considérait pas comme "valable et durable".

Pour protéger les investisseurs qui ne tiennent pas compte de l'avis de la banque, "les  régulateurs sont nécessaires", a conclu le président de l'UBS.

Avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2017 à 11:49 :
C est clair que cela ne me fait ni chaud ni froid que des gens se ruinent tout en cas de chute du Bc.... Je regrette simplement de ne pas en avoir acheter en 2009 à 59cts de euro.....
a écrit le 18/12/2017 à 14:34 :
Intéressant de noter qu'il y a a peine quelques semaines le CEO de UBS Ermotti n'excluait pas de déplacer le siège UBS de la Suisse si les régulateurs devaient imposer trop de règles a leurs operations. Aujourd'hui son president du conseil demande PLUS de regulations pour freiner la monté de monnaies alternatives. Je me souviens peu avant l’éclatement de la mega bulle des subprimes en 2008, les banques de la place qui venaient vendre les produits financiers toxiques repackagé en triple A aux trésoreries des multinationales qui emploient un grand nombre de nos citoyens. Je ne me souvient pas que UBS ou d'autres aient eu la même prudence et preoccupation pour les épargnes de leurs clients a ce moment là. Très Intéressant.
Réponse de le 18/12/2017 à 15:53 :
« The big short «
a écrit le 18/12/2017 à 14:25 :
Le Bitcoin est parti de zéro et va y retourner, donc jeu à sommes nulles, le seul impact étant que ceux qui seront sortis avant la descente aux enfers auront gagné de l'argent, les autres y laisseront leurs chemises, et aucun impact pour ceux qui n'y auront pas touché. On ne pourra évidemment pas prétendre que les signaux n'ont pas été donnés aux amateurs de sensations fortes.. De la pure spéculation, mais qui ne se cache pas..
a écrit le 18/12/2017 à 11:59 :
Le journaliste ne connait pas le cours du BTC, ou il fait expres de parler en 1 / 17 $ ???
a écrit le 18/12/2017 à 11:03 :
Il est interessant de noter que c'est le Boss d'UBS qui parle. Chacun sait ici que cette banque est une oie blanche et qu' Elle suit toujours à la lettre toutes les régulations en vigueur...
Nothing further yr honour.
a écrit le 18/12/2017 à 9:30 :
Encore beaucoup de gens qui ne comprennent rien au bitcoin.
Essayez de comprendre que si vous déposez 10 000 euros, un mois après vous possédez 20 000 euros en bicoins.
Vous n'avez qu'à reconvertit 10 000 euros et le virer sur votre compte. Vous avez alors depensé 0 euros et vous possederez 10 000 euros qui, un mois après , se transformeront en 20 000 euros puis 40 000 euros etc... Ça par je aussi avec 100 dollars...
Mais vous préférez critiquer sans comprendre que les banques sont les premiers perdants et utilise la seule communication possible : la propagande.

Alors c'est qui le pigeon ?
Réponse de le 18/12/2017 à 10:45 :
Allez y, faites le, vendez votre maison, empruntez des euros à la banque, et achetez des bitcoins. Foncez, vous allez faire fortune.
Réponse de le 18/12/2017 à 10:51 :
votre exemple ne marche que tant que le cours du bitcoin monte. Et je vous rappelle que les arbres ne monte pas jusqu au ciel

Votre exemple montre la faiblesse intrinsèque du bitcoin : contrairement a une monnaie, vous ne pouvez rien acheter avec car le cours est trop volatil. si vous vendez quelque chose avec l equivalent de 100€, demain il vaudra le double en bitcoin (aka 200 € -> trop cher) et peut etrequ apres demain il ne vaudra plus rien car le bit coin se sera effondré
Réponse de le 18/12/2017 à 17:16 :
les deux personnes qui me chambre vous croyez quoi ? J'ai déjà bien garni mes comptes bancaires mais vu que vous êtes si intelligent et si peu naïf que vous dire ? Vous avez raison n'en profitez pas . Mdr

C'est fou comme quelque chose de nouveau peut être si critiqué sans connaître. Vous me faite passer pour un naïf mais je n'ai jamais eu autant d'argent de ma vie et une superbe voiture de luxe. Dans 2 ans je me mets à la retraite à 44 ans mais c'est moi le naif. J'adore les gens qui n'y connaissent rien et qui se font passer pour des experts. Pour finir, aujourd'hui je n'ai plus d'argent investi puisque j'ai largement remboursé mon dépôt initial j'ai bien garni mes compte en banque et 100 % tous les mois c'est vrai que c'est mieux de ne pas le prendres vous avez raison... allez salut les nuls ;)
a écrit le 18/12/2017 à 8:19 :
Quelle catastrophe ?
Ceux qui manipulent ce bidule sont les seuls exposés non ?
Réponse de le 18/12/2017 à 10:54 :
tout a fait, le jour du crash, les seuls qui seront rincés seront ceux qui auront achete du bitcoin. on va pas non plus pleurer sur leur sort. c ets l equivalent moderne de cuex qui achetaient au moyen age des bouts de la croix ou jesus a ete crucifié
a écrit le 18/12/2017 à 7:01 :
C'est son point de vue. Du mien, le dollar n'a aucune valeur, mais je n'empêche pas d'autres personnes d'y croire et de s'en servir entre elles.
Réponse de le 18/12/2017 à 9:19 :
Hé bien votre point de vue est erroné puisqu'à la différence du Bitcoin, l'ensemble des agents économiques américains ont obligation d'accepter les dollars. Ce qui donne une valeur intrinsèque au dollar : vous avez a minima un droit sur la production étasunienne...
Réponse de le 18/12/2017 à 10:47 :
Cet article est un condensé de réalité, aussi vraie que la terre est ronde.
Vous pourriez aussi écrire que la terre est ronde, "c'est un point de vue". Si vous pensez qu'elle est plate, désolé, mais ce n'est pas un point de vue - c'est stupide.
a écrit le 17/12/2017 à 23:01 :
L'Union des Bandits Suisses a les boules de voir prospérer une combine dans laquelle elle ne trempe pas (encore que...) et fait appel aux régulateurs!?
Quel rigolo cet Axel!
Tiens je parie qu'il a fait cette déclaration pour torpiller le cours du bit coin et en acheter à la baisse...truand un jour truand toujours
Réponse de le 18/12/2017 à 11:02 :
Indeed. Bien sûr
a écrit le 17/12/2017 à 22:11 :
Encore un truc pour piquer des sous aux neuneus
Réponse de le 23/12/2017 à 17:05 :
c' est clair !!!! quand on veut tuer son chien on dit qu;il a la rage et le bitcoin est en route pour une monnaie parallèle , vient de rentrer a la bourse de chicago et en janvier a wall street
a écrit le 17/12/2017 à 21:45 :
17$ le bitcoin la semaine dernière ???
Vous êtes tres informé sur le sujet haha 😂 😂 😂 😂
a écrit le 17/12/2017 à 21:13 :
A 17 $.....
a écrit le 17/12/2017 à 20:06 :
Pour les banques comme UBS et pour les banques centrales c'est le debut de la fin.
Elle ne vont pas disparaître du jour au lendemain, mais elles vont rétrécir et perdre progressivement leur influence.
a écrit le 17/12/2017 à 19:38 :
1$ en janvier et 17$ aujourd'hui, pardon? Vous avez oublié 3 zéros!
Encore un article superficiel et sans nuance pour que les banquiers défendent leur gagne-pain, mais curieusement rien n'est dit de la volte-face de JP Morgan et de leurs investissements dans le bitcoin au plus bas après leur annonce.
a écrit le 17/12/2017 à 19:37 :
On les comprend, la mafia peut utiliser le bitcoin pour faire ses transactions sans avoir à passer par un paradis fiscal et du coup les banques qui en proposent les services.

Ce ne sont pas les états dont les politiciens sont trop compromis avec les banquiers qui mettront un terme aux paradis fiscaux mais par contre le bitcoin s'il continue sa montée inexorable lui le peut.

C'est quand même plaisant de voir un financier s'inquiéter.
Réponse de le 18/12/2017 à 9:56 :
@ Citoyen blasé : j'aime la dernière phrase de votre message.

Concernant le Bitcoin, si l'on veut résumer un peu les accusations dont il fait l'objet :
- C'est du vent
- Cela n'est pas une monnaie, ni un moyen d'échange, ni une valeur-refuge
- Cela repose sur un système pyramidal
- C'est l'instrument de paiement des criminels de tout poil
- C'est également l'instrument de paiement des néo-nazis
- Cela consomme davantage d'électricité que tout ce que l'on connaît et c'est un désastre écologique
- Et enfin, c'est une bulle qui va éclater et laisser des milliers de personnes sur le carreau

Juste pour l'aspect écologique, je viens de lire que le Bitcoin consomme à peu près autant que les distributeurs de billets de la planète. Ne parlons donc même pas des datacenters des banques et de la capacité informatique nécessaire à l'exécution de leurs transactions.

Pour le reste, il me semble que lorsque quelque chose (personne, animal, objet, technologie...) fait l'objet d'une telle entreprise de démolition en règle, a fortiori quand elle émane de personnes (hauts responsables de banques) dont la moralité peut éventuellement être questionnée, c'est que cette "chose" inspire une certaine crainte.

Dans le cas des banquiers, il peut aussi tout simplement s'agir de remords de ne pas avoir pris le train au bon moment et d'efforts pour tenter de redresser la barre en rachetant massivement, lorsque la panique qu'ils auront créée aura poussé une majorité de détenteurs à vendre.

Je n'ai nulle prétention de deviner ce qu'il adviendra du Bitcoin mais la campagne de dénigrement dont il fait l'objet suffirait, par esprit de contrariété et parce que l'on s'attaque souvent "préventivement" à ce qui présente un danger, à me pousser à l'achat.
Réponse de le 18/12/2017 à 11:37 :
En effet, une ou deux fois on a eu des déclarations d'amour de banquiers vis à vis du bitcoin, ce qui de suite incite à la méfiance mais au final comme vous dites c'est certainement parce que du coup ce sont des centaine de milliards qui leur échappent et ils ont essayé de regagner le terrain perdu.

Mais tant que la plupart des acteurs de la finance viendront cracher sur le bitcoin il est évident que cela ne peut qu'être rassurant et donner envie d'en acheter, surtout qu'en plus forcément les états, qui ne sont que les politiciens de ces premiers, font la même chose.
a écrit le 17/12/2017 à 18:25 :
Enfin une position claire et nette contre cette fausse monnaie.
Réponse de le 17/12/2017 à 20:01 :
Pour ta gouverne RIRI ce n'est pas une fausse monnaie. Merci de ne pas divulger n'importe quoi !!!
Les banquiers (voleurs) ont peur de cette nouvelles monnaie, fini pour eux de ce gaver sur les petits et de n'aider que les riches. On peut faire des dépôts très important chez eux en quelques minutes (400000€) mais quand il s'agit de retirer une forte somme alors là c'est le drame. 1MOIS de délais pour retirer 30000€ en cash....... Sans vous parler de la pluie de questions!
Réponse de le 18/12/2017 à 3:00 :
Exact, ce n'est pas une monnaie mais un produit financier qui , comme il est inscrit dans sa programmation que le nombre de bitcoins est limité et qu'une partie se perd en cours de route n'a donc aucun risque de dilution( augmentation de capital ou inflation), depuis que ce truc vaut 40$ je le vois monter et il peut monter comme cela jusqu'à théoriquement l'infini, il s'agit plus d'une expérience universitaire sur la bêtise humaine qu'une monnaie. D'ailleurs pleins de gens ont compris qu'on pouvait devenir riche juste en créant un programme de monnaie( une action sans entreprise derrière, le produit financier ultime qui ne vaut rien au moins une personne qui vous vend du vent vous parle, y'a un effort, mais là , rien de rien) et le bitcoin a servi de modèle pour développer une myriade d'autres produits certains bien mieux élaborés, en bref, c'est cette concurrence qui tuera le bitcoin une fois que les gens comprendront, puis devant la masse de concurrence( il suffit de faire un copié-collé et de changer le nom) il coulera de lui-même comme toute pyramide de ponzi qu'il est, les gens comprendront que ce genre de monnaie n'a aucune valeur et cela sera interdit puisqu'il faut le rappeler en définition, toute monnaie est une dette donc d'abord une confiance dans son émetteur, celui contre qui on peut se retourner, et le bitcoin, y'a personne derrière.
Message à la Bulgarie qui en possède beaucoup, faudrait vendre.
Réponse de le 18/12/2017 à 8:25 :
Pour beaucoup le bitcoin ne repose sur rien tout comme les religions mais pourtant depuis des centaines d'années des millions de gens vont prier, se rassemblent derrière des fables pour adorer par exemple un type qui marche sur l'eau et qui après avoir été crucifié se met à voler... Je ne serai donc pas étonné que ce produit financier ait de beaux jours devant lui.
Réponse de le 18/12/2017 à 11:12 :
@cpMiller
vu sous cet angle le Vatican se doit d'en acheter...si ce n'est déjà fait!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :