Inéligible et en prison, Lula triomphe dans les sondages pour la présidentielle

 |   |  263  mots
Bien qu'en prison pour corruption depuis avril dernier (il a été condamné à 12 ans de prison), l'ex-président Lula garde un très important soutien populaire. (Photo : Lula accueilli par ses supporters lors d'une tournée à Belo Horizonte, le 21 février 2018)
Bien qu'en prison pour corruption depuis avril dernier (il a été condamné à 12 ans de prison), l'ex-président Lula garde un très important soutien populaire. (Photo : Lula accueilli par ses supporters lors d'une tournée à Belo Horizonte, le 21 février 2018) (Crédits : Washington Alves)
La personnalité politique préférée des Brésiliens pour l'élection présidentielle d'octobre est l'ancien président, incarcéré depuis avril et qui purge une peine de 12 ans de prison pour corruption. Mais rien ne dit que ses soutiens arriveront à le faire sortir de prison et qu'il sera autorisé à briguer un nouveau mandat.

L'ancien président brésilien Luiz Inacio "Lula" da Silva, qui purge depuis avril une peine de 12 ans de prison pour corruption, gagne, selon un sondage publié lundi, cinq points dans les intentions de vote pour l'élection d'octobre dont il sera le favori, mais à la condition qu'il soit autorisé à briguer un nouveau mandat. En effet, bien qu'il ait été investi comme candidat à l'élection présidentielle samedi 4 août par le Parti des travailleurs (PT), une loi baptisée "Ficha Limpa" (casier vierge) stipule que les candidats ayant été condamnés en appel pour corruption en sont exclus.

Le chef de file de la gauche, qui va donc probablement être déclaré inéligible, est crédité de 37,3% des voix par l'institut CNT/MDA. En mai, le même institut le situait à 32,4%.

19 points d'avance sur son plus proche poursuivant

Son adversaire le plus proche, le candidat d'extrême-droite Jair Bolsonaro, est à dix-neuf points avec 18,3%. Viennent ensuite l'écologiste Marina Silva avec 5,6% et le libéral Geraldo Alckmin avec 4,9%.

L'enquête, première du genre depuis le dépôt des candidatures, a été effectuée du 15 au 18 août auprès de 2.002 personnes et sa marge d'erreur est estimée à 2,2%.

En cas d'absence de Lula, le sondage crédite Bolsonaro de 20% des voix, devant Silva avec 12% et le centriste Ciro Gomes avec 9%.

Fernando Haddad, qui sera le candidat du Parti des travailleurs (PT) si la candidature de Lula venait à être invalidée, obtient seulement 4% des intentions de vote.

Lire aussi : Brésil : Lula et Rousseff inculpés pour une affaire de corruption

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/08/2018 à 3:19 :
Tout les gens sencés ont compris que cela devient une habitude pour se débarasser de la gauche, il est facile d'acheter un juge, pour monter un faux procès. Il y en a eu 2 au Brésil et 1 en Argentine.
a écrit le 22/08/2018 à 4:04 :
Decidement, les peuples aiment les escrocs. Ils en redemandent.....
Réponse de le 22/08/2018 à 9:37 :
Avant de 'juger' Lula, réfléchissez à ce qu'il a apporté au Brésil, en particulier en faveur des classes défavorisées. Toute la classe politique brésilienne est corrompue, le choix n'est donc pas de choisir quelqu'un d'intègre à 100% mais celui qui apportera le plus au pays. A côté de Tremer Lula est une blanche colombe. Lula est certainement un des meilleurs presidents que le Brésil ait connu depuis Juscelino Kubitschek . Et question politiques un peu glauques la terre gauloise n'est pas improductive non plus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :