Bruxelles envisage d'utiliser les actifs gelés d’oligarques russes pour reconstruire l'Ukraine

La facture des destructions causées par la guerre s'élève déjà à au moins 100 milliards de dollars. Des discussions ont lieu au sein de l'Union européenne sur la possibilité d'utiliser la manne des actifs d'oligarques proches de l'administration de Vladimir Poutine. Une cagnotte qui comporte des milliards de dollars en yachts, hélicoptères, immobilier ou œuvres d'art.

4 mn

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. (Crédits : POOL)

Faire payer à la Russie le coût de la reconstruction de l'Ukraine après la guerre, oui mais comment ? Alors que la facture s'annonce déjà faramineuse (au moins 100 milliards de dollars), les dirigeants occidentaux et grands argentiers réfléchissent aux moyens d'y parvenir. L'un d'entre eux serait d'utiliser les actifs gelés d'oligarques russes. La possibilité a été évoquée jeudi par la présidente de la Commission européenne (CE), Ursula von der Leyen. « Nos avocats travaillent intensément pour trouver de possibles moyens d'utiliser les avoirs gelés des oligarques pour reconstruire l'Ukraine » a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision allemande ZDF.

Des dizaines de milliards d'actifs gelés

Sans rembourser l'étendue des dégâts, cette manne financière est immense. D'après la Commission européenne, les pays membres de l'UE ont gelé près de 30 milliards de dollars d'actifs russes, dont sept milliards en yachts, hélicoptères, immobilier ou œuvres d'art. Les Etats-Unis ont eux sanctionné ou bloqué bateaux et avions appartenant à des proches du Kremlin pour une valeur de plus d'un milliard de dollars et ils ont « gelé des centaines de millions de dollars d'avoirs d'élites russes sur des comptes américains », d'après la Maison Blanche.

A lui seul, le célèbre oligarque russe Roman Abramovitch pèse plus de 9 milliards de livres (10,5 milliards d'euros), selon le gouvernement britannique. Ce dernier a participé à des discussions pour mettre fin au conflit. Le milliardaire a en effet un intérêt tout personnel à voir la fin de la guerre en Ukraine : selon le magazine Forbes, il a perdu quelque 7 milliards de dollars et a dû vendre le club de football londonien de Chelsea qu'il avait acheté en 2003. D'après le président ukrainien Volodymyr Zelensky, au début du conflit, Abramovitch aurait proposé d'aider financièrement l'armée ukrainienne.

«On a eu des signaux de lui et de quelques autres hommes d'affaires, proposant : 'on peut aider d'une manière ou d'une autre, on peut faire quelque chose'» avait déclaré Volodymyr Zelensky. « Certains ont dit qu'ils étaient prêts à aider à la reconstruction du pays après la guerre.»

Selon le Wall Street Journal, Volodymyr Zelensky aurait même demandé au président américain Joe Biden de ne pas sanctionner Roman Abramovitch, estimant qu'il pourrait jouer un rôle dans les négociations de paix entre l'Ukraine et la Russie.

Lire aussi 4 mnSelon Zelensky, plusieurs oligarques russes, dont Abramovitch, ont proposé d'aider financièrement l'armée ukrainienne

Les discussions « ne font que commencer »

Les discussions relatives à la reconstruction de l'Ukraine « ne font que commencer », a déclaré mercredi la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen à la veille du G7, qui réunit jeudi et vendredi les ministres des Finances et les banquiers centraux près de Bonn, en Allemagne.

Il est « naturel que, étant donné la destruction énorme en Ukraine, et le coût énorme de reconstruction auquel ils feront face, nous nous tournions vers la Russie pour aider à payer au moins une portion du montant », a ajouté Janet Yellen.

Encore faut-il que ça soit légal. Récemment, a circulé l'idée que Washington se saisisse des centaines de milliards de dollars d'avoirs détenus par la Banque centrale de Russie. Environ 300 milliards de dollars d'avoirs auraient été gelés par les Etats-Unis et leurs alliés depuis le début de la guerre, mais ils demeurent propriété russe. Une option pour l'instant écartée par Washington. « Nous commençons à regarder cela, mais il ne serait pas légal actuellement aux Etats-Unis pour le gouvernement de se saisir » de ces avoirs, a déclaré Janet Yellen. « Ce n'est pas quelque chose de permis d'un point de vue légal aux Etats-Unis

 (Avec agences )

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 23/05/2022 à 17:26
Signaler
Et dire que l'on a pas le droit de prendre l'argent des gros trafiquants de drogues. la "justice" à géométrie variable. Mais pardon je retourne vomir...

à écrit le 21/05/2022 à 16:57
Signaler
Désormais, tous les actifs situés à l'étranger seront susceptibles d'être saisis pour des motifs politiques et militaires variés, dès que les autorités du pays où ils sont situés trouveront ça normal et légitime, selon des critères qui n'appartiennen...

à écrit le 21/05/2022 à 11:03
Signaler
L'agresseur qui casse doit payer ! Donc la Banque Centrale de la Fédération est toute indiquée.

à écrit le 21/05/2022 à 5:07
Signaler
Impossible de critiquer les positions pro-ukrainiennes de nombreux intervenants et surtout des faucons du pentagone américains. Ces derniers nient farouchement toute tentative de laminage du bloc russe et de ses partisans. Idem pour certaines person...

le 21/05/2022 à 6:44
Signaler
Spaciba ( merci ... en langue russe ) ... ; ... TANT QUE PARLE L ' ECONOMIE ( Musique / Videooooooooo......) . ... AFF ( АФФ ) ISS ( ИСС ) pe Corsica * .

le 21/05/2022 à 14:25
Signaler
quand l'allemagne refuse un emprunt commun de l'europe pour les ukrainiens on percoit encore et toujours l'hypocrisie de ces dirigeants envers l'europe et leur partenaire mais bien la nullité de la vision francaise qui est a revoir

à écrit le 20/05/2022 à 15:35
Signaler
Bruxelles , UE et leurs responsables sont ils mandatés pour ce genre d'actions ? UE est elle légitime pour ce genre de prise de désistions ? Cela est il autorisé dans les textes de lois et les règles européenne ? Au nom de qui ces gens parlent il...

le 21/05/2022 à 7:19
Signaler
quand les institutions deviennent des organismes voyou ceci montre leur faiblesse et sont proche de la fin d'un regime et pas le signe d'une nouvelle ere

à écrit le 20/05/2022 à 15:11
Signaler
la spoliation? bon finalement cela n'est pas étonnnant ! et pour le yemen? spolier l'argent part du principe ou les européens n'auraient pas livré des armes a poutine, non? étonnant mais finalement correspondant bien a la mentalité européenne ! le...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.