Chine : Foxconn offre des primes de départ pour éteindre les émeutes dans la plus grande usine d'iPhone du monde

Mercredi, des émeutes ont embrasé l'usine d'iPhone de Zhengzhou sur fond de promesses de primes que l'opérateur du site, Foxconn, n'aurait pas honorées. Mais surtout, l'usine et sa région subissent un confinement très dur, conformément à la stratégie « zéro Covid » de Xi Jinping.
L'usine de Foxconn à Zhengzhou subit de sévères restrictions sanitaires, comme la ville mise sous confinement strict ce jeudi.
L'usine de Foxconn à Zhengzhou subit de sévères restrictions sanitaires, comme la ville mise sous confinement strict ce jeudi. (Crédits : Reuters)

Tout est bon pour calmer les violentes manifestations qui agitent l'usine d'iPhone de Zhengzhou en Chine. Foxconn, le sous-traitant d'Apple qui exploite le plus grand site de production du smartphone à la pomme, propose désormais à ses ouvriers de l'argent pour abandonner leur poste d'ouvrier. Ils devraient toucher 10.000 yuans (soit 1.340 euros), dont la totalité leur sera versée au moment de leur départ définitif de l'usine dans des bus spécialement affrétés.

Émeutes pour des salaires sur fond de confinement strict

Mercredi, une partie des 200.000 employés d'« iPhone City » s'étaient soulevés dans leur usine du centre de la Chine pour ne pas avoir touché des primes qui leur avaient été promises. Des vidéos des heurts montrent certains manifestants en sang, dont une vingtaine ont dû être hospitalisés, d'après le récit d'une employée.

Les conditions de travail, déjà difficile dans cette usine où résident les salariés dans des dortoirs, sont devenues encore plus « chaotiques » d'après un ouvrier à la suite de la mise sous confinement strict du site le mois dernier, conformément à la politique « zéro Covid » imposé par le président Xi Jinping. Ce jeudi, Zhengzhou vient ainsi d'ordonner le confinement de ses six millions d'habitants.

Les primes promises pour attirer les candidats n'auraient pas été versées

Lors du confinement décrété sur l'usine le mois dernier, des ouvriers s'étaient enfuis à pied du site. Foxconn avait alors attiré en urgence de nouvelles recrues en leur promettant d'importantes primes, lesquelles n'auraient pas été honorées, ce qui aurait provoqué les émeutes de mercredi.

Ce jeudi, Foxconn a présenté ses excuses. Les blessés se voient accorder par Foxconn, en plus des 10.000 yuans de prime, une indemnisation de 500 yuans, soit 70 dollars. L'entreprise taïwanaise cherche coûte que coûte à maintenir la production d'iPhone malgré l'apparition de cas de Covid dans ses effectifs.

Apple renonce à produire tous ses iPhone en Chine

« La société fera également de son mieux pour résoudre de façon proactive les préoccupations et les demandes raisonnables des employés », a assuré l'entreprise.

En réaction, Apple dit « examiner la situation et travailler en étroite collaboration avec Foxconn pour s'assurer que les préoccupations de leurs employés soient prises en compte », indique le géant californien qui a décidé que ses nouvelles gammes d'iPhone 14 seront produites en Inde et pas en Chine, sur fond de découplage entre les économies américaines et chinoises.

Le nombre quotidien de nouveaux cas de Covid en Chine reste élevé, à plus de 30.000 dont 27.000 asymptomatiques. Dernière grande économie mondiale à être paralysée par le Covid, le gouvernement reste inflexible sur sa politique d'isolement des personnes touchées par le virus. A Pékin, des dizaines d'immeubles résidentiels viennent ainsi d'être confinés alors que les écoles, restaurants et commerces sont à nouveau fermés.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 25/11/2022 à 8:36
Signaler
Quand on manie un peuple avec le bâton il ne faut pas s'étonner que celui-ci devienne toujours plus résistant et moins craintifs aux coups.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.