Coup dur pour l’économie mondiale : la Chine revient sur « l'optimisation » des restrictions anti-Covid

Avec 31.444 nouveaux cas mercredi, dont 27.517 asymptomatiques, le nombre quotidien de cas Covid a atteint un nouveau record en Chine. Les autorités, qui avaient annoncé le 11 novembre une « optimisation » des restrictions, s'efforcent de nouveau d'endiguer la propagation du virus en procédant à des confinements stricts, des tests de masse et à des restrictions de voyage.
A Pékin, des dizaines d'immeubles résidentiels ont été confinés et les entreprises généralisent le télétravail.
A Pékin, des dizaines d'immeubles résidentiels ont été confinés et les entreprises généralisent le télétravail. (Crédits : Reuters)

C'est une mauvaise nouvelle pour l'économie mondiale. La Chine reste inflexible sur sa politique zéro Covid, qui ne porte pourtant pas ses fruits. En effet, avec 31.444 nouveaux cas mercredi, dont 27.517 sont asymptomatiques, un triste record a été battu. Ces nouveaux chiffres sont supérieurs aux 29.317 infections locales enregistrées à la mi-avril, lorsque Shanghai - la troisième ville la plus peuplée du monde - était sous confinement et que ses habitants avaient du mal à acheter de la nourriture et à accéder aux soins médicaux.

Lire aussiChine : la politique « Zero Covid » de Xi Jinping continue de fragiliser l'économie

Les conséquences ne se sont pas faites attendre : les prix du pétrole plongeaient mercredi, lestés en partie par les craintes autour de l'augmentation des cas positifs. En effet, la politique anti-covid impacte l'économie chinoise et par ricochet l'économie mondiale.

 La Chine, qui compte 1,4 milliard d'habitants, est la seule grande économie au monde qui tente encore d'enrayer la propagation du virus dans le pays, en fermant des villes entières et en plaçant les contacts des patients infectés en stricte quarantaine. «

A Pékin, des habitants épuisés mentalement par les restrictions

Ainsi, à Pékin, des dizaines d'immeubles résidentiels ont été confinés et les entreprises généralisent le télétravail. La capitale n'a pourtant enregistré mercredi que près de 1.500 nouveaux cas positifs - l'immense majorité asymptomatique - pour 22 millions d'habitants. Un niveau jamais atteint dans la capitale mais qui reste très faible selon les critères internationaux. Ecoles, restaurants et commerces à nouveau fermés, peur d'être placés en quarantaine : une grande partie des habitants de Pékin sont désormais épuisés mentalement par ces restrictions, souvent vagues et changeantes, dont la durée n'est jamais annoncée à l'avance.

Des milliers de chambres d'hôpital temporaires construites à Canton

Le gouvernement avait pourtant annoncé le 11 novembre une « optimisation » des restrictions anti-Covid, avec l'assouplissement de plusieurs mesures, dont la réduction de la durée des quarantaines, notamment pour les voyageurs arrivant de l'étranger. Mais Shijiazhuang, une commune voisine de Pékin qui était considérée comme une ville pilote pour tester cette stratégie de réouverture, est revenue sur la plupart des assouplissements - tout comme d'autres localités. Plusieurs autres grandes villes chinoises, dont Shanghai et Chongqing, ont également renforcé les restrictions. Le centre manufacturier de Canton, épicentre de l'actuelle vague de Covid, a construit des milliers de chambres d'hôpital temporaires pour accueillir les patients.

« Un chemin vers la réouverture lent, coûteux et cahoteux »

« Le chemin vers la réouverture pourrait être lent, coûteux et cahoteux », a estimé dans une note Ting Lu, économiste pour la banque Nomura. La Chine n'a pas encore approuvé l'utilisation de vaccins à ARN messager, réputés plus efficaces. Autre point noir : seuls 85% des plus de 60 ans avaient reçu deux doses de vaccins à la mi-août, selon les autorités sanitaires.  L'optimisme concernant une éventuelle réouverture de la Chine a fait place à la compréhension que toute perspective de réouverture pourrait prendre des mois », soulignait déjà le 9 novembre Michael Hewson, analyste chez CMC Markets. Le Fonds monétaire international (FMI) prédit une croissance de 3,2% cette année en Chine, ce qui serait son rythme le plus faible en quatre décennies, hors pandémie.

Zhengzhou ordonne le confinement de six millions de personnes sur fond de révolte sociale

Zhengzhou, qui héberge une immense usine d'iPhone, a ordonné jeudi le confinement de six millions de personnes dès vendredi minuit après une flambée de Covid-19 qui a entraîné de violentes manifestations sur le site industriel. Des centaines d'ouvriers ont défilé mercredi devant l'usine et ont fait face à des policiers, lesquels étaient armés de matraques et habillés en combinaisons intégrales de protection blanches. Dans la foulée, les autorités de Zhengzhou ont ordonné une grande campagne de dépistage dans plusieurs districts de la ville. Ces quartiers sont confinés pour cinq jours à partir de vendredi minuit. En clair, les habitants du centre-ville, soit six millions de personnes, ne sont plus autorisés à quitter la zone sans un test PCR négatif et l'autorisation des autorités locales. Il leur est conseillé de ne pas sortir de chez eux, « sauf si nécessaire ». Ces mesures concernent plusieurs quartiers, touchant environ la moitié des habitants de Zhengzhou. Elles ne couvrent pas la zone de l'usine d'iPhone, où les ouvriers sont déjà soumis à des restrictions depuis plusieurs semaines. Le mois dernier, des ouvriers, paniqués par le confinement inopiné de l'usine, avaient fui le site à pied, certains se plaignant de la désorganisation régnant sur place.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 24/11/2022 à 15:21
Signaler
Ça prouve une fois de plus que cette quasi totale indépendance au tout chinois est une hérésie, une aberration. Il est grandement temps de relocaliser en Europe et de devenir enfin auto suffisant. Ce ne sera que mieux pour notre économie ainsi que p...

à écrit le 24/11/2022 à 12:40
Signaler
S'enfermer à ce point dans une politique qui détruit mentalement et physiquement les personnes ça me stupéfie personnellement. Le virus est devenu très "grippal" alors laisser les gens se contaminer il est impossible de supprimer la mort des personn...

le 24/11/2022 à 18:26
Signaler
Il y a en Chine en ce moment plus de suicides liés aux restrictions folles et absurdes que du Covid lui même .Je plains réellement la population chinoise .

à écrit le 24/11/2022 à 9:34
Signaler
La chine est sur une très mauvaise pente dictatoriale ULTRA DANGEREUSE, semblable à celle de la russie, de la hongrie et des pays dictatoriaux ; CONCLUSION : nous devons cesser d'acheter des produits aux chinois, aux russes et ne pas oublier aussi la...

à écrit le 24/11/2022 à 9:21
Signaler
Le gouvernement chinois a trouvé la cloche fromage pour sa population et ça va durer des années ,dès qu'il y a une révolte,allez hop, le covid revient en force comme par hasard et ,on nous ressort les fameux "cas" qui je le rappelle n'auront rien à ...

à écrit le 24/11/2022 à 9:18
Signaler
et sinon, on a des vaccins a leur vendre au bon prix.......oui c'est sur ca leur rapelle qu'il y a plein de secteurs ou on reste largement en avance.....mais a un moment donne ils vont avoir des soucis...

à écrit le 24/11/2022 à 9:09
Signaler
Avec ce qui se passe en Chine et en Russie, propagande, contrôle des populations, désinformation, privation de liberté et toutes les tares avérées des régimes totalitaires nous devrions faire tous attention aux propos de ceux qui dans nos pays démocr...

le 24/11/2022 à 10:49
Signaler
Vous avez raison.Il faut faire »frontières ouvertes »sans conditions.Chez-vous,est-ce table ouverte? Dire amen aux petits délinquants,c’est chrétien.Tant qu’on n’est pas directement concerné,c’est facile.

le 24/11/2022 à 18:19
Signaler
@Valbel89. Propagande via la concentration des médias par de grands groupes cotés en bourse; contrôle des populations via toutes les applications du numérique (GAFAM) et la politique décomplexée du nudge; désinformation pilotée par nos grands Timonie...

le 24/11/2022 à 18:22
Signaler
Je te rappelle quand même qu'il y a peu de temps encore ,tu voulais vacciner les français de force, déjà oublié ?

à écrit le 24/11/2022 à 8:35
Signaler
Cette information venant de Foxconn reste stupéfiante et expose la tension qui pèse sur le peuple chinois, on leur dit que c'est pour leur survie qu'ils sont aussi asservis en ce qui concerne le covid et du coup à la moindre erreur du pouvoir, comme ...

le 24/11/2022 à 8:58
Signaler
La réaction du gouvernement chinois est sage ,il faut surtout qu'il garde son pays bien fermé pour ne pas polluer les voisins afin qu'on puisse voyager en Asie sans contrainte. Ce qui se passe en Chine est du ressort des chinois on s'en tape.

le 24/11/2022 à 9:05
Signaler
"Ce qui se passe en Chine est du ressort des chinois on s'en tape. " OK tu t'en tapes si tu veux, parce que c'est ton intérêt que tout le monde s'en tapen pour ma part cela m'interesse particulièrement. La bêtise imposée néolibérale c'est bon hein me...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.