Chine : la croissance décevante de la production industrielle renforce les inquiétudes

 |   |  295  mots
Seule bonne surprise des derniers indicateurs publiés: les ventes au détail. Celles-ci ont en été supérieures aux attentes, avec un bond de 10,8% en août sur un an.
Seule bonne surprise des derniers indicateurs publiés: les ventes au détail. Celles-ci ont en été supérieures aux attentes, avec un bond de 10,8% en août sur un an. (Crédits : © Jason Lee / Reuters)
La production industrielle et l'investissement ont augmenté moins qu'attendu en Chine au mois d'août. De nouveaux indicateurs qui confortent les anticipations de ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Après la nouvelle chute des importations et exportations annoncée le 8 septembre, de nouvelles mauvais nouvelles s'accumulent pour l'économie chinoise. La production industrielle chinoise, qui prend en compte la production des usines, ateliers et mines du pays, a augmenté en août de 6,1% sur un an, a annoncé dimanche le gouvernement chinois, dimanche 13 septembre. C'est moins bien qu'attendu La prévision médiane d'économistes interrogés par Bloomberg tablait  en effet sur une progression de 6,5%. Et selon Reuters, les marchés anticipaient une hausse de la production industrielle de 6,4% pour le mois dernier.

Les investissements en capital fixe, qui mesurent les dépenses dans les infrastructures, ont quant à eux gonflé de 10,9% sur un an lors des huit premiers mois de l'année. Encore en dessous des attentes. Bloomberg prévoyait des investissements de 11,2%.

Un ralentissement des investissements "plombé par l'immobilier"

Il est probable que la croissance économique chinoise tombe à moins de 7% au troisième trimestre, selon les spécialistes et les marchés boursiers. Zhou Hao, économiste à la Commerzbank à Singapour, figure parmi eux.

"Le rythme du ralentissement dans les investissements est relativement rapide, plombé par l'immobilier, tandis que le secteur industriel reste mou", commente-t-il.

Une bonne nouvelle: de meilleures ventes au détail

Seule bonne surprise des derniers indicateurs publiés: les ventes au détail. Celles-ci ont en été supérieures aux attentes, avec un bond de 10,8% en août sur un an, alors que le marché tablait sur un bond de 10,5%, comme en juillet.

Ce chiffre semble toutefois en contradiction avec les dernières informations émanant des sociétés chinoises et étrangères. Ainsi, le géant de l'e-commerce Alibaba, a abaissé mardi sa prévision de chiffre d'affaires, signalant ainsi l'atonie de la consommation.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2015 à 18:43 :
et vous croyez aux statistiques chinoises..... on dirait que les journalistes n'ont jamais été en chine, n'ont jamais discuté des contrats avec des chinois, n'ont jamais vu des usines chinoises... a part les produits chinois dans les super marché... ca fait quelques années mais j'ai vu j'ai négocié pour le compte de grandes entreprises dans une grande organisation patronale..... tout est du pipeau.... les stats sont régionales tout est faux il faut faire croire... par contre la copie la qualité... du vent.. on préfére acheter en chine des composants qui en controle qualité sont rébuté a 80 % en france mais sont encore moins cher que des les produire... voyez la polution pekin changaie vous allez creuver si vous y rester??? je ne parle pas du droit.??? du travail ...des 150 millions de chinois qui n'existe pas qui sont des esclaves....
a écrit le 13/09/2015 à 13:28 :
Il faut que nos journalistes de La Tribune aillent dire cela à Carlos Ghosn, le patron de Renault, celui-ci vit hors de la réalité, sur un nuage rose et croit toujours au marché chinois. En plus, on apprend par des sources américaines que la Chine va commencer le boycott de produits européens car le gouvernement entend augmenter la consommation de produits chinois dans leur marché intérieur. Un jour, plus de voitures française ni européennes, ce seront les constructeurs asiatiques qui seront ravis !
a écrit le 13/09/2015 à 12:10 :
La croissance chinoise fondée sur la bulle immobilière et le dumping n'est pas durable, pire elle est prédatrice, à la fois sur les ressources en matière première et la biodiversité, sans parler du régime dictatorial honteux qui la cautionne. Achetez français ou européen (sauf allemand et suisse germanique, car vu leur excédent commercial, ils n'ont pas besoin de notre argent). Il y a toujours des produits interchangeables : mes rasoirs bic sont fabriqués en Grèce, mes sous-vêtements slip français, mes produits de bain (pétrole hahn, pierre fabre, vitry), ma lessive (arbre vert) et mes jeans 1083 en France, ma voiture au Maroc, etc.
Réponse de le 13/09/2015 à 12:44 :
@boycottons les ... 13/9 12:10
Je ne sais pas ce qui se passe en Chine mais cela sent le roussi.

Vous achetez vos Jeans 1083 fabriqués en France à environ E 80+. Il faut bien voir, qu'il n'y a pas tout le monde qui peut mettre cette somme pour ce produit. Une petite recherche sur le net indique qu'on trouve des jeans chez xxxx (homme) à E 25 (fabriqué où ?). Cela fait une différence.
Pour les autres produits que vous citez, je ne peux pas juger.
Cordialement
Réponse de le 13/09/2015 à 16:39 :
Vaut-il mieux acheter un jean à 20 euros qui sort des usines chinoises à 3 euros avec les risques d'obsolescence précoce et de produits chimiques prohibés sans compter des intermédiaires qui s'en mettent plein les poches ? Pour ma part, je préfère acheter des produits de meilleur rapport qualité/prix qui créent des emplois en France. En ce qui concerne la lessive ou le shampoing ou le dentifrice (elgydium), la différence de prix est minime, pour les rasoirs, les bics 3 lames fabriqués en Grèce sont moins chers.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :