Etats-Unis : confiante, Janet Yellen penche pour une hausse des taux

 |   |  379  mots
Quand le comité commencera à normaliser sa position en matière de politique (monétaire), ce sera un témoignage (...) du chemin parcouru par notre économie, a expliqué Janet Yellen.
"Quand le comité commencera à normaliser sa position en matière de politique (monétaire), ce sera un témoignage (...) du chemin parcouru par notre économie", a expliqué Janet Yellen. (Crédits : GARY CAMERON)
Dans un discours prononcé devant l'Economic Club de Washington, la présidente de la Fed a réaffirmé que l'économie américaine est dans une bonne phase et assuré qu'une prochaine hausse des taux est appropriée. Celle-ci pourrait intervenir à la mi-décembre.

La présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, a déclaré mercredi 2 décembre qu'elle se réjouirait le jour où la banque centrale décidera de relever ses taux directeurs, car cela témoignera de l'ampleur de la reprise de l'économie américaine. Elle n'a toutefois pas précisé si elle s'attendait à ce que cette première hausse de taux soit décidée lors de la prochaine réunion de politique monétaire de la Fed, les 15 et 16 décembre.

"Quand le comité commencera à normaliser sa position en matière de politique (monétaire), ce sera un témoignage (...) du chemin parcouru par notre économie", a-t-elle dit en référence au Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC). "En ce sens, c'est un jour où, je pense, nous nous réjouirons tous."

Elle a avancé trois arguments penchant vers une hausse des taux.

  • Dans un discours prononcé devant l'Economic Club de Washington, elle a exprimé sa confiance dans l'évolution de l'économie américaine, expliquant que la croissance de l'emploi jusqu'en octobre suggérait que le marché du travail poursuivait son redressement sans toutefois être revenu à une situation de plein emploi.
  • Elle a aussi répété que l'impact défavorable de la situation internationale (le ralentissement chinois par exemple) sur la croissance et sur l'inflation aux Etats-Unis devrait commencer à s'estomper l'an prochain. Elle a noté en outre que les risques liés à l'international avaient déjà diminué depuis cet été.
  • Enfin, elle a ajouté que les dépenses de consommation étaient "particulièrement solides" et que leurs perspectives restaient favorables.

Les investisseurs s'attendent à un relèvement des taux

La majorité des investisseurs s'attendent à ce que la Fed relève le 16 décembre son objectif du taux des "fed funds", fixé depuis 2008 entre zéro et 0,25%, son plus bas niveau historique. Après le discours de Janet Yellen, le dollar a gagné un peu de terrain, suggérant que les propos de la présidente de la Fed ont été interprétés comme confortant ce scénario.

(Avec Reuters)

___

Pour aller plus loin:

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2015 à 15:32 :
Sans doute le pire Président de la FED depuis sa création ! C'est une spécialiste du poker menteur...
a écrit le 03/12/2015 à 14:50 :
Il est peu probable, mais surtout peu pertinent, que la Fed augmente ses taux cette année ou sur le premier trimestre 2016. Une inflexion importante dans le bon sens est encore nécessaire. Un mauvais signe donné par une augmentation des taux alors que l'économie ne suit pas reviendrait à créer une nouvelle bulle spéculatrice au surplus des dégradations déjà enregistrées qui par le fait exploseraient. ceux qui voulaient gagner un petit sou de plus perdaient en fait tout. La fed doit cependant maintenir la pression puisqu'il s'agit d'un challenge entre plusieurs zones dont celle chinoise qui menace d'une nouvelle dégradation monétaire. Une attitude plus que prudente s'impose donc.
a écrit le 03/12/2015 à 12:04 :
"economic club de Washington", ici ca s'appelle "CRIF" c'est les memes qui tirent
les ficelles....
a écrit le 03/12/2015 à 10:38 :
Incroyable : le reste du monde est en train de glisser vers l'abîme de la crise (Brésil, Chine, Japon, etc ... Au mieux certains arrivent à s'accrocher momentanément à une branche d'arbre), les prix du pétrole sont extrêmement bas, en Europe on commence à craindre le retour de la déflation. Et bien non : aux USA, tout seul dans leur coin, tout va bien, les pétroles & gaz de schistes continuent apparemment à tourner on ne sait pas avec quel argent, y'a pas de chômage, la croissance est là etc ... et on va même augmenter les taux d'intérêts ! Ah y'a pas à dire, ils sont forts ces 'riquains !
Allez vas-y Janet, augmente-les tes taux d'intérêts, qu'on commence à se marrer un peu !
Réponse de le 03/12/2015 à 13:04 :
Tout est magnifique.La bourse monte.Que demander de plus?
a écrit le 03/12/2015 à 10:24 :
C'est la première fois que je lis (mais j'ai peut être manqué des épisodes) que la FED considère que les EU ne sont pas en position de plein emploi alors que la statistique officielle indique environ 5% de chômeurs.....
Cordialement

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :