Coronavirus : le FMI va tester le télétravail en grandeur nature

 |   |  350  mots
Tous les collaborateurs employés au siège de l'institution financière internationale sont concernés par cette décision.
Tous les collaborateurs employés au siège de l'institution financière internationale sont concernés par cette décision. (Crédits : Yuri Gripas)
Ce test doit être mené le vendredi 13 mars et permettre de préparer les réunions du printemps qui se tiendront en "format virtuel" en avril. "Cet exercice va nous permettre de renforcer la capacité du Fonds à poursuivre ses opérations et à être au service de ses membres en ces temps difficiles", a indiqué un porte-parole, en référence à l'épidémie de coronavirus.

Le Fonds monétaire international va tester vendredi en conditions réelles sa capacité à faire travailler à distance tous ses collaborateurs employés au siège de l'institution financière internationale, sur fonds d'épidémie de coronavirus.

Ce test de résilience doit être mené le vendredi 13 mars et permettre de préparer les réunions du printemps qui se tiendront en "format virtuel" en avril.

"Cet exercice va nous permettre de renforcer la capacité du Fonds à poursuivre ses opérations et à être au service de ses membres en ces temps difficiles", a indiqué un porte-parole dans un courriel.

Des réunions dématérialisées

Le 3 mars, le FMI et son institution sœur la Banque mondiale avaient annoncé que leurs réunions de printemps, qui drainent habituellement des dizaines de milliers de personnes du monde entier dans la capitale américaine, seraient dématérialisées cette année à cause du nouveau coronavirus.

Lire aussi : Coronavirus : la BCE teste le télétravail pour la totalité de ses 3.700 employés

Du côté de la Banque mondiale, les tests de résilience se font par département. Lundi, c'était au tour de la communication de faire du télétravail, a expliqué un porte-parole depuis sa cuisine.

Au cours des réunions de printemps et d'automne, le FMI et la Banque mondiale publient et présentent leurs prévisions actualisées de croissance de l'économie mondiale.

L'ombre du Coronavirus

Elle seront scrutées encore plus attentivement cette année en raison de l'incertitude sur l'impact de l'épidémie de Covid-19 sur une économie mondiale déjà en cours de ralentissement.

Lire aussi : Le Coronavirus met la reprise économique en "péril" (FMI)

Délégations des pays membres des institutions, économistes, journalistes participent à de nombreuses conférences de presse, séminaires et débats sur une multitude de thématiques.

En marge de ces événements se tient également la réunion du G20.

C'est aussi l'occasion pour les pays membres de se retrouver et d'échanger en personne sur les sujets qui les occupent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2020 à 20:35 :
Cool ont va depanner les machines a laver via internet ..
Ont va vous monter des toitures en Tetris
Ça represente quelle pourcentage le télétravail ?
a écrit le 10/03/2020 à 11:00 :
"Cet exercice va nous permettre de renforcer la capacité du Fonds à poursuivre ses opérations et à être au service de ses membres en ces temps difficiles"

Ne vous donnez surtout pas cette peine, de grâce même !

"Des réunions dématérialisées"

Mince ça va être plus compliqué de tromper sa femme tranquillement hein... Les temps sont durs !

Sinon pour les vrais gens qui travaillent vraiment, si jamais vous en avez en général vous en avez tous ce sont eux qui font le travail le plus dur le plus important et qui sont payés le moins on les reconnaît facilement. Pour eux il faut soit augmenter leurs salaires soit payer leurs frais et tous leurs frais normalement pris en charge par l'entreprise, car de ce fait ils payent l’électricité, l'eau, le chauffage et tous les frais eux-mêmes en restant chez eux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :