Coronavirus : la BCE teste le télétravail pour la totalité de ses 3.700 employés

 |   |  337  mots
(Crédits : KAI PFAFFENBACH)
La Banque centrale européenne a demandé à ses quelque 3.700 employés basés à Francfort d'effectuer lundi une journée de télétravail pour tester son plan d'urgence en cas de confinement dû à l'épidémie de Covid-19.

La Banque centrale européenne a demandé à ses quelque 3.700 employés basés à Francfort d'effectuer lundi une journée de télétravail pour tester son plan d'urgence en cas de confinement dû à l'épidémie de Covid-19, a-t-on appris auprès de l'institution.

Cela doit permettre d'identifier d'éventuels problèmes qui surviendraient si la propagation du nouveau coronavirus rendait nécessaire le travail à distance pour une partie ou l'ensemble du personnel de la BCE à Francfort pendant une période prolongée.

"Principe de précaution"

La mesure, qui permettra notamment de mettre à l'épreuve l'infrastructure informatique, a été décidée au nom du "principe de précaution", a expliqué une porte-parole à l'AFP, confirmant des informations du quotidien économique Börsen-Zeitung de samedi.

L'accès au bâtiment ne sera pas interdit mais la BCE s'attend à ce qu'une grande majorité du personnel participe à ce test, qui concerne aussi les opérations les plus sensibles comme la salle des marchés et les employés chargés des systèmes de payements européens, précise le journal.

Le siège de la gardienne de l'euro, une tour en verre de l'est de Francfort accueillant quelque 3.000 personnes, et le bâtiment du superviseur bancaire européen, au centre de la capitale financière allemande, devraient donc être largement déserts.

La BCE est sous pression face à l'épidémie du Covid-19, qui a plongé les marchés financiers dans la tourmente et poussé la Réserve fédérale américaine (Fed) à baisser ses taux de 0,5 point mardi.

L'institution a pour l'instant promis lundi soir des mesures "appropriées et ciblées". Les 25 membres du conseil des gouverneurs comptent discuter concrètement lors de la réunion de politique monétaire du 12 mars d'éventuelles mesures supplémentaires de soutien à l'économie.

Mercredi, la banque a annoncé des restrictions pour les voyages non-essentiels de ses employés et des membres du directoire. La réunion jeudi et la conférence de presse à son issue auront lieu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2020 à 8:28 :
La BCE, c'est quel guichet ?
a écrit le 08/03/2020 à 14:52 :
Visiblement la pandémie était imprévisible, même a des niveaux insoupçonnables, cela va rendre la confiance aux populations vis a vis de leurs dirigeants!
a écrit le 08/03/2020 à 7:57 :
La décision de la BCE est capitale. N'en déplaise à ses détracteurs idéologiques elle constitue un régulateur primordial pour garantir les équilibres financiers et leurs impulsions dans les pays européens. Ceci dit, la France découvre douloureusement son insuffisance en matière de télétravail réservé à quelques grands groupes et administrations. Cette épidémie et les risques d'effondrement économique qu'elle menace devrait faire prendre conscience de ce retard et y remédier.
Réponse de le 08/03/2020 à 11:11 :
l'aveuglement idéologique le manque de sens d'anticipation, de réflexion sociétale....

Il y a 20 ans j'étais en Scandinavie, et je dois vous dire que la question est l'outil....

Les rapports sociaux, l'endogamisation de structure étatique qui est censé en même tenir le, nul n'est censé ignorer la loi, mais qui lui met un tiers techno dans le rapport qu'il a avec ces citoyens..

Pour voir, il faut bouger, et le moins que l'on puisse dire, est qu'a l'image du piètre service délivré par la banques dites de détails, les outils qui le permettent pour le citoyen que d'avoir autre chose que la technologie comme rapport a son propre éco système, est de fait peu praticable, discutable dans les obligations que d'avoir par un guichet accès.

Alors bon, qu'ils puissent travailler en télétravail, disons qu'ils sont les rares qui spéculent (la politique des taux négatifs) pour pouvoir le faire, car question établissements bancaires, si il n'y a pas plus virtuel aujourd'hui est donc pas une question, mais déjà aurait du interpeller plutôt qu'agir.

Dans le réel, cela ne peut ruisseler pour ceux qui font fonctionner le réel ....
a écrit le 07/03/2020 à 19:50 :
3700 fonctios... On croit rever..
27 pays et plus de 100 personnes par pays
Ils font quoi toute la journée ?
Réponse de le 08/03/2020 à 8:24 :
Exact: nous sommes dans la démesure la plus totale!
a écrit le 07/03/2020 à 12:36 :
3700 employés ?!

Mais pour faire quoi ???

Vite un frexit
a écrit le 07/03/2020 à 11:51 :
Sauf que pour les autres c’est un confinement réel et des gens qui perdent leur avis, à ce point on s’en fout de la bce

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :