Corruption à la Fifa : le bras de droit de Sepp Blater serait impliqué

 |   |  421  mots
Ni Jérôme Valcke ni Sepp Blatter, réélu vendredi 29 mai président de la Fifa malgré ce scandale, ne figurent parmi les 14 personnes mises en cause par la justice américaine.
Ni Jérôme Valcke ni Sepp Blatter, réélu vendredi 29 mai président de la Fifa malgré ce scandale, ne figurent parmi les 14 personnes mises en cause par la justice américaine. (Crédits : ARND WIEGMANN)
D'après le New York Times, le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke, aurait transféré 10 millions de dollars sur des comptes gérés par l'ancien vice-président de l'organisation, Jack Warner. Ce dernier a détourné une partie de l'argent à son usage personnel ou vers des comptes lui appartenant.

Le Fifagate se rapproche de Sepp Blatter. Le Français Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa et bras droit du président fraîchement réélu, est soupçonné par la justice américaine d'avoir supervisé un transfert de 10 millions de dollars qui se trouve au cœur du scandale de corruption ébranlant la Fédération internationale de football, rapporte lundi 1er juin le New York Times.

Selon le quotidien qui cite plusieurs responsables fédéraux américains anonymes, le transfert qui remonte à 2008 a été émis depuis un compte de la Fifa et serait "un élément central du scandale de corruption qui engloutit le football mondial" et ses dirigeants.

De l'argent destiné à l'origine à l'Afrique du Sud

Dans l'acte d'accusation déposé auprès d'un tribunal fédéral de Brooklyn, à New York, Jérôme Valcke serait ainsi le "responsable de haut rang de la Fifa" qui a organisé en 2008 le transfert de cette somme vers Jack Warner, vice-président de la Fifa à l'époque.

D'après l'acte d'accusation, un arrangement a été conclu à l'époque avec des responsables de la Fifa pour qu'une somme de 10 millions de dollars qui aurait dû aller à l'Afrique du Sud en vue de la Coupe du monde 2010 soit finalement versée à l'Union du football caribéen, dont Jack Warner était le président. Ce dernier a ensuite détourné une partie de l'argent à son usage personnel ou vers des comptes lui appartenant.

Le transfert aurait été décidé par un autre responsable

Le nom de Jérôme Valcke n'apparaît néanmoins pas dans ce document et il n'est ainsi officiellement accusé d'aucune malversation. Il n'a pas été possible de le joindre dans l'immédiat. Dans un courriel adressé au New York Times, Jérôme Valcke écrit qu'il n'a pas autorisé ce transfert et qu'il n'avait pas le pouvoir de le faire.

Une porte-parole de la Fifa a pour sa part déclaré que ce transfert, effectué en plusieurs versements, avait été autorisé par le président de la commission des Finances de la Fifa à l'époque, l'Argentin Julio Grondona, décédé l'an dernier.

Ni Jérôme Valcke ni Sepp Blatter, réélu vendredi 29 mai président de la Fifa malgré ce scandale, ne figurent parmi les 14 personnes mises en cause par la justice américaine. Toutefois, un responsable de l'administration fiscale aux États-Unis a déclaré vendredi  s'attendre à "une nouvelle vague d'inculpations" dans cette vaste enquête pour corruption.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2015 à 23:59 :
et le bras droit n'est-il pas de dent
a écrit le 02/06/2015 à 20:08 :
Et le bras gauche n'est pas impliqué ?
a écrit le 02/06/2015 à 12:22 :
Dans votre titre, vous avez omis un des deux t de Blatter. N'omettez pas le second car "sans t" Blatter devient illisible. Sans t......sans t.......Santé.....Ah oui à la Santé....c'est peut etre bien là qu'il finira par arriver notre brave Sepp !
a écrit le 02/06/2015 à 11:42 :
C'est vraiment du réchauffé !!!
http://www.republicain-lorrain.fr/sports/2011/07/25/une-annee-qui-fera-date
Les journaux ont sorti l'histoire en 2011 !!
Il semblerait que la justice américaine est aussi bonne que la notre, sans parler de la déception de M. Obama !!!
Réponse de le 02/06/2015 à 17:07 :
Hé !! Obama il ne m'a pas déçu, du tout. Comment donc, si il va faire la 3ème guerre mondiale contre la Chine et contre la Russie, que voulez vous de mieux ?
a écrit le 02/06/2015 à 8:29 :
C'est quand-même étonnant qu'on ne parle que maintenant du "bras droit de Sepp Blatter" (un euphémisme pour cacher le nom du Français Jérôme Valcker), malgré les dénonciations de la presse international à son égard à l'époque de la Coupe du Brésil 2014. Il n'était jamais question chez nos journalistes (sportifs ou non) de questionner la gestion de Valcker, et pourtant les histoires concernant des pots-de-vin versés par des multinationales à la FIFA par son intermède fleurissaient. Drôle de rôle celui de certains journalistes: d'une main on fait semblant de dénoncer, d'une autre on dissimule le plus possible. Surtout si il s'agit de quelqu'un de chez nous. Moralisant.
Réponse de le 02/06/2015 à 10:58 :
vous avez raison, on en parlait déjà avant la coupe mais pas en France
Réponse de le 02/06/2015 à 14:38 :
@ elsham : vous avez oublié que les leçons de morale c'est toujours pour les autres et jamais pour nous ? Un tel niveau de naïveté me laisse pantois.
a écrit le 02/06/2015 à 8:17 :
et dire que ça touche 15 million d € par an !
on est vraiment dans monde de minables
il ne faut plus voter !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :