COVID-19 en 24h : Covax, pénurie de semi-conducteurs, tests salivaires...

 |  | 1051 mots
Lecture 7 min.
L'UE et l'Allemagne ont annoncé aujourd'hui la hausse de leur participation financière dans l'initiative Covax.
L'UE et l'Allemagne ont annoncé aujourd'hui la hausse de leur participation financière dans l'initiative Covax. (Crédits : POOL)
Alors que les variants gagnent du terrain et que les campagnes de vaccination s'accélèrent, le programme européen « Covax » va recevoir de nouveaux fonds. L'Allemagne et l'UE ont annoncé aujourd'hui la hausse de leur participation dans ce mécanisme. De quoi garantir un accès équitable aux vaccins à tous ? Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

L'INFO À SUIVRE - L'UE va doubler sa contribution à Covax

L'UE va annoncer le doublement de sa contribution au dispositif des Nations Unies baptisé "Covax" et piloté par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), lors d'une réunion du G7, a indiqué un porte-parole de la Commission européenne. Sa contribution totale vaudra se portera ainsi à 1 milliard d'euro.

Le programme Covax vise à fournir cette année des vaccins à 20% de la population de près de 200 pays et territoires.

Mme von der Leyen doit également annoncer lors de cette réunion une contribution de 100 millions d'euros d'aide humanitaire en faveur de la campagne de vaccination en Afrique, a affirmé à l'AFP une source européenne.

Lors de cette réunion du G7, centrée sur le partage des vaccins, le président américain Joe Biden promettra pour sa part 4 milliards de dollars pour Covax, avait indiqué hier la Maison Blanche.

Lire aussi : Covid-19 : la production de vaccins doit s'accélérer, insiste l'OMS

...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2021 à 9:45 :
Dans de nombreux pays, des campagnes de vaccination ont été lancées face au Covid-19. Les autorités ont souvent défini des publics prioritaires qui doivent être les premiers à recevoir l’injection. Certaines personnes essayent toutefois de tricher, comme le rapporte lemédia local WFTV9. A Orange County, en Floride, deux femmes se sont déguisées en grand-mères. Elles espéraient ainsi recevoir la seconde injection de leur vaccin. Mais les autorités ont percé à jour leur surprenante tentative.
Les deux femmes portaient des tenues complètes destinées à dissimuler leur âge réel, dont des bonnets, des lunettes ou encore des gants, détaillent les autorités sanitaires locales. Elles avaient leur carnet de vaccination, prouvant la première vaccination. On ignore toutefois si elles avaient eu recours au même subterfuge pour parvenir à se faire vacciner. Selon le Dr. Raul Pino, le responsable de la santé dans le comté d’Orange County, le nombre de personnes qui tentent de tricher sur leur âge réel pourrait être "plus élevé que ce que l’on pense". La sécurité a été renforcée après cet incident. Si le shérif est intervenu pour faire sortir les deux femmes, on ignore encore si elles seront poursuivies.
a écrit le 21/02/2021 à 9:45 :
Scandale en Floride. Une responsable du comté de Manatee a enfreint le protocole de distribution équitable des vaccins, pour lequel elle avait pourtant voté, avant le lancement de la campagne de vaccination initiée par le gouverneur Ron DeSantis, rapporte CNN. Vanessa Baugh a admis, jeudi 18 février, qu'elle "voulait s'assurer que certaines personnes étaient bien sur la liste" pour la vaccination après la révélation de mails dans lesquels elle ordonne la création d'une liste de personnes prioritaires.
Outre cette liste, l'élue a également avoué n'avoir donné l'autorisation de vacciner que les résidents des deux codes postaux les plus riches du comté. Jeudi, au cours d'une réunion publique, l'intéressée a présenté ses excuses, tout en affirmant que si l'occasion se représentait, elle ferait "exactement la même chose".
Réponse de le 23/02/2021 à 19:58 :
@lachose

Evidemment les plus "riches" de Floride "prioritaires" sont des personnes âgés à la retraite... merci pour cette non information ou buzz sans valeur ajoutée.
a écrit le 21/02/2021 à 9:40 :
Pendant ce temps :

Il s'agit probablement de l'une des verbalisations les plus insolites du confinement. Un habitant de Saint-Médard-en-Jalles, près de Bordeaux (Gironde), a raconté dans les colonnes de Sud Ouest avoir reçu une amende incongrue, en mars dernier, lors d'une sortie dans le cadre "des déplacements brefs liés à une activité physique individuelle".

Ainsi, le 24 mars 2020, à 16h45, Laurick, 25 ans, sort faire un peu de sport, près du domicile de ses parents, où il est confiné. S'il respecte bien le périmètre d'un kilomètre autorisé, et que cela fait moins d'une heure qu'il est sorti, les gendarmes vont tout de même le verbaliser, estimant que le motif indiqué sur son attestation est non-conforme. La raison ? Ses tongs. "L’attestation est prescrite pour une activité sportive, mais monsieur n’est pas en tenue : avec des tongs, il reconnaît juste se promener", indiquent les forces de l'ordre sur le document, reçu par Alain, le père du jeune homme.
a écrit le 21/02/2021 à 8:57 :
Vous avez remarqué que les + de 75 ans doivent se faire vacciner puis on passe bizarrement avec ce gouvernement directement au 50 à 64 ans ! ,il manque donc les 65 à 74 ans ,bref une grosse partie des baby-boomers qui auraient apparemment un autre type de vaccin ,étonnant.
a écrit le 21/02/2021 à 8:32 :
C'est bien gentil le programme covax mais quand on regarde les taux de vaccination israel 82% uk plus de 25%, usa 18% et les pays union europeene entre 5 et 6%.
On a a faire a une sacrée bande d'incapables, a tous les niveaux.
a écrit le 20/02/2021 à 22:54 :
Tiens un nouveau !

Plusieurs cas du variant californien ont été détectés dans le Bas-Rhin.C'est un tour opérateur ce covid.Vivement le mois prochain.
a écrit le 20/02/2021 à 13:37 :
Heureusement que la campagne de vaccination accélère, au rythme ou on va et même en accélérant on arrivera jamais a vacciner ceux qui le souhaite avant l'été...
a écrit le 20/02/2021 à 9:35 :
Le ministre de la Santé argentin, Ginés González García, vient d’annoncer sa démission après s’être retrouvé au cœur d’un très gros scandale sanitaire. Alors que les personnes âgées peinent à se faire vacciner - le site de la municipalité de Buenos Aires, permettant aux plus de 80 ans de prendre rendez-vous depuis lundi, a été saturé dès son ouverture en raison de la forte demande - d’autres ont simplement eu à connaître les bonnes personnes pour recevoir une dose. Ou plutôt, la bonne personne : celui qui était ministre de la Santé depuis 2019, Ginés González García.
Comme l’a révélé le journaliste Horacio Verbitsky, 71 ans, le membre du gouvernement proposait à ses amis de se faire vacciner directement au ministère de la Santé, sans avoir à prendre de rendez-vous. Si le septuagénaire a pu faire une telle révélation, c’est qu’il est lui-même un bon ami de Ginés González García et qu’il a pu profiter de ses liens pour recevoir son injection. Selon la presse locale, des proches du gouvernement ont également bénéficié de ce traitement de faveur.
a écrit le 20/02/2021 à 9:09 :
Ya que la pénurie de semi-conducteurs d’intéressant là dedans, un truc qui concerne pas notre consortium européen financier du 19ème siècle, ils ne doivent même pas savoir ce que c'est nos dirigeants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :